Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon: Le gabonais Jean-Noël Ngadi nominé au « Prix du jeune écrivain francophone » 2008

Auteur/Source: · Date: 12 déc 2008
Catégorie(s): Non classé

Jean-Noël Ngadi, jeune gabonais de 20 ans, a annoncé vendredi à GABONEWS, avoir été nominé, avec son œuvre intitulée « Réincarnation », au « Prix du Jeune écrivain francophone » qui cette année était à sa 24ème édition. Selon le rapport du jury présenté à GABONEWS, sur 381 textes provenant de 50 pays, 53 ont été retenus par les comités de lecture, dont « Réincarnation » de Jean-Noël Ngadi.

Bien que n’ayant pas été retenue parmi les 5 finalistes, « l’œuvre est sans conteste originale », selon le comité de lecture qui fait en outre remarquer que « ce récit est écrit sur le mode d’un roman d’aventure. Le lecteur est tenu en haleine jusqu’au bout, avec une chute du récit très abrupte. La trame est excellente, il y a un vrai rythme tonique… ».

Comme souligné en filigrane dans le titre « Réincarnation », dans cette œuvre, « il s’agit de la réincarnation d’un chef de village en gazelle et de la confrontation d’un homme face à ce mystère, lequel mystère suscite chez lui panique et violence. Finalement le surnaturel est plus fort, puisque l’homme meurt après s’être épuisé à vouloir dominer le phénomène ».

Selon l’écrivain en herbe qui entend se faire un nom parmi les grandes figures de la Littérature africaine qui l’ont marqué tels que Amadou Ampâté Bah, Ferdinand Allogho Oké, Bessora, etc. Son texte est inspiré à la fois des contes, une des matrices de la sagesse africaine, et de l’imaginaire populaire du continent noir.

« Ce texte est mon premier, mais cette distinction, modeste soit-elle, m’a donné l’envi d’aller plus loin et de me confirmer dans le monde la littérature », a-t-il confié.

Jean-Noël Ngadi souhaite en outre que les autorités soutiennent les auteurs d’œuvres littéraires, « particulièrement ceux qui ne sont pas encore confirmés, mais qui veulent s’exprimer ». Ainsi, pense-t-il, les concours de ce genre devraient être organisés sur le plan national.

Né en 1988 à Divindé dans le district d’Ikobey près de Fougamou (sud du Gabon), Jean-Noël Ngadi est en classe de 1ère S au Lycée Paul Indjedjet Gondjout (ex lycée d’Etat de l’Estuaire) de Libreville.

Le Prix du Jeune Ecrivain de langue française récompense chaque année, les auteurs de manuscrits de 5 à 20 pages, (nouvelles, récits, contes) écrits par des jeunes de 15 à 27 ans.

L’association Le Prix du Jeune Ecrivain reçoit chaque année environ 600 manuscrits qui sont d’abord lus par plus de cent comités de lecture. Les meilleurs sont ensuite jugés par un jury d’écrivains de renom qui sélectionne les lauréats.

Tous les candidats reçoivent une fiche de lecture avec conseils, appréciations…

Les prix offerts aux lauréats consistent en des voyages culturels, des stages et des lots de livres.

Les textes primés, s’ils sont de qualité, sont publiés par une maison d’édition.

Plusieurs organisations internationales à vocation culturelle, à l’instar de l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF) ou Pro Helvetia Fondation Suisse pour la Culture, sont partenaires dudit concours.  


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...Loading...

Auteur/Source: · Date: 12 déc 2008
Catégorie(s): Non classé
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>