Socialisez

FacebookTwitterRSS

Education : La CONASYSED qualifie ”de fuite en avant” la décision du Premier ministre

Auteur/Source: · Date: 21 Oct 2008
Catégorie(s): Education

La Convention nationale des syndicats du secteur éducation (CONASYSED), regroupant neuf des onze syndicats d’enseignants du public ayant appelé à la grève au Gabon, a qualifié mardi de ”fuite en avant” la décision du Premier ministre, Jean Eyéghé Ndong qui appelait les enseignants à la reprise des cours jeudi prochain.

”C’est une fuite en avant. Nous ne reprendrons pas les cours jeudi. Nous préférons que nos salaires soient suspendus”, a déclaré à l’AGP Fridolin Mve Messa, membre du collectif joint mardi par téléphone.

Dans un communiqué publié lundi, le chef du gouvernement Jean Eyéghé Ndong a annoncé la suspension des négociations avec la CONASYSED avant d’appeler les enseignants à reprendre les cours jeudi, ”sous peine de sanctions”.

”Que le Premier ministre dise ce qu’il veut c’est son problème, nous ne reprendrons pas les cours, s’il n y a pas d’avancées significatives”, a insisté M. Mve Messa, également secrétaire général du Syndicat de l’éducation nationale (Séna), le plus puissant dans le pays.

Lundi, le collectif des enseignants grévistes a décidé au cours d’une assemblée générale du maintien du mouvement, malgré les négociations avec le gouvernement.

Les enseignants observent un mouvement de grève depuis le 6 octobre dernier pour exiger l’aboutissement de leurs revendications, notamment financières.

Les grévistes avaient réclamé des négociations avec les ministres chargés des questions d’éducation, ”sous l’égide du Premier ministre”, notamment sur l’harmonisation des salaires des enseignants recrutés avant et après 1991.

Ils revendiquent également la ”régularisation de toutes les situations administratives et financières des enseignants du secteur public”, selon un communiqué de la coalition.

Dans une note adressée aux directeurs d’établissements publics parvenue à l’AGP, le ministre de l’éducation nationale avait menacé de ”suspendre les salaires” des enseignants grévistes dès cette fin du mois.

Les syndicats avaient qualifié de ”diversion” cette mesure prise à leur encontre par le ministre de l’éducation nationale, Michel Menga M’Essone.


