Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon: Les commerçants déguerpis des marchés spontanés exigent leur dédommagement

Auteur/Source: · Date: 11 Nov 2008
Catégorie(s): Société

Les commerçants de Libreville, qui ont organisé lundi dans la capitale gabonaise une marche de protestation contre la destruction des « marchés spontanés » par la Mairie, ont exigé des pouvoirs publics un dédommagement de leurs marchandises détruites lors des opérations. Les commerçants affirment avoir perdu toutes leurs marchandises au cours de ces actions de destruction, et ajoutent qu’ils ont également enregistré des blessés graves dans leur camp.

« Nous avons tout perdu, nous n’avons plus rien à vendre, qu’allons nous devenir ?», s’est interrogée la présidente du Syndicat des commerçants (SYNACOM), Jeanne Lemandou.

« Nous voulons tout simplement être dédommagés par les pouvoirs publics », a-t-elle revendiqué.

L’opération, démarrée le 27 octobre, consiste à casser les kiosques et étals qui encombrent la chaussée. On assiste à l’heure actuelle à un durcissement de la part des commerçants, d’ou des bras de fer avec les forces de police. 


SUR LE MÊME SUJET
A l'occasion de la fête de la Toussaint, certains commerçants ont créé de petits marchés de fleurs, de gadgets et autres produits décoratifs aux abords des cimetières, afin de faciliter, aux uns et aux autres, l'acquisition d'une gerbe de fleurs pour orner les tombes de leurs défunts, a constaté GABONEWS. Ces commerces circonstanciels ont fait le maximum pour mettre leur savoir-faire au service de la population librevilloise et de toutes les bourses, en proposant des fleurs taillées sur mesure à des prix défiants toute concurrence. En effet, sur les différents étals improvisés pour l’occasion, on trouvait des bouquets de 10.000 francs ...
Lire l'article
La saison des pluies est très défavorable à l’activité des commerçants installés dans certains marchés à ciel ouvert de Libreville du fait du déficit en structures adéquates leur permettant d’écouler leurs marchandises dans les meilleures conditions. Les vendeuses du ‘marché bananes’ du PK8 qui installent leurs marchandises (banane plantain) à même le sol, parce que n’ayant pas un marché digne de ce nom, font partie de ces commerçants confrontés à d’énormes difficultés à cette période de l’année. Il y a également celles nouvellement installées au marché de Nzeng-Ayong, ainsi que ceux exerçant dans le prolongement du marché de Mont-bouët ( le plus ...
Lire l'article
La direction générale des marchés a entamé depuis mercredi dernier, plusieurs opérations parmi lesquelles on note l’identification des commerçants exerçant dans les différents marchés de la capitale gabonaise. Cette initiative de la direction générale des marchés qui rentre dans ses prérogatives selon l’arrêté 00042/PE/CL/SG/SPCM, portant réorganisation, à titre transitoire, des services municipaux de Libreville, vise à identifier les commerçants qui exercent dans les différents marchés, dont l’objectif est de déterminer la valeur budgétaire que pourraient générer ses marchés en terme de fiscalité. Selon le directeur général de ladite structure, Germain Boumah, ‘’cette première opération qui concerne les marchés publics, s’étendra également ...
Lire l'article
LIBREVILLE, (AGP) - Le maire de Libreville, Jean François Ntoutoume Emane, est descendu ce jeudi à l'ancienne gare routière de la ville pour relancer l'opération de déguerpissement des commerçants qui occupent anarchiquement l'espace, a constaté l'AGP. Il y a environ six mois une opération similaire avait été lancée pour déguerpir les commerçants qui vendaient à même le sol, obstruant l'entrée du marché de Mont-Bouët, en bordure des chaussées, avec tous les risques que représente le passage des véhicules. ''L'ancienne gare routière est réservée pour des travaux d'aménagement, ce grand espace n'est pas pour les commerçants'', a répété M. Ntoutoume Emane aux ...
Lire l'article
Le maire de la commune de Libreville, Jean François Ntoutoume Emane a trouvé vendredi à Libreville, des places provisoires aux nombreux commerçants déguerpis récemment dans les différentes artères de la capitale gabonaise en vue de reprendre aisément leurs activités commerciales. Au cours d'une visite d'inspection de ces différents sites, près de 500 commerçants exerçant leurs activités sur l'ancienne Gare routière (3ème arrondissement de Libreville) non loin du marché de ''Mont-Bouet'' (le plus grand marché de la capitale) ont aménagé des espaces à l'intérieur dudit marché. Par contre, ceux du Pk 5 et de Rio dans le 3e arrondissement, l'édile de Libreville ...
