Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon: Siat-Gabon frappée par la crise mondiale

Auteur/Source: · Date: 19 Déc 2008
Catégorie(s): Economie

Confrontée aux effets pervers de la crise financière, Siat-Gabon spécialisée dans la production de l’huile de palme et le caoutchouc a décidé de suspendre provisoirement l’achat du caoutchouc aux planteurs pour faire face au choc de la crise financière internationale. Une descente aux enfers pour ces planteurs qui ne vivent parfois que des revenus tirés de cette activité.
Pour faire face à la crise financière, Siat-Gabon préconise un ensemble des mesures dans sa branche de l’hévéa, notamment l’arrêt de saignée en février et octobre 2009, la réduction des fréquences de saignée de 4 à 5 jours pour toutes les plantations et l’introduction d’un nouveau système de stimulation des arbres (…).

Si ces mesures visent à amortir l’impact de la crise financière sur l’activité de l’entreprise, elles ne suffiront pas probablement à enrayer la crise, en dépit de ces dispositions, Siat-Gabon perdra en 2009 près de 20 milliards de FCFA.

La mévente de l’hévéa depuis octobre dernier sur le marché international, a provoqué la chute du prix de ce produit, la principale matière dans la fabrication des pneus. Le prix de la tonne de l’hévéa a dégringolé de 3000 dollars américain à 1000 dollars en l’espace de quelques semaines.

Cette baisse du prix de ce produit est due à la contraction de l’activité dans les économies développées. Si l’on ajoute à cela les malheurs de l’industrie automobile américaine, les méventes des véhicules en Europe et dans les pays émergents, comme le Brésil où la production automobile est tombée à 34%, le pire est peut-être à venir pour ce secteur.

Siat-Gabon compte, par ailleurs, sur la réintroduction de la fiscalisation des importations d’huile de table pour voir son chiffre d’affaires du secteur palmier augmenter. Une telle éventualité lui permettrait de résorber ne serait que partiellement le déficit du secteur de l’hévéa.

Née des cendres de l’ancienne Agrogabon, spécialisé dans la production de l’huile de palme, de l’ancien ranch de la Nyanga, (élevage des bovins) et de la société de l’hévéaculture du Gabon (production du caoutchouc), Siat-Gabon est contrôlée par la succursale nationale de la société belge d’investissement pour l’agriculture tropicale.


