Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon : Le CES veut 20% du budget aux investissements

Auteur/Source: · Date: 27 Oct 2008
Catégorie(s): Economie

Le président du Conseil économique et social (CES), Antoine de Padoue Mboumbou Miyakou, a clos le 24 octobre à Libreville la session extraordinaire relative à l’examen de la loi de finances rectificative 2008. Les conseillers ont recommandé au gouvernement de renforcer la pertinence des affectations budgétaires avec les priorités économiques et sociales. Le CES a demandé l’allocation de 20% des ressources propres du pays au budget d’investissement pour rattraper l’écart entre le Produit intérieur brut (PIB) élevé et la faiblesse de l’Indice de développement humain (IDH).Le Conseil économique et social (CES) a recommandé le 24 octobre dernier l’allocation de l’excédent budgétaire à la lutte contre la pauvreté et développement des infrastructures de base pour rattraper le retard de l’Indice de développement humain (IDH) par rapport au Produit intérieur brut (PIB).

Le CES a réaffirmé la poursuite du programme conclu avec le Fonds monétaire international (FMI) depuis avril 2007 pour la poursuite de l’assainissement des finances publiques, la diversification de l’économie, le renforcement des infrastructures de base et la prise en compte de la dimension sociale, ainsi que la reconduction de l’ensemble des mesures fiscales et budgétaires prises en avril dernier pour soutenir le pouvoir d’achat des ménages.

Les conseillers ont suggéré au cabinet du Premier ministre, Jean Eyeghé Ndong, de renforcer l’adéquation entre les priorités économiques et sociales du gouvernement et l’affectation des ressources budgétaires.

Ils ont notamment insisté sur l’application effective des programmes de lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale, au regard de l’écart paradoxal entre le PIB qui classe le Gabon dans les pays à revenus intermédiaires, et un IDH qui stagne au niveau de ceux des pays en développement.

A cet effet, le CES a recommandé l’affectation de 20% du budget de l’Etat au chapitre des investissements pour permettre la réalisation des Objectifs du millénaire pour le développement (OMD) et améliorer les conditions de vie des gabonais économiquement faibles.

Le projet de loi des finances rectificatives 2008 a été adopté par le gouvernement au Conseil des ministres du 18 septembre. Il présente une hausse de près de 70% par rapport aux prévisions initiales, soit un excédent budgétaire de près de 850 milliards de francs CFA.

La conjoncture favorable du secteur extractif, surtout aux deux premiers semestres 2008, aura notamment permis une augmentation de 32,6% des revenus pétroliers, portés à 1357,9 milliards de francs CFA alors que l’Etat n’en escomptait que 1023,8 milliards de francs CFA.

Les rectifications majeures concernent l’accroissement des subventions relatives aux produits pétroliers qui passerait de 44,1 à 101 milliards de francs CFA, soit une hausse de 130%, à l’heure où l’Organisation nationale des employés du pétrole (ONEP) a déposé un cahier des charges sur la table du gouvernement, qui demande entre autres une baisse de 40% des prix des produits pétroliers. 