Lire l'article
Les commerçants déguerpis de l'ancienne gare routière et des autres quartiers de Libreville ont à nouveau réintégré ces lieux, a constaté jeudi un journaliste de GABONEWS. L'ancienne gare, les carrefours Rio, Awendjé, IAI et le feu tricolore de Nzeng Ayong à Libreville sont à nouveau envahis par les commerçants, ce malgré l'opération de destruction des marchés spontanés de la capitale du pays, initiée en octobre dernier par la Mairie de Libreville. Avec l’absence de surveillance policière, le commerce a repris dans ces espaces fortement fréquentés du fait des coûts moins élevés des produits. L’opération de destruction de ces marchés ...
Lire l'article
Les déguerpis du site d'Agondjé (banlieue nord de Libreville), sur lequel sera construit un stade de football, ont commencé à percevoir ce vendredi à Libreville leur part des 780 000 000 francs CFA en vue du dédommagement. Selon l’un des responsables de l'opération, les enveloppes dont les montants n’ont pas été précisés varient selon le standing des personnes qui occupaient ces lieux. Ces enveloppes permettront à ces populations d’acquérir un nouvel espace d’habitation et de s’installer dans de bonnes conditions. « C’est une geste du gouvernement pour nous soulager et nous consoler de la douleur qu’il nous inflige en nous obligeant ...
Lire l'article
Réunis au sein du Syndicat national des commerçants (SYNACOM), des commerçants ont marché ce lundi à Libreville, de l'ancienne gare routière au palais de la Présidence de la République, en signe de protestation contre la destruction jugée « abusive » des marchés spontanés. « Nous ne sommes pas contre la destruction des marchés, mais nous voulons des sites pour vendre », a scandé Mme Jeanne Lemandou, la présidente du SYNACOM, qui a déploré la soudaineté de l’action. « Nous n'avons pas été avertis », a-t-elle affirmé. Les commerçants ont demandé l'ouverture de négociations avec le Maire de Libreville qui, selon une ...
Lire l'article
La municipalité de Libreville a entrepris la démolition des étals anarchiques qui bordent les grands axes de la capitale, dans le cadre d'un vaste chantier d’assainissement entrepris par le nouvel édile de Libreville, Jean François Ntoutoume Emane. Après son lancement il y a un mois à l’ancienne gare routière, l’opération s’est poursuivie dans la nuit du 20 au 21 octobre dernier dans le 6e arrondissement, où toutes les installations situées en bordure de route du carrefour Nzeng Ayong ont été détruites par les services municipaux escortés par un puissant détachement des forces de l’ordre. Tables, tréteaux, palettes et étals de ...
Lire l'article
Le Collectif des commerçants du marché Mont Bouët, l’un des plus grands du Gabon, réuni au sein du Syndicat national des commerçants du Gabon (SYNACOGA) et l’Association des consommateurs du Gabon, ont donné un point de presse conjoint, samedi dans les jardins de la Peyrie à Libreville, en vue d’exprimer leur soulagement après l’annonce de la mesure de suspension jusqu’à nouvel ordre, des contrôles au sein des marchés de la capitale gabonaise. Mesure prise par les responsables de la Délégation spéciale de la Commune de Libreville, arrivés à la tête de la mairie après la fin du mandat des élus ...
Lire l'article
Des marchés de fleurs spontanés aux abords des cimetières pour honorer les morts
L’arrivée des grandes pluies, un frein pour les commerçants des marchés à ciel ouvert de Libreville
Gabon: Les commerçants exerçant dans les marchés de Libreville bientôt identifiés
Gabon-mairie: des commerçants de l’ancienne gare routière déguerpis à nouveau
Gabon: Société : Le maire de Libreville trouve des espaces aux commerçants déguerpis
Gabon: Les marchés spontanés refont surface à Libreville
Gabon: 780 000 000 francs CFA pour le dédommagement des déguerpis d’Agondjé
Gabon: Les commerçants marchent pour protester contre les actions de la Mairie de Libreville
Gabon : Ntoutoume Emane s’attaque aux marchés spontanés de Libreville
Gabon: Les commerçants de Libreville expriment leur soulagement après la suspension des contrôles dans les marchés


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 11 Nov 2008
Catégorie(s): Société
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*