Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon : L’UPNR frappe à la porte de la majorité présidentielle

Auteur/Source: · Date: 19 Nov 2008
Catégorie(s): Politique

Le président de l’Union pour la nouvelle République (UPNR), maître Louis Gaston Mayila, a été reçu par le chef de l’Etat le 17 novembre à Libreville, suite à la légalisation officielle de son parti par le ministère de l’Intérieur. Le président de l’UPNR a manifesté son intention de rallier la majorité présidentielle, au sein de laquelle il compte apporter une analyse complémentaire en se gardant des positions partisanes fertiles pour le développement du pays.

Après un laborieux processus de légalisation de son parti, qui l’aura privé des élections locales d’avril dernier, l’Union pour la nouvelle République (UPNR) souhaite intégrer la majorité présidentielle afin d’en enrichir ses positions.

Le président du parti, maître Louis Gaston Mayila, a été reçu par le chef de l’Etat le 17 novembre dernier au Palais présidentiel de Libreville, pour aborder la signature par son parti de la charte de la majorité présidentielle.

«Le président vient de consacrer le parti, il vient de consacrer son entrée dans la majorité présidentielle», a expliqué le président de l’UPNR.

«J’ai toujours dis que nous étions dans la majorité présidentielle, car la majorité présidentielle n’est pas un syndicat de partis qui ont signé un programme politique entre eux, mais c’est la relation de tous les chefs de partis qui ont des relations avec le président de la République», comme le stipule la charte de la majorité présidentielle, à précisé maître Mayila.

«Créer un parti, c’est regrouper les forces qui regardent dans la même direction et qui, auprès de cette majorité présidentielle, énoncent certaines orientations, énoncent certaines idées», a poursuivi le chef de file de l’UPNR.

Lors de cet entretien avec le chef de l’Etat, le président du parti a fait un «tour d’horizon des grandes lignes que le parti entend défendre à ses cotés, (…) et des questions politiques de l’heure», a rapporté Louis Gaston Mayila.

«Ce que je peux apporter au président de la République c’est une analyse, se sont des orientations, ce sont des suggestions, c’est cette façon de voir et de dire ce qui ne va pas», a estimé le président de l’UPNR.

«Ce que je peux apporter au pays, c’est ce complément indispensable dans l’analyse des situations. (…) Ce que j’ai toujours apporté avec ma formation politique», a poursuivi monsieur Mayila.

Le leader du parti a déploré que certains acteurs politiques fassent «semblant d’être avec le père [Bongo Ondimba], et pensent autre chose», avant de conclure en affirmant vouloir rejoindre la constellation présidentielle «en disant ce que je pense, en disant ce que le pays attend moi, en faisant une analyse exacte».

Le président de l’UPNR a planifié avec le chef de l’Etat la signature prochaine de la charte qui régit les partis de la majorité présidentielle, qui devrait se faire prochainement avec le secrétaire général du Parti démocratique gabonais (PDG), Faustin Boukoubi.


