Socialisez

FacebookTwitterRSS

La production gabonaise de bois en pleine crise

Auteur/Source: · Date: 10 Déc 2008
Catégorie(s): Economie

La direction générale de l’Economie prévoit pour 2008 une baisse de la production nationale des grumes, a appris la PANA mercredi, de source bien informée.

Du fait de l’application stricte de la politique des quotas, les exportations de grumes connaîtraient un tassement de volume autour de 1,7 million de m3, dont 1,4 million de m3 pour les quotas autorisés et 300 000 m3 pour les forestiers non assujettis au principe de quotas.

Au port d’Owendo réservé au bois, non loin de la capitale gabonaise, il est possible de constater que la crise mine la filière gabonaise du bois, car l’espace réservé au stockage des grumes avant leur transfert sur les cargos est vide.

Le parc à bois d’ordinaire bruyant et plein d’activités, n’entretient plus le ballet incessant des grumiers. Il s’agit, a-t-on précisé, d’un fléchissement conjoncturel à cause de la crise financière internationale.

“La crise est là. Nous nous tournons les pouces, nous ne faisons plus rien”, déclare à la PANA un manutentionnaire, la trentaine, employé par la Société d’exploitation des parcs à bois du Gabon (SEPBG).

Pour la direction générale de la Statistique, la libéralisation de la commercialisation des grumes a favorisé la spéculation au point que les exploitants et négociants ont acheté massivement le bois pour l’expédier vers les ports chinois. 