SUR LE MÊME SUJET
La Société d’investissement pour l’agriculture au Gabon (SIAT Gabon) a annoncé, le 6 septembre, la vente des plants (Stumps et sacs) à sa pépinière de Bitam aux planteurs qui envisagent d’étendre ou de créer des plantations d’hévéa à compter du mois de septembre 2011. L’opération s’inscrit dans le cadre de son assistance technique aux planteurs villageois. Les planteurs villageois du secteur Hévéa qui veulent soit étendre, soit créer des plantations d’hévéa à compter du mois de septembre 2011 peuvent se procurer des plants (Stumps et sacs) au sein de la pépinière de la Société d’investissement pour l’agriculture au Gabon (SIAT Gabon), ...
Lire l'article
La Société d'investissement pour l'agriculture tropicale (SIAT Gabon) a annoncé que le kilogramme de caoutchouc passe dès ce 9 août de 300 à 350 francs CFA. Une décision dictée par la hausse des cours sur le marché international. Bonne nouvelle pour les villageois cultivateurs d’hévéa car ce 9 août, le prix du kilogramme de caoutchouc passe de 300 à 350 francs CFA, a annoncé la Société d'investissement pour l'agriculture tropicale (SIAT Gabon). «L'augmentation des tarifs fait suite à la hausse des cours du caoutchouc sur le marché international. C'est la deuxième fois en 7 mois que le prix d'achat du latex ...
Lire l'article
La Société d’investissement pour l’agriculture au Gabon (SIAT Gabon) vient d’annoncer qu’elle va doubler sa production caoutchouc qui va passer de 31 400 à 60 000 tonnes, grâce à un important programme de réhabilitation et de diversification de ses plantations. Doubler la production de caoutchouc cette année, c’est l’objectif majeur de la Société d’investissement pour l’agriculture au Gabon (SIAT-Gabon), dont la production en 2009 se situait autour des 31 400 tonnes. «Cette année, nous comptons produire plus de 60.000 tonnes grâce à une stimulation de la production avec du gaz injecté dans les poches», a affirmé le directeur du site ...
Lire l'article
La Société belge d'investissement pour l'agriculture tropicale au Gabon (SIAT) va doubler sa production de caoutchouc qui va passer de 31.400 tonnes à 60.000 tonnes grâce à un important programme de réhabilitation et de diversification de ses plantations, a annoncé à la presse, le directeur du site de Mitzic (nord), Yan Roué. "Cette année, nous comptons produire plus de 60.000 tonnes grâce à une stimulation de la production avec du gaz injecté dans les poches", a expliqué M. Roué. Selon lui, les plantations sont à leur maximum en termes de développement et certaines d'entre elles vont être renouvelées dans les deux ou ...
Lire l'article
Les responsables de l'entreprise SIAT-Gabon ont récemment mandaté une mission dans la province du Woleu-Ntem pour informer les planteurs de la baisse du prix d'achat du kilogramme de caoutchouc humide, ramené à près de 150 francs CFA contre environ 300 francs CFA auparavant. L'hévéaculture, qui dépend à hauteur de 60% du secteur de la construction automobile, a fortement pâti de la crise financière internationale et s'est vue obligée, dans tous les pays producteurs, de revoir ses prix et ses quotas de production. Pour éviter le récif de la crise économique aux petits producteurs ruraux du pays, l'entreprise ...
Lire l'article
A l'issue d'une séance de travail avec les membres du gouvernement, l'administrateur général de la Compagnie minière de l'ogooué (Comilog), Marcel Abeké, a annoncé que la Comilog est touchée par la crise économique internationale. Comilog est confrontée à une réduction drastique de la demande de la Chine, le principal importateur de son manganèse. A prés le secteur du bois, la crise financière s'attaque au secteur minier. La Comilog n'a pas eu des commandes depuis deux mois. La Comilog qui s'était fixé un défi de produire trois millions cinq cent mille tonne cette année, s'est vu obligée de ...
Lire l'article
Les exportations de bois du Gabon ont relativement chuté à hauteur de 19,8% en fin septembre 2008, a rapporté ce jeudi le Conseiller du ministre de l’Economie et des Finances, Régis Immongault, lors des assises sur l’impact de la crise financière internationale sur l’économie gabonaise. Le prix du pétrole est parti de 140 dollars par baril à moins de 40 dollars entre juillet et décembre 2008. Le produit intérieur brut (PIB) devrait croître de 2% contre une estimation de 3,4% anticipée en septembre de cette même année 2008. En raison de la baisse de la production de manganèse à ...
Lire l'article
Le président de la Confédération syndicale gabonaise (COSYGA)Martin Alini a déclaré lors des assises consacrées à la crise financière internationale et son impact sur l’économie gabonaise, ouverte mercredi et qui s’achèvent ce jeudi à Libreville, que « les solutions nationales passent nécessairement par la réduction des effectifs des postes politiques ». « Nous devons ensemble comprendre qu’une crise pousse à la diminution des prix et à la mévente de nos principaux produits d’exportation. Ce qui risque de jeter les paysans, chômeurs, manœuvres et ouvriers vers un régime d’un repas tous les deux jours dans notre pays », a-t-il déclaré. « ...
Lire l'article
Le Premier ministre gabonais, Jean Eyéghé Ndong a ouvert mercredi à Libreville un colloque gouvernemental sur "les perspectives de l'économie gabonaise" face à la crise financière internationale, a constaté l'AGP sur place. La conférence regroupe pendant deux jours les parlementaires, les opérateurs économiques, les institutions financières de l'ONU et la société civile gabonaise dans le but d'être informés et de proposer des solutions de stabilisation de l'économie gabonaise dans la situation de la crise mondiale. "Le Gabon, à l'instar d'autres pays africains, s'inquiète de la propagation de la crise actuelle et de sa propagation rapide sur nos économies bien fragiles", a déclaré ...
Lire l'article
Le directeur général de la Bourse des valeurs mobilières d’Afrique centrale (BVMAC), Willy Ontsia, a livré son analyse sur la crise financière internationale qualifiée par certains observateurs de «septembre noir» et qui a plongé toutes les places financières du monde entier le 17 septembre dernier. Selon lui, les économies des pays d’Afrique centrale qui dépendent en grande partie des exportations pourraient sérieusement pâtir des retombées de cette crise financière généralisée.Les voyants sont passés au rouge dans la quasi-totalité des places boursière de la planète le 17 septembre dernier, victimes de la crise financière internationale due notamment à la crise des ...
Lire l'article
Gabon : Le coup de pouce de Siat aux planteurs villageois
Gabon : Le kilo de caoutchouc plafonné à 350 FCFA
Gabon : SIAT Gabon vise 60 000 tonnes de caoutchouc
SIAT-Gabon va doubler sa production de caoutchouc
Gabon : SIAT-Gabon casse le prix du caoutchouc pour contrer la crise
Gabon: Comilog touchée par la crise économique mondiale
Gabon: Crise financière: Révision à la baisse des prévisions de croissance pour 2008 et 2009 au Gabon
Gabon: Crise financière mondiale: « les solutions nationales passent par la réduction des effectifs des postes politiques », Martin Alini (président de la COSYGA)
Economie : Le PM lance les travaux d’un colloque gouvernemental sur les effets de la crise financière au Gabon
CEMAC : L’économie régionale sera touchée par la crise financière mondiale

Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 19 Déc 2008
Catégorie(s): Economie
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*