Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon: Education/Crise : Entre syndicats et gouvernement, la guerre des communiqués est désormais lancée

Auteur/Source: · Date: 22 Oct 2008
Catégorie(s): Education

(Par Jean Rovys DABANY)

La grève de la Convention nationale des syndicats du secteur éducation (CONASYSED), entamée le 6 octobre (date de la rentrée scolaire au Gabon), a donné désormais lieu à un phénomène : la guerre des communiqués entre le gouvernement et les enseignants grévistes.

Depuis pratiquement huit ans, une grève des enseignants au Gabon n’avait plus autant suscité des réactions de la part du gouvernement. En écartant le ministre de l’Education nationale, ”pour incompétence”, selon les syndicats, le chef du gouvernement, Jean Eyéghé Ndong, a multiplié les déclarations télévisées, appelant à la reprise des cours.

” ( ) Le gouvernement prend-il acte de ce refus et décide la suspension des négociations avec la CONASYSED”, déclare le Premier ministre dans un communiqué lundi soir à la télévision nationale (RTG 1).

Claironné mardi en Une du journal l’union, seul quotidien dans le pays, un communiqué du Premier ministre annonçant la suspension des négociations avec les enseignants, conforte cette hypothèse.

Depuis cette grogne, dans les couloirs de la Radiodiffusion télévision gabonaise chaîne 1 (RTG 1), M. Eyéghé Ndong est pratiquement annoncé au principal JT de 20H pour faire une déclaration, souvent accompagnée des reportages au contenu très évasif sur le sujet et loin de la réalité, selon les syndicats.

Pour la CONASYSED, les déclarations du Premier ministre ne sont à prendre au pied de la lettre : ” C’est une fuite en avant. Nous ne reprendrons pas les cours jeudi. Nous préférons que nos salaires soient suspendus”, a déclaré à l’AGP mardi Fridolin Mve Messa, secrétaire général du Syndicat de l’Education nationale (SENA), membre du collectif.

Devant cette brouille, les enseignants estiment que le Premier ministre a plutôt choyé son ministre de l’Education que les grévistes (plus de 20.000 enseignants sont concernés), dont le mouvement paralyse la rentrée des classes sur toute l’étendue du territoire national.

”Lorsque nous avons réclamé les négociations sous l’égide du Premier ministre, nous pensions que les choses allaient s’arranger. Alors, on se rend compte que même le Premier ministre est en train de tourner en bourrique les enseignants”, s’est plaint à dire M. Mve Messa.

Mieux, l’exaspération se manifeste jusque dans les plus hautes sphères du gouvernement, en raison des volte-faces à répétition du chef du gouvernement, disent les syndicats, sans détour. Ces derniers estiment que les arguments du ministre sont peu crédibles.

”Que le Premier ministre dise ce qu’il veut c’est son problème. Nous ne reprendrons les cours que si le gouvernement décide de régler certains de nos palabres (rappels et situations administratives, Ndlr)”, ajoute pour sa part Simon Ndong Edzo, un des membres influants de la coalition.

Lundi, la CONASYSED a décidé au cours d’une assemblée générale du maintien du mouvement, malgré les négociations avec le gouvernement.

Les enseignants du secteur public observent un mouvement de grève depuis le 6 octobre dernier pour exiger l’aboutissement de leurs revendications, notamment financières.

Les grévistes avaient réclamé des négociations avec les ministres chargés des questions d’éducation, ”sous l’égide du Premier ministre”, notamment sur l’harmonisation des salaires des enseignants recrutés avant et après 1991.

Ils revendiquent également la ”régularisation de toutes les situations administratives et financières des enseignants du secteur public”, selon la coalition.

Dans une note adressée aux directeurs d’établissements publics d’enseignement parvenue à l’AGP, le ministre de l’Education nationale avait menacé de ”suspendre les salaires” des enseignants grévistes dès cette fin du mois.