SUR LE MÊME SUJET
La Coalition Gabonaise du Refus et de Salut National a publié mercredi 10 juin son « Plan de Paix et de Réconciliation Nationale » pour le Gabon, un plan de paix que la Coalition définit comme une Proposition de Paix et de Réconciliation Nationale à l’endroit du Gouvernement, des Institutions et des membres de la société civile et politique gabonaise. La publication de ce « Plan de Paix » de 21 pages fait suite au meeting de la Coalition à Bruxelles les 30 et 31 mai 2009, meeting au cours duquel les membres de la Coalition ont planché pendant deux jours ...
Lire l'article
" Nous ne pouvons pas dénouer cette grève tant que les enseignants n’auront pas gain de cause sur leur situation administrative », a déclaré Ghislain Mba, le Modérateur de la CONASYSED. « Le bilan est négatif. Sur les 11 points inscrits dans le cahier de charges, un seul point a été traité: celui du paiement de la prime d’incitation à la fonction enseignante », a – t-il ajouté. Les protestataires réclament la mise en place d’un guichet spécial, le paiement des rappels, les avancements automatiques, l’harmonisation des salaires des agents recrutés avant et après 1991. Le premier ministre, Jean Eyeghé ...
Lire l'article
Les enseignants gabonais du secteur public, en grève depuis le 6 octobre dernier pour des revendications notamment financières, ont suspendu mercredi à Libreville leur mouvement de grève. '' Les enseignants ont décidé unanimement de suspendre le mouvement. Ça veut donc dire que nous suivrons attentivement l'application du protocole d'accord à travers la mise en place du comité de suivi'', a déclaré Alain Mouangouadi, modérateur de la Conasysed. ''Demain (jeudi), les enseignants vont se retrouver dans leurs salles de classe, mais nous suivrons les négociations attentivement'', a insisté M. Mouangouadi. Fin février et le 26 mai, les syndicats feront le point si les ...
Lire l'article
Les enseignants affilés à la Convention nationale des syndicats du secteur de l'éducation (CONASYSED), réunie en Assemblée générale ce samedi à Libreville ont refusé de reprendre les cours lundi prochain tant qu'il « n'y aura pas de preuves tangibles de la part du gouvernement ». « La décision revient à la base. Elle seule peut décider de la reprise des cours et non pas le modérateur ou un représentant de la coalition », a déclaré Fridolin Mve Messa, membre du collège des pairs. « Pas des cours si le gouvernement n'arrête pas avec sa politique de diversion et de ...
Lire l'article
La Convention nationale des syndicats du secteur de l'éducation (CONASYSED), réunis mercredi en assemblée générale, a demandé un chronogramme des négociations avant la suspension du mouvement de grève. Comme elle l'avait souhaité, la CONASYSED a été reçu en audience, mardi dernier par le chef de l'Etat, Omar Bongo Ondimba qui leur avait demandé de suspendre la grève et de reprendre le chemin des cours. De même, le président de la République a ordonné au gouvernement de doubler l'enveloppe devant permettre le paiement des rappels des enseignants. Cette enveloppe passe donc de 2,5 milliards francs CFA à 5 milliards francs CFA. Une somme ...
Lire l'article
Le président de l’Union syndicale des enseignants du Gabon (USEG), Emmanuel Mvé Mba, a déclaré jeudi au cours d’une conférence de presse à Libreville qu’il ne partageait pas l’idée d’un gel des cours enclenché par la Convention nationale des syndicats du secteur de l’éducation (CONASYSED). L’USEG qui s’accorde à reconnaître que les revendications de la CONASYSED sont légitimes, condamne la procédure adoptée par cette convention. Le 12 août dernier la CONASYSED avait déposé sur la table du gouvernement, au lendemain de sa création, une plate – forme revendicative, assortie d’un préavis de grève qui a pris forme le 6 octobre, jour de ...
Lire l'article
La Convention nationale des syndicats du secteur de l’éducation réunie en Assemblée générale mercredi à Libreville, a décidé de maintenir son mouvement de grève malgré l'ultimatum prononcé par le gouvernement gabonais lundi dernier. « Nous ne pouvons pas reprendre le travail tant que le gouvernement ne revient pas sur la décision de suspendre les négociations avec la CONASYSED », a déclaré Fridolin Mve Mintsa, secrétaire générale du Syndicat de l’Education nationale (SENA). « Nous pensons que le gouvernement ne fait qu'une fuite en avant. La CONASYSED a accepté d’entrer en négociation après la création de la commission générale. Nous sommes surpris ...
Lire l'article
La Convention nationale des syndicats du secteur éducation (Conasysed), regroupant neuf des onze syndicats d’enseignants du public ayant appelé à la grève au Gabon, a maintenu, mercredi, la pression sur le gouvernement et a appelé à une ’’journée morte’’ jeudi, a constaté l’AGP. ’’Cette fois-ci, c’est nous qui lançons un ultimatum au gouvernement pour l’inciter à négocier. Nous déclarons jeudi, journée morte’’, a lancé Simon Ndong Edzo, porte- parole de la Conasysed, au cours d’une assemblée générale qui a regroupé plus d’un millier d’enseignants du primaire et du secondaire. ’’Nous demandons au gouvernement de cesser de nous divertir. Ce n’est que le ...
Lire l'article
(Par Jean Rovys DABANY) La grève de la Convention nationale des syndicats du secteur éducation (CONASYSED), entamée le 6 octobre (date de la rentrée scolaire au Gabon), a donné désormais lieu à un phénomène : la guerre des communiqués entre le gouvernement et les enseignants grévistes. Depuis pratiquement huit ans, une grève des enseignants au Gabon n'avait plus autant suscité des réactions de la part du gouvernement. En écartant le ministre de l'Education nationale, ''pour incompétence'', selon les syndicats, le chef du gouvernement, Jean Eyéghé Ndong, a multiplié les déclarations télévisées, appelant à la reprise des cours. '' ( ) Le ...
Lire l'article
Le gouvernement gabonais a publié dans le quotidien officiel « l’Union plus » de ce mardi à Libreville un communiqué adressé à la Convention nationale des syndicats du secteur de l’éducation (CONASYSED), dans lequel il suspend les négociations entamées depuis le 14 octobre dernier entre les deux camps et leur lance un ultimatum de quatre jours afin qu’il révise leur position. Se fondant sur l’esprit du dialogue social institué par le Président de la République, le gouvernement s’étonne de l’attitude de la CONASYSED au moment où se déroulent les négociations. Le 14 octobre dernier, un arrêté du Président de la République ...
Lire l'article
Plan de Paix
Gabon: Education nationale: la CONASYSED dit « non » à la reprise des cours mardi prochain
Education : Les enseignants du secteur public suspendent leur grève
Gabon: Crise à l’Education: la base de la CONASYSED rejette la décision du collège des paires de dénouer la grève
Gabon: Crise à l’Education: la CONASYSED veut un chronogramme avant de lever la grève
Gabon: Education: l’USEG s’oppose au gel des cours enclenché par la CONASYSED
Gabon: La CONASYSED maintient son mouvement de grève malgré l’ultimatum du gouvernement
Education : Les enseignants maintiennent la pression sur le gouvernement et poursuivent leur grève
Gabon: Education/Crise : Entre syndicats et gouvernement, la guerre des communiqués est désormais lancée
Gabon: Education: le Gouvernement suspend les négociations avec la CONASYSED et lance un ultimatum de quatre jours

Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 21 Oct 2008
Catégorie(s): Education
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*