Socialisez

FacebookTwitterRSS

L’utilisation du téléphone portable au volant en hausse au Gabon

Auteur/Source: · Date: 22 Oct 2008
Catégorie(s): Société

Le nombre d’utilisateurs de téléphone portable au volant a considérablement augmenté au Gabon malgré son interdiction par la loi, a-t-on appris mercredi à Libreville auprès du ministère des Transports.

“Au moins un quart des automobilistes utilise le téléphone en conduisant, même à grande vitesse”, a déclaré un agent de la brigade routière, Sylvain Koumba.

“Près de la moitié des conducteurs décroche le téléphone portable dès qu’il sonne”, a-t-il ajouté.
 


SUR LE MÊME SUJET
Le nombre de jeunes filles en grossesse est en nette augmentation dans les lycées, les collèges et même les écoles primaires d’Oyem, chef-lieu de la province du Woleu-Ntem, dans le nord du Gabon, attestant de la persistance des rapports sexuels non protégés, en dépit des opérations se sensibilisation, menées dans le cadre de la lutte contre le SIDA. ‘’Nous avons eu à faire des sensibilisations au CES public deux fois et au lycée d’Etat une fois, mais la mobilisation n’était pas au rendez-vous’’, a confié le médecin chef du Centre de traitement ambulatoire (CTA) d’Oyem, le Dr Sylvain ...
Lire l'article
Le ministère Gabonais des Transports, par le canal de la direction générale de la sécurité routière, a procédé mardi à Libreville, au lancement officiel de la cinquième campagne de prévention routière sur le thème : « Les cascadeurs et les bus en excès de vitesse ». Selon le colonel Jean Dzimeze Mba, Directeur général de la Sécurité routière, l’objectif principal de cette opération est « de mener une sensibilisation accentuée, d’une part à l’endroit des jeunes élèves qui risquent leur vie en cascadant sur les toits des bus et, d’autres part, à l’attention des conducteurs des bus roulant à vive allure ...
Lire l'article
La Direction générale de la concurrence et de la consommation du Gabon (DGCC) a dénoncé ce 20 octobre l'augmentation des prix de plusieurs produits de grande consommation sur l'ensemble du territoire national. Une situation déplorable en dépit des mesures gouvernementales visant à stabiliser les prix. Les prix semblent avoir pris un malin plaisir à grimper au Gabon, où on enregistre des hausses allant jusqu’à 30% dans les produits de grande consommation. Une situation généralisée aussi bien à Libreville que dans l’arrière pays. La Direction générale de la concurrence et de la consommation du Gabon (DGCC) est justement montée au créneau ...
Lire l'article
Un bébé de 5 mois a été vendu par sa mère au prix d’un téléphone portable vendredi dernier au quartier Ibanga de Tchibanga (Sud). Jeune fille démunie, Nzaou Makaya, a vendu sa fillette, âgée de 5 mois à une dame de nationalité gabonaise, originaire de la localité de Fougamou et dont l’identité n’a pas été révélée à la presse locale pour des raisons d’enquêtes, à un montant estimé à environ 25.000 francs CFA. Selon la mère de la fillette vendue, les mobiles à l’origine de ce troc sont essentiellement fondées sur la précarité et les conditions de vie difficiles auxquelles elle ...
Lire l'article
Le dossier des "biens mal acquis" en France confine parfois au catalogue de voitures de luxe. Ainsi, selon la police, la famille Bongo possédait à elle seule, à la date du 12 juillet 2007, deux Ferrari, six Mercedes, trois Porsche, une Bugatti et quelques autres véhicules. Rien que du haut de gamme, dont les factures trahissent un double souci du détail et de l'esthétique. En 2004, quand Omar Bongo s'offre, à Paris, une Ferrari 612 bleue (garantie 36 mois pièces et main-d'oeuvre), il prend en option les écussons "Scuderia" à 1 291 euros. Une peccadille, sur un montant global de 193 ...
Lire l'article
