Socialisez

FacebookTwitterRSS

Education : Les enseignants maintiennent la pression sur le gouvernement et poursuivent leur grève

Auteur/Source: · Date: 22 Oct 2008
Catégorie(s): Education

La Convention nationale des syndicats du secteur éducation (Conasysed), regroupant neuf des onze syndicats d’enseignants du public ayant appelé à la grève au Gabon, a maintenu, mercredi, la pression sur le gouvernement et a appelé à une ’’journée morte’’ jeudi, a constaté l’AGP.

’’Cette fois-ci, c’est nous qui lançons un ultimatum au gouvernement pour l’inciter à négocier. Nous déclarons jeudi, journée morte’’, a lancé Simon Ndong Edzo, porte- parole de la Conasysed, au cours d’une assemblée générale qui a regroupé plus d’un millier d’enseignants du primaire et du secondaire.

’’Nous demandons au gouvernement de cesser de nous divertir. Ce n’est que le début d’une histoire’’, a ajouté M. Ndong Edzo, dans un discours, accompagné parfois fois de messages rageurs.

Selon les enseignants, la mobilisation sera grande jeudi avec le ralliement de leurs collègues qui avaient déjà entamé les cours dans les établissements privés laïcs.

Des assemblées générales ont lieu jeudi dans les principales villes du pays, où la grève paralyse les écoles publiques depuis début octobre, selon les enseignants.

’’Nous sommes embarqués dans un bateau où la destination reste la victoire (prise en compte par le gouvernement du principal point : l’harmonisation des salaires, Ndlr)’’, a indiqué, pour sa part, Fridolin Mve Messa, également secrétaire général du Syndicat de l’éducation nationale (Séna), le plus puissant du pays.

Dans un communiqué publié lundi, le chef du gouvernement Jean Eyéghé Ndong a suspendu les négociations avec la Conasysed et appelé les enseignants à reprendre les cours jeudi, sinon leurs salaires seront coupés fin octobre. Mais les enseignants ont qualifié de ’’diversion’’ cette mesure prise à leur encontre.

Les enseignants du secteur public observent depuis le 6 octobre dernier un mouvement de grève pour exiger l’aboutissement de leurs revendications, notamment financières.

Les grévistes réclament des négociations avec les ministres chargés des questions d’éducation, ’’sous l’égide du Premier ministre’’, notamment sur l’harmonisation des salaires des enseignants recrutés avant et après 1991.

Ils revendiquent également la ’’régularisation de toutes les situations administratives et financières des enseignants du secteur public’’, selon un communiqué de la coalition.


