Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon: Politique: augmentation de la prime de transport de 17 000 à 35 000 FCFA dans la fonction publique

Auteur/Source: · Date: 19 Déc 2008
Catégorie(s): Economie

Le ministre de la famille, Mme Angélique Ngoma qui rendait public le communiqué final du conseil des ministres de jeudi à Libreville, a annoncé l’augmentation de la prime de transport de 17 000 à 35 000FCFA, pour l’ensemble de fonctionnaires.
Le gouvernement a décidé la revalorisation des allocations de rentrée scolaire de 25 000FCFA à 62500FCFA, soit une augmentation de 37 500 FCFA.

S’agissant de la prime d’incitation à la fonction enseignante, « elle concerne exclusivement les personnels du secteur éducation exerçant effectivement des activités pédagogiques » a décidé le conseil des ministres.

Cette prime a pour objectif d’ « attirer les compatriotes vers la carrière enseignante et de les y maintenir dans leur métier », devait poursuivre Mme Angélique Ngoma.

Cette prime mensuelle, qui sera versée une fois l’an au mois de mai, oscille entre 100.000F CFA pour la catégorie A et 30.000F CFA pour les C, selon les zones d’affection (Libreville, capitales provinciales, départementales et villages).
 


SUR LE MÊME SUJET
Le directeur général de la Fonction publique, Aimé Brice Sackys, a annoncé le 4 avril à Libreville, la conditionnalité d’un concours pour être agent de l’Etat. Une décision qui vise à filtrer les effectifs afin de ne recruter que selon les besoins de l’administration. Libreville abrite, depuis le 4 avril, le séminaire sur les conférences de planification du recrutement dans la Fonction publique. A cette occasion, le directeur général de la fonction publique, Aimé Brice Sackys, a annoncé la conditionnalité d’un concours pour être agent de l’Etat. Selon Aimé Brice Sackys, «l’objectif visé par cette décision est de procéder au ...
Lire l'article
Le chef de l’Etat gabonais, Ali Bongo Ondimba a annoncé jeudi, la création d’une prime de solidarité et de revalorisation de la prime de transport pour tous les travailleurs exerçant au Gabon fixée désormais 35.000 FCFA, selon le communiqué final du conseil des ministres tenu ce même jeudi au palais présidentiel. ‘’Le président de la République, dans son souci constant d’améliorer les conditions de vie des Gabonais de manière substantielle, et compte tenu de l’adhésion unanime des partenaires sociaux, réunis dans le cadre de la Commission Nationale d’études des salaires, qui s’est tenue du 10 Février au 31 Mars 2010, avait ...
Lire l'article
Le secrétaire général du Syndicat national de la Fonction Publique et de la Réforme administrative (SYNAFOPRA), Jacques Ada, a menacé le 2 juin dernier de reconduire le mouvement de grève à compter du 19 juin prochain. Le SYNAFOPRA dénonce les couacs dans le versement de la prime incitative et des rappels de la prime de transports promis le 29 avril dernier par le gouvernement pour mettre un terme à la grève. Alors que l'on pensait que le gouvernement était parvenu à calmer le feu du côté de la Fonction publique, l'assemblée générale tenue le 2 juin dernier à Libreville par le ...
Lire l'article
Le secrétaire général du Syndicat national de la Fonction Publique et de la Réforme administrative (SYNAFOPRA), Jacques Ada, a menacé le 2 juin dernier de reconduire le mouvement de grève à compter du 19 juin prochain. Le SYNAFOPRA dénonce les couacs dans le versement de la prime incitative et des rappels de la prime de transports promis le 29 avril dernier par le gouvernement pour mettre un terme à la grève. Alors que l'on pensait que le gouvernement était parvenu à calmer le feu du côté de la Fonction publique, l'assemblée générale tenue le 2 juin dernier à Libreville par ...
Lire l'article
Les enseignants qui ont envahi ce mercredi, l’esplanade du ministère de l’Education nationale à Libreville, ont indiqué après le recensement effectué séance tenante que plus de 1800 d’entre-deux avaient été omis par la tutelle sur les listes devant permettre la distribution des primes d’incitation à la fonction enseignante. « Ce matin, nous sommes arrivés pour retirer nos bons de caisse afin d’appliquer la volonté du chef de l’Etat, Omar Bongo Ondimba, qui stipule que ‘’ les enseignants devraient recevoir leurs primes d’incitations à la fonction enseignante ‘’. Beaucoup sont arrivés et ils ont constaté que leurs noms ne figurent pas ...
