Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon : Le CAMES le réseautage de recherche en médecine traditionnelle

Auteur/Source: · Date: 8 Déc 2008
Catégorie(s): Afrique

Le 15e Colloque sur la pharmacopée et la médecine traditionnelle africaine a clos ses travaux le 4 décembre à Libreville au terme de quatre jours de travaux qui ont permis aux tradipraticiens, médecins et chercheurs venus de onze pays africains de baliser le renforcement du partenariat entre la médecine moderne et traditionnelle sur le continent. Les participants ont notamment insisté sur la nécessité de restructurer le programme de la pharmacopée et de la médecine traditionnelle africaine (PHMTA) et de renforcer l’interconnexion des réseaux africains de recherches en médecine traditionnelle. Les médecins traditionnels et modernes africains viennent de jeter à Libreville les bases d’une structuration de la médecine traditionnelle africaine qui permettra de renforcer sa coopération à la médecine moderne dans les services de santé du continent.

Le 15e Colloque sur la pharmacopée et la médecine traditionnelle africaine a tenu ses assises du 1er au 4 décembre dernier dans la capitale gabonaise avec la participation des tradipraticiens, des médecins et des chercheurs issus de onze pays africains autour du défi du renforcement du rôle de la médecine traditionnelle africains dans les soins de santé apportés aux populations du continent.

Ces assises ont permis de dresser le bilan des actions menées depuis le lancement du Programme de la pharmacopée et de la médecine traditionnelle africaine (PHMTA) entamé à Bangui en 2001, poursuivi à Kigali en 2002 et validé à Yaoundé en 2004.

Dressant le bilan 15 ans après la démarche du CAMES, le tradipraticien Michel Ovenga a estimé que «les efforts vis-à-vis de la médecine traditionnelle n’ont pas avancé parce que les premiers acteurs de cette médecine traditionnelle, nous les médecins traditionnels, on devrait nous encadrer car c’est nous qui connaissons la nature et qu’aucun médicament n’a été inventé, les médicaments existent depuis la nuit des temps».

Le PHMTA avait permis la mis en place de trois réseaux de recherche appliquée en médecine traditionnelle africaine : le réseau de l’Afrique de l’Ouest consacré aux recherches sur les plantes médicinales à activité antipaludiques et antiparasitaires, le réseau d’Afrique centrale pour la recherche sur les phytomédicaments anti hypertenseurs et le réseau Grands Lacs et Océan indien pour la recherche sur les phytomédicaments antidiarrhéiques et intestinaux.

A l’issue des travaux, les participants ont décidé de la création d’une interface entre les réseaux d’Afrique de l’Ouest et du centre pour renforcer l’interconnexion entre ces deux pôles de recherches. Ils ont également décidé de l’organisation d’une réunion des réseaux entre chaque colloque et d’une participation commune aux appels d’offres.

Les participants ont recommandé aux experts scientifiques de favoriser les échanges d’informations sur les thèmes de recherche entre les chercheurs, d’assurer la validation et l’harmonisation de leurs protocoles de recherches, d’assurer une meilleure participation des tradipraticiens sur la circulation de l’information et d’envisager la signature de conventions entre les chercheurs, les tradipraticiens et les communautés autochtones.

Pour le ministre gabonais de la Recherche scientifique, le professeur Albert Onda Ossa, «la maîtrise scientifique des molécules utilisées par les tradipraticiens pour contrer les affections pour lesquelles leurs traitements s’avèrent réellement efficaces, leur transport de l’empirique au structuré rationnel, sont autant de nouveaux enjeux pour atteindre notre objectif commun d’améliorer la qualité des interventions sanitaires auxquelles nos populations ont droit»,
Le communiqué final recommande également au CAMES la création de banques de données sur les plantes médicinales sur les pathologies concernées, ainsi que la création et l’équipement d’un centre d’excellence de la recherche en Afrique.

A l’endroit des dirigeants, il a enfin été demandé de s’impliquer davantage dans le financement des structures de recherche adéquates, dans la formation des personnes ressources et dans l’aide à la fabrication des médicaments issus de la recherche locale.

