Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon: Société : bras de fer entre commerçants et mairie de Libreville

Auteur/Source: · Date: 29 oct 2008
Catégorie(s): Société

Depuis plus d’une semaine, la mairie de Libreville a entrepris la destruction des marchés spontanés et anarchiques installés sur les grands axes de la commune, mais cette action a été mal perçue par les commerçants qui ont sollicité l’intervention de la présidente de leur association, Joséphine Nkama Dabany pour engager le bras de fer avec l’autorité municipale.
Sitôt saisie par ses adhérentes, Mme Nkama Dabany a entamé des négociations avec le nouvel édile de la capitale gabonaise, Jean François Ntoutoume Emane, indique t-on dans les milieux des commerçantes exerçant dans les marchés détruits, sans préciser si ces négociations ont abouti à un compromis.
Toutefois, les commerçantes des feux tricolores de Nzeng Ayong réinvestissent les lieux après la destruction de cet espace sur ordre, déclarent-elles, de leur présidente.
Aider ces ”détaillants” à revenir s’installer aux abords des routes reviendrait à braver l’autorité municipale dont, de l’avis de plusieurs citadins, l’action de destruction des marchés anarchiques est salvatrice pour la cité qui présente un visage effroyable et dégueulasse.
Selon toujours ces citadins, le 6ème arrondissement bénéficie d’un marché qui n’est pas exploité depuis sa construction et sert plutôt d’abris aux vandales. Ces commerçants feraient mieux d’y aller et les clients les suivront au lieu de s’entêter à rester au bord de la voie, expliquent-ils.
Malgré ces avis, la présidente de l’association des femmes commerçantes, très influente dans les milieux politiques, a réussi par le passé à faire reculer les anciens occupants de l’hôtel de ville qui avaient déjà entrepris des actions similaires.
Pour un conseiller municipal ayant requit l’anonymat, la mairie a du mal à gérer les espaces communaux, expliquant que la présidente de l’association des commerçantes s’érige toujours face aux décisions municipales, ce qui discrédite les autorités communales.
L’argument massue brandi par ces femmes est qu’elles n’ont que cette activité pour nourrir leurs nombreuses progénitures.
Cet épineux problème de marchés anarchiques à Libreville agace aussi bien les autorités municipales que le gouvernement qui n’arrivent pas à trouver une solution qui arrangerait ces commerces de fortune. 