SUR LE MÊME SUJET
Le budget 2012 de l’Etat gabonais enregistre une hausse de 82 milliards de FCFA
Le budget de l’Etat gabonais pour l’exercice 2012, arrêté à la somme de 2.453 milliards de FCFA contre 2.370 milliards de FCFA en 2011, serait en hausse de 82 milliards de FCFA d’après le gouvernement rendant public le projet de loi de finances adopté lors du dernier Conseil des Ministres délocalisé de Mouila (Ngounié). Selon le gouvernement, 424.190.279.800 de francs CFA seront affectés au titre de remboursement de la dette publique de l’Etat gabonais. Mille milliard soixante sept millions (1.067.000.000 francs CFA), constitueront les charges de fonctionnement et autres dépenses publiques dont les salaires contre six cent quatre-vingt-dix- neuf milliards trois ...
Lire l'article
Le budget 2012 arrêté à 2.453 milliards de FCFA
Le budget 2012 de l’Etat gabonais sera de 2.453 milliards de FCFA contre 2.370 milliards de FCFA en 2011, soit une hausse de 82 milliards de FCFA, selon un projet de loi de finances adopté jeudi dernier par le gouvernement réuni en conseil des ministres à Mouila (444 km au sud de Libreville). La dette publique engloutira quatre cent vingt quatre milliards cent quatre vingt dix millions deux cent soixante dix neuf mille huit cent (424.190.279.800) francs CFA. Les charges de fonctionnement de l’Etat (salaires et autres dépenses publiques) s’élèvent à un mille milliard soixante sept millions (1.067.000.000) francs CFA. Le budget d’investissement ...
Lire l'article
Le budget de l’exercice 2010, établi en recettes et en dépenses à hauteur de 2.096 milliards francs CFA, a été approuvé, en séance plénière par les Sénateurs, à Libreville et enregistre une hausse de 554,4 milliards de francs CFA par rapport à l’exercice précédent qui était de 1541,6 milliards de francs cfa. Cette année, on note une contraction du budget de fonctionnement de 29,39 milliards de francs CFA, liée principalement à une réduction de 36,97 milliards de fracs CFA des dépenses des biens et services. Aussi, dans l’exercice 2010, les dépenses hors amortissement de la dette s’évalueraient-elles à 1.775 milliards ...
Lire l'article
Le ministre gabonais de de l’Energie, des Ressources hydrauliques et des Nouvelles énergies, Franck Issozé Ngondet, a annoncé lors de l’interpellation du gouvernement par l’Assemblée Nationale, ce mardi après-midi, que les nouveaux investissements de la Société d’Energie et d’Eau du Gabon(SEEG) portaient sur 576 milliards de francs CFA pour les années à venir, en réponse à un député qui évoquait « la question cruciale de l’accès des populations à l’eau potable et à l’électricité de même que la situation générale de la SEEG ». Dans un rappel de la politique du Gabon en matière énergétique pour les prochaines années, le ...
Lire l'article
La loi de finances de l’année 2009 repose sur les principales hypothèses suivantes : une production pétrolière de 12,542 millions de tonnes, un prix du baril de pétrole brut gabonais de 60 dollars américains et un taux de change du dollar à 530 francs CFA. En matière de politique économique du gouvernement, cette loi visait les principaux objectifs suivants : la poursuite des efforts entrepris sur la gestion budgétaire et les réformes structurelles ; la diversification de la base productive ; le développement des infrastructures de base. Du fait du changement de l’environnement macroéconomique qui nécessitait la redéfinition de nouvelles hypothèses, ...
Lire l'article
Le Porte-parole du gouvernement, René Ndémezo’Obiang, rendant public le rapport final du Conseil des ministres de jeudi à Libreville, a annoncé que le budget 2009, a été revu en baisse de 232,2 milliards de francs CFA.Selon le communiqué, le projet de loi des finances rectificatives 2009 est marqué par la poursuite du programme économique et financier entamé depuis avril 2007, appuyé par la FMI. A ce titre, rapporte la note « il se situe dans le prolongement du projet de société du Président Bongo Ondimba, « Mon Projet: des actes pour la Gabon », réaffirmé dans sa déclaration de politique générale ...
Lire l'article
Le président du Conseil économique et social (CES), Antoine de Padoue Mboumbou Miyakou, a clos le 24 octobre à Libreville la session extraordinaire relative à l’examen de la loi de finances rectificative 2008. Les conseillers ont recommandé au gouvernement de renforcer la pertinence des affectations budgétaires avec les priorités économiques et sociales. Le CES a demandé l’allocation de 20% des ressources propres du pays au budget d’investissement pour rattraper l’écart entre le Produit intérieur brut (PIB) élevé et la faiblesse de l’Indice de développement humain (IDH). Le Conseil économique et social (CES) a recommandé le 24 octobre ...
Lire l'article
Le porte parole du gouvernement, René Ndemezo'Obiang, a annoncé mardi à Libreville, dans un communiqué à l'issue du Conseil des ministres la hausse du budget 2009 qui est passé à 2.485,5 milliards contre 1.798,1 milliards en 2008. Cette amélioration résulterait de l'augmentation conjuguée de 597,5 milliards de francs CFA des recettes pétrolières et de 87,3 milliards de francs CFA des recettes hors pétrole. Selon le communiqué gouvernemental, les recettes pétrolières, évaluées à 1.621,4 milliards de francs CFA seraient en hausse de 597,5 milliards de francs CFA par rapport au niveau arrêté dans la loi de finances 2008.
Lire l'article
Le Gouvernement Gabonais va consacrer 10 milliards du budget de l’Etat au social pour les exonérations fiscales et la suppression de la parafiscalité, a annoncé mercredi, le Directeur général du budget, Juste Valère Okologo. Selon le Directeur général du budget, cette somme va permettre de maintenir le coût de vie des populations face au phénomène général de la flambée des prix du carburant et des denrées alimentaires. Pour ce faire, l’Etat envisage de reconduire dans le budget 2009 certaines mesures sociales correspondant à des sommes d’argent importantes. Ainsi, 3,972 milliards de francs CFA combleront les taxes de la TVA sur l’huile ...
Lire l'article
La Feuille de route 2008 du gouvernement, dont copie a été transmise à la Rédaction de GABONEWS, présentée par Eyéghé Ndong aux parlementaires, jeudi après-midi, dans laquelle sont déclinées les actions prioritaires et immédiates qu’entend mener son cabinet, d’ici la fin de l’année en cours, prévoit environ 2363.928 millions pour le fonctionnement de l’ensemble des différents départements ministériels et 1117.721 millions d’investissements dans lesquels une part est réservée aux « secteurs sensibles » des Travaux publics, de l’Education et de la Santé. En effet, pour le compte des investissements prévus, le ministère des Travaux publics, des Infrastructures et de ...
Lire l'article
Le budget 2012 de l’Etat gabonais enregistre une hausse de 82 milliards de FCFA
Le budget 2012 arrêté à 2.453 milliards de FCFA
Le budget de l’exercice 2010 voté à hauteur de 2.096 milliards de francs CFA par les Sénateurs
Gabon: 576 milliards de Francs Cfa nécessaires pour les nouveaux investissements de la SEEG
Gabon : L’exécution du budget et de la dette pour 2009
Gabon: Le budget 2009 en baisse de 232,2 milliards francs CFA
Gabon : Le CES veut 20% du budget aux investissements
Gabon: Le budget 2009 en hausse de 687,4 milliards de FCFA
Gabon: Economie: le secteur social absorbera 10 milliards du budget de l’Etat en 2009
Gabon: Le gouvernement présente la Feuille de route / budget: 1117.721 millions pour les investissements et 2363.928 millions pour le fonctionnement


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 27 Oct 2008
Catégorie(s): Economie
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*