Socialisez

FacebookTwitterRSS

Grand pardon du Gabon

Auteur/Source: · Date: 26 Déc 2008
Catégorie(s): Françafrique

Le président du Gabon, Omar Bongo, ne boude plus le chef de la cellule Afrique de l’Elysée, Bruno Joubert. Les deux hommes s’échangent maintenant d’aimables invitations.

Jamais avare de grand pardon, le président du Gabon, Omar Bongo, ne se fâche jamais trop longtemps. Une belle qualité, d’autant que les dernières rumeurs qui courent à l’Elysée disent ses jours comptés. « Passera pas l’hiver », ose même une vieille concierge des Palais africains.Au moins l’homme n’est-il plus fâché avec la cellule Afrique de l’Elysée, dirigée par Bruno Joubert. Mis en poste par Sarko Ier pour officiellement « squizzer » les réseaux parallèles et la Françafrique en général, Joubert a dû manger son chapeau. Ou du moins le grignoter, avec le retour en grâce de l’intermédiaire Robert Bourgi. Une situation fort peu confortable. D’autant qu’Omar Bongo, grand protecteur de Robert Bourgi, pilier de ce qui reste de l’influence française en Afrique, le boudait. Vexé et se sentant un brin visé par le « grand toilettage » dont le diplomate avait reçu la charge. Mais, à l’approche des fêtes de fin d’année, Petit Papa Bongo ne boude plus. Selon nos informations, le patron de la cellule Afrique a même été invité à Libreville pour une audience au Palais du Bord de mer, la présidence gabonaise. Un dégel qui s’accompagne d’un adoubement de M. Fils à l’Elysée.

Comme l’a révélée La Lettre du continent – toujours pillée, jamais citée –, Ali Bongo, ministre de la Défense de son père, a été bien gentiment reçu au château, le 21 octobre dernier. Une réunion de travail avec le Président Sarkozy, le secrétaire général Claude Guéant, et l’incontournable Robert Bourgi, suivi d’un déjeuner avec Bruno Joubert.

Autant de prévenances auxquelles n’a jamais eu droit l’autre successeur potentiel d’Omar Bongo, M. Gendre, alias Paul Toungui. L’époux de Pascaline Bongo, fille favorite d’Omar, n’a plus le vent en poupe depuis son déménagement du ministère des Finances vers les Affaires Etrangères. Et lors de son dernier passage à Paris, pour l’assemblée annuelle de la Grande Loge Nationale de France (GLNF), Toungui a vu élever son fils au grade de compagnon. Seule satisfaction. Ses demandes d’audience à l’Elysée n’ont pas abouties. La saga Borgia au Gabon continue. 


