Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon: Transport urbain: la demande dope l’offre en période de fêtes à Libreville

Auteur/Source: · Date: 29 Déc 2008
Catégorie(s): Société

Le transport urbain à Libreville se complique à l’approche de la fête de la Saint – Sylvestre au regard de la demande devenant supérieure à l’offre en cette période de pointe, au grand bonheur des transporteurs. Selon des riverains interrogés ce matin, cette situation serait propre à la période des fêtes de fin d’année.

« Nous assistons depuis quelques semaines à une transhumance massive des populations de l’intérieur du pays vers la capitale pour y passer les fêtes », a déclaré Yves Mbaky, dans l’attente d’un taxi ce matin aux feux tricolores des Charbonnages (1er arrondissement).

Cette situation perturbe sérieusement les travailleurs et autres usagers. Les services administratifs qui ne disposent pas d’autocars pour assurer le transport du personnel enregistrent des taux de retards qui vont crescendo.

« Actuellement, celui qui veut aller vite doit faire une offre supérieure pour être à l’heure à son poste de travail », a confié Julienne, en attente également d’un taxi au carrefour Léon – Mba (3ème arrondissement), ajoutant que « Libreville accueille en ce moment plus de personnes que d’habitude».

A cette situation s’est ajouté le problème des embouteillages observés sur l’ensemble des artères de la capitale gabonaise.

« Il faut désormais passer près d’une heure dans un taxi pour atteindre le centre, en quittant de l’ex gare – routière (plus d’1km environ)», s’étonne une cliente à bord d’un taxi.

Ainsi se déplacer d’un point à autre devient la croix et la bannière et les transporteurs, notamment les taximen et les « clandomen », ne prennent comme clients que ceux qui surenchérissent.

En période basse, le transport urbain est déjà insuffisamment desservi par la Société gabonaise des transports (SOGATRA), une entreprise publique engluée depuis plusieurs années dans des difficultés financières. 


SUR LE MÊME SUJET
Les autorités gabonaises en charge des transports terrestres ont décidé de mettre en application un arrêté datant du 15 janvier créant une commission spéciale de délivrance de la carte de conducteur de taxi sur l’ensemble du territoire, a-t-on appris, lundi, de source officielle. Selon les dispositions en vigueur, des tests d’aptitudes à la profession de chauffeur de taxi vont être organisés aux profits des personnes intéressées devant âgé de 21 ans au moins et de 60 ans au plus et savent lire, écrire, parler Français et titulaires d’un permis de conduire. Aussi, les désormais ...
Lire l'article
La société Gabonaise de transport (SOGATRA), a lancée ce mercredi à 9 heures, sa première desserte sur la ville de Kango dans le département du Komo Kango, à 91 kilomètres de Libreville, en présence du contrôleur général de cette entité, Bouyou Onanga, marquant ainsi un pas important s’agissant de l’ambition de la SOGATRAde desservir l’intérieur du pays. Au départ de Libreville, le premier bus avait à son bort une vingtaine de passagers, confortablement assis, pour une durée d’une heure environ de voyage assortie d’une somme de 1500 francs Cfa contre 2000 francs Cfa payés chez les ...
Lire l'article
La commune de Tchibanga, chef-lieu de la province de la Nyanga (sud) acquérra un bus afin d’assurer le transport urbain, rapporte vendredi le correspondant de l’AGP. L’acquisition de ce moyen de transport avait été décidée lors de la session ordinaire du conseil municipal