Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon : Les acteurs politiques appellent à la reprise des négociations avec les enseignants

Auteur/Source: · Date: 19 Nov 2008
Catégorie(s): Education

Face au statu quo dans la crise de l’éducation nationale qui est entrée dans sa sixième semaine, l’Union gabonaise pour la démocratie et le développement (UGDD) et l’Union pour la nouvelle République (UPNR), ont appelé le 17 novembre à la reprise des négociations sans conditions entre les enseignants et le gouvernement. Malgré l’accession du gouvernement le 13 novembre dernier à deux des revendications des enseignants grévistes, l’assemblée générale de la Convention nationale des syndicats du secteur de l’éducation (CONASYSED) n’est pas parvenu à un consensus pour la reprise totale et effective des cours sur l’étendue du territoire national.

La grève des enseignants a pris une nouvelle tournure cette semaine, où de nombreux enseignants avaient repris le chemin des salles de classe, dans une atmosphère flouée par les résultats peu concluants de l’assemblée générale de la Convention nationale des syndicats du secteur de l’éducation (CONASYSED) tenue le 17 novembre dernier pour statuer sur les points consentis par le gouvernement lors du conseil des ministres du 12 novembre dernier.

Le gouvernement a accédé à deux des revendications des enseignants, à savoir le paiement des rappels de solde et l’octroi de la prime d’incitation, mais continue de conditionner la reprise du dialogue à la levée du mot d’ordre de grève.

Le président de l’Union pour la nouvelle République (UPNR), maître Louis Gaston Mayila, a demandé le 17 novembre «que tout le monde revienne à la table des négociations, non pas avec des préalables, mais que chacun dise ce qu’il a à dire et que l’on puisse faire avancer le débat».

«On ne va pas quand même aller à l’international pour venir arrêtez une grève !», s’est insurgé le chef de file de l’UPNR, avant d’ajouter à l’endroit des syndicats «qu’il faut savoir déclencher une grève mais aussi la finir dans l’honneur de tout le monde. Il va falloir que l’on revienne à la table des négociations, qu’il n’y ait pas d’anathèmes ni des menaces. On doit faire tout ce qu’il y a à faire pour les enfants car ils sont l’avenir du pays».

Réuni au siège du parti le 17 novembre dernier, l’Union gabonaise pour la démocratie et le développement (UGDD) a tenu une séance de travail sous les auspices du président de cette formation politique, Zacharie Myboto, pour aborder la crise de l’éducation qui paralyse le système éducatif depuis le 6 octobre dernier.

Dans la déclaration sanctionnant cette réunion, l’UGDD invite le gouvernement, au regard de l’excédent budgétaire enregistré dans le budget 2008, à débloquer les fonds nécessaires à la résolution des revendications des enseignants, jugées légitimes, et à reprendre les négociations sans conditions avec la CONASYSED.

Sur proposition des responsables du Synat, du Synec, du Senec et de la CGSL, conduits par le secrétaire général de la Confédération syndicale gabonaise (COSYGA), Martin Allini, le chef de l’Etat a accepté le 17 novembre dernier le projet de création d’un Conseil national du Dialogue social.

Cette structure sera mandatée pour préparer de manière consensuelle les décisions importantes à soumettre aux instances décisionnelles, «ce qui permettrait aux organisations des employeurs et à celle des salariés de se reconnaître dans les mesures proposées», a expliqué monsieur Allini.

Les responsables syndicaux ont également demandé l’organisation d’une conférence réunissant le gouvernement, le patronat et les salariés pour apaiser les tensions dans les différents secteurs d’activités.
 