Les participants venus du Bénin, du Burkina Faso, du Congo Brazzaville, de Côte d’Ivoire, du Gabon, du Mali, du Niger, de la République centrafricaine, du Sénégal, du Tchad et du Togo espèrent que les travaux de Libreville donneront un coup de fouet au renforcement de l’interconnexion des réseaux de recherches africains en médecine traditionnelle. 


SUR LE MÊME SUJET
Le ministre gabonais de l’Education, en charge de la Culture, Séraphin Moundounga, à échangé mardi, avec les tradipraticiens de Libreville et ses environs sur la mise en place d’un cadre juridique permettant de mieux réguler la médecine traditionnelle considérée comme une source et une richesse indéniable qui doit être revalorisée et sauvegardée. En initiant cette rencontre avec les tradipraticiens du Gabon, Séraphin Moundounga a dit toute la volonté du gouvernement à recadrer les choses en vue de donner à cette science, ses lettres de noblesse tout en permettant son évolution pour des résultats plus fiables. Et cet objectif, selon lui, ...
Lire l'article
Les travaux de la 28ème session du Conseil africain et malgache de l’enseignement supérieur (CAMES) se sont achevés vendredi à Libreville sur une note de satisfaction générale au regard des recommandations qui seront transmises aux gouvernements des états membres. Les travaux qui se sont déroulés cinq jours durant ont permis aux experts qui, eux, ont entamé leurs assises trois jours avant les ministres des états membres du CAMES, de passer au peigne fin tous les points inscrits à l’ordre du jour de cette réunion. Des échanges qui ont débouché sur une satisfaction générale quant à l’aboutissement favorable de tous ...
Lire l'article
L’inspecteur régional de la santé pour la province du Woleu-Ntem (nord), Pierre Nnang Obame a souhaité l’établissement d’un cadre juridique de la médecine traditionnelle en vue de sa reconnaissance par les pouvoirs publics lors d’une rencontre avec les tradipraticiens de cette région du pays, dans la perspective d’un atelier national prévu à Oyem du 22 au 23 avril prochain. En prélude à cet atelier, M. Nnang Obame a invité les tradipraticiens de la province septentrionale à se faire immatriculer en vue de rendre cette corporation légale et performante. ‘’Mon approche est pédagogique et peut aussi revêtir un caractère ...
Lire l'article
Un salon international de la médecine traditionnelle, le premier du genre organisé au Gabon, se tiendra à Libreville du 5 au 15 juin 2011, afin notamment de développer et promouvoir cette médecine et présenter à la communauté internationale le savoir-faire du pays en la matière. Organisé par le gouvernement gabonais, le salon doit également favoriser les échanged d’expériences entre praticiens, souligne un communiqué officiel publié à l’issue d’un l’atelier de normalisation de la médecine traditionnelle tenu du 29 au 31 mars dans la commune du Cap Estérias, au nord-ouest de Libreville. Organisé par l’association gabonaise des tradi-praticiens avec ...
Lire l'article
Libreville abrite depuis le 1er décembre les travaux du 15e Colloque international sur la pharmacopée et la médecine traditionnelle africaine qui doivent permettre de baliser le renforcement du partenariat entre la médecine moderne et traditionnelle sur le continent. Organisé par le Conseil africain et malgache de l’enseignement supérieur (CAMES) et le département gabonais de la Recherche scientifique, ce colloque de quatre jours devrait permettre aux chercheurs de l’espace CAMES de présenter le fruit de leurs recherches pour l’incorporation de la médecine traditionnelle dans le système de santé moderne. Treize des dix sept pays du Conseil africain et malgache de l’enseignement ...
Lire l'article
Pour le docteur Magaran Bagayoko, représentant de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), « L’OMS a organisé la Conférence internationale sur les soins de santé primaires et les systèmes de santé à Ouagadougou, au Burkina Faso du 28 au 30 avril 2008, pour célébrer les 30 ans de la Déclaration d’Alma-Ata et réaffirmant ces principes», ainsi que pendant cette 6ème Journée africaines de la médecine traditionnelle. Selon le représentant de l’OMS, la conférence a réaffirmé les principes de la Déclaration d’Alma-Ata, en ce qui concerne la santé en tant que droit humain fondamental et le devoir qu’ont les gouvernements de veiller ...
