Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon : Libreville se drape des couleurs du Père Noël

Auteur/Source: · Date: 25 Déc 2008
Catégorie(s): Société

Il y a autant de façon de célébrer la naissance de Jésus Christ qu’il y a de cultures. Noël à Libreville crée une frénésie et une effervescence aussi bien au niveau de la consommation qu’à celui de la fête ou de la foi proprement dite. Ici il n’y a pas de neige et certaines traditions de Noël qui sont communes dans les autres parties du monde ne sont pas toujours suivies au Gabon. Panorama du Noël des Librevillois. Importé de l’Occident durant la colonisation, la fête de Noël qui commémore la naissance de l’enfant Jésus, s’est imposée au Gabon, soutenue par la télévision et les modes de consommation des classes aisées. A ce sujet, Ibrahim Itsiendet, président de l’Organisation gabonaise des consommateurs (OGC), explique : «Une bonne frange de la population des villes au Gabon est enclin au snobisme et veut vivre selon des modèles importés qui sont au dessus de leurs moyens» Il s’offusque ainsi de la frénésie de consommation constatée durant les fêtes de fin d’année à Libreville.

Les préparatifs

Depuis le début du mois de décembre, les boutiques ont embelli leurs étalages, les supermarchés se sont achalandés et des marchés de fortune se sont érigés en bordure des routes qui vendent des jouets et des objets de décoration (sapin artificiel, boules, guirlandes, étoiles, jeu de lumière… d’une durée de vie égale au temps de fêtes). Durant les deux journées qui ont précédé le 25 décembre, la capitale gabonaise était en ébullition tant il y avait du monde dans les rues. Si bien que les taxis et autres clandos semblaient manquer. Les transporteurs en ont d’ailleurs profité pour monter les enchères, au point qu’il fallait proposer au moins 300 francs CFA pour des trajets qui coûtent habituellement 100 francs.

Du fait de l’absence d’une épargne conséquente, les Librevillois ne préparent pas souvent les fêtes de fin d’année dès le mois de novembre. Ils attendent le dernier moment pour procéder aux achats nécessaires. Les fonctionnaires, qui ont été payés le 21 décembre, n’ont, par exemple, pas démarré leurs achats un peu plus tôt que les autres. Cette culture du dernier moment explique l’effervescence particulière enregistrée à Libreville dans la journée du 24 décembre. On notait des embouteillages monstres aux abords des marchés et des places commerciales. A Mbolo, le plus grand supermarché du pays, de nombreux clients ont eu tout le mal du monde à trouver un caddie vide et on en discutait sur le parking. La fête de Noël a donc réellement commencé avec cette fièvre commerciale qui a fait le bonheur des commerçants mais aussi des photographes et des pères Noël noirs aux côtés desquels les enfants posaient dans la plupart des grandes surfaces.

La fête religieuse

Comme de tradition, les familles chrétiennes, même celles qui ne sont pas très pratiquantes, ont adopté le rituel de la messe de minuit. Si les églises du réveil n’ont pas sacrifié à ce rite, les églises catholiques de Libreville ont enregistré des taux de remplissage record. Ainsi, le parking de la cathédrale Sainte-Marie était si débordé que de nombreuses automobiles ont été garées aux abords des voies attenantes, tandis qu’à la paroisse des Rois Mages à Akébé-Ville, près d’une centaine de personnes a suivi la messe de minuit à l’extérieur de l’église. Dans toutes les églises de Libreville, les chrétiens, vêtus d’habits flambants neufs ou fraichement repassés ont prié et chanté, bref ont fait la fête religieuse. De tradition, ces messes sont perturbées par quelques garnements qui lancent des pétards mais cette année, du fait d’une mise en garde des autorités, les messes se sont déroulées dans la tranquillité et la pure ferveur chrétienne.

Fête familiale et night-clubbing

La frénésie de la consommation constatée durant les journées du 23 et 24 décembre ne concernait pas seulement l’achat des jouets et de décorations de Noël. Il s’agit surtout de s’approvisionner pour la préparation d’un repas copieux pour le soir de Noël auquel on invite parents et amis. Si dans certaines familles, les cadeaux n’ont pas attendu minuit pour être remis aux enfants. La plupart des parents ont attendu cette heure pour laisser les enfants déballer les présents qui leur étaient destinés.