SUR LE MÊME SUJET
Les négociations entre le principal syndicat des employés du pétrole, l’Organisation nationale des employés du pétrole (Onep) et le gouvernement gabonais, qui se sont effectués en pointillés, reprennent ce 8 novembre 2011, afin de faire aboutir les pourparlers. Les négociations entre le principal syndicat des employés du pétrole, l’Organisation nationale des employés du pétrole (Onep) et le gouvernement Gabonais, reprennent ce 8 novembre 2011. Les membres du puissant syndicat du secteur pétrolier ont décidé de surseoir leur menace de grève illimitée expiré depuis le 6 novembre dernier, le temps de voir aboutir les discussions. «Nous sommes actuellement en négociation avec le gouvernement. ...
Lire l'article
La reprise des cours, jeudi, dans les établissements publics gabonais du premier et du second degré, a amené les parents d’élèves à exiger un suivi strict et rigoureux du programme établi par la tutelle afin que cette grève ne pas pénalise les jeunes apprenants qui ont eu plus de trois mois de vacances forcées. Après plus de trois mois de grève durant lesquels les enseignants réclamaient une série de revendications, de nombreux parents d’élèves redoutent déjà la manière avec laquelle seront transmis les enseignements. Ils appellent donc les enseignants à plus de responsabilité et au respect strict du programme établi par ...
Lire l'article
Après des échanges peu amènes entre le gouvernement gabonais et les enseignants de la convention nationale des syndicats du secteur de l'éducation (CONASYSED), les deux parties viennent en effet de renouer le fil du dialogue et se sont accordées sur le chronogramme. Ouverte jeudi dernier dans la salle de réunions de l’Immeuble Arambo , le tour de table a été présidé par le ministre de l'éducation nationale, Michel Menga,.A la différence des précédentes concertations ,celle entamée jeudi 20 novembre se caractérise par l'entrée de certains ecclésiastes qui joueront le rôle de facilitateurs. Monseigneur Ella de l’église de Maria vite est ...
Lire l'article
Face à l’échec de la tentative d’intimidation des enseignants grévistes, le gouvernement a décidé le 13 novembre d’accéder sans délais à deux des revendications de la Convention nationale des syndicats du secteur de l’éducation (CONASYSED) : le paiement des rappels de solde et l’octroi de la prime d’incitation. Des élèves de différents établissements secondaires publics de Libreville ont manifesté dans les rues de Libreville pour dénoncer l’inertie du gouvernement face à la crise du secteur de l’éducation qui paralyse les cours depuis 5 semaines et fait planer le spectre d'une année blanche. Le gouvernement a mis de l’eau dans son ...
Lire l'article
Face à l’échec de la tentative d’intimidation des enseignants grévistes, le gouvernement a décidé le 13 novembre d’accéder sans délais à deux des revendications de la Convention nationale des syndicats du secteur de l’éducation (CONASYSED) : le paiement des rappels de solde et l’octroi de la prime d’incitation. Des élèves de différents établissements secondaires publics de Libreville ont manifesté dans les rues de Libreville pour dénoncer l’inertie du gouvernement face à la crise du secteur de l’éducation qui paralyse les cours depuis 5 semaines et fait planer le spectre d'une année blanche Le gouvernement a mis de l’eau dans ...
Lire l'article
Face au maintien du mot d’ordre de grève par les enseignants malgré les multiples sommations de la tutelle, le gouvernement a pris le 10 novembre des sanctions à l’encontre des enseignants grévistes en annonçant des restrictions salariales à compter du 25 novembre prochain et suspension des salaires pour ceux qui n’auraient pas repris du service avant le 12 novembre prochain. Ce coup d’estoc du gouvernement s’avère décisif pour la suite des événements, à quelques jours de l’ultimatum des organisations internationales pour l’invalidation de l’année scolaire en cours après plus d’un mois de grève. La pression monte sur le gouvernement, menacé ...
Lire l'article
Les enseignants adhérant à la Convention nationale des syndicats du secteur de l'éducation (CONASYSED), réunis pour la énième fois en Assemblée générale, samedi à Libreville, ont décidé de maintenir leur grève pour la cinquième semaine consécutive. Selon eux, étant donné qu'aucune avancée n'a été enregistrée durant les quatre réunions de conciliation entre octobre et novembre, les enseignants grévistes considèrent que le climat de confrontation qui prévaut entre les deux parties (gouvernement et enseignants grévistes) fait que les négociations relèvent d’un dialogue de sourds. Ainsi, la CONASYSED accuse le gouvernement d'avoir bloqué les négociations et dit ne pas être pas responsable d'une ...
Lire l'article
La Fédération nationale des associations des parents d'élèves (FENAPEG) « fortement » inquiétée par la grève des enseignants déclenchée le 6 octobre dernier, a appelé jeudi à Libreville lors d'une conférence de presse, la Convention nationale des syndicats du secteur de l'éducation (CONASYSED) à la reprise des cours. La présidente de cette structure, Christiane Békalé a invité les enseignants en grève à reprendre les cours, s'inquiétant d'une année scolaire qui n'a pas toujours démarrée et qui met les parents et les enfants dans des situations complexes. « Nous devons nous mobiliser pour dire non à cette grève », a lancé Mme ...
Lire l'article
Le Premier ministre a annoncé le 20 octobre la suspension des négociations avec la Convention nationale des syndicats du secteur de l’éducation (CONASYSED) face au maintien du mouvement de grève des enseignants malgré l’acceptation par le gouvernement de certains préalables exigés par les grévistes. Réunis en assemblée générale le 20 octobre à Libreville, les enseignants ont décidé de maintenir la grève en jugeant les promesses du gouvernement insuffisantes au regard des problèmes qui minent encore le système éducatif, notamment les conditions de travail et le traitement des enseignants gabonais. Alors que l’avancement des négociations laissait déjà pressentir une issue consensuelle ...
Lire l'article
Le gouvernement Gabonais a demandé mardi aux enseignants grévistes réunis au sein de la convention nationale des syndicats de l’Education (COSYNED), de lever leur mouvement de grève, en vue d’ouvrir les négociations. La COSYNED avait lancée samedi dernier, un mot d’ordre de grève pour le jourde la rentrée des classes, le lundi 6 octobre, estimant que le gouvernement n'avait pas pris en considération leur plate forme revendicative. Les enseignants avaient déposé au mois d’Août dernier,un cahier de charg qui demandait notamment une amélioration de sconditions de travail ainsi que l'harmonisation des primes et des salaires,l'augmentation de la prime de transport. Le premier ministre ...
Lire l'article
Gabon : Reprise des négociations entre l’Onep et le gouvernement
Gabon: Reprise des cours: les parents d’élèves appellent à la responsabilité et au respect du programme
Gabon: Reprise de pourparlers : Consensus autour du chronogramme des négociations gouvernement- CONASYSED .
Gabon : Menga lâche du lest dans le bras de fer avec les enseignants
Gabon : Menga lâche du lest dans le bras de fer avec les enseignants
Gabon : Le gouvernement tente un passage en force avec les enseignants
Gabon: Crise à l’Education: les enseignants grévistes campent sur leur position
Gabon: Grève à l’Education: la FENAPEG inquiete, appel les enseignants à la reprise des cours
Gabon : Le gouvernement gèle les négociations avec les enseignants
Gabon: Enseignants: Le gouvernement gabonais invite les enseignants à lever la grève pour de nouvelles négociations


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 19 Nov 2008
Catégorie(s): Education
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*