SUR LE MÊME SUJET
La société chinoise Peng Xin construit actuellement deux usines de transformation de bois à Kango, non loin de Libreville, la capitale gabonaise, pour un montant global de 6 milliards de francs CFA, a-t-on appris de source officielle. « Les investissements déjà réalisés en quatre mois, permettent pour l’instant une production ne dépassant pas 5000 m3 de bois par mois et au cours du premier trimestre, nous avons exporté 7000 m3 de bois », a précisé Jufeng Wu, responsable du site. « Nous prévoyons d’investir encore 2 milliards de francs CFA pour le montage de deux autres unités de transformation », a-t-il ajouté. L’Etat ...
Lire l'article
Le gouvernement gabonais a annoncé, dans un communiqué rendu public jeudi à Libreville à l’issue du conseil des ministres, réuni par le président par Ali Bongo Ondimba, qu'il allait s’approprier tout bois abandonné dans la nature. ’’A l’issue du délai de six mois prévu à l’article 134 du Code Forestier, le bois abandonné devient propriété de l’Etat", souligne le communiqué, ajoutant qu’un tronc d’arbre abattu, ébranché, étêté, tronçonné ou scié issu d’une exploitation forestière, et les bois délaissés dans les parcs à bois et chantiers fonctionnels sont considéres comme du bois abandonné. Cette mesure a pour but de préserver ...
Lire l'article
Les professionnels de la filière bois au Gabon ont perdu le sourire. La cause ? Le gouvernement a confimé de l’interdiction d'exporter le bois en grumes. Les opérateurs de la filière doivent désormais respecter cette directive du Chef de l'Etat Ali Bongo qui espère favoriser la transformation à 100% du bois au Gabon. Dans la pratique,les choses se passent autrement, et selon certains, les conséquences négatives de la mesure se font déjà sentir. « On vu déjà la réduction de notre personnel, donc en quelque sorte une compression du personnel sur tous les chantiers en pleine forêt qui coupe directement le ...
Lire l'article
Le Premier ministre gabonais, Paul Biyoghé Mba, a confirmé l'interdiction d'exporter le bois en grumes, tout en promettant des mesures d'accompagnement lors d'un forum sur la gestion forestière à Libreville. "Nous devons engager immédiatement l'industrialisation de la filière du bois", et l'interdiction d'exporter le bois en grumes (arbre abattu, mais resté brut avec son écorce, ndlr), décidée en novembre, en "est le moyen", a affirmé à l'AFP le Premier ministre en quittant le forum lundi 15 février à Libreville.. "Il y a aura des mesures d'accompagnement sur le plan législatif, fiscal, douanier, économique. Il faudra aider les opérateurs économiques de la ...
Lire l'article
Le Gabon a adopté des dérogations à son interdiction d'exporter le bois en grumes décidée en novembre, "pour faire face à l'impossibilité du marché intérieur à absorber" les arbres abattus avant le 1er janvier, a annoncé vendredi la présidence gabonaise. Le président Ali Bongo a demandé au gouvernement l'autorisation de sortie "pour les bois présents dans les ports et parcs" de la Société d'exploitation des parcs à bois du Gabon (SEPBG), a affirmé lors d'un point de presse le porte-parole de la présidence, Guy-Bertrand Mapangou. Ces bois doivent toutefois disposer de permis d'embarquement ("bons à embarquer") délivrés par les douanes. Selon M. Mapangou, ...
Lire l'article
Le pays africain n’exporte plus de bois vers la France, qui emploie 497 salariés dont 235 à Lisieux. Le gouvernement gabonais a interdit l’exportation de bois en grumes, depuis le début de l’année. Les salariés lexoviens « dérouleront toujours le bois en provenance d’autre pays, comme la République démocratique du Congo ou la Guinée Équatoriale », rassure François Wu, directeur général de Plysorol. La mesure prise par le gouvernement gabonais vise à accélérer l’industrialisation de la filière et la production nationale, pour faire face à la concurrence. Le bois est l’une des richesses naturelles les plus importantes du Gabon.
Lire l'article
Pour imprimer le PDF de la pétition et nous envoyer la pétition par Courrier postal ou par fax, cliquez ici. (et prière de faire circuler partout dans le monde): Lisez la pétition, ensuite pour signer la pétition directement sur ce site, remplissez les informations dans le formulaire ci-dessous. PETITION INTERNATIONALE POUR L'HONNEUR DU GABON ET LA DIGNITE DE L'AFRIQUE La Coalition Gabonaise du Refus et de Salut National vous invite à signer la pétition ci-après. La raison principale de la présente pétition est la suivante : Le régime Bongo, au pouvoir depuis 41 ans, a perverti l'imaginaire et compromis le devenir de générations ...
Lire l'article
Le gouvernement gabonais organise du 7 au 8 janvier à Libreville une conférence gouvernementale sur le thème : « la crise financière internationale et les perspectives de l’économie gabonaise », dont l’objectif sera de trouver des solutions alternatives pour endiguer l’onde de choc de la crise mondiale. L’exploitation forestière est un des piliers de l'économie gabonaise, tant en termes d'emplois créés que de richesses générées au profit de l'Etat, des entreprises, comme des ménages. Or la propagation de la crise financière actuelle née entre autres, de la crise immobilière américaine dont les effets sont semblables à ceux du krach ...
Lire l'article
Le secteur bois dans la province de l’Ogooué-Lolo (sud-est) est victime de la crise financière internationale, notamment dans le département de Mulundu où trois sociétés, Bonus Alvarez, EGG (Exploitation gabonaise de grumes) et CORAWOOD sont particulièrement touchées, depuis le début du mois de novembre, a confié vendredi à Lastourville, l’inspecteur départemental du travail, Françoise Bitsotsi.... Selon Mme Bitsotsi, Bonus Alvarez et EGG sont déjà en train de procéder à la compression des employés de la catégorie de contractuel dont les contrats sont à durée déterminée, tandis que les agents embauchés sont au chômage technique du fait que le marché du ...
Lire l'article
Prévue vendredi matin dans l’auditorium du ministère de l’Economie forestière, des Eaux, de la Pêche et de l’Aquaculture, la réunion entre le gouvernement et les opérateurs économiques intervenant dans le secteur du Bois au Gabon, et à laquelle ont été également conviés les Organisations non gouvernementales, autour du titulaire de ce département ministériel, Emile Doumba, a été reportée sine die, a fait savoir le secrétaire général dudit ministère, Michaël Adandé, aux participants présents dans cette enceinte. D’après le secrétaire général, cette décision de report est une demande expresse de son ministre bloqué à l’intérieur du pays, à cause vraisemblablement ...
Lire l'article
Gabon : La société chinoise Peng Xin investit 6 milliards de francs CFA dans le secteur bois
L’Etat gabonais décide de s’approprier le bois abandonné dans la nature
Le Gabon ambitionne de transformer 100% de son bois sur place
Gabon: Vers l’industrialisation de la filière bois ?
Bois: dérogations à l’interdiction d’exporter des grumes du Gabon
Pas de bois du Gabon pour Plysorol
Pétition Honneur et Dignité
Gabon: Le gouvernement va du 7 au 8 faire une autopsie de la crise internationale
Gabon : La filière bois de l’Ogooué-Lolo frappé par la crise financière internationale
Gabon: Crise du Bois / L’Atelier sur la conjoncture économique de la filière en 2008 entre la tutelle et les opérateurs économiques reportée sine die


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 10 Déc 2008
Catégorie(s): Economie
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*