Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon : Le gouvernement gèle les négociations avec les enseignants

Auteur/Source: · Date: 22 Oct 2008
Catégorie(s): Politique

Le Premier ministre a annoncé le 20 octobre la suspension des négociations avec la Convention nationale des syndicats du secteur de l’éducation (CONASYSED) face au maintien du mouvement de grève des enseignants malgré l’acceptation par le gouvernement de certains préalables exigés par les grévistes. Réunis en assemblée générale le 20 octobre à Libreville, les enseignants ont décidé de maintenir la grève en jugeant les promesses du gouvernement insuffisantes au regard des problèmes qui minent encore le système éducatif, notamment les conditions de travail et le traitement des enseignants gabonais.
Alors que l’avancement des négociations laissait déjà pressentir une issue consensuelle dans le bras de fer qui oppose les enseignants grévistes et le gouvernement depuis trois semaines, les négociations reprises depuis le 13 octobre viennent être gelées.

Le chef du gouvernement, Jean Eyeghe Ndong, a annoncé dans un communiqué le 20 octobre la suspension des négociations avec la Convention nationale des syndicats du secteur de l’éducation (CONASYSED) face au refus des enseignants de reprendre le chemin des classes.
Réunie en assemblée générale le 20 octobre dernier au siège du Syndicat de l’Education nationale (SENA) sis à la Peyrie, à Libreville, la CONASYSED a décidé de durcir le mouvement de grève en exigeant la satisfaction intégrale des préalables au dialogue pour envisager une reprise du service.
Malgré quelques avancées significatives, «les enseignants sont déterminés à continuer la grève. (…) Les deux préalables ont été accordées, nous attendons maintenant des propositions concrètes, il faut qu’on s’asseye pour discuter point par point des revendications», a déclaré Simon Ndong Edzo, le modérateur de la CONASYSED.

Le Premier ministre s’était engagé d’une part à «régulariser les situations administratives des agents du secteur Education (intégration ou engagement, titularisation ou confirmation, avancements automatiques, reclassement après stages,…) dans le cadre du guichet unique», mais aussi à «procéder au paiement par anticipation avant le 15 novembre 2008 des rappels dus aux agents du secteur Education, soit 2,5 milliards au lieu de l’échéance du 5 janvier 2009».

Le gouvernement s’est engagé à payer l’ensemble des rappels dus aux enseignants et 2 milliards de francs CFA seront versés dès novembre prochain à cet effet. Depuis le début de l’année, l’Etat gabonais a débloqué la somme de 5 milliards de francs CFA pour le paiement de ces rappels, dont l’enveloppe globale est estimée à 20 milliards de francs CFA par la CONASYSED.

Le Premier ministre a par ailleurs convoqué le 21 octobre les secrétaires généraux, les directeurs généraux, les conseillers et chefs de service des ministères concernés pour la mise en place du guichet unique.

«Cette proposition gouvernementale est la bienvenue pour la centaine de bénéficiaires sur plus de vingt mille enseignants en attente de rappel ; mais pour nous, il s’agit d’un non évènement puisque nous sommes toujours en attente des actes concrets pour nos situations administratives et financières», a déclaré Fridolin Mvé Messa, membre de la CONASYSED.

Jugeant les préalables exigés par les syndicats d’enseignants pour la reprise des cours satisfaits, «le gouvernement invite les enseignants en grève à reprendre le travail au plus tard le jeudi 23 octobre 2008 afin de poursuivre l’examen des autres points de revendication dans la sérénité», a exhorté le premier ministre. «Passé ce délai, le gouvernement prendra ses responsabilités», conclu le chef du gouvernement.

Les revendications des agents de l’Education nationale concernent principalement l’harmonisation des salaires et la prise en compte de l’ancienneté, la régularisation des situations administratives des enseignants, dont certains sont encore confinés au statut de stagiaire depuis sept ans, l’augmentation de la prime de logement à 200 000 francs CFA ou encore la mise en place d’académies provinciales. Les enseignants affirment avoir déposé leur cahier des charges à la tutelle depuis le 12 août dernier.

L’ouverture du dialogue avait été conditionnée à l’harmonisation des salaires entre les agents recrutés avant et après 1991 ainsi que la régularisation des situations administratives et le paiement intégral des rappels de solde.

