Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon: Education: le Gouvernement suspend les négociations avec la CONASYSED et lance un ultimatum de quatre jours

Auteur/Source: · Date: 21 Oct 2008
Catégorie(s): Politique

Le gouvernement gabonais a publié dans le quotidien officiel « l’Union plus » de ce mardi à Libreville un communiqué adressé à la Convention nationale des syndicats du secteur de l’éducation (CONASYSED), dans lequel il suspend les négociations entamées depuis le 14 octobre dernier entre les deux camps et leur lance un ultimatum de quatre jours afin qu’il révise leur position. Se fondant sur l’esprit du dialogue social institué par le Président de la République, le gouvernement s’étonne de l’attitude de la CONASYSED au moment où se déroulent les négociations.

Le 14 octobre dernier, un arrêté du Président de la République portant création, attribution et organisation d’une commission technique chargé e de la résolution des points inscrits dans la plate – forme revendicative 2008 /2009 de la CONASYSED a été rendu public avec en son sein, deux sous commissions.

La première sous commission s’occupant de la régularisation des situations administratives tandis que l’autre est chargée de l’évaluation financière des revendications relatives aux préalables de la suspension de la grève lancée par la CONASYSED qui réclame l’harmonisation des salaires entre les agents recrutés avant et après 1991 et la régularisation des situation administratives et paiement intégral des rappels de solde.

A cela, le gouvernement fait remarquer que le président de la commission technique, le premier ministre Jean Eyeghé Ndong s’est résolu dans l’immédiat de satisfaire les problèmes d’ordre administratifs liés à l’intégration, à la titularisation, à l’avancement automatique, au reclassement et à procéder au paiement par anticipation avant le 15 novembre des rappels de 2,5 milliards de francs CFA au lieu de l’échéance du 5 janvier 2009.

Malgré des avancées significatives, le gouvernement s’exclame de la position prise par la CONASYSED qui, au lieu de suspendre la grève pour la poursuite des négociations, décide plutôt de durcir le ton.

Fustigeant l’attitude désobligeante de la CONASYSED, le gouvernement a décidé lundi de surseoir provisoirement les négociations et appel les enseignants à réviser leur position dans un délai de quatre jours (lundi – jeudi), afin de renouer le fil du dialogue et reprendre avec l’étude des points non épluchés.

Passé cet ultimatum, le gouvernement se verra obligé de prendre ses responsabilités, a averti le communiqué.

La CONASYSED a décidé lundi (hier), au cours d’une assemblée générale tenue au siège du syndicat de l’Education nationale (SENA) à Libreville de geler les cours dès ce mardi.

Les syndicalistes refusent les offres du gouvernement nées des travaux de la commission technique et sous – commissions ouverts depuis le 14 octobre dernier sous la présidence du premier ministre Jean Eyeghé Ndong.

«Toutes les recommandations de l’Etat n’ont été que verbales, nous ne voulons plus de promesses, mais du concret. Nous avons signé un arrêté non formel à ce jour avec l’Etat qui ne possède ni numéro ni signature des autorités, donc ce document est nul et sans effet », a martelé lundi, Fridolin Mvé Messa membre du collège de la CONASYSED.

Le 12 août dernier la CONASYSED avait déposé sur la table du gouvernement au lendemain de sa création, une plate – forme revendicative assortie d’un préavis de grève qui a pris forme le 6 octobre, jour de la rentrée des classes marquant la nouvelle année académique 2008 – 2009.

Plus de 15.000 sur 20.000 enseignants exerçant sur le territoire national seraient concernés par les différents problèmes et revendications réclamés par la CONASYSED. 


