Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon: Après le déguerpissement d’Awendjé, les commerçantes font leur retour petit à petit

Auteur/Source: · Date: 24 Oct 2008
Catégorie(s): Société

Les commerçantes installées anarchiquement sur les trottoirs du rond point d’Awendjé, dans le 4ème arrondissement de Libreville, reviennent petit à petit après le déguerpissement du site effectué mercredi dernier par les agents municipaux. Selon ces commerçantes, ce déguerpissement est inhumain et la mairie n’a pas tenue compte de leur situation avant d’engager une telle opération.

« J’ai une famille à nourrir. Je n’ai pas d’autres sources de revenu que le petit commerce. La marie a construit quelques marchés dans la capitale, c’est vrai, mais le coût des boxes (espaces commerciales) est élevé. Ils varient entre 10.000 et 15.000 selon les dimensions et entre 20.000 et 60.000 voire 100.000 francs CFA selon l’importance et la position sur le marché. Cela n’est pas à la portée des petites commerçantes que nous sommes », a déclaré Maman Henriette.

« Nous ne voulons pas nous opposer à la mairie, mais nous n’avons pas le choix, nous devons et voulons vivre simplement et pouvoir envoyer nos enfants à l’école comme tout le monde », a-t-elle ajouté.

Elles suggèrent de ce faite à la mairie de réduire le prix des différents espaces commerciaux, car entre le coût des espaces et les taxes journalières, il n’est pas toujours évident pour ces commerçantes de joindre les deux bouts.

A la suite des différents déguerpissements dans les quartiers Awendjé (4ème Arr), Nzeng-Ayong (6ème Arr), Charbonnages (1er Arr), IAI (5ème Arr), les femmes commerçantes ont marché mercredi dernier et ont exposé leur doléance à la présidente des femmes commerçantes du Gabon, Patience Dabany, qui s’est résolue de rencontrer le maire afin qu’une solution soit trouvée au plus vite.  