Les syndicats avaient qualifié de ”diversion” cette mesure prise à leur encontre par le ministre de l’Education nationale, Michel Menga M’Essone.
 


SUR LE MÊME SUJET
Communiqués de Presse
A partir de cette page, vous pouvez accéder à toutes les informations relatives aux activités de la Coalition du Refus, y compris le programme du meeting de Paris. Voir Communqué de presse de lancement. Voir Le Programme Meeting de Paris Principes et Préambule Charte du Refus Devenir membre signataire de la Charte Activités et News de la Coalition Ci-dessous, lisez le Communiqué de presse ayant marqué le lancement de la Coalition du Refus le 18 janvier 2009 Communiqué de Presse COALITION GABONAISE DU REFUS ET DE SALUT NATIONAL Suite aux arrestations arbitraires dont de dignes membres de la société civile gabonaise ont fait ...
Lire l'article
Les enseignants gabonais du secteur public, en grève depuis le 6 octobre dernier pour des revendications notamment financières, ont suspendu mercredi à Libreville leur mouvement de grève. '' Les enseignants ont décidé unanimement de suspendre le mouvement. Ça veut donc dire que nous suivrons attentivement l'application du protocole d'accord à travers la mise en place du comité de suivi'', a déclaré Alain Mouangouadi, modérateur de la Conasysed. ''Demain (jeudi), les enseignants vont se retrouver dans leurs salles de classe, mais nous suivrons les négociations attentivement'', a insisté M. Mouangouadi. Fin février et le 26 mai, les syndicats feront le point si les ...
Lire l'article
Les enseignants adhérant à la Convention nationale des syndicats du secteur de l'éducation (CONASYSED), réunis pour la énième fois en Assemblée générale, samedi à Libreville, ont décidé de maintenir leur grève pour la cinquième semaine consécutive. Selon eux, étant donné qu'aucune avancée n'a été enregistrée durant les quatre réunions de conciliation entre octobre et novembre, les enseignants grévistes considèrent que le climat de confrontation qui prévaut entre les deux parties (gouvernement et enseignants grévistes) fait que les négociations relèvent d’un dialogue de sourds. Ainsi, la CONASYSED accuse le gouvernement d'avoir bloqué les négociations et dit ne pas être pas responsable d'une ...
Lire l'article
Les négociations qui ont repris lundi entre le gouvernement et la Convention nationale des syndicats du secteur de l’éducation (CONASYSED) à Libreville ont à nouveau abouti sur du surplace au point que la grève reste d’actualité, a-t-on appris mardi. Le premier ministre, Jean Eyeghe Ndong, a demandé à la CONASYSED de lever le mouvement de grève en attendant que les solutions soient trouvées. Proposition qui a été rejetée par les membres de la CONASYSED qui réclament au gouvernement l'harmonisation des salaires des enseignants recrutés avant et après 1991 et la régulation des situations administratives. M. Jean Eyeghé Ndong a déploré ...
Lire l'article
Les négociations de sorties de crise à l’Education menées entre le gouvernement et la Convention nationale des syndicats du secteur de l’éducation (CONASYSED), vendredi dans l’après midi se sont achevées sans de véritables avancées. Interrompues par le gouvernement à la suite de l’annonce des enseignants de durcir le ton, les négociations ont repris vendredi sous la demande des enseignants, lesquels refusent toujours de reprendre les cours au sortir de cette énième rencontre avec les autorités du pays. Pour le premier ministre, Jean Eyeghe Ndong, la suspension de la grève permettrait de poursuivre les pourparlers dans la sérénité. Les ...
Lire l'article
La Convention nationale des syndicats du secteur éducation (Conasysed), regroupant neuf des onze syndicats d’enseignants du public ayant appelé à la grève au Gabon, a maintenu, mercredi, la pression sur le gouvernement et a appelé à une ’’journée morte’’ jeudi, a constaté l’AGP. ’’Cette fois-ci, c’est nous qui lançons un ultimatum au gouvernement pour l’inciter à négocier. Nous déclarons jeudi, journée morte’’, a lancé Simon Ndong Edzo, porte- parole de la Conasysed, au cours d’une assemblée générale qui a regroupé plus d’un millier d’enseignants du primaire et du secondaire. ’’Nous demandons au gouvernement de cesser de nous divertir. Ce n’est que le ...
