- Bongo Doit Partir - http://www.bdpgabon.org -

Gabon: Les infirmiers en quête d’un ordre de la profession

Les infirmiers gabonais réclament la réglemention de leur profession pour encadrer juridiquement celle-ci et mieux assurer leurs plans de carrière. C’est la principale recommandation des travaux de leur assemblée générale qui s’est achevée le 13 décembre à Libreville.
L’Association nationale gabonaise d’infirmiers diplômés et infirmiers étudiants (ANGIDE) vient d’organiser son assemblée générale dont les travaux étaient essentiellement axés sur la réglementation de la profession. C’est-à-dire la promotion de la profession infirmière, l’organisation de son développement en ce qui concerne l’enseignement, la recherche, la déontologie et les conditions d’emploi.
Selon la présidente de l’ANGIDE, Mengue Ba Nna, “la profession infirmière étant une profession qui n’est pas réglementée au Gabon, nous souhaitons que cette fois-ci qu’il y ait une réglementation au Gabon, parce que nous posons des actes, des actes qui sont dangereux, il faudrait que nous soyons responsables en posant ces actes et par conséquent il faudrait que nous soyons couverts par une réglementation.”

“C’est pour cela que nous avons soumis à l’appréciation du Ministre de la santé un projet d’ordre national des infirmiers du Gabon, et nous attendons aujourd’hui la mise en place de cet ordre. Nous avons aussi émis le vœu de proposer un projet pour le plan de carrière de la profession infirmière au Gabon. Nos infirmières sortent de l’école de formation de santé mais avec des niveaux différents. Pour ceux des infirmiers qui ont leur BAC, et selon la législation, une fois qu’on a fait trois années de formation, on est automatiquement au niveau licence qui correspond à la catégorie A. Pourtant aujourd’hui nous avons encore des infirmiers qui ont un niveau Bac+3 mais qui sont encore en catégorie B1”, a-t-elle précisé.

Pour mettre de l’ordre dans cette profession et assurer à ses membres un plan de carrière conséquent, l’assemblée générale a recommandé entre autres, l’adhésion de tous les infirmiers et infirmières à L’ANGIDE, que le ministère de tutelle les associe aux discussions de toutes les questions relatives aux soins d’infirmiers, que le gouvernement adopte une loi relative à l’ordre des infirmiers du Gabon dans le cadre de la réglementation de la profession infirmière, et enfin l’ouverture dès la rentrée académique 2009-2010 de l’Institut de formation en soins d’infirmiers.