SUR LE MÊME SUJET
Les enseignants du secteur public au Gabon ont suspendu jeudi, deux semaines avant la rentrée scolaire, un mouvement de grève entamé en avril pour privilégier l'intérêt supérieur de la Nation et l'avenir de nos enfants, annonce un communiqué du groupement des syndicats enseignants. L'Assemblée générale de la Conasysed (Convention nationale des syndicats du secteur éducation, 9 syndicats) tenue le jeudi 1er septembre 2011 a décidé de privilégier l'intérêt supérieur de la Nation et l'avenir de nos enfants en suspendant, à compter de ce jour, la grève déclenchée le 11 avril 2011, et par conséquent, demande à tous les enseignants de reprendre ...
Lire l'article
Réunie ce samedi en assemblée générale à leur siège de la Peyrie (3ème arrondissement de la commune de Libreville), les enseignants membres de la Convention nationale des syndicats du secteur éducation (CONASYSED), ont décidé , à partir de lundi prochain, de boycotter la rentrée des classes 2010-2011, à la suite de l’examen mitigé du « bilan d’exécution du protocole » signé en janvier dernier avec la tutelle qui, semble-t-il, n’aurait pas respecté sa part de responsabilité, a constaté GABONEWS. SERVICE MINIMUN La décision d’entrée en grève , dès lundi prochain, jour sanctionnant la fin des congés scolaires et la ...
Lire l'article
Le nouveau modérateur du collège des pairs de la Convention nationale des syndicats du secteur de l’éducation (CONASYSED), Alain Mouagouadi, au sortir de la séance de travail avec le gouvernement, ce mercredi, à Libreville, a déclaré au reporter de GABONEWS que « les enseignants sont d’accords avec le principe de suspendre la grève d’avertissement de trois jours, déclenché lundi dernier ». Au terme de la réunion de travail – enseignants gouvernement – l’on a noté une réelle volonté de renouer avec le dialogue de part et d’autre. Car, précise le modérateur, « cela fait trois mois que nous n’avons pas eu de réunion du ...
Lire l'article
Les enseignants gabonais du secteur public, en grève depuis le 6 octobre dernier pour des revendications notamment financières, ont suspendu mercredi à Libreville leur mouvement de grève. '' Les enseignants ont décidé unanimement de suspendre le mouvement. Ça veut donc dire que nous suivrons attentivement l'application du protocole d'accord à travers la mise en place du comité de suivi'', a déclaré Alain Mouangouadi, modérateur de la Conasysed. ''Demain (jeudi), les enseignants vont se retrouver dans leurs salles de classe, mais nous suivrons les négociations attentivement'', a insisté M. Mouangouadi. Fin février et le 26 mai, les syndicats feront le point si les ...
Lire l'article
Les enseignants réunis au sein de la Convention nationale des syndicats du secteur éducation (CONASYSED) du Gabon ont durci lundi leur mouvement de grève. "Nous exigions un dialogue direct avec le chef de l'Etat, Omar Bongo Ondimba, pour lui révéler franchement nos doléances", a déclaré Mbeang Essono, membre influant de la CONASYSED, au terme d'une assemblée générale tenue lundi à Libreville. "Nous ne répartirons à l'école que si le chef de l'Etat nous reçoit et répond positivement à nos revendications", a précisé Alain ...
Lire l'article
Les membres de la Convention Nationale des Syndicats du Secteur de l’Education (CONASYSED) ont décidé de suspendre les cours le 15 décembre 2008, dans tous les établissements du premier et du second degré du pays, afin de permettre au gouvernement gabonais de revoir leurs situations administratives et financières. Le secteur de l'Education nationale est de nouveau paralysé par une grève générale décrétée le 15 décembre par la Convention nationale des syndicats du secteur de l'Education (CONASYSED). Pourtant, en grève depuis la rentrée du 6 octobre, les enseignants avaient décidé à l’issue d’une assemblée générale tenue le 19 novembre à Libreville, de ...
Lire l'article
La Fédération nationale des associations des parents d'élèves (FENAPEG) « fortement » inquiétée par la grève des enseignants déclenchée le 6 octobre dernier, a appelé jeudi à Libreville lors d'une conférence de presse, la Convention nationale des syndicats du secteur de l'éducation (CONASYSED) à la reprise des cours. La présidente de cette structure, Christiane Békalé a invité les enseignants en grève à reprendre les cours, s'inquiétant d'une année scolaire qui n'a pas toujours démarrée et qui met les parents et les enfants dans des situations complexes. « Nous devons nous mobiliser pour dire non à cette grève », a lancé Mme ...
Lire l'article
La Convention nationale des syndicats du secteur de l’éducation réunie en Assemblée générale mercredi à Libreville, a décidé de maintenir son mouvement de grève malgré l'ultimatum prononcé par le gouvernement gabonais lundi dernier. « Nous ne pouvons pas reprendre le travail tant que le gouvernement ne revient pas sur la décision de suspendre les négociations avec la CONASYSED », a déclaré Fridolin Mve Mintsa, secrétaire générale du Syndicat de l’Education nationale (SENA). « Nous pensons que le gouvernement ne fait qu'une fuite en avant. La CONASYSED a accepté d’entrer en négociation après la création de la commission générale. Nous sommes surpris ...
Lire l'article
L’inspecteur de la circonscription du Haut-Ogooué Sud, Noël Poupy a demandé mardi aux enseignants relevant de sa zone de faire leur grève avec la manière afin de ne pas exposer les apprenants, a constaté un journaliste de l’AGP. « Vos revendications sont fondées, mais vous devez avoir le souci des enfants, dès lors que le gouvernement de la République vous a donné des garanties pour la résolution des points inscrits dans votre cahier de charges », a déclaré Noël Poupy. Cet appel aux bonnes manières a été lancé lors de la visite qu’il a effectuée sur le terrain pour se rendre compte ...
Lire l'article
Le gouvernement Gabonais a demandé mardi aux enseignants grévistes réunis au sein de la convention nationale des syndicats de l’Education (COSYNED), de lever leur mouvement de grève, en vue d’ouvrir les négociations. La COSYNED avait lancée samedi dernier, un mot d’ordre de grève pour le jourde la rentrée des classes, le lundi 6 octobre, estimant que le gouvernement n'avait pas pris en considération leur plate forme revendicative. Les enseignants avaient déposé au mois d’Août dernier,un cahier de charg qui demandait notamment une amélioration de sconditions de travail ainsi que l'harmonisation des primes et des salaires,l'augmentation de la prime de transport. Le premier ministre ...
Lire l'article
Gabon: les enseignants du secteur public suspendent leur grève
Education nationale : Les enseignants disent non à la reprise des cours fixée à lundi prochain par leur tutelle
Education / Les enseignants sont d’accords pour suspendre la grève d’avertissement, selon le modérateur de la CONASYSED
Education : Les enseignants du secteur public suspendent leur grève
Gabon : les enseignants en grève exigent un dialogue avec le président
Gabon : Les enseignants reprennent leur mouvement de grève
Gabon: Grève à l’Education: la FENAPEG inquiete, appel les enseignants à la reprise des cours
Gabon: La CONASYSED maintient son mouvement de grève malgré l’ultimatum du gouvernement
Gabon: Education :Un inspecteur demande aux enseignants de sa zone de faire grève avec la manière
Gabon: Enseignants: Le gouvernement gabonais invite les enseignants à lever la grève pour de nouvelles négociations

Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 22 Oct 2008
Catégorie(s): Education
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*