Par décret présidentiel du 14 octobre, une commission technique chargée de la résolution des points inscrits dans la plateforme revendicative 2008/2009 de la CONASYSED avait été mise en place. Cette commission a été organisée en deux sous commissions, l’une chargée de la régularisation des situations administratives, et l’autre mandatée pour l’évaluation financière des revendications.

Mais au 20 octobre, les propositions de la commission technique ad hoc semble toujours insuffisantes pour les enseignants, vraisemblablement résolus à initier une profonde remise en question du fonctionnement de l’éducation nationale et de la situation des enseignants gabonais.


SUR LE MÊME SUJET
Les enseignants de la province de la Ngounié, regroupés au sein de la Convention nationale des syndicats du secteur Education (Conasysed), ont décidé samedi dernier, au cours d'une assemblée générale extraordinaire à Mouila, de reprendre la grève jusqu'à la satisfaction totale de leurs revendications, rapporte le correspondant local de l'AGP. Ces enseignants entendent ainsi protester contre les nombreuses omissions constatées sur les listes lors du paiement, la semaine dernière, de la prime incitative négociée et obtenue du gouvernement gabonais. ''Nous voulons prouver, par cette décision de la reprise de la grève, au gouvernement qui veut jouer au plus intelligent avec nous, que ...
Lire l'article
Les enseignants de la province de la Ngounié, regroupés au sein de la Convention nationale des syndicats du secteur Education (Conasysed), ont décidé samedi dernier, au cours d'une assemblée générale extraordinaire à Mouila, de reprendre la grève jusqu'à la satisfaction totale de leurs revendications, rapporte le correspondant local de l'AGP. Ces enseignants entendent ainsi protester contre les nombreuses omissions constatées sur les listes lors du paiement, la semaine dernière, de la prime incitative négociée et obtenue du gouvernement gabonais. ''Nous voulons prouver, par cette décision de la reprise de la grève, au gouvernement qui veut jouer au plus intelligent avec nous, que ...
Lire l'article
Face au statu quo dans la crise de l’éducation nationale qui est entrée dans sa sixième semaine, l’Union gabonaise pour la démocratie et le développement (UGDD) et l’Union pour la nouvelle République (UPNR), ont appelé le 17 novembre à la reprise des négociations sans conditions entre les enseignants et le gouvernement. Malgré l’accession du gouvernement le 13 novembre dernier à deux des revendications des enseignants grévistes, l’assemblée générale de la Convention nationale des syndicats du secteur de l’éducation (CONASYSED) n’est pas parvenu à un consensus pour la reprise totale et effective des cours sur l’étendue du territoire national. La grève ...
Lire l'article
Face au maintien du mot d’ordre de grève par les enseignants malgré les multiples sommations de la tutelle, le gouvernement a pris le 10 novembre des sanctions à l’encontre des enseignants grévistes en annonçant des restrictions salariales à compter du 25 novembre prochain et suspension des salaires pour ceux qui n’auraient pas repris du service avant le 12 novembre prochain. Ce coup d’estoc du gouvernement s’avère décisif pour la suite des événements, à quelques jours de l’ultimatum des organisations internationales pour l’invalidation de l’année scolaire en cours après plus d’un mois de grève. La pression monte sur le gouvernement, menacé ...
Lire l'article
Le chef de l’Etat gabonais a demandé mardi aux enseignants qui observent depuis le 6 octobre dernier un mouvement de grève, de reprendre les cours, tout en poursuivant les négociations entamées avec le gouvernement, a rapporté la télévision nationale (RTG1). ‘’Acceptez ce que vous propose le gouvernement et levez votre mouvement tout en poursuivant les discussions avec le gouvernement’’ a exhorté le président Bongo Ondimba lors de l’audience qu’il a accordé aux responsables de la Convention nationale des syndicats du secteur de l’éducation (CONASYSED). ‘’Vous avez choisi la fonction d’enseignant alors reprenez les cours parce que vous êtes des exemples des ...
Lire l'article