Lire l'article
Le ministre de l’Education nationale, Michel Menga, invité du journal de 20 heures de la Première chaîne de télévision gabonaise (RTG1), a rassuré les enseignants et les encadreurs pédagogiques que « les cas des oubliés seront traités après vérification » pour le payement de la prime d’incitation à la fonction enseignante qui a débuté ce mercredi à travers le territoire national. Le Ministre a confirmé que « l’opération a bel et bien commencée ce mercredi, elle se poursuivra aussi longtemps que nous aurons des compatriotes à payer. Et comme toutes opérations humaines, il y a de petites difficultés liées à ...
Lire l'article
Le syndicat national des agents de la Fonction publique et de la réforme administrative du Gabon (SYNAFOPRA), en grève depuis le 9 décembre, a annoncé qu’il se donne jusqu’à son assemblée générale du 5 janvier 2009 pour décider de la poursuite ou de l’arrêt du mouvement. L'annonce de ce délai a été faite ce mardi, au cours d'une assemblée générale du syndicat, réuni au ministère de la Fonction Publique à Libreville. Les agents de la Fonction publique réclament la prime d'incitation et de logement. Ils revendiquent également la prime de transport et le payement des rappels. Le gouvernement a décidé d'augmenter la ...
Lire l'article
Les agents du ministère de la fonction publique, affiliés au sein du syndicat national des agents de la Fonction publique et de la réforme administrative du Gabon (SYNAFOPRA), en assemblée générale lundi, ont décidé de durcir de plus belle leur mouvement de grève. « Nous revendiquons le paiement immédiat et inconditionnel de la prime d'incitation, de logement et de risque», a déclaré Grégoire Manfoumbi, secrétaire général du SYNAFOPRA. Pas de service minimum. L'entrée dans le ministère n’est autorisée qu'au ministre, au secrétaire général et aux chefs de services. « Le gouvernement a posé un acte louable auprès des fonctionnaires, et non aux ...
Lire l'article
La commémoration de la Journée Africaine de l’Administration et du service public, vendredi, a servi de prétexte au Premier ministre Jean Eyéghé Ndong pour lancer un vibrant plaidoyer pour l’essor d’une Fonction publique véritablement accueillante, donc « à la disposition du citoyen » et non plus sectaire et dangereusement arbitraire comme c’est de plus en plus la tendance actuellement, nonobstant la sonnette d’alarme déjà lancée auparavant par le président de la République invitant au nationalisme avant de fustiger, ces comportements déviants de nombreux fonctionnaires, y compris de hauts responsables, derrière lesquels se nichent en définitive « les fractures de toutes ...
Lire l'article
Le ministre de la Fonction Publique et de la Modernisation de l’Etat, Alain Mensah Zoguelet a assuré, jeudi, soit la veille de la commémoration de la Journée Africaine de l’Administration et du Service public, dont le thème s’intitule « Du concept à l’application des résultats obtenus », que le mouvement des réformes ambitieuses engagées par le gouvernement pour moderniser enfin l’appareil d’Etat, accusé de clientélisme et d’affairisme, puis gangrenée par l’ethnisme, la corruption et surtout la « politisation outrancière » est irréversible si l’on veut éviter l’affaiblissement de l’Etat, conscient que ce diagnostic déjà effectué par le président de la ...
Lire l'article
Gabon : Un concours pour travailler dans la Fonction publique
Ali Bongo Ondimba annonce la création d’une prime de solidarité et la revalorisation de la prime de transport
Gabon : La Fonction publique sur le pied de guerre
Gabon : La Fonction publique sur le pied de guerre
Gabon: Environ 2000 enseignants omis par la tutelle sur les listes de la prime incitative à la fonction enseignante
Gabon: Prime d’incitation à la fonction enseignante : « les cas des oubliés seront traités après vérification » (Michel Menga, ministre de l’Education Nationale)
abon: Fonction publique: vers une décrispation de la grève ?
Gabon: Grève à la fonction publique : SYNAFOPRA durcit le ton de plus belle
Gabon: Fonction publique / Plaidoyer du Premier ministre Eyéghé Ndong pour une Fonction publique rénovée et « à la disposition du citoyen »
Gabon: Fonction Publique / Mensah Zoguelet (Ministre) et le défi des réformes dans l’Administration confrontée au clientélisme politique


