Socialisez

FacebookTwitterRSS

RDC : “Les rebelles ont donné des consignes pour ne pas voir de foules de déplacés”

Auteur/Source: · Date: 6 Nov 2008
Catégorie(s): Afrique

Karl Steinacker est coordinateur du Haut Commissariat aux réfugiés pour la zone est de la République démocratique du Congo.

Quelle est la situation actuelle à Goma ?

Dans la ville, la situation est calme, la circulation est normale, les boutiques et les écoles sont ouvertes. Mais c’est difficile de vous dire ce qu’il se passe dans les alentours, parce que les humanitaires sont coincés à Goma depuis des semaines. Nous n’avons pas de détails des combats. Mais les camps de réfugiés dans la zone [tenue par le] CNDP [Congrès national pour la défense du peuple, rebelles] sont vides et abandonnés. Les déplacés n’ont pas disparu, mais ils doivent se disperser pendant la journée, parce que le CNDP a donné des consignes pour ne pas voir de foules de déplacés. Les gens fuient vers Goma parce qu’ils espèrent y trouver l’aide des humanitaires. On a un très grand camp avec 75 000 personnes : Kibati. Il est situé entre les deux lignes de front des groupes armés. Pour l’instant, le cessez-le-feu tient. Mais si la situation se dégradait à nouveau, les réfugiés seraient en danger.

La Monuc ne protège pas ce camp ?

Non. Nous sommes justement en train de demander à la Monuc et aux deux groupes armés de créer une zone-tampon autour de ces camps. On voudrait avoir au moins une présence symbolique des casques bleus. Mais la Monuc considère que sa tâche principale est de défendre la ville. On est très inquiets ; si un jour le cessez-le-feu est rompu, on ne sait pas ce qui peut se passer. Laurent Nkunda (chef du CNDP) a proposé des couloirs humanitaires, mais ce dont nous avons besoin c’est d’une zone démilitarisée autour du camp.

L’aide humanitaire commence-t-elle à arriver ?

L’aide humanitaire arrive, le PAM (Programme alimentaire mondial) a commencé à distribuer des vivres hier. Nous sommes en train d’amener des matériaux pour les abris, mais il y aussi des problèmes sanitaires. Les choses s’améliorent, mais pas assez vite.  


