- Bongo Doit Partir - http://www.bdpgabon.org -

Gabon: Lutte contre l’insalubrité: la mairie procède à la destruction de l’espace commercial de l’ex gare routière

La mairie de Libreville a procédé ce lundi à la destruction de l’espace commercial situé à l’ex gare routière de la capitale gabonaise.Cette initiative s’inscrit dans le cadre de l’opération dénommée« Libérons les trottoirs pour que la circulation soit fluide », lancée depuis le début de ce mois par les agents de la municipalité, visant à débarrasser la ville de tous les marchés anarchiques et autres étals qui encombre les trottoirs et grands carrefours.

Selon le maire de la commune de Libreville, Jean François Ntoutoume Emane, cette opération va permettre à la mairie de mieux contrôler l’activité commerciale au marché de Mont – Bouet, le plus grand de la capitale gabonaise, proche de l’ex gare routière.

« Nous ne sommes pas contre l’opération de la mairie, mais nous voulons simplement que le maire nous trouve un espace commercial approprié », a déclaré un commerçant.

De son côté, le maire Jean François Ntoutoume Emane, a sollicité la bonne compréhension de tous les commerçants. « Aidez nous à vous aidez », a déclaré le maire.

Le maire a laissé entendre que la destruction de cet espace constitue avant tout un « gros » manque à gagner pour les services de recouvrement. Nous n’avons pas le choix, mais le sacrifice doit commencer chez nous en guise d’exemple », a ajouté, Jean François Ntoutoume Emane.

Plusieurs marchés anarchiques situés aux abords des voies publiques ont été détruits depuis le lancement de cette opération ” coup de poing”.

Demain mardi, le Conseil municipal se réunira pour élaborer son programme d’action pour l’année 2009, dans lequel une solution de relogement des commerçants sera proposée.

La destruction de l’espace commercial de l’ex gare routière s’est déroulée devant les forces de sécurité et des partenaires de la mairie. 