SUR LE MÊME SUJET
Deux jours après l’entame de la grève de la faim des leaders de la Convention nationale des syndicats du secteur éducation (Conasysed), le gouvernement gabonais a effectué une sortie publique à travers laquelle il a annoncé, du fait de la mise à terme de la grève générale des enseignants, le rétablissement des salaires suspendus depuis janvier dernier. Cinq jours plus tard, la mesure n’étant pas effective, la Conasysed publie un communiqué à travers lequel il énumère quatre «mensonges» du gouvernement. Clémence Akele Ovono, Jules Bibang Obounou, Désiré Alfred En¬gone, Simon Ndong Edzo, Louis Patrick Mombo, Alain Mouagouadi, Fridolin Mve Messa, ...
Lire l'article
La grève illimitée d’une semaine, reconductible lancée par la convention nationale des syndicats du secteur de l’éducation (CONASYSED) ce lundi sur le territoire national pour réclamer « le rétablissement des salaires de neuf leaders syndicaux qui ont été suspendus arbitrairement » par le ministre de l'Education « sans notification et cela depuis trois mois », a été partiellement suivie dans les établissements de la capitale gabonaise. A Libreville la capitale gabonaise, ce lundi, on a pu constater dans certains établissements publics du secondaire comme du primaire que de nombreux enfants étaient en classe en compagnie de leurs enseignants. Cependant, certains ...
Lire l'article
La Convention nationale des syndicats du secteur de l’éducation (CONASYSED), a déclenché lundi dernier, au terme d’une Assemblée générale, une grève d’avertissement de trois jours, afin d’amener le gouvernement à reconsidérer la plate forme revendicative des enseignants. Selon la base, « avec ou sans prime incitative à la fonction enseignante (PIFE) le mouvement tiendra jusqu’à mercredi ». En effet, pour les leaders de ce syndicat, les raisons d’être de ce mouvement sont d’amener le gouvernement à, entre autres, résoudre les préoccupations relatives au maintien des taux de vacation à 5000 francs, la reprise des réunions du comité de suivi du protocole d’accords gouvernement-enseignants. Les ...
Lire l'article
Après des échanges peu amènes entre le gouvernement gabonais et les enseignants de la convention nationale des syndicats du secteur de l'éducation (CONASYSED), les deux parties viennent en effet de renouer le fil du dialogue et se sont accordées sur le chronogramme. Ouverte jeudi dernier dans la salle de réunions de l’Immeuble Arambo , le tour de table a été présidé par le ministre de l'éducation nationale, Michel Menga,.A la différence des précédentes concertations ,celle entamée jeudi 20 novembre se caractérise par l'entrée de certains ecclésiastes qui joueront le rôle de facilitateurs. Monseigneur Ella de l’église de Maria vite est ...
Lire l'article
Les négociations de sorties de crise à l’Education menées entre le gouvernement et la Convention nationale des syndicats du secteur de l’éducation (CONASYSED), vendredi dans l’après midi se sont achevées sans de véritables avancées. Interrompues par le gouvernement à la suite de l’annonce des enseignants de durcir le ton, les négociations ont repris vendredi sous la demande des enseignants, lesquels refusent toujours de reprendre les cours au sortir de cette énième rencontre avec les autorités du pays. Pour le premier ministre, Jean Eyeghe Ndong, la suspension de la grève permettrait de poursuivre les pourparlers dans la sérénité. Les ...
Lire l'article
Le président de l’Union syndicale des enseignants du Gabon (USEG), Emmanuel Mvé Mba, a déclaré jeudi au cours d’une conférence de presse à Libreville qu’il ne partageait pas l’idée d’un gel des cours enclenché par la Convention nationale des syndicats du secteur de l’éducation (CONASYSED). L’USEG qui s’accorde à reconnaître que les revendications de la CONASYSED sont légitimes, condamne la procédure adoptée par cette convention. Le 12 août dernier la CONASYSED avait déposé sur la table du gouvernement, au lendemain de sa création, une plate – forme revendicative, assortie d’un préavis de grève qui a pris forme le 6 octobre, jour de ...
Lire l'article
La Convention nationale des syndicats du secteur de l’éducation réunie en Assemblée générale mercredi à Libreville, a décidé de maintenir son mouvement de grève malgré l'ultimatum prononcé par le gouvernement gabonais lundi dernier. « Nous ne pouvons pas reprendre le travail tant que le gouvernement ne revient pas sur la décision de suspendre les négociations avec la CONASYSED », a déclaré Fridolin Mve Mintsa, secrétaire générale du Syndicat de l’Education nationale (SENA). « Nous pensons que le gouvernement ne fait qu'une fuite en avant. La CONASYSED a accepté d’entrer en négociation après la création de la commission générale. Nous sommes surpris ...
Lire l'article
Le Premier ministre a annoncé le 20 octobre la suspension des négociations avec la Convention nationale des syndicats du secteur de l’éducation (CONASYSED) face au maintien du mouvement de grève des enseignants malgré l’acceptation par le gouvernement de certains préalables exigés par les grévistes. Réunis en assemblée générale le 20 octobre à Libreville, les enseignants ont décidé de maintenir la grève en jugeant les promesses du gouvernement insuffisantes au regard des problèmes qui minent encore le système éducatif, notamment les conditions de travail et le traitement des enseignants gabonais. Alors que l’avancement des négociations laissait déjà pressentir une issue consensuelle ...
Lire l'article
La Convention nationale des syndicats du secteur éducation (CONASYSED), regroupant neuf des onze syndicats d'enseignants du public ayant appelé à la grève au Gabon, a qualifié mardi de ''fuite en avant'' la décision du Premier ministre, Jean Eyéghé Ndong qui appelait les enseignants à la reprise des cours jeudi prochain. ''C'est une fuite en avant. Nous ne reprendrons pas les cours jeudi. Nous préférons que nos salaires soient suspendus'', a déclaré à l'AGP Fridolin Mve Messa, membre du collectif joint mardi par téléphone. Dans un communiqué publié lundi, le chef du gouvernement Jean Eyéghé Ndong a annoncé la suspension des négociations avec ...
Lire l'article
La Coalition des syndicats du secteur de l'Education, appelée Convention nationale des syndicats du secteur éducation (CONASYSED), par la voix de son porte-parole, Simon Ndong Edzo, a invité mardi à Libreville, lors d’un point de presse, le gouvernement à des négociations avant le 6 octobre prochain, date de la rentrée des classes au Gabon. La Coalition invite le gouvernement à ouvrir des négociations, faute de quoi, elle se réserve le droit d'entreprendre des actions d'envergures nationales afin de faire aboutir ses revendications. Elle précise cependant que ces négociations doivent se passer sous l’égide du Chef du gouvernement, Jean Eyeghé Ndong. Les syndicats affirment ...
Lire l'article
Gabon : Les quatre mensonges du gouvernement selon Conasysed
Education / La CONASYSED lance une grève d’une semaine, reconductible
Education/ La CONASYSED a amorcé une grève d’avertissement de trois jours
Gabon: Reprise de pourparlers : Consensus autour du chronogramme des négociations gouvernement- CONASYSED .
Gabon: Grève à l’Education: pas d’avancée au sortir des négociations entre la CONASYSED et le gouvernement
Gabon: Education: l’USEG s’oppose au gel des cours enclenché par la CONASYSED
Gabon: La CONASYSED maintient son mouvement de grève malgré l’ultimatum du gouvernement
Gabon : Le gouvernement gèle les négociations avec les enseignants
Education : La CONASYSED qualifie ”de fuite en avant” la décision du Premier ministre
Gabon: Les syndicats invitent le gouvernement à des négociations avant le 6 octobre


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 21 Oct 2008
Catégorie(s): Politique
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*