SUR LE MÊME SUJET
Gabon: ambiance de folie pour voir le Brésil jouer dans un stade de banlieue
"Ils veulent accéder au paradis", rigole Kassa Manfoumbi au stade de Sibang lors de l'entrainement de l'équipe du Brésil avant le match jeudi de la Seleçao contre le Gabon pour l'inauguration du stade de l'Amitié qui va accueillir la Coupe d'Afrique des nations en 2012. Cet étudiant a bravé plusieurs kilomètres de bouchons pour se rendre au stade situé le long de la route nationale qui sort de Libreville. Entre 2.000 et 3.000 personnes, la majorité des étudiants et écoliers, se massent autour du stade, tentant de pénétrer dans l'arène. A quelques mètres de là, des gendarmes descendent d'un escalier avec ...
Lire l'article
Côte d’Ivoire: Amnesty dénonce un “climat de peur” qui empêche le retour des déplacés
Dans un rapport publié ce jeudi, Amnesty International dénonce "un climat de peur" entretenu par les Forces républicaines de Côte d'Ivoire et les milices pro-Ouattara qui empêcherait des centaines de milliers de déplacés de rentrer chez eux. "Nous voulons rentrer chez nous mais nous ne pouvons pas." Le dernier rapport d'Amnesty International sur la Côte d'Ivoire - le quatrième publié en 2011 - tire son titre du témoignage d’un déplacé. Amnesty y dénonce les graves violations et atteintes aux droits humains commises dans le pays depuis l’arrestation de l’ancien président Laurent Gbagbo, en avril dernier, qui empêchent les populations ayant ...
Lire l'article
Côte d’Ivoire: les déplacés de Duékoué craignent le retour des assassins
De Thibauld MALTERRE "On nous dit de rentrer chez nous, mais ceux qui ont tué nos frères ne vont-ils pas revenir?": comme Sébastien Gouh, les 30.000 réfugiés de la mission catholique de Duékoué (Ouest ivoirien) ont peur de nouvelles exactions après les massacres de la fin mars. Installés sous des tentes, les réfugiés sont en proie à la malnutrition, à la diarrhée, au paludisme, en dépit de la présence d'organisations humanitaires comme Médecins sans frontières (MSF), la Croix-Rouge et l'Action ivoirienne pour le bien-être de la famille (Aibef). "Il y a aujourd'hui plus de 30.000 déplacés, qui vivent dans des conditions inhumaines: ...
Lire l'article
Le président français Nicolas Sarkozy est venu mercredi apporter son soutien au "nouveau" Gabon du fils d'Omar Bongo, élu il y a moins de six mois à l'issue d'un scrutin contesté, avec l'ambition d'en faire la vitrine d'un nouveau partenariat entre la France et l'Afrique. Nicolas Sarkozy a d'autre part annoncé qu'il se rendrait dans la soirée à Bamako pour rencontrer l'ex-otage français Pierre Camatte, relâché mardi au Mali par un groupe d'Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), et remercier le président malien Amadi Toumani Touré. M. Sarkozy se rendra ensuite jeudi à Kigali pour sceller la réconciliation entre la France et le ...
Lire l'article
Le président du Mouvement de redressement national (MORENA), Luc Bengone Nsi, a posément exposé le 23 août dernier à l'occasion des «Débats» de la RTG1, les 101 solutions qu'il propose aux Gabonais pour sortir le pays de la situation difficile dans laquelle il se trouve. Le candidat du MORENA originel a introduit de débat en soulignant les carences de la Constitution gabonaise pour l'organisation des élections. «En 1991, l’élection était prévue à deux tours, mais aujourd’hui nous avons une élection à un tour et la conséquence c’est que celui qui risque d’être élu demain n’aura pas toute ...
Lire l'article
Deux hélicoptères de combat de la Mission de l'ONU en République démocratique du Congo (Monuc) sont entrés en action mercredi contre la rébellion dans la zone de Kibumba, à 30 km au nord de Goma, capitale provinciale du Nord-Kivu, a constaté un journaliste de l'AFP. Les appareils ont été vus survolant la zone en direction des positions rebelles. Cependant l'un des hélicoptères de la Monuc, en tirant, "a touché par mégarde l'une de nos positions", a indiqué à l'AFP un commandant de l'armée congolaise (FARDC), sous couvert de l'anonymat. Des combats à l'arme lourde avaient repris tôt mercredi entre l'armée congolaise et la ...
Lire l'article
Le ministre gabonais en charge de l’Education, s’est entretenu vendredi, avec les responsables d’établissements scolaires de Libreville et sa périphérie, à trois jours du démarrage effectif des cours, sur l’étendue du territoire national. Le ministre a interpellé les responsables d’établissements sur plusieurs points qui minent encore le bon fonctionnement de l’éducation au Gabon. Il a invité les enseignants à plus de rigueur dans le travail et à respecter scrupuleusement les décisions découlant de la tutelle. Les effectifs pléthoriques, échecs scolaires, constituent l’essentiel de ces problèmes. « Un responsable d’établissement ne fait pas la politique de l’Education, il a pour mission, d’exécuter les décisions de ...
Lire l'article
Pick-up chargés d'hommes en armes passant en trombe, blindés déployés, rumeurs affolantes sous le vrombissement des hélicoptères d'attaque : Abéché, la grande ville de l'Est tchadien, hume l'air de la guerre qui vient. Celle que se livrent, par procuration, le Tchad et le Soudan vient d'entrer dans une nouvelle phase, encore incertaine, avec l'irruption de rebelles tchadiens en provenance de leurs bases arrière du Darfour, à l'ouest du Soudan. Leur entrée en territoire tchadien, jeudi après de brefs combats, ressemblait à une simple démonstration militaire, avant la saison des pluies, qui va figer les activités d'ici quelques semaines. Lundi matin 16 juin, ...
Lire l'article
Les populations de la commune d’Iboundji, dans le département de l’Offoué Onoye, province de l’Ogooué Lolo (Centre–est), en véritable citoyens ont répondu favorablement à l’appel lancé samedi dernier, lors des meetings de clôture de campagne, des différents candidats, en allant massivement, dimanche dès 7 heures à l’élection des différents responsables municipaux de leur localité. En dehors de quelques petites difficultés de retraits de cartes d’identité rencontrés par quelques uns, le vote se déroule dans de très bonnes conditions, dans toute la province de l’Ogooué Lolo et on note par ailleurs une bonne tenue des électeurs ainsi que des forces de l’ordre ...
Lire l'article
Les populations de la commune d’Iboundji, dans le département de l’Offoué Onoye, province de l’Ogooué Lolo (Centre–est), en véritable citoyens ont répondu favorablement à l’appel lancé samedi dernier, lors des meetings de clôture de campagne, des différents candidats, en allant massivement, dimanche dès 7 heures à l’élection des différents responsables municipaux de leur localité, a appris GABONEWS. En dehors de quelques petites difficultés de retraits de cartes d’identité rencontrés par quelques uns, le vote se déroule dans de très bonnes conditions, dans toute la province de l’Ogooué Lolo et on note par ailleurs une bonne tenue des électeurs ainsi ...
Lire l'article
Gabon: ambiance de folie pour voir le Brésil jouer dans un stade de banlieue
Côte d’Ivoire: Amnesty dénonce un “climat de peur” qui empêche le retour des déplacés
Côte d’Ivoire: les déplacés de Duékoué craignent le retour des assassins
Sarkozy au Gabon pour soutenir le fils Bongo, détour au Mali pour voir l’ex-otage français
Gabon : Bengone Nsi, «c’est 50% ou 51% qui donne la légitimité»
RDCongo: des hélicoptères de l’ONU engagés contre les rebelles
Gabon: Rentrée scolaire 2008 – 2009 : Michel Menga M’essone donne les derniers consignes
Dans l’est du Tchad, premier incident armé entre Eufor et rebelles venus du Soudan
Gabon: Locales 2008: Les foules se mobilisent à Iboundji pour le scrutin
Ghana: Locales 2008: Les foules se mobilisent à Iboundji pour le scrutin


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 6 Nov 2008
Catégorie(s): Afrique
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*