Le ministère des Travaux publics a déclenché ce jeudi à Libreville une guerre contre les épaves de voitures disséminées dans la capitale gabonaise, dans l’optique de rendre fluide la circulation routière et de lutter contre l’insalubrité. « A partir de 17h, le tronçon Melen- Gare routière est quasi impraticable. Vous pouvez mettre plus de 2h pour parcourir une distance de 200m », s’est plaint l’un des agents en mission. Durant un mois, « l'enlèvement se fera gratuitement. Mais dès la fin de la campagne, le transport sera à la charge du propriétaire du véhicule. Les contrevenants devront payer une amende », ...
Lire l'article
Le maire de la commune de Lébamba (sud), Malabana Inguemba a procédé récemment à l'installation des panneaux de signalisation routière à travers les rues de sa cité et de lune de ses banlieues , Bongolo, pour réguler la circulation. Ces panneaux ont été installés aux intersections et devant les établissements scolaires afin d'assurer la sécurité des élèves et réduire le taux des accidents de la route. Ce phénomène, à Lébamba comme à travers le pays, est lié à l'excès de vitesse, « la conduite en état d'ébriété » et au manque criard des panneaux de signalisation routière.
Lire l'article
Au Gabon, au moins un quart des automobilistes utilise le téléphone portable au volant de leur véhicule, a-t-on appris vendredi à Libreville auprès d'un haut responsable du ministère de Transport. « Le nombre d'utilisateurs de téléphone portable en pleine conduite a considérablement augmenté, cela malgré les interdictions des pouvoirs publique », a affirmé ce haut responsable sous couvert de l’anonymat. Aussi, a-t-il ajouté, « un nombre important de conducteurs décroche le téléphone portable dès qu'il sonne, même lorsqu’ils sont en grande vitesse ». Afin de limiter les accidents de la circulation, le gouvernement de la République avait décidé en 2003 de l'interdiction ...
Lire l'article
Aviation : Les aéronefs volant au Gabon dans le miroir de l’OACI
Jusqu'à la caricature, la pagaille dans le transport aérien en Afrique renvoie à l'incapacité de certains dirigeants africains à organiser le secteur de l'aviation civile, tel un miroir montrant l'image des aéronefs qui volent au Gabon, aujourd'hui très critiqués par l'Organisation de l'aviation civile internationale (OACI). La décision de la Commission européenne de ''déclasser'' les trois aéroports du Gabon (Franceville, Port-Gentil et Libreville) - pour non-conformité - apparaît comme un coup d'épée dans l'eau ou un véritable désespoir, note-t-on dans des milieux politiques et économiques gabonais. En arrière-plan, cette menace traduit aussi la bataille idéologique dont le Gabon fait l'objet. Et au ...
Lire l'article
Le téléphone filaire ne fonctionne pas depuis près d’une semaine dans la commune de Mayumba, ville côtière située à près de 700 km au sud de Libreville, rapporte dimanche le correspondant local de l’AGP. Selon les responsables de l’entreprise Gabon Télécom, le distributeur exclusif du téléphone filaire dans la localité, ce désagrément est du à une défaillance de la carte magnétique alimentant tout le département de la Basse-Banio. Gabon Télécom a promis de rétablir le réseau dans les plus brefs délais à la satisfaction des opérateurs économiques et des administrations dont le téléphone et le Fax demeure un outil de travail crucial.
Lire l'article
Les grossesses précoces en hausse en milieu scolaire dans la province du Woleu-Ntem
Société – Sécurité routière / La cinquième campagne de prévention routière axée « les cascadeurs et les bus en excès de vitesse »
Gabon : Haro sur la hausse des prix
Gabon: Fait divers / Un bébé de 5 mois vendu au prix d’un téléphone portable à Tchibanga
Françafrique: Les fous du volant
Gabon: Le ministère des Travaux publics en lutte contre les épaves de voitures à Libreville
Gabon: Sécurité routière : Des panneaux de signalisation routière à Lébamba
Gabon: Au Gabon, au moins un quart des automobilistes téléphonent au volant
Aviation : Les aéronefs volant au Gabon dans le miroir de l’OACI
Gabon Télécom : Le téléphone filaire interrompu à Mayumba


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 22 Oct 2008
Catégorie(s): Société
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*