Lire l'article
Les tradipraticiens du Gabon, par la voix du président de leur association, Mathieu Mouity Iwangou, à l’occasion de la célébration, samedi, de la VIème Journée africaine de la médecine traditionnelle, ont appelé à la mise en place d’un cadre juridique et constitutionnel devant réguler et protéger leurs activités. Selon Mouity Iwangou, « si dans de nombreux pays la médecine traditionnelle est reconnue d’utilité publique, cependant, déplore-t-il, son exercice se fait encore de manière, plus ou moins, informelle en raison de l’inexistence d’un cadre juridique et institutionnel propre à cette activité ». Aussi, fait-il remarquer, « le Gabon se trouve encore dans cette ...
Lire l'article
Le ministère de la Santé et de l’Hygiène publique, chargé de la Famille et de la Promotion de la Femme organise, en différé, du 6 au 7 septembre, en collaboration avec l’Organisation mondiale de la santé (OMS), au Centre hospitalier de Libreville (CHL), la 6ème Journée africaine de la médecine traditionnelle. Selon la Chargé de l’information et de la promotion de la santé de l’OMS/Gabon, Gislène Moussouamy, le thème de cette année est « le rôle des tradipraticiens dans les soins de santé primaires ». Ainsi, elle révèle qu’il y aura des conférences débats sur les thèmes suivants: « Le médecin traditionnel ...
Lire l'article
C’est dans le cadre des échanges de coopération bilatérale entre Libreville et Paris, notamment le département de la Seine Saint Denis, qu’une forte délégation d’infirmières françaises participent à un stage de formation à Port Gentil, dans la province de l’Ogooué Maritime, parmi leurs collègues issus des structures sanitaires locales, où les agents de santé ont pu bénéficier du savoir et de l’expérience des tradi-praticiens, sur les pratiques et les méthodes de travail de la médecine traditionnelle. Sous l’égide Du ministère de la santé publique et de l’OMS, la rencontre avec les tradi-praticiens aura été plus qu’édifiante, d’autant plus que cette collaboration ...
Lire l'article
Gabon : La médecine traditionnelle s’organise à Makokou
Le syndicat national des tradi-thérapeutes du Gabon a procédé à l’installation de sa représentation locale à Makokou, la capitale provinciale de l’Ogooué Ivindo, lors d’une assemblée tenue le 7 avril dernier dans cette localité pour promouvoir et soutenir l’action de la médecine traditionnelle dans cette province. Face à la qualité et l’intensité de la contribution sanitaire des thérapeutes traditionnels de l’Ogooué Ivindo, le syndicat national des tradi- thérapeutes du Gabon a décidé de mettre en place une antenne locale à Makokou au cours d'une rencontre qui s'est déroulée le 7 avril dernier. Présidée par le président provincial du syndicat ...
Lire l'article
Société / Le ministre Séraphin Moundounga échange avec les tradipraticiens du Gabon
Les travaux de la 28ème session ordinaire du CAMES se sont achevés sur la recherche d’une université africaine de qualité
Un cadre juridique pour encadrer la médicine traditionnelle au Gabon
Premier salon international de la médecine traditionnelle au Gabon en juin prochain
Gabon : Le CAMES veut concilier médecine traditionnelle et moderne
Gabon: 6ème Journée africaine de la médecine traditionnelle à Libreville: l’OMS réaffirme les principes de la Déclaration d’Alma-Ata
Gabon: Les tradipraticiens du Gabon plaident pour légalisation de leurs activités
Gabon: Santé / OMS: Célébration en différé de la 6ème Journée africaine de la médecine traditionnelle à Libreville
Gabon: Santé: les élèves infirmières françaises, au contact de la médecine traditionnelle gabonaise
Gabon : La médecine traditionnelle s’organise à Makokou


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, moyenne 4,00 sur 5)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 8 Déc 2008
Catégorie(s): Afrique
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*