SUR LE MÊME SUJET
Robert Bourgi dément le versement de fonds gabonais à Sarkozy
L'avocat Robert Bourgi a démenti mercredi que l'ancien président du Gabon ait financé la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy en 2007, comme l'affirme l'ancien directeur adjoint de cabinet de feu Omar Bongo. Mike Jocktane, passé dans l'opposition à Ali Bongo qui a succédé à son père après la mort de ce dernier en 2009, affirme dans un livre que les supposées remises d'argent en espèces rapportées en septembre par Robert Bourgi, et censées avoir concerné uniquement Jean-Marie Le Pen et le camp de Jacques Chirac, se sont prolongées sous Nicolas Sarkozy. "Ce que dit Robert Bourgi est vrai, mais incomplet : Omar ...
Lire l'article
Sarkozy financé par Bongo en 2007 ? Bourgi dément
L'avocat Robert Bourgi a démenti mercredi que l'ancien président du Gabon ait financé la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy en 2007, comme l'affirme l'ancien directeur adjoint de cabinet de feu Omar Bongo. Mike Jocktane, passé dans l'opposition à Ali Bongo qui a succédé à son père après la mort de ce dernier en 2009, affirme dans un livre que les supposées remises d'argent en espèces rapportées en septembre par Robert Bourgi, et censées avoir concerné uniquement Jean-Marie Le Pen et le camp de Jacques Chirac, se sont prolongées sous Nicolas Sarkozy. "Ce que dit Robert Bourgi est vrai, mais incomplet ...
Lire l'article
Robert Bourgi à Jeune Afrique : “Je n’ai pas révélé le dixième de ce que je sais”
Une semaine après ses révélations fracassantes, accusant Jacques Chirac et Dominique de Villepin d’avoir reçu des millions d’euros en liquide de la part de dirigeants africains, Robert Bourgi explique sa démarche à Jeune Afrique. Le 11 septembre, l’affaire a remué le landerneau politique français et africain. Robert Bourgi, vieil intermédiaire de l’ombre et porteur de valises, a « balancé » ses vieux amis, l’ancien président Jacques Chirac et l’ex-secrétaire général de l’Élysée, Dominique de Villepin. Aucune preuve matérielle, mais sa parole (contre la leur). Robert Bourgi prétend avoir, pour le compte des deux hommes, fait transiter plusieurs millions d’euros en petites coupures, ...
Lire l'article
Le procès Ntumpa Lebani, général de la Garde républicaine accusé d’avoir projeté un coup d’Etat, en est à plus d’une semaine d’audience. Comme on pouvait s’y attendre, les auditions en vue de l’instruction de cette affaire qui font défiler à la barre des personnalités importantes, occasionnent autant de révélations que de surprises. Le général Jean-Philippe Ntumpa Lebani, ex-dirigeant du Conseil national de sécurité du Gabon, accusé de complot a affirmé son innocence devant la Cour de Sûreté de l’État qui a ouvert son procès le 21 février dernier. Incarcéré depuis septembre 2009, Ntumpa Lebani, initialement accusé de «tentative d’atteinte à ...
Lire l'article
Un an après l'investiture de Ali Bongo Ondimba à la magistrature suprême, les analyses sont mitigées. Mais en attendant le grand test des législatives de 2011, ABO a de la marge pour améliorer le bilan. Un an, c’est à la fois peu et beaucoup. Pour réveiller un pays comme le Gabon, ankylosé par des lustres d’une gestion habile, sereine et paternaliste, mais dont les efforts consacrés aux réformes auront été pour le moins tardifs et prodigués à doses homéopathiques, ce n’est rien. En revanche, pour la majorité des Gabonais, le temps semble long, très long. Ils attendent toujours l’amélioration tangible et rapide ...
Lire l'article
Dans son appartement du neuvième étage, Jacques Méda savoure une vue imprenable sur la vallée de la Garonne d'un côté, et sur les coteaux de l'autre : « Après l'Afrique, j'avais besoin d'espace », explique-t-il, en montrant les nombreuses et larges baies vitrées. Et l'Afrique, il la connaît bien pour y avoir vécu une trentaine d'années, ce que ne prédisposait pas sa naissance et sa jeunesse en Champagne. L'équateur franchi Le déclic a eu lieu en 1940, paradoxalement en Prusse Orientale. Alors qu'il préparait une licence de droit à Paris, le voilà mobilisé, vite capturé, direction l'Allemagne en wagons à bestiaux, estampillé ...
Lire l'article
À l’occasion de sa visite au Gabon et au Rwanda, les 24 et 25 février, le chef de l’État français entendait tourner la page. Il y est indiscutablement parvenu dans le second pays. Nettement moins dans le premier. Le monument blanc qui trône à l’entrée de la Cité de la démocratie, à Libreville, est à moitié repeint. Ou à moitié décrépi, tout dépend du point de vue. Il est en tout cas à l’image des relations franco-africaines, thème longuement abordé pendant les trente heures passées par Nicolas Sarkozy sur le continent : à moitié rafraîchies ou à moitié désuètes. Tout dépend du ...
Lire l'article
Plusieurs figures importantes de l'opposition gabonaise ont accéléré la formation d'un "grand parti d'opposition" en rejoignant divers partis en vue de leur fusion, a rapporté mardi RFI. "L'adhésion d'André Mba Obame, Casimir Oyé Mba et Paulette Missambo à l'UGDD (l'Union gabonaise pour la démocratie et le développement) est l'une des étapes pour aboutir à la création du grand parti de l'opposition", a affirmé un cadre de l'UGDD, le parti de Zacharie Myboto. L'UGDD avait été crée en 2004 afin de s'opposer au chef de l'État gabonais, Omar Bongo.
Lire l'article
Pour imprimer le PDF de la pétition et nous envoyer la pétition par Courrier postal ou par fax, cliquez ici. (et prière de faire circuler partout dans le monde): Lisez la pétition, ensuite pour signer la pétition directement sur ce site, remplissez les informations dans le formulaire ci-dessous. PETITION INTERNATIONALE POUR L'HONNEUR DU GABON ET LA DIGNITE DE L'AFRIQUE La Coalition Gabonaise du Refus et de Salut National vous invite à signer la pétition ci-après. La raison principale de la présente pétition est la suivante : Le régime Bongo, au pouvoir depuis 41 ans, a perverti l'imaginaire et compromis le devenir de générations ...
Lire l'article
Omar Bongo et les bien mal acquis : Le grand journal CANALPLUS, le 12/02/2009, l'émission Le Grand Journal met a nu les biens mal acquis d'Omar Bongo (42 ans au pouvoir) et de Sassou Nguesso respectivement president du Gabon et du Congo Brazaville
Lire l'article
Robert Bourgi dément le versement de fonds gabonais à Sarkozy
Sarkozy financé par Bongo en 2007 ? Bourgi dément
Robert Bourgi à Jeune Afrique : “Je n’ai pas révélé le dixième de ce que je sais”
Gabon : Grand déballage et contradictions au procès Ntumpa Lebani
Ali Bongo Ondimba, à un an du grand test
L’Afrique au grand air
Rwanda: Le grand écart de Sarkozy
Gabon: Vers un “grand parti d’opposition”
Pétition Honneur et Dignité
Omar Bongo et les bien mal acquis : Le grand journal CANALPLUS


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 26 Déc 2008
Catégorie(s): Françafrique
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*