SUR LE MÊME SUJET
Louis Gaston Mayila porté à la tête d’un ACR en décadence
La conférence des présidents membres de l’Alliance pour le changement et la restauration (ACR) vient de porter à la tête de ce bloc de l’opposition, le leader de l’Union pour la nouvelle république (UPNR), Louis Gaston Mayila, candidat malheureux aux législatives de décembre dernier. Le leader de l’Union pour la nouvelle république (UPNR), Louis Gaston Mayila, candidat malheureux aux législatives du 17 décembre dernier, est le nouveau président de l’Alliance pour le changement et la restauration (ACR), à l’issue d’un choix porté sur sa personne par les pairs de ce bloc de l’opposition. L’avenir de l’ACR suscite cependant des interrogations. La disparition ...
Lire l'article
À la suite de l'élection présidentielle de novembre 2005, on dénombrait une quarantaine de partis politiques qui avaient fait le choix d'associer leurs forces à celles du Parti Démocratique Gabonais (PDG) pour assurer au Président de la République sortant, Omar Bongo Ondimba, une victoire confortable. Le PDG et ces partis amis ont formé un bloc connu sous le vocable " majorité présidentielle ". En vérité, ce bloc existait depuis 1993. Il avait pris corps dans la perspective de l'élection présidentielle du 5 décembre de la même année. On l'avait alors baptisé " Nouvelle Alliance pour le Développement et le Changement ...
Lire l'article
Le leader du Parti social démocrate (PSD), Pierre Claver Maganga Moussavou a, réaffirmé samedi dernier à Mouila l’encrage de sa formation politique au sein de la majorité présidentielle. M. Maganga Moussavou s’exprimait ainsi lors d’un compte rendu de ses activités parlementaires au personnel de santé en service à Mouila. Outre l’éclaircissement du positionnement de son parti, le député de la commune de Mouila s’est prononcé sur le budget de l’Etat pour l’exercice 2010 voté le week-end dernier par le Parlement. A ce sujet, M. Maganga Moussavou a apprécié le montant alloué, dans ce budget à l’investissement (900 milliards de FCFA sur un peu ...
Lire l'article
L’Alliance démocratique et républicaine (ADERE), a réaffirmé jeudi son ‘’ancrage’’ dans la majorité présidentielle, a indiqué un communiqué du bureau politique du parti parvenu à l’AGP. Le président du parti, Dijob Divugi Di Ndinge a réaffirmé’’ l’ancrage’’ de son parti ADERE dans la majorité présidentielle, au terme d’une session plénière tenue jeudi dernier. Il a, par la même occasion, marqué sa disponibilité à ‘’œuvrer pour plus de dynamisme et de cohérence. De soutenir les mesures courageuses d’amélioration de la gouvernance, d’assainissement des finances publiques et de redéploiement économique, gages d’un développement harmonieux et durable du Gabon, contenues dans le programme politique du ...
Lire l'article
Libreville, 20 août (GABONEWS) - Accompagné par son équipe de campagne, le candidat indépendant, Bernard Oyama, sillonne les bidonvilles des différents quartiers de Libreville depuis quelques jours pour prendre attache avec les différentes couches sociales du pays, où sont organisés meetings et causeries, afin de toucher à la racine les difficultés des gabonais, a constaté GABONEWS. En moins d’une semaine, Bernard Oyama a déjà communié avec les populations de plus d’une dizaine de quartiers de Libreville, représentées par des leaders d’opinion, chefs de familles, femmes, des jeunes et des moins jeunes. Cette approche, à en croire le candidat, vise à ...
Lire l'article
Le Bloc démocratique chrétien (BDC) a annoncé dimanche à Libreville, soutenir le candidat investi par la majorité présidentielle pour l’élection présidentielle anticipée du 30 août prochain. ‘’Le BDC est un parti qui a signé en 2001, la charte de la majorité présidentielle avec feu le président Omar Bongo Ondimba, soutien le candidat investi par cette majorité présidentielle qui se trouve être Ali Bongo Ondimba’’, a déclaré le président de ce parti Guy Christian Mavioga au cours d’une rencontre de clarification avec ses militants et sympathisants. Il a affirmé rester fidèle à cette famille politique et qu’il doit défendre son bilan et ...
Lire l'article
Depuis vendredi dernier, les choses se précisent pour l’expression formelle des candidatures à la présidentielle du 30 aout 2009. Les postulants à la magistrature suprême sont invités aux dépôts des candidatures du 17 au 22 juillet selon le l’agenda édicté par la Commission électorale nationale permanente et autonome(CENAP) en charge de l’organisation du scrutin. Aussi, les regards sont–ils focalisés sur la locomotive de la majorité, le Parti Démocratique Gabonais. Le leadership du parti qui, ayant annoncé une logique unitaire, consensuelle et solidaire, est aujourd’hui entrain de montrer un autre visage. La cascade des candidatures « indépendantes » et non des ...
Lire l'article
Le secrétaire général du Parti démocratique gabonais (PDG), Faustin Boukoubi, a réuni le 14 juillet dernier au siège du parti les représentants des partis de la majorité présidentielle pour faire le point sur l'échéance présidentielle du 6 septembre prochain. Cette réunion devait notamment permettre d'évaluer la cohésion des partis de la constellation présidentielle qui doit garantir une majorité de suffrages au parti moteur de la majorité, le PDG. Si les inquiétudes naissent sur l'effritement de la majorité présidentielle face à la multiplication des candidatures au sein de ce bord politique, le secrétaire général du parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir), ...
Lire l'article
Le secrétaire général du Parti Démocratique Gabonais (PDG, au pouvoir), Faustin Boukoubi, a déclaré mardi à Libreville au sortir de la réunion qu’il a présidé, en présence des différentes formations de la majorité présidentielle, que « la quasi totalité des partis politiques de la majorité demeurent fidèles à la majorité », a rapporté la première chaîne de la radio télévision gabonaise (RTG1) dans son journal de 20 heures. « Tous les partis politiques de la majorité sont affligés de la disparition du chef de la majorité, Omar Bongo Ondimba, a souligné Faustin Boukoubi, avant de constater ...
Lire l'article
Le congrès national ordinaire du Rassemblement National des Bûcherons (RNB) de Pierre André Kombila, tenu du 25 et 26 janvier derniers à Libreville, a débouché sur le ralliement de ce parti à la majorité présidentielle et sur la mise en place de conseils provinciaux et départementaux dans l'optique des prochaines élections locales. Tenu les 25 et 26 janvier derniers à Libreville, le congrès national ordinaire du Rassemblement National des Bûcherons (RNB) de Pierre André Kombila, a permis aux militants et sympathisants d'approuver la proposition des dirigeants de cette formation de rallier les rangs de la majorité présidentielle. Les participants à ce 3e ...
Lire l'article
Louis Gaston Mayila porté à la tête d’un ACR en décadence
La majorité présidentielle une structure à renouveler (Par J.H.OKOUMA M’ENGANDZI)
Le leader du PSD réaffirme son encrage dans la majorité présidentielle
Gabon: Politique : L’ADERE réaffirme son ‘’ancrage’’ dans la majorité présidentielle
Gabon: Présidentielle 2009: le candidat Bernard Oyama opte pour le porte à porte
Gabon: Le BDC annonce son soutien au candidat de la majorité présidentielle
Gabon: L’Opposition radicale donneuse de leçons de la majorité présidentielle ?
Gabon : Que reste-t-il de la majorité présidentielle ?
Gabon: La quasi totalité des partis politiques de la majorité demeurent fidèles à la majorité », (Faustin Boukoubi, secrétaire général du PDG)
Le RNB rallie la majorité présidentielle

Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 19 Nov 2008
Catégorie(s): Politique
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

2 Réponses à Gabon : L’UPNR frappe à la porte de la majorité présidentielle

  1. les sans-voix...

    12 Déc 2008 a 04:37

    maitre mayila parle si bien,mais les gabonais n’ont que foutre de gros parleurs qui ont gérés sans apporter des réponses aux problemes des gabonais qui ne font que s’acroitres;avec la crise presente les gabonais attendent un signale fort du gouvernement comme en 2006 de la part du premier ministre jean éyegue ndong nous pensons que s’il a pu le faire une fois il peut encore le faire,avec cent mille francs de salaire on ne peut plus manger a sa fin quand on n’a une nombreuse famille.les syndicats sont partisants des interets personnels +les nominations.les gabonais se posent la question de savoir si le president de la république connait les conditions sociales des gabonais moyens qui vivent dans les matitis de libreville et dans les villages rétirés ou bien il se contante d’écouter les rapports de ses collaborateurs égoistes qui font le tour des villes en grosses cylindrées avec vitres fumées ..merci

  2. emane etole

    21 Nov 2008 a 15:29

    maitre mayila comme politciens de notre pays sont á virer car ce sont des hommes sans principes ni valeurs. á la place de leurs enfants j’aurais honte d’avoir de tels geniteurs. bon au gabon c’est tel père tel fils, la meme merde.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*