Dans de nombreuses familles, la bombance s’est reproduite le lendemain au repas de midi, toujours avec les parents et amis invités ; pas souvent les mêmes que durant le réveillon. Il faut dire que le Gabonais ne fête jamais dans le cercle clos de la famille nucléaire. La table est toujours ouverte aux amis, voisins et parents.

Mais, les bars des quartiers ont également été pris d’assaut par tous ceux qui ne pouvaient ou ne voulaient pas rester en famille. De même, alors que c’est «la fête des enfants», les night-clubs de la capitale se sont remplis de noceurs. Les tenanciers de ces établissements, conscients de l’énorme masse monétaire en circulation, n’ont pas hésité à augmenter leurs tarifications en prétextant de soirées «Spécial Noël».

La fête a été belle. Mais sans doute moins belle que celle qui aura lieu dans moins d’une semaine : La Saint Sylvestre ou la « Bonané » ainsi qu’on l’appelle de ce côté de la planète. 


SUR LE MÊME SUJET
Le Maire de la Commune de Libreville, Jean François Ntoutoume Emane, a offert samedi des cadeaux de noël à 600 enfants issus des familles économiquement faibles recensés à travers trois arrondissements de sa circonscription administrative. Les 600 enfants bénéficiaires ont été recensés dans le 1er, 5ème et 6ème arrondissement de la commune de Libreville. Pour la remise des cadeaux la caravane baptisée « Noel 2011 », l’édile de la capitale gabonaise a sillonné l’ensemble de ces trois arrondissements afin de partager équitablement les jouets à tous ces enfants. Les présents ont été offerts personnellement par le Maire de Libreville. Selon le donateur, cette ...
Lire l'article
Noël Nelson Messone, l’Ambassadeur Représentant permanent du Gabon auprès des Nations Unies, à New York, dans une note parvenue à GABONEWS répond au Journal ‘’ Le Nganga ‘’, numéro 237, à propos d’un article du 29 juillet 2011, intitulé: «Trois milliards pour loger Noel Nelson MESSONE». Texte intégral: « Je demande à répondre, et un rectificatif, suite à la publication dans l’édition de votre journal (le Nganga) du 29 juillet 2011, numéro 237, d’un article intitulé: «Trois milliards pour loger Noel Nelson MESSONE». Ce titre est tendancieux et sème la confusion dans les esprits. L’information est simplement erronée. Votre article affirme, de manière ...
Lire l'article
En véritable « Père » noël cette année, le Maire de Libreville, Jean François Ntoutoume Emane, entreprend depuis vendredi une caravane de « noël » dans plusieurs quartiers sous-intégrés de sa commune « avec des cadeaux par milliers » en vue d’offrir des jouets aux nombreux enfants issus des familles défavorisées ou limitées financièrement. Le lancement de cette initiative « louable », a été effectué jeudi, à l’hôtel de ville par le « Père » noël, Jean François Ntoutoume Emane. Se sont au total 2433 jouets dont 2033 offert aux enfants du personnel municipal répartis en six tranches d’âge de 0 à ...
Lire l'article
Les habitants de plusieurs quartiers de la capitale se sont mobilisés le week end pour protester contre la pénurie d'eau dont ils sont victimes depuis plusieurs jours. Ceux des quartiers Gros-Bouquet, Louis et Pompidou ont dressé des barricades aux feux tricolores du Gros-Bouquet, perturbant le trafic pendant plusieurs heures, pour réclamer à la Société d'énergie et d'eau du Gabon (SEEG) le retour de l'eau dans le robinet. Plusieurs Librevillois ont célébré la fête de Noël sans aucune goutte d'eau, notamment ceux des quartiers Louis, Pompidou et Gros-Bouquet, suite aux «caprices techniques» de la Société d'énergie et d'eau Gabon (SEEG). Las de broyer ...
Lire l'article
Jeanne Mbagou, mairesse de la commune d’Owendo, a offert des cadeaux aux enfants de sa circonscription administrative à l’occasion de la célébration de Noël. Ils étaient plus d’un millier, des enfants des familles économiquement faible et du personnel de la mairie, à recevoir des autorités municipales, des cadeaux du père noël qui a élu domicile au sein de la mairie d’Owendo. Après le mot de remerciement des principaux bénéficiaires prononcé par la jeune Dominique Bindang au nom des enfants, la mairesse d’Owendo a situé la portée de cette rencontre. Pour elle, le premier arbre de Noël que son équipe et elle ...
