Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon: ANPAC / Les grands chantiers du futur Bureau Gabonais des Droits d’Auteurs

Auteur/Source: · Date: 5 Déc 2008
Catégorie(s): Culture

Le futur Bureau Gabonais des Droits d’Auteurs (BUGADA), fruit des résolutions des artistes participant aux journées portes ouvertes de l’Agence nationale pour la promotion artistique et culturelle (ANPAC), des 28 et 29 novembre derniers, sera chargé lors de son fonctionnement de l’identification de tous les acteurs prétendant aux droits d’auteur. Il s’agira également pour cette structure de définir la clé de répartition des sommes à percevoir par corporation et de l’établissement de nombreux accords de coopération avec les sociétés des droits d’auteur de par le monde.

Ainsi, « le BUGADA, s’il devait exister tel que nous le souhaitons et l’appelons de tous nos vœux, devra être membre de la Confédération Internationale des Sociétés des Droits d’Auteurs (CISAC). C’est un passage obligé pour cette future société, d’être épaulée par de grands organismes mondiaux, afin de bénéficier de leur expérience », a déclaré Cyriaque Assoumou Ndong, Directeur Général de l’ANPAC.

Selon l’expert gabonais et ex cadre du Bureau Sénégalais des Droits d’Auteurs (BSDA), Parfait Edzang Minko, en s’ajoutant aux « 210 sociétés en charge de la gestion collective des droits d’auteurs, le BUGADA, future société privée des droits d’auteurs du Gabon, pourrait être la 211ième société au monde en la matière ».

Le BUGADA collecterait, de ce fait, les revenus tirés de la diffusion des œuvres des artistes gabonais et étrangers sur le territoire national. Grâce aux nombreux accords de coopération qu’il serait amené à signer avec les 210 autres sociétés de droits d’auteurs, il recevrait ainsi, par le biais de ses homologues, des devises issues de la diffusion des œuvres des artistiques gabonaises dans ces différents pays.

Depuis la fin de l’accord qui liait les auteurs ou les créateurs gabonais à la Société des Auteurs et Editeurs de Musique de France (SACEM) au cours des années 1970, les artistes gabonais n’ont plus jamais perçu la réalité de ce que sont les droits d’auteurs.

Pour l’Artiste peintre Maître Minko-Mi-Nzé : « les droits d’auteurs seraient un stimulus pour conduire les artistes gabonais à s’arrimer à l’excellence ». 