SUR LE MÊME SUJET
La direction générale des marchés procède depuis le 24 février à l’identification des commerçants des différents marchés de la capitale gabonaise. Cette opération doit notamment permettre de dégager la valeur budgétaire que pourraient générer ces marchés en termes de fiscalité. Pour une meilleure lisibilité du potentiel fiscal des marchés de Libreville, la direction générale des marchés procède depuis le 24 février à vaste campagne d’identification des commerçants de la capitale. «Cette première opération qui concerne les marchés publics, s’étendra également dans les marchés anarchiques afin de ressortir l’impact de l’économie souterraine. La deuxième phase de cette opération va consister à faire ...
Lire l'article
La direction générale des marchés a entamé depuis mercredi dernier, plusieurs opérations parmi lesquelles on note l’identification des commerçants exerçant dans les différents marchés de la capitale gabonaise. Cette initiative de la direction générale des marchés qui rentre dans ses prérogatives selon l’arrêté 00042/PE/CL/SG/SPCM, portant réorganisation, à titre transitoire, des services municipaux de Libreville, vise à identifier les commerçants qui exercent dans les différents marchés, dont l’objectif est de déterminer la valeur budgétaire que pourraient générer ses marchés en terme de fiscalité. Selon le directeur général de ladite structure, Germain Boumah, ‘’cette première opération qui concerne les marchés publics, s’étendra également ...
Lire l'article
LIBREVILLE, (AGP) - Le maire de Libreville, Jean François Ntoutoume Emane, est descendu ce jeudi à l'ancienne gare routière de la ville pour relancer l'opération de déguerpissement des commerçants qui occupent anarchiquement l'espace, a constaté l'AGP. Il y a environ six mois une opération similaire avait été lancée pour déguerpir les commerçants qui vendaient à même le sol, obstruant l'entrée du marché de Mont-Bouët, en bordure des chaussées, avec tous les risques que représente le passage des véhicules. ''L'ancienne gare routière est réservée pour des travaux d'aménagement, ce grand espace n'est pas pour les commerçants'', a répété M. Ntoutoume Emane aux ...
Lire l'article
Le maire de la commune de Libreville, Jean François Ntoutoume Emane a trouvé vendredi à Libreville, des places provisoires aux nombreux commerçants déguerpis récemment dans les différentes artères de la capitale gabonaise en vue de reprendre aisément leurs activités commerciales. Au cours d'une visite d'inspection de ces différents sites, près de 500 commerçants exerçant leurs activités sur l'ancienne Gare routière (3ème arrondissement de Libreville) non loin du marché de ''Mont-Bouet'' (le plus grand marché de la capitale) ont aménagé des espaces à l'intérieur dudit marché. Par contre, ceux du Pk 5 et de Rio dans le 3e arrondissement, l'édile de Libreville ...
Lire l'article
Le maire de Libreville, Jean François Ntoutoume a interdit vendredi via un communiqué parvenu au desk de GABONEWS toutes activités relatives à la mendicité et à la vente la sauvette, sur les différentes artères de la capitale gabonaise. « Tout vendeurs à la sauvette, mendiants et leurs accompagnateurs qui seront pris en flagrant délit seront appréhendés par les services compétent de la mairie », indique le communiqué. L’exécution de cette opération est a été confiée à l’inspecteur Général Municipal, aux chefs de l’unité spéciale de Police et de la Gendarmerie de l’Hôtel de ville. Dans plusieurs villes du pays, des enfants et ...
Lire l'article
Réunis au sein du Syndicat national des commerçants (SYNACOM), des commerçants ont marché ce lundi à Libreville, de l'ancienne gare routière au palais de la Présidence de la République, en signe de protestation contre la destruction jugée « abusive » des marchés spontanés. « Nous ne sommes pas contre la destruction des marchés, mais nous voulons des sites pour vendre », a scandé Mme Jeanne Lemandou, la présidente du SYNACOM, qui a déploré la soudaineté de l’action. « Nous n'avons pas été avertis », a-t-elle affirmé. Les commerçants ont demandé l'ouverture de négociations avec le Maire de Libreville qui, selon une ...
Lire l'article
La mairie de Libreville a procédé ce lundi à la destruction de l’espace commercial situé à l’ex gare routière de la capitale gabonaise.Cette initiative s’inscrit dans le cadre de l’opération dénommée« Libérons les trottoirs pour que la circulation soit fluide », lancée depuis le début de ce mois par les agents de la municipalité, visant à débarrasser la ville de tous les marchés anarchiques et autres étals qui encombre les trottoirs et grands carrefours. Selon le maire de la commune de Libreville, Jean François Ntoutoume Emane, cette opération va permettre à la mairie de mieux contrôler l’activité commerciale au marché de ...
Lire l'article
Les commerçantes du quartier Nzeng-Ayong, dans le 6e arrondissement de Libreville ont brûlé mardi, des objets de toutes natures sur la voie express, au niveau du feu tricolore de ce quartier pour protester contre le déguerpissement brutal effectué par les agents municipaux.Ces commerçants déguerpis occupaient anarchiquement certains trottoirs, causant l'embouteillage et l'insalubrité au feu tricolore et au rond point de Nzeng-Ayong. D'après les autorités compétentes, les occupants de cette zone avaient été avertis et il est question désormais de détruire les petits marchés qui encombrent les abords des routes et de les obliger à occuper les marchés construits par la mairie ...
Lire l'article
Les commerçantes du marché B2, dans le 3ème arrondissement ont réclamé vendredi, lors de la visite du maire de Libreville, Jean-François Ntoutoume Emane, le déguerpissement des commerçants illicitement installés, au rond point d’Awendjé. « Ces femmes qui se sont installés anarchiquement au rond point d’Awendjé nous prennent les clients, à tel point qu’on n’a plus rien. Tous préfèrent s’arrêter au carrefour, tandis que nous nous payons les places ici et ne vendons pas correctement, alors nous voulons qu’elles viennent, comme nous s’installer ici », a déclaré une commerçante du marché B2. Une doléance que le maire de la ville entend mettre ...
Lire l'article
La présidente de l’association des commerçantes du Gabon, Patience Dabany s’est entretenue lundi avec le gérant du marché municipal, Julien Mpouho Epighat d’Akébé, Youssef Obiang, au centre des discussions, la problématique du coût des boxes et des étales, jugés trop élevés par les commerçantes du marché. Entièrement réhabilité il y a quelques mois, le marché Julien Mpouho Epighat d’Akébé, dans le troisième arrondissement de Libreville, était devenu le théâtre de chaudes altercations entre le gérant et les commerçantes, qui protestaient contre le coût des boxes et des étales. Au départ fixé à 150.000f CFA le boxe et 45.000f CFA les étales, les ...
Lire l'article
Gabon : Libreville «recense» ses commerçants
Gabon: Les commerçants exerçant dans les marchés de Libreville bientôt identifiés
Gabon-mairie: des commerçants de l’ancienne gare routière déguerpis à nouveau
Gabon: Société : Le maire de Libreville trouve des espaces aux commerçants déguerpis
Gabon: Société : La mairie interdit la mendicité et la vente à la sauvette à Libreville
Gabon: Les commerçants marchent pour protester contre les actions de la Mairie de Libreville
Gabon: Lutte contre l’insalubrité: la mairie procède à la destruction de l’espace commercial de l’ex gare routière
Gabon: Les commerçantes de Nzeng-Ayong protestent contre le déguerpissement brutal de la mairie
Gabon: Les commerçants du B2 réclament le déguerpissement du marché anarchique d’Awendjé
Gabon: Les commerçantes du marché Julien Mpouho d’Akébé dénoncent le coût élevé des étales


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading ... Loading ...

Auteur/Source: · Date: 29 oct 2008
Catégorie(s): Société
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>