Lire l'article
La Convention nationale des syndicats du secteur éducation (CONASYSED), regroupant neuf des onze syndicats d'enseignants du public ayant appelé à la grève au Gabon, a qualifié mardi de ''fuite en avant'' la décision du Premier ministre, Jean Eyéghé Ndong qui appelait les enseignants à la reprise des cours jeudi prochain. ''C'est une fuite en avant. Nous ne reprendrons pas les cours jeudi. Nous préférons que nos salaires soient suspendus'', a déclaré à l'AGP Fridolin Mve Messa, membre du collectif joint mardi par téléphone. Dans un communiqué publié lundi, le chef du gouvernement Jean Eyéghé Ndong a annoncé la suspension des négociations avec ...
Lire l'article
La rencontre du ministre de l’Education nationale, Michel Menga M’essone et les syndicalistes a conduit, vendredi matin à Libreville, à la mise en place d’un cadre de concertation donnant lieu à l’ouverture, lundi prochain, des négociations en vue de la résolution des crises au sein de la corporation. Pour gérer les négociations, une commission constituée de 3 membres par syndicat et des ministères de la Fonction publique, des Finances, de l’Habitat, de l’Enseignement supérieur et de la Planification a été indiquée. Il revient donc au ministère de l’Education nationale, premier responsable du secteur, de veiller à la mise en place de ladite ...
Lire l'article
La Coalition des syndicats du secteur de l'Education, appelée Convention nationale des syndicats du secteur éducation (CONASYSED), par la voix de son porte-parole, Simon Ndong Edzo, a invité mardi à Libreville, lors d’un point de presse, le gouvernement à des négociations avant le 6 octobre prochain, date de la rentrée des classes au Gabon. La Coalition invite le gouvernement à ouvrir des négociations, faute de quoi, elle se réserve le droit d'entreprendre des actions d'envergures nationales afin de faire aboutir ses revendications. Elle précise cependant que ces négociations doivent se passer sous l’égide du Chef du gouvernement, Jean Eyeghé Ndong. Les syndicats affirment ...
Lire l'article
La Coalition des syndicats du secteur de l'Education, dénommée Convention nationale des syndicats du secteur éducation (CONASYSED), tiendra une conférence de presse ce mardi à Libreville. Cette rencontre avec la presse nationale et internationale permettra à ladite Coalition de débattre de l’ensemble des revendications soumises à l’appréciation du gouvernement au cours de l’année scolaire précédente, souligne le communiqué. La Convention nationale des syndicats du secteur éducation est née de la volonté des différents syndicats de ce secteur au Gabon qui vise, de manière solidaire, à défendre les intérêts professionnels et moraux des enseignants.
Lire l'article
Communiqués de Presse
Education : Les enseignants du secteur public suspendent leur grève
Gabon: Crise à l’Education: les enseignants grévistes campent sur leur position
Gabon: 5ème round des rencontres Gouvernement-CONASYSED: pas toujours de solutions de sortie de crise
Gabon: Grève à l’Education: pas d’avancée au sortir des négociations entre la CONASYSED et le gouvernement
Education : Les enseignants maintiennent la pression sur le gouvernement et poursuivent leur grève
Education : La CONASYSED qualifie ”de fuite en avant” la décision du Premier ministre
Gabon: Ouverture lundi prochain des négociations entre le ministère et les syndicats
Gabon: Les syndicats invitent le gouvernement à des négociations avant le 6 octobre
Gabon: La Coalition des syndicats de l’Education en conférence de presse mardi


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 22 Oct 2008
Catégorie(s): Education
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*