SUR LE MÊME SUJET
La deuxième phase des grands travaux, après ceux liés à Coupe d’Afrique des Nations (CAN) de football 2012, va être lancée dans les jours à venir, a annoncé le chef de l’Etat Ali Bongo Ondimba, hier au palais du bord de mer, lors des travaux du Conseil d’orientation de l’Agence nationale des grands travaux (ANGT). Après le lancement des travaux liés à l’organisation de la coupe d’Afrique des nations (CAN), le Gabon s’apprête à amorcer la réalisation des travaux structurants dans tous les secteurs. Il s’agit des projets initiés par le gouvernement de la République gabonaise dans le cadre de ...
Lire l'article
Le Président du Syndicat des Artistes (SYA), Norbert Epandja, a déclaré au cours de l’entretien qu’il a accordé à notre rédaction l’inauguration au mois de février du siège provisoire du Bureau Gabonais des Droits d’Auteur et des droits voisins (BUGADA). GABONEWS: Monsieur le Président, la question des droits d’auteur est essentielle pour votre Syndicat y-a-t-il des avancées significatives? Nobert Epandja : La question des droits d'auteur est une préoccupation permanente pour les artistes et les créateurs vivant au Gabon. C’est un combat de longue haleine que nous avons mené. Le SYA a pesé de tout son poids auprès des autorités. Enfin nous avons ...
Lire l'article
Pour la première fois depuis son institution, la Journée internationale des droits de l’enfance ne sera pas particulièrement marquée cette année au Gabon par des actions concrètes de l’Organisation des Nations Unies pour l’Enfance (UNICEF), pour des raisons de programmation interne à l’institution, a appris GABONEWS auprès de cet organisme international. « Cette année, nous ne nous sommes pas vraiment focalisés sur la journée du 20 novembre en tout cas pour le bureau du Gabon étant entendu que nous sommes lancés dans des opérations d’envergure nationale dans plusieurs domaines : étude sur les orphelins, étude sur les enfants de ...
Lire l'article
Les Nations unies vont ouvrir en janvier prochain à Libreville un bureau régional pour l'Afrique centrale dans le but d'aider la sous-région à prévenir les confits, a annoncé lundi une représentante de l'ONU dans la capitale gabonaise. Une délégation de l'ONU est actuellement au Gabon "pour que le bureau puisse démarrer en janvier 2011", a affirmé Angèle Makombo-Eboum, conseillère politique de l'ONU et chef de la mission. "L'objectif de ce bureau, c'est aider notre sous-région d'Afrique centrale à traiter des problèmes de paix et de sécurité. Ce bureau aura un rôle de prévention des conflits. Il devra travailler en partenariat, coopérer et ...
Lire l'article
Pendant la campagne anticipée pour l’élection du président de la République suite au décès du président en fonction, Omar Bongo Ondimba, l’actuel chef de l’Etat gabonais, Ali Bongo Ondimba, alors candidat, avait décliné un projet de société qui identifiait neuf axes stratégiques adossés sur trois piliers économiques que sont le Gabon vert, le Gabon industriel et le Gabon des services. Etait-ce un vœu pieux ou une réelle volonté d’organiser politiquement, économiquement et socialement le Gabon ? Toujours est-il que le pays est en train de revoir ses méthodes de gestion pour enfin parvenir à diversifier son économie. Au centre de ce vaste ...
Lire l'article
Au Docteur Mengara, C’est un geste déjá compatriote que de reconnaitre que le Gabon rentre dans l’histoire pour avoir á sa tete une femme hors norme comme Presidente de la république, soit elle par intérim. Mais ne serait-il pas aussi volubile de concéder l’exceptionalisme dont les acteurs politiques gabonais et le peuple font montre en ne s’agitant pas dans la violence et dans les assassinats politiques comme il est vu tres souvent partout en Afrique quand un dictateur quitte le pouvoir. Et meme sous d’autres cieux, beaucoup auraient profiter de l’absence du Président, pendant un mois, pour dilligenter un coup d’état. ...
Lire l'article
Le porte parole du gouvernement, René Ndemezo' Obiang, a annoncé jeudi à Libreville, à l'issue du conseil des ministres la création d'une Commission Ad hoc chargée de la mise en place d'un Bureau gabonais des droits d'auteurs et des droits voisins (BUGADA). Selon le communiqué, cette Commission aura pour mission essentielle la préparation des actes relatifs au transfert de compétence en matière de gestion des droits d'auteurs et des droits voisins de l'Agence nationale de promotion artistique et culturelle (ANPAC)au BUGADA. Les créateurs d'œuvres de l'esprit gabonais, réunis à Libreville, les 28 et 29 novembre derniers, à l'occasion des premières journées ...
Lire l'article
Norbert Epandja, artiste compositeur arrangeur gabonais et président du "syndicat des artistes", a été, de l'avis des spécialistes de la question des droits d'auteurs au Gabon, le grand absent des journées portes ouvertes qui ont été organisées les vendredi 28 et samedi 29 novembre derniers à Libreville par l'Agence de Promotion Artistique et Culturelle du Gabon (ANPAC). Auteur de deux chansons bien connus sur le répertoire de la musique gabonaise : « Mon pays des jeunes » en 1979 et « Moanda ville des oiseaux et ville des amoureux » en 1989, Norbert Epandja était considéré jusqu'à ce que se ...
Lire l'article
Les textes sur les droits d’auteurs et droits voisins ont été validés samedi à l’issue des journées portes ouvertes organisées par l’Agence Nationale de Promotion Artistique et Culturelle (ANPAC). Ces projets de textes, qui seront soumis pour approbation au gouvernement gabonais, prévoient notamment la création du Bureau gabonais des droits d’auteur (BUGADA). Cette décision consacre la séparation des missions entre l’ANPAC (qui restera une institution publique chargée de la promotion culturelle) et le BUGADA (qui sera une structure privée de gestion collective des droits d’auteur). Pour les experts, artistes musiciens, les artistes peintres, les romanciers – poètes, les artistes dramaturges et tous ...
Lire l'article
Le BDP-Gabon Nouveau fonctionne avec un Comité Directeur organisé sous le modèle d'un gouvernement parallèle. Ce comité est fait de membres qui occupent des postes de réflexion bien définis, avec des conseillers pour les assister. Ces postes de réflexion sont au nombre de 12. Pour des raisons stratégiques, seul le Président du BDP-Gabon Nouveau est habilité à révéler son identité (pour le moment). Le Comité Directeur Dr. Daniel Mengara Président et Membre Fondateur du BDP-Gabon Nouveau Chargé des Affaires étrangères et de la coopération internationale Intérieur, défense nationale et protection du citoyen Santé, bien-être de la population et recherche médicale Sports, loisirs, environnement, promotion et conservation du patrimoine ...
Lire l'article
En route pour la deuxième phase des grands chantiers
Bientôt un bureau gabonais des droits d’Auteurs
Journée internationale des droits des enfants / L’UNICEF Gabon sur de nombreux chantiers
Gabon: futur bureau de l’ONU pour prévenir les conflits en Afrique centrale
Poursuite de la mise en place des grands chantiers
On entend d’ici et lá que le choix du futur président Gabonais passe par l’acceptation des réseaux Elyséens. Déjá il y a obstruction et ingérence.
Gabon: Vers la création d’une Commission Ad hoc pour la mise en place du Bureau gabonais des droits d’auteurs
Gabon: Société – ANPAC : le syndicat des artistes gabonais absent lors des journées portes ouvertes
Gabon: Validation prochaine des projets de textes sur les droits d’auteur
Le Comité Directeur


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 5 Déc 2008
Catégorie(s): Culture
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*