Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon: Les commerçantes de Nzeng-Ayong protestent contre le déguerpissement brutal de la mairie

Auteur/Source: · Date: 21 Oct 2008
Catégorie(s): Société

Les commerçantes du quartier Nzeng-Ayong, dans le 6e arrondissement de Libreville ont brûlé mardi, des objets de toutes natures sur la voie express, au niveau du feu tricolore de ce quartier pour protester contre le déguerpissement brutal effectué par les agents municipaux.Ces commerçants déguerpis occupaient anarchiquement certains trottoirs, causant l’embouteillage et l’insalubrité au feu tricolore et au rond point de Nzeng-Ayong.

D’après les autorités compétentes, les occupants de cette zone avaient été avertis et il est question désormais de détruire les petits marchés qui encombrent les abords des routes et de les obliger à occuper les marchés construits par la mairie qui ne sont pas occupés jusqu’à ce jour.

La présidente de la mutuelle des commerçantes, Caroline Mboumba, témoigne: « nous étions établis sur le lieu depuis longtemps. Nous avons même les papiers donnés par la mairie, et nous n’avons jamais fait l’objet de déguerpissement ».

Elle rappelle que ces commerçantes occupaient ce lieu avec l’accord des responsables municipaux de l’époque. Pour y demeurer, les commerçantes devaient veiller à établir la salubrité dans ces lieux.

Depuis l’arrivée de l’actuelle équipe dirigeante municipale, les commerçants installés le long des artères de la capitale gabonaise font l’objet de déguerpissement en vue de créer un cadre plus salubre et moins dangereux à la circulation. 