SUR LE MÊME SUJET
LIBREVILLE (AGP) - Le retour des commerçants Nigérians sur le site abritant l'ancienne Gare routière de Libreville a provoqué mercredi un tollé chez leurs collègues Gabonais, rapporte l'AGP. L'organisation du commerce sur ce site, situé près de Mont-Bouët, principal marché de la capitale gabonaise, avait été interdite, selon une décision municipale mardi. Plusieurs commerçants (Nigérians, Gabonais, Ghanéens) ont été appelés à quitter les lieux pour s'installer à l'intérieur du marché. Cette mesure qui concernait tous les commerçants n'a pas été respectée par les vendeurs Nigérians, lesquels ont réinvesti le site, provoquant un tollé chez les commerçants gabonais, selon des journalistes de l'AGP. ...
Lire l'article [1]
LIBREVILLE, (AGP) - Le maire de Libreville, Jean François Ntoutoume Emane, est descendu ce jeudi à l'ancienne gare routière de la ville pour relancer l'opération de déguerpissement des commerçants qui occupent anarchiquement l'espace, a constaté l'AGP. Il y a environ six mois une opération similaire avait été lancée pour déguerpir les commerçants qui vendaient à même le sol, obstruant l'entrée du marché de Mont-Bouët, en bordure des chaussées, avec tous les risques que représente le passage des véhicules. ''L'ancienne gare routière est réservée pour des travaux d'aménagement, ce grand espace n'est pas pour les commerçants'', a répété M. Ntoutoume Emane aux ...
Lire l'article [2]
Réunis au sein du Syndicat national des commerçants (SYNACOM), des commerçants ont marché ce lundi à Libreville, de l'ancienne gare routière au palais de la Présidence de la République, en signe de protestation contre la destruction jugée « abusive » des marchés spontanés. « Nous ne sommes pas contre la destruction des marchés, mais nous voulons des sites pour vendre », a scandé Mme Jeanne Lemandou, la présidente du SYNACOM, qui a déploré la soudaineté de l’action. « Nous n'avons pas été avertis », a-t-elle affirmé. Les commerçants ont demandé l'ouverture de négociations avec le Maire de Libreville qui, selon une ...
Lire l'article [3]
La mairie de Libreville, dans son souci de rendre la capitale gabonaise un peu plus propre, a crée jeudi une brigade spéciale constituée de gendarmes et de policiers pour lutter contre les marchés anarchiques. Les agents des force de l'ordre sont désormais placés aux feux tricolores et du rond point de Nzeng-Ayong, des Charbonnages, d’Awendje et le marché Mont Bouet. Ils ont pour mission de veiller au respect de la propriété publique et de disperser les commerçants qui veulent replacer des marchés sur les trottoirs. Le maire de Libreville, Jean François Ntountoume Emane qui présidait mardi dernier son premier Conseil municipal, ...
Lire l'article [4]
Le maire de la capitale gabonaise, Jean-François Ntoutoume Emane, a annoncé jeudi à l’hôtel de ville, lors d’une conférence de presse, son ambition d’institutionnaliser une journée de la citoyenneté à Libreville.Selon Jean-François Ntoutoume Emane, des activités relatives à la propreté seront menées à cette occasion (curage des caniveaux, désherbage, ramassage des ordures), entre autres. « Cette journée sera l’occasion de conscientiser les habitants de Libreville sur les notions de propreté », a déclaré Jean-François Ntoutoume Emane. Après adoption par le conseil et les voix autorisées, le maire souhaite que cette journée soit célébrée une par fois par trimestre. A la fin de la ...
Lire l'article [5]
Deux unités constituées de gendarmes et de policiers envoyés par la mairie de Libreville ont empêché mercredi, les commerçants de réinvestir l’ex gare routière dans le deuxième arrondissement de Libreville où ils exerçaient jusqu’à lundi dernier, a constaté l’AGP. Des gendarmes anti-émeutes ont dressé en fin de matinée un cordon de sécurité allant du collège Bessieux à l’ancienne base de la société de transport Barbier (Sorbonne). Aucun véhicule ne pouvait circuler sur cet axe, a-t-on remarqué. Sur les lieux, des éléments des forces de l’ordre dispersaient les commerçants qui tentaient de reconstituer leurs étals bravant ainsi l’autorité municipale. Interrogée par l’AGP, une couturière ...
Lire l'article [6]
Certains propriétaires des échoppes démolies à l’ancienne gare routière par la direction de la Propreté et de la gestion des déchets urbains à la mairie de Libreville, se sont mués en commerçants ambulants dans les artères du marché Mont Bouët. De l’avis des réparateurs et cireurs de chaussures, ayant repris leur place près de l’arrêt-bus, certains commerçants ayant perdu leurs échoppes lors du passage des services de la mairie chargés de la démolition, écoulent actuellement leurs produits à bord des brouettes et des automobiles prêts à déguerpir à la moindre alerte. « Ce sujet n’est pas à l’ordre du jour pour ...
Lire l'article [7]
Les agents municipaux, bénéficiant de l’appui des forces de sécurité, ont démoli dix nouveaux box commerciaux vendredi à l’ex gare – routière de Libreville. L’opération coup de poing s’est déroulée devant les regards impuissants des propriétaires. La mairie de Libreville, reproche aux commerçants d’occuper illégalement les espaces publics placés sous son autorité. La construction desdits box n’a pas obtenu l’approbation de la maire qui veille à la gestion et l’organisation des espaces commerciaux de Libreville. « L’exploitation illicite des espaces publics entraîne un désordre que la mairie ne peut plus accepter », a déclaré l’un des agents municipaux pendant l’opération. Le 19 juin dernier, en ...
Lire l'article [8]
La mairie d’Owendo, commune située au sud de Libreville, a initié mercredi, une opération de nettoyage de plusieurs endroits de la commune transformés par la population en d’énormes dépôts d’immondices, tout en conscientisant les riverains. Selon la mairesse de cette commune, Jeanne Mbagou, accompagnée pour la circonstance de son chef de service en charge de la voirie, Christian Kolongo, le Conseil municipal dont elle est la présidente a signé avec un opérateur économique, un contrat de collecte et de ramassage d’ordures dans certains endroits de la commune. Or, a –t-elle poursuivi, le contrat liant les deux parties n’ayant pas tenu compte de ...
Lire l'article [9]
Le maire de Koulamoutou, Alphonse Ndjandja, a lancé mercredi, une opération de lutte contre l’insalubrité dans les différents quartiers de la ville afin de les rendre plus propre, a rapporté jeudi, la radio nationale. « Cette opération consiste à nettoyer et à embellir la ville par les opérations retroussons les manches, le déguerpissement des véhicules abandonnés aux abords des différentes voies… », a déclaré le maire. De même les populations sont mis à contribution dans cette opération pour le bien être collectif.
Lire l'article [10]
Société : Tollé chez des commerçants de la gare routière de Libreville
Gabon-mairie: des commerçants de l’ancienne gare routière déguerpis à nouveau
Gabon: Les commerçants marchent pour protester contre les actions de la Mairie de Libreville
Gabon: La mairie de Libreville met en place une brigade de lutte contre les marchés anarchiques
Gabon: Vers l’institutionnalisation d’une journée de la citoyenneté à la mairie de Libreville
Gabon: Social : Les forces de l’ordre empêchent les commerçants de l’ex gare routière de réinvestir les lieux
Gabon: Les expulsés de l’ancienne Gare routière reconvertis en commerçants ambulants
Gabon: Municipalité : Dix box commerciaux démolis par la mairie de Libreville à l’ex gare routière
Gabon: Insalubrité / La mairie d’Owendo s’investit dans la lutte contre l’incivisme et l’insalubrité
Gabon: La mairie lance l’opération de lutte contre l’insalubrité à Koulamoutou