Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon : Le CES planche sur le budget 2009 écorné par la chute du prix de baril

Auteur/Source: · Date: 19 Nov 2008
Catégorie(s): Economie

Le Conseil économique et social (CES) a ouvert le 17 novembre à l’Institut d’économie et des finances (IEF) de Libreville une session extraordinaire consacrée à l’examen du projet de loi finances 2009 proposé par le ministre de tutelle, Blaise Louembé. Pendant cinq jours, les conseillers économiques et sociaux devront statuer sur la cohérence et la pertinence de la proposition de ce budget arrêtée à 2485,5 milliards de francs CFA pour l’exercice 2009 et dont les fondamentaux sont écornés par la chute du prix de baril dans la barre de 50 dollars.
Les conseillers économiques et sociaux sont à nouveaux réunis à l’Institut d’économie et des finances (IEF) de Libreville depuis le 17 novembre dernier pour examiner le projet de loi de finances 2009 proposé par le ministre des Finances, Blaise Louembé.

La session extraordinaire du CES qui se tient jusqu’au 21 novembre prochain doit permettre d’évaluer la faisabilité de la mise en œuvre de la proposition de budget 2009, équilibré en recettes et en dépenses par la tutelle à 2485,5 milliards de francs CFA.

Le projet de loi de Finances 2009 est marqué par la poursuite de la mise en œuvre de l’Accord de confirmation triennal conclu avec le FMI en 2007 pour le renforcement de la gestion des finances publiques, l’accélération des réformes structurelles et l’intensification de la diversification de l’économie.

Les prévisions budgétaires s’appuient sur l’augmentation de la croissance mondiale qui devrait atteindre 3,7% en 2007, contre 3% en 2008, alors que l’économie nationale connaîtrait une croissance de 7%, tirée l’accroissement de 5,2% de la consommation des ménages et l’augmentation de l’investissement total qui devrait se situer à 6,6%.

Les recettes non pétrolières escomptées estimées à 793,5 milliards de francs CFA contre 1 621,4 milliards de francs CFA de recettes pétrolières visées, soit 58% de plus qu’en 2008 grâce aux investissements entrepris et à la mise en production de nouveaux gisements. Les ressources totales escomptées sont de 2 414,9 milliards de francs CFA, en hausse de 38% par rapport au budget 2008.

L’ensemble des charges pour l’année 2009 s’établirait à 2 485,5 milliards de francs CFA, soit une hausse de 687,4 milliards de francs CFA par rapport à l’exercice 2008. Ces charges prennent en compte le service de la dette publique, les dépenses de fonctionnement, les dépenses d’investissement, les prêts et les avances de dépôts.

Or, la crise économique à bouleversé les base sur lesquelles ce budget était élaboré, l’effritement de la croissance mondiale et le prix du baril de pétrole qui a fondu, passant en dessous de la barre de 60 dollars, alors l’hypothèse retenue par le budget tablais sur 70 dollars. La situation est donc préoccupante ce d’autant qu’une baisse drastique est toujours possible.

Le CES devra statuer sur la pertinence de ces estimations et y porter son approbation, ou proposer une révision ou encore des ajustements.
 