SUR LE MÊME SUJET
Sur décision de la municipalité de la commune d’Owendo, les commerçantes du petit marché dit « des rails », à proximité de la gare de la société SETRAG, dans le quartier Akournam II, sommées de déguerpir de ces lieux, réclament leur indemnisation avant de libérer le site qui va recevoir la construction d’un marché municipal. Installées sur les lieux depuis plusieurs années, les commerçantes sommées de libérer le site devant abriter le nouveau marché municipal, réclament une indemnisation pour leur permettre de s’installer ailleurs, en attendant ce nouvel édifice. Invitées à prendre part à une concertation mercredi dans le cabinet du ...
Lire l'article
Jeunesse consciente 90 (JC90), une association politique a fait un don d’une quarantaine de tables, de parasols, de tabliers et de blouses aux commerçantes de la commune de Ndendé, une localité de la province de la Ngounié (sud). Ce don aiderait ces femmes à mieux conserver leurs marchandises souvent exposées aux intempéries. Pour le président de JC90, Guy Francis Bignoumba ce geste inscrit dans le cadre de la politique de partage prônée par le chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba et dit soutenir cette politique à travers des actes concrets. Les femmes commerçantes qui arborent leurs nouvelles blouses et ...
Lire l'article
Les femmes commerçantes du marché du PK5, déboutées ce mardi matin par les services municipaux de la mairie de Libreville, se sont dirigées vers l’immeuble inter ministériel, afin d’exprimer leur mécontentement. Selon ces femmes qui se dirigeaient vers l’immeuble inter – ministériel après avoir été au ministère de l’Intérieur, la mairie a procédé ce matin à la destruction de leurs marchandises et matériels de vente. « La mairie qui nous avait orienté vers le rond point du PK5 vient de nous chasser de ce lieu », a déclaré une autre commerçante surexcitée, ajoutant qu’ « elle aurait même procédée ...
Lire l'article
La mairie centrale de Libreville a une fois de plus demandé lundi, aux commerçantes installées anarchiquement aux feux tricolores, et au Rond point de Nzeng-Ayong, dans le 6ème arrondissement de Libreville, de regagner le marché construit à cet effet dans le quartier." Il est vrai que le marché est construit avec des étales, mais il manque encore beaucoup de chose à ce endroit. Et le plus gênant, c’est l’emplacement de ce marché qui fait que les clients éprouvent souvent des difficultés à faire ce détour pour s’y rendre. Du coup, nous ne vendons presque rien là-bas », a déclaré Marie ...
Lire l'article
Les commerçantes du quartier "les Charbonnages" (1er arrondissement de la commune de Libreville), ont projetée samedi de mener une grève de la faim à partir de lundi prochain afin de réclamer un site pour la vente de leurs produits après le déguerpissement qu’elles ont subi de la par de la mairie de Libreville lors d’une opération dénommée « Libérons les trottoirs pour que la circulation soit fluide ». « Notre grève de la faim sera accompagnée dès lundi par un sit-in à la mairie du premier arrondissement », a expliqué Marielle Tsame, commerçante, veuve et mère d’une nombreuse famille. Les ...
Lire l'article
Les commerçantes déguerpies jeudi dernier au rond point de Nzeng-Ayong dans le 6è arrondissement de Libreville par les agents de la mairie centrale, ont exprimé vendredi leur volonté d’être relogés dans un bref délai en vue de soulager les responsables de familles dont la seule principale activité a été brusquement interrompue. « Nous souhaitons que les autorités municipales trouvent une solution salutaire et rapide en nous installant là où nous pouvons convenablement écouler nos marchandises. Car depuis jeudi, certaines femmes reviennent sur les lieux pour vendre leurs denrées. Le commerce est notre principale source de revenu », a déclaré l’une des ...
Lire l'article
Les commerçantes du quartier Nzeng-Ayong, dans le 6e arrondissement de Libreville ont brûlé mardi, des objets de toutes natures sur la voie express, au niveau du feu tricolore de ce quartier pour protester contre le déguerpissement brutal effectué par les agents municipaux.Ces commerçants déguerpis occupaient anarchiquement certains trottoirs, causant l'embouteillage et l'insalubrité au feu tricolore et au rond point de Nzeng-Ayong. D'après les autorités compétentes, les occupants de cette zone avaient été avertis et il est question désormais de détruire les petits marchés qui encombrent les abords des routes et de les obliger à occuper les marchés construits par la mairie ...
Lire l'article
Les associations de femmes commerçantes et des femmes rurales de la commune d’Owendo (Sud de Libreville) multiplient des rencontres ponctuées de séances de travail, en vue de la préparation des manifestations commémorant la journée internationale des paysannes qui se déroulera le 15 octobre dans cette localité. Ces femmes paysannes d’Owendo ont de commun accord, mis l’accent sur le choix et l’aménagement des sites devant accueillir les différentes expositions liées à cet événements. Depuis deux semaines les enregistrements des exposants se font à la mairie de cette localité, visant à catégoriser les femmes dans différents domaines. Erigée en commune de plein exercice depuis 1996, ...
Lire l'article
Les commerçantes du marché B2 attendent toujours le déguerpissement du marché anarchique d’Awendjé, rappelant que le maire de Libreville, Jean François Ntoutoume, lors de sa tournée d’inspection, le 26 juillet dernier, avait promis de résoudre au plus vite ce problème. En effet, plus de deux mois après cette visite des marchés de la ville, les commerçantes s’interrogent sur le sort de leur revendication et se demandent si le maire de la ville ne les a pas oublié. « Depuis que le maire est passé nous voir, rien n’a été fait par rapport au déguerpissement de nos sœurs qui vendent au rond point ...
Lire l'article
En conflit depuis quelques mois avec les autorités locales au sujet de la cherté des étals, les commerçantes des marchés municipaux d'Oyem et de Ngouema ont trouvé un consensus le 13 mai dernier avec le gouverneur de la province du Woleu-Ntem, Jean Gustave Méviane M'Obiang, avec un échelonnement de l'acquittement des taxes municipales. Le gouverneur de la province du Woleu-Ntem, Jean Gustave Méviane M'Obiang, a réuni le 13 mai dernier à Oyem les commerçantes des marchés municipaux d'Oyem et de Ngouema, les membres de son cabinet ainsi que les responsables de la délégation spéciale d'Oyem pour proposer un compromis relatif à ...
Lire l'article
Les commerçantes du petit marché d’Akournam II sommées de déguerpir, réclament leur indemnisation
Don de matériels aux femmes commerçantes d’une localité du sud Gabon
Gabon: Les commerçantes déboutées du marché PK5 manifestent devant l’immeuble inter – ministériel
Gabon: La mairie somme les commerçantes de Nzeng-Ayong d’occuper le marché
Gabon: Les commerçantes des « Charbonnages » projettent une grève de la faim lundi
Gabon: Les commerçantes déguerpies du rond point de Nzeng-Ayong sollicitent un relogement
Gabon: Les commerçantes de Nzeng-Ayong protestent contre le déguerpissement brutal de la mairie
Gabon: Les commerçantes d’Owendo se mobilisent pour célébrer les paysannes
Gabon: Les commerçantes du B2 attendent toujours le déguerpissement du marché d’Awendjé
Gabon : La main tendue du gouverneur aux commerçantes d’Oyem


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 24 Oct 2008
Catégorie(s): Société
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*