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 19 Déc 2008
Catégorie(s): Economie
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Une Réponse à Gabon: Politique: augmentation de la prime de transport de 17 000 à 35 000 FCFA dans la fonction publique

  1. MOMBO NGOMA

    21 Déc 2008 a 10:31

    Réaction des membres de la CONASYSED Haut-Ogooué à propos des déclarations de la reprise des cours par certains membres de la COSYSED.
    Après le conseil de ministres qui a annoncé quelques mesures, et après l’assemblée générale de la CONASYSED qui a donné comme observation à ce travail rendu « insuffisant. Peut mieux faire » nous délégués de la CONASYSED dans le Haut-Ogooué avons désabusement été surpris par les déclarations d’appel à la reprise du travail des camarades du SAEG et de l’OSPEN.
    A ce sujet, tenons à faire le point suivant :
    La vie en société est un jeu. Comme tous les jeux, celui-ci est régi par des règles qu’il faut respecter. En milieu démocratique, comme l’est la CONASYSED, le jeu impose que l’on se plie au grand nombre. Ce, même lorsque la différence est infime. Cela ne veut pas pour autant dire que l’on cesse d’exprimer son point de vue. Non au contraire. Parce que la vérité du jour peut-être découverte comme erreur le lendemain. Lors qu’on étouffe, on se retire en silence. C’est la démarche du sage.
    A suivre les camarades dissidents, on perçoit l’immaturité car ils ont très peu levé la tête pour dire. Ce qui démontre la manipulation qu’ils ont subie. (Que le gouvernement cesse avec cette politique de diviser pour bien régner qui n’a pas pu payer jusque-là ! La CONASYSED reste et restera fort et unie ! )
    .
    Dès lors que la pression est forte, un responsable vient parler en son nom et non au nom d’une entité que l’on n’a pas concerté à la base. En prenant le cas de la SAEG, était-ce au premier vice-président de le faire ? N’est-ce pas à l’assemblée générale de décider ?
    Quels mobiles avancent-ils pour justifier leur retrait ? le gouvernement a fait un pas dans la résolution des revendications de la plate forme. OK ! Mais combien de points ont été satisfaits ? Etait-ce les points essentiels, fondamentaux des points inscrits dans la plate forme revendicative ?
    Le second mobile est qu’ils ne veulent pas endosser la responsabilité d’une année blanche. La peur. Voilà le maitre mot. Il n’est point besoin de fuir au moment où l’on récolte ce qu’on a semé. En quoi seraient-ils responsables puis qu’il ne leur revient pas de déclarer la blancheur, la Blanchette ou la noirceur d’une année ? Peut-on faire d’omelette sans casser des œufs ? Nous voulons d’une école digne de ce nom, d’une école où le magister porte un nom, son nom. Si cela doit passer par une année blanche, chacun assumera à son niveau. Mais qu’on ne vienne pas jouer les faux fuyants avec l’identité des autres.
    Comment interprétez-vous, chers camarades démissionnaires, les propos du président du l’USEG que vous critiquiez avec ardeur surtout lorsque vous étiez modérateur ou lors que vous preniez la parole que vous demandiez souvent du haut de l’étage du siège du SENA ? Honte à vous !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*