SUR LE MÊME SUJET
L’image vétuste et insalubre que présente la mairie de Nzeng-Ayong, dans le 6ème arrondissement de la commune de Libreville, qui abrite certaines infrastructures devant servir à l’organisation de la prochaine Coupe d’Afrique des Nations de football 2012 (CAN), préoccupe les habitants de cette agglomération qui attendent un coup de pousse des plus hautes autorités du pays. Vitrine du 6ème arrondissement de la commune de Libreville, l’un des plus grands quartiers de la capitale gabonaise, la mairie de Nzeng-Ayong se dégrade chaque jour malgré quelques bonnes actions entreprises par les autorités municipales. Vue de l’extérieur, cette mairie souffre de plusieurs carences ...
Lire l'article
Les commerçantes exerçant aux abords des trottoirs, transformés en marché anarchique à hauteur du PK5 dans le troisième arrondissement de Libreville, souhaitent que la mairie de Libreville hâte l’aboutissement des travaux de construction du hangar devant leur servir de marché. « Nous sommes fatiguées d’être traitées comme des moins que rien. Regardez comment nous sommes chassées tout le temps alors que nous ne sommes là que pour vendre nos produits et nourrir nos familles », a déclaré Berthe M. une des vendeuses du PK 5. « En plus, à chaque descente des agents de la mairie, nous enregistrons des pertes considérables ...
Lire l'article
Réunis au sein du Syndicat national des commerçants (SYNACOM), des commerçants ont marché ce lundi à Libreville, de l'ancienne gare routière au palais de la Présidence de la République, en signe de protestation contre la destruction jugée « abusive » des marchés spontanés. « Nous ne sommes pas contre la destruction des marchés, mais nous voulons des sites pour vendre », a scandé Mme Jeanne Lemandou, la présidente du SYNACOM, qui a déploré la soudaineté de l’action. « Nous n'avons pas été avertis », a-t-elle affirmé. Les commerçants ont demandé l'ouverture de négociations avec le Maire de Libreville qui, selon une ...
Lire l'article
Les femmes commerçantes déguerpies récemment par l'opération coup de point de la mairie de Libreville, reviennent peu à peu sur les lieux en procédant une novelle fois à l'occupation anarchique du Rond point et du feu tricolore de Nzeng-Ayong dans le 5ème arrondissement. « Nous ne pouvons pas rester simplement à la maison car la majorité des femmes que nous sommes ici, a des charges », a déclaré l’une des femmes commerçantes. « On ne fait pas un bras de fer avec les autorités de la mairie, mais on déplore leur manière de faire. Avant de nous chasser, il fallait d'abord ...
Lire l'article
La mairie centrale de Libreville a une fois de plus demandé lundi, aux commerçantes installées anarchiquement aux feux tricolores, et au Rond point de Nzeng-Ayong, dans le 6ème arrondissement de Libreville, de regagner le marché construit à cet effet dans le quartier." Il est vrai que le marché est construit avec des étales, mais il manque encore beaucoup de chose à ce endroit. Et le plus gênant, c’est l’emplacement de ce marché qui fait que les clients éprouvent souvent des difficultés à faire ce détour pour s’y rendre. Du coup, nous ne vendons presque rien là-bas », a déclaré Marie ...
Lire l'article
La mairie de Franceville a entrepris depuis la semaine dernière une opération de déguerpissement des personnes ayant érigé des habitations et des commerces aux abords de la voie principale de la ville, a constaté le correspondant local de l'AGP. Des équipes à pieds s'emploient à marquer avec des croix rouges toutes les constructions jugées anarchiques sommées de déguerpir. Une opération de déguerpissement forcé sera engagée dans environ 45 jours contre tous les éventuels résistants, annonce un communiqué. Le critère du choix des futurs déguerpis n'a pas été clairement défini dans le communiqué. Cependant, au vu des habitations et commerces marqués, les moins nantis sont ...
Lire l'article
Les commerçantes installées anarchiquement sur les trottoirs du rond point d'Awendjé, dans le 4ème arrondissement de Libreville, reviennent petit à petit après le déguerpissement du site effectué mercredi dernier par les agents municipaux. Selon ces commerçantes, ce déguerpissement est inhumain et la mairie n’a pas tenue compte de leur situation avant d’engager une telle opération. « J’ai une famille à nourrir. Je n’ai pas d’autres sources de revenu que le petit commerce. La marie a construit quelques marchés dans la capitale, c’est vrai, mais le coût des boxes (espaces commerciales) est élevé. Ils varient entre 10.000 et 15.000 selon les dimensions ...
Lire l'article
Les commerçantes déguerpies jeudi dernier au rond point de Nzeng-Ayong dans le 6è arrondissement de Libreville par les agents de la mairie centrale, ont exprimé vendredi leur volonté d’être relogés dans un bref délai en vue de soulager les responsables de familles dont la seule principale activité a été brusquement interrompue. « Nous souhaitons que les autorités municipales trouvent une solution salutaire et rapide en nous installant là où nous pouvons convenablement écouler nos marchandises. Car depuis jeudi, certaines femmes reviennent sur les lieux pour vendre leurs denrées. Le commerce est notre principale source de revenu », a déclaré l’une des ...
Lire l'article
Les commerçantes du marché B2 attendent toujours le déguerpissement du marché anarchique d’Awendjé, rappelant que le maire de Libreville, Jean François Ntoutoume, lors de sa tournée d’inspection, le 26 juillet dernier, avait promis de résoudre au plus vite ce problème. En effet, plus de deux mois après cette visite des marchés de la ville, les commerçantes s’interrogent sur le sort de leur revendication et se demandent si le maire de la ville ne les a pas oublié. « Depuis que le maire est passé nous voir, rien n’a été fait par rapport au déguerpissement de nos sœurs qui vendent au rond point ...
Lire l'article
Plusieurs manifestants, dirigés par les femmes commerçantes du marché central de la capitale gabonaise, ''Mont Bouet'', unis pour la circonstance comme un seul homme, ont procédé récemment à une gigantesque marche de protestation en vue de dénoncer, unanimement, la surenchère qui accentue la hausse des prix du poisson, orchestrée par les commerçants grossistes asiatiques exerçant dans les différents marchés de la capitale, a constaté GABONEWS. Ces femmes ont pris d'assaut les couloirs, les allées du marché, munies d’assiettes vides sur lesquelles elles frappaient en scandant « On veut manger, on veut manger, on veut manger ». Le mouvement s'est ...
Lire l'article
Société / L’image de la mairie de Nzeng-Ayong préoccupe les habitants de cet arrondissement de Libreville
Gabon: Les commerçantes du PK5 de Libreville dénoncent le retard dans la livraison du nouveau marché
Gabon: Les commerçants marchent pour protester contre les actions de la Mairie de Libreville
Gabon: Les commerçants regagnent peu à peu le Rond point et le feu tricolore de Nzeng-Ayong
Gabon: La mairie somme les commerçantes de Nzeng-Ayong d’occuper le marché
Gabon: Urbanisation :La mairie de Franceville lance une opération de déguerpissement des abords de la voie principale de la ville
Gabon: Après le déguerpissement d’Awendjé, les commerçantes font leur retour petit à petit
Gabon: Les commerçantes déguerpies du rond point de Nzeng-Ayong sollicitent un relogement
Gabon: Les commerçantes du B2 attendent toujours le déguerpissement du marché d’Awendjé
Gabon: Vie chère: les femmes commerçantes du marché ” Mont Bouet” protestent contre la flambée des prix du poisson


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 21 Oct 2008
Catégorie(s): Société
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*