Les négociations de sorties de crise à l’Education menées entre le gouvernement et la Convention nationale des syndicats du secteur de l’éducation (CONASYSED), vendredi dans l’après midi se sont achevées sans de véritables avancées. Interrompues par le gouvernement à la suite de l’annonce des enseignants de durcir le ton, les négociations ont repris vendredi sous la demande des enseignants, lesquels refusent toujours de reprendre les cours au sortir de cette énième rencontre avec les autorités du pays. Pour le premier ministre, Jean Eyeghe Ndong, la suspension de la grève permettrait de poursuivre les pourparlers dans la sérénité. Les ...
Lire l'article
La Convention nationale des syndicats du secteur éducation (Conasysed), regroupant neuf des onze syndicats d’enseignants du public ayant appelé à la grève au Gabon, a maintenu, mercredi, la pression sur le gouvernement et a appelé à une ’’journée morte’’ jeudi, a constaté l’AGP. ’’Cette fois-ci, c’est nous qui lançons un ultimatum au gouvernement pour l’inciter à négocier. Nous déclarons jeudi, journée morte’’, a lancé Simon Ndong Edzo, porte- parole de la Conasysed, au cours d’une assemblée générale qui a regroupé plus d’un millier d’enseignants du primaire et du secondaire. ’’Nous demandons au gouvernement de cesser de nous divertir. Ce n’est que le ...
Lire l'article
Le gouvernement gabonais a publié dans le quotidien officiel « l’Union plus » de ce mardi à Libreville un communiqué adressé à la Convention nationale des syndicats du secteur de l’éducation (CONASYSED), dans lequel il suspend les négociations entamées depuis le 14 octobre dernier entre les deux camps et leur lance un ultimatum de quatre jours afin qu’il révise leur position. Se fondant sur l’esprit du dialogue social institué par le Président de la République, le gouvernement s’étonne de l’attitude de la CONASYSED au moment où se déroulent les négociations. Le 14 octobre dernier, un arrêté du Président de la République ...
Lire l'article
Le Premier ministre gabonais, Jean Eyéghé Ndong, a rencontré les syndicats de l’éducation nationale le 13 octobre à Libreville pour reprendre les négociations avec les enseignants qui sont entrés en grève depuis la rentrée des classes le 6 octobre. Les enseignants ont réclamé un cadre normatif de dialogue dûment adopté comme garantie à l’ouverture du dialogue. Le Premier ministre a exhorté les enseignants grévistes à reprendre les cours afin de prévenir d’importantes répercussions sur l’année scolaire, tandis que le Conseil des ministres du 14 octobre a offert la garantie recherchée par les enseignants.L’ouverture des négociations entre les enseignants grévistes et ...
Lire l'article
Le gouvernement Gabonais a demandé mardi aux enseignants grévistes réunis au sein de la convention nationale des syndicats de l’Education (COSYNED), de lever leur mouvement de grève, en vue d’ouvrir les négociations. La COSYNED avait lancée samedi dernier, un mot d’ordre de grève pour le jourde la rentrée des classes, le lundi 6 octobre, estimant que le gouvernement n'avait pas pris en considération leur plate forme revendicative. Les enseignants avaient déposé au mois d’Août dernier,un cahier de charg qui demandait notamment une amélioration de sconditions de travail ainsi que l'harmonisation des primes et des salaires,l'augmentation de la prime de transport. Le premier ministre ...
Lire l'article
Gabon: Ngounié : Les enseignants reprennent la grève
Gabon: Ngounié : Les enseignants reprennent la grève
Gabon : Les acteurs politiques appellent à la reprise des négociations avec les enseignants
Gabon : Le gouvernement tente un passage en force avec les enseignants
Gabon: Social : Bongo Ondimba demande aux enseignants de reprendre les cours
Gabon: Grève à l’Education: pas d’avancée au sortir des négociations entre la CONASYSED et le gouvernement
Education : Les enseignants maintiennent la pression sur le gouvernement et poursuivent leur grève
Gabon: Education: le Gouvernement suspend les négociations avec la CONASYSED et lance un ultimatum de quatre jours
Gabon : Le gouvernement tend l’oreille aux revendications des enseignants
Gabon: Enseignants: Le gouvernement gabonais invite les enseignants à lever la grève pour de nouvelles négociations

Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 22 Oct 2008
Catégorie(s): Politique
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*