Lire l'article
La fête de noël, célébrée dans la nuit du 24 au 25 décembre, a été festoyée dans la discipline, la joie, l’allégresse et dans un esprit chrétien à Libreville. Du centre ville (9 étages), en passant par l’église Sainte – Marie de Libreville située sur le front de mer, le boulevard Omar Bongo, le rond - point de la cité de la démocratie, charbonnages et d’autres quartiers chauds de la capitale comme Diba – Diba, l’ambiance était similaire partout. Les bruissements des pétards étaient mêlés à l’ambiance des maquis, bistrots, débits de boissons, entre autres, qui ont eux aussi revêtis l’aspect ...
Lire l'article
Noël une fête qui est commémorée chaque 25 décembre de l'année, est célébrée sous diverses manières à Libreville. C'est une occasion pour faire surtout plaisir aux mwanas (petits) parce que mis en l’honneur pour recevoir des cadeaux de leurs parents. Les gadgets de Noël pullulent en cette période. La célébration de Noël commence à la veille du 24 décembre par une veillée de minuit, notamment chez les chrétiens. C'est une l’occasion pour eux d’être en communion le Seigneur Jésus – Christ, en la mémoire de qui, elle est célébrée. Dans les paroisses, une crèche de Noël représentative de la scène de la ...
Lire l'article
L’ONG « Œuvrer plus pour le Gabon (OPGA) organise samedi prochain un arbre de Noël dénommé « Noël pour tous », en faveur des enfants désœuvrés et démunis, à Nzeng Ayong, a confié mercredi, la présidente de cette association. L’objectif de cet arbre de Noël est de permettre aux enfants démunis et désœuvrés de l’un de plus grands quartier de Libreville « d’oublier une fois dans l’année le poids de la misère dans laquelle ils évoluent au quotidien » souligne la responsable de cette ONG Mimboui-Mi-Sima Desbordes. « À ce jour, 118 enfants ont été recensés et les enregistrements se poursuivent ...
Lire l'article
L'ancien international congolais Minga Noël Pepe vient d’être recruté comme entraîneur principal de l'Union sportive de Bitam (USB), par le directoire de ce club. La mission de Minga est de redynamiser la formation de Bitam en difficulté avec 1 point au championnat en cours. L'USB, a connu une situation identique l'année sportive 2007 – 2008, où elle a fait partir l'entraîneur Avah Roger en le faisant remplacer par Emmanuel Kundé. Noël Pepe est connu dans le monde sportif gabonais pour avoir été l'entraîneur de Munadji 76, désormais en deuxième division, et du centre Mbérie sportif (CMS) en D1. Icône du ballon rond en ...
Lire l'article
Les maisons de commerce et même d’habitation situées en bordure de route dans certains quartiers de la capitale gabonaise sont pavoisés depuis le 15 août dernier aux couleurs du pays (Vert, jaune, bleu), en vue de donner une note particulière à la fête nationale à Libreville. En effet, du 4ème arrondissement au 5ème, en passant par le 1er et 6ème, le constat est le même, le drapeau gabonais, dont le Vert symbolise la forêt équatoriale, le Jaune, l’équateur qui traverse le pays, et enfin le Bleu, l’océan atlantique, flotte sur Libreville et ce, jusqu’à la fin des festivités du 48ème anniversaire ...
Lire l'article
Société / Le Maire de Libreville offre Noël à 600 enfants de sa commune
Le droit de réponse de Noël Nelson Messone au Journal ‘’ Le Nganga ‘’ à propos des « Trois milliards pour loger Noël Nelson Messone
Société / Fête de Noel / municipalité: Le Maire de Libreville en « Père » noël dans plusieurs quartiers de sa commune
Gabon : Noël sans eau pour certains quartiers de Libreville
Gabon: Fête de la Nativité : Premier arbre de Noël de la nouvelle équipe municipale de la commune d’Owendo
Gabon: Noël fêté dans l’esprit chrétien Libreville
Gabon: La fête de noël célébrée de diverses manières à Libreville
Gabon: Social : l’ONG OPGA organise samedi prochain un arbre de Noël pour les enfants démunis
Gabon: Gabon sport : Minga Noël Pepe à la tête de l’USB
Gabon: Fêtes de l’Indépendance / Certains quartiers de Libreville pavoisés aux couleurs du pays


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 25 Déc 2008
Catégorie(s): Société
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*