SUR LE MÊME SUJET
600 nouveaux infirmiers, dont 400 ont été recrutés depuis 2005-2006, viennent d'être intégrés dans la fonction publique gabonaise, à l'issue d'un processus long et complexe durant lequel les intéressés ne percevaient aucune rémunération. Les 200 autres infirmiers font partie de la promotion 1998-1999 de l’Ecole nationale d’action sanitaire et sociale(ENASS), devenue l’Institut national de formation d’action sanitaire et sociale (INFASS). Mercredi dernier, le secrétaire général du ministère du budget Yolande Nyonda a remis à sa collègue Paulette Mounguengui du ministère de la santé les fiches fiches bleues consacrant l’intégration dans la fonction publique des 600 nouveaux infirmiers qui devraient entrer en ...
Lire l'article [1]
Pour améliorer la qualité des soins offerts aux populations, le président Ali Bongo avait instruit, le 7 juillet dernier, le gouvernement de recruter 600 infirmiers formés à l’Ecole nationale d’action sanitaire et sociale (ENASS). Une mesure en bonne voie, puisque les «fiches bleues» de ces agents viennent d’être réceptionnées par le ministère de la Santé pour être dûment remplies. A la faveur d’une réunion de travail organisée le 19 juillet à Libreville, les «fiches bleues» de 600 infirmiers ont été transmises par le secrétaire général du ministère du Budget, Yolande Nyonda, à sa collègue du ministère de la Santé, Paulette ...
Lire l'article [2]
A l’occasion du conseil des ministres tenu le 7 juillet à Libreville, le président Ali Bongo a instruit le gouvernement de recruter 600 infirmiers formés à l’Ecole nationale d’action sanitaire et sociale (ENASS). Cette mesure vise l’amélioration de la qualité des soins offerts aux populations. Le volet social a encore fait parler de lui lors du conseil des ministres du 7 juillet à Libreville. En effet, «le président de la République, soucieux de l’amélioration de la qualité des soins offerts aux populations et dans son engagement constant à lutter contre la précarité, a instruit le gouvernement en vue de recrutement, ...
Lire l'article [3]
Un séminaire axé sur les mécanismes liés à la profession d’avocat se tient actuellement à l’école nationale de la magistrature de Libreville, et enregistre la participation de nombreux jeunes avocats gabonais qui vont être édifiés sur plus de dix modules inhérents à leur fonction par d’éminents conférenciers du barreau de Paris et du Gabon, a constaté GABONEWS. Les travaux portent essentiellement sur la déontologie générale, la rédaction d’actes juridiques, la gestion de cabinet et d’actes administratifs, en passant par la déontologie financière pour aboutir au concours d’art oratoire ; un élément primordial pour la fonction d’avocat. L’un des conférenciers ...
Lire l'article [4]
Un séminaire axé sur les mécanismes liés à la profession d’avocat se tient actuellement à l’école nationale de la magistrature de Libreville, et enregistre la participation de nombreux jeunes avocats gabonais qui vont être édifiés sur plus de dix modules inhérents à leur fonction par d’éminents conférenciers du barreau de Paris et du Gabon, a constaté GABONEWS. Les travaux portent essentiellement sur la déontologie générale, la rédaction d’actes juridiques, la gestion de cabinet et d’actes administratifs, en passant par la déontologie financière pour aboutir au concours d’art oratoire ; un élément primordial pour la fonction d’avocat. L’un des conférenciers à ces ...
Lire l'article [5]
Le Collectif des réalisateurs et producteurs indépendants du Gabon (CREPIG) s’est entretenu le 14 juillet à Libreville avec le ministre de la Communication, Laure Olga Gondjout. Le collectif a notamment exprimé son besoin d’obtenir une aide pour créer une véritable industrie locale de films et séries télévisées. Face à la diffusion massive des productions étrangères sur les chaînes locales, notamment les telenovelas sud-américaines, le Collectif des réalisateurs et producteurs indépendants du Gabon (CREPIG) a rencontré le 14 juillet à Libreville le ministre de la Communication, Laure Olga Gondjout. «Nous sommes venus lui présenter le CREPIG qui est le ...
Lire l'article [6]
Les élèves de l’école Conventionnée de Franceville, en excursion au centre international des recherches médicales de Franceville (CIRMF), ont fait la découverte de la profession de Chercheur et compris les motivations de chaque chercheur pour avoir choisi de le devenir. Il s’est agi des classes de CE2, CM1 et CM2. Makky Ndouna, Lucas Paupy, Bernice Ngoubangoye, Aurore Anvane, Macéo Liégeois, et les autres élèves ont longuement échangé avec 4 chercheurs dans les unités de Retrovirologie, Unité de maladies virales émergentes, unité de recherches sur l’écologie de la santé (URES) et l’unité de parasitologie. La plupart d’entre eux n’ont pas éludé la ...
Lire l'article [7]
Le Directeur Général-Adjoint de la télévision privée TV+, Francis Salah Ngouah-beaud, présentateur-vedette de la chaîne a déclaré que « le manque de spécialisation dans le journalisme au Gabon est dû au fait que plusieurs journalistes sont entrés dans la profession par effraction », dans un entretien accordé ce jeudi. Surpris par l’un de nos reporters en pleine préparation du « 20 H », Francis Sala Ngouah-Beaud, la cinquantaine, dont plus de deux décennies déjà passées dans le ‘’métier’’ pense « qu’il faut revenir sur les fondamentaux, c’est – à- dire, du journalisme qui, à l’instar de toutes autres disciplines qui ...
Lire l'article [8]
Le gouverneur de la province de la Nyanga (Sud), Rufin Moutéssayigoué a appelé vendredi, à Tchibanga, les leaders religieux à exhorter leurs fidèles infirmiers actuellement en grève à observer le service minimum comme l’exige les principes de droit de grève au Gabon. Le premier responsable de l’administration de la province s’exprimant au cours d’une rencontre avec les responsables religieux (prêtres, pasteurs, prophètes et autres évangélistes) a tenu à exprimer son indignation face à la paralysie observée dans le système de santé public du fait de la grève déclenchée depuis le 12 mars dernier. A cette occasion, M Moutéssayigoué a demandé aux ...
Lire l'article [9]
Les infirmiers de la Nyanga (Sud - ouest), réunis en Assemblée générale mardi à Tchibanga, sont entrés en grève illimitée en vue de réclamer une meilleure gestion administrative de leur carrière et de nombreuses autres primes. Le mouvement de grève illimité a été déclenché par infirmiers de la région Sanitaire Sud en Assemblée générale dans les locaux de l’Hôpital Régional de Tchibanga. Selon le Porte parole des grévistes, Jean Victor Sanza, cette grève est consécutive aux manquements constatés dans la gestion de leur carrière Administrative. A ce point s’ajoute la revendication de la prime de logement et hospitalière. Les grévistes ont ...
Lire l'article [10]
600 nouveaux infirmiers intégrés dans la fonction publique gabonaise
Gabon : 600 infirmiers en cours d’intégration à la Fonction publique
Gabon : 600 infirmiers attendus à la Fonction publique
Société – Justice / Les jeunes avocats gabonais renforcent leurs capacités dans l’exercice de leur profession
Société – Justice / Les jeunes avocats gabonais renforcent leurs capacités dans l’exercice de leur profession
Gabon : Le CREPIG en quête de fonds
Haut-ogooué-éducation : Les élèves de l’école Conventionnée découvrent la profession de ’’Chercheur’’ au CIRMF
Gabon: « Le manque de spécialisation est lié à l’entrée de certains dans la profession par effraction » (Francis Salah Ngoua-Beaud, journaliste)
Gabon: Nyanga : Le gouverneur appelle les leaders religieux à exhorter leurs fidèles infirmiers à observer le service minimum
Gabon: Les infirmiers de la province de la Nyanga en grève