SUR LE MÊME SUJET
Le gouvernement a révisé à la baisse, pour la seconde fois, le budget de l’Etat pour l’exercice 2009. Le montant arrêté à l’issue du Conseil des ministres est de 1541,6 milliards FCFA. Basé sur un prix du baril de pétrole à 117 $, le budget initialement adopté en septembre 2008 tablait sur des recettes de l’ordre de 2485 milliards FCFA, avant d’être réajusté, en novembre dernier, à 1773,8 milliards FCFA pour un baril à 63 $.
Lire l'article
La loi de finances de l’année 2009 repose sur les principales hypothèses suivantes : une production pétrolière de 12,542 millions de tonnes, un prix du baril de pétrole brut gabonais de 60 dollars américains et un taux de change du dollar à 530 francs CFA. En matière de politique économique du gouvernement, cette loi visait les principaux objectifs suivants : la poursuite des efforts entrepris sur la gestion budgétaire et les réformes structurelles ; la diversification de la base productive ; le développement des infrastructures de base. Du fait du changement de l’environnement macroéconomique qui nécessitait la redéfinition de nouvelles hypothèses, ...
Lire l'article
Le Porte-parole du gouvernement, René Ndémezo’Obiang, rendant public le rapport final du Conseil des ministres de jeudi à Libreville, a annoncé que le budget 2009, a été revu en baisse de 232,2 milliards de francs CFA.Selon le communiqué, le projet de loi des finances rectificatives 2009 est marqué par la poursuite du programme économique et financier entamé depuis avril 2007, appuyé par la FMI. A ce titre, rapporte la note « il se situe dans le prolongement du projet de société du Président Bongo Ondimba, « Mon Projet: des actes pour la Gabon », réaffirmé dans sa déclaration de politique générale ...
Lire l'article
Le Conseil économique et social (CES) a clos ses assises extraordinaires le 21 novembre à Libreville, qui étaient consacrées à l’examen et l’adoption du projet de loi de finances 2009. Au terme de cinq jours de travaux, les conseillers économiques et sociaux ont recommandé aux autorités une révision de la loi de finances qui tienne compte des perspectives de dégradation de la conjoncture économique mondiale et de ses répercussions sur l’économie nationale, qui dépend fortement des exportations de matières premières. Réunis depuis le 17 novembre dernier à l’Institut d’économie et de finances (IEF) de Libreville, les conseillers économiques et sociaux ...
Lire l'article
La masse salariale au Gabon atteindra 320,8 milliards de francs CFA en 2009 contre 312,3 milliards de F CFA dans la loi de finances 2008. Arrêtées à 185 milliards de F CFA dans le budget initial, les dépenses relatives aux « biens et services » connaîtront une hausse de 7,5 milliards de F CFA pour s’établir à 192,5 milliards de F CFA. Rappelons que le gouvernement avait estimé récemment les dépenses de fonctionnement à 726,3 milliards de F CFA dans le budget initial mais l’a réévalué à 817, 5 milliards de F CFA dans le budget rectifié de l’année 2008. Ces dépenses ...
Lire l'article
Le nouveau ministre des Finances, Blaise Louembé, a présenté le projet de loi des finances 2009, qui a été adopté par le gouvernement lors du Conseil des ministres du 14 octobre à Libreville. Ce budget prévisionnel établit les charges à près de 2 485,5 milliards de francs CFA, en s’appuyant sur des estimations qui porteraient les ressources de l’Etat tous secteurs confondus à 2 414,9 milliards de francs CFA, soit une augmentation de 38% par rapport à 2008. Etant donné l’influence potentielle de la conjoncture financière mondiale sur l’économie nationale, une vigilance accrue de la cellule de veille a été ...
Lire l'article
L'Etat gabonais a estimé son budget pour 2009 à près de 2.500 milliards de francs CFA (3,8 milliards d'euros), en hausse de 38% par rapport à 2008, prévoyant notamment une augmentation de ses recettes pétrolières, a-t-on appris mercredi de source officielle. Le budget de l'année 2009 "s'établirait à 2.485,5 milliards de FCFA, contre 1.798,1 milliards de FCFA arrêtés dans la loi de Finances de l'année 2008", indique le communiqué du conseil des ministres tenu mardi et lors duquel a été présenté le projet de loi de Finances 2009. Cela représente une "hausse de 687,4 milliards de FCFA (1,05 milliard d'euros, +38,22%) qui ...
Lire l'article
L'Etat gabonais a estimé son budget pour 2009 à près de 2.500 milliards de francs CFA (3,8 milliards d'euros), en hausse de 38% par rapport à 2008, prévoyant notamment une augmentation de ses recettes pétrolières, a-t-on appris mercredi de source officielle. Le budget de l'année 2009 "s'établirait à 2.485,5 milliards de FCFA, contre 1.798,1 milliards de FCFA arrêtés dans la loi de Finances de l'année 2008", indique le communiqué du conseil des ministres tenu mardi et lors duquel a été présenté le projet de loi de Finances 2009. Cela représente une "hausse de 687,4 milliards de FCFA (1,05 milliard d'euros, +38,22%) qui ...
Lire l'article
Le porte parole du gouvernement, René Ndemezo'Obiang, a annoncé mardi à Libreville, dans un communiqué à l'issue du Conseil des ministres la hausse du budget 2009 qui est passé à 2.485,5 milliards contre 1.798,1 milliards en 2008. Cette amélioration résulterait de l'augmentation conjuguée de 597,5 milliards de francs CFA des recettes pétrolières et de 87,3 milliards de francs CFA des recettes hors pétrole. Selon le communiqué gouvernemental, les recettes pétrolières, évaluées à 1.621,4 milliards de francs CFA seraient en hausse de 597,5 milliards de francs CFA par rapport au niveau arrêté dans la loi de finances 2008.
Lire l'article
Le Gouvernement Gabonais va consacrer 10 milliards du budget de l’Etat au social pour les exonérations fiscales et la suppression de la parafiscalité, a annoncé mercredi, le Directeur général du budget, Juste Valère Okologo. Selon le Directeur général du budget, cette somme va permettre de maintenir le coût de vie des populations face au phénomène général de la flambée des prix du carburant et des denrées alimentaires. Pour ce faire, l’Etat envisage de reconduire dans le budget 2009 certaines mesures sociales correspondant à des sommes d’argent importantes. Ainsi, 3,972 milliards de francs CFA combleront les taxes de la TVA sur l’huile ...
Lire l'article
Gabon : Le budget 2009 revu à la baisse pour une seconde fois
Gabon : L’exécution du budget et de la dette pour 2009
Gabon: Le budget 2009 en baisse de 232,2 milliards francs CFA
Gabon : Le CES appelle à une révision du projet de budget 2009
Gabon : Augmentation de la masse salariale en 2009
Gabon : Louembé table sur un budget de 2 485,5 milliards de francs CFA en 2009
Gabon: +38% pour le budget grâce aux recettes du pétrole
Gabon: +38% pour le budget grâce aux recettes du pétrole
Gabon: Le budget 2009 en hausse de 687,4 milliards de FCFA
Gabon: Economie: le secteur social absorbera 10 milliards du budget de l’Etat en 2009


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 19 Nov 2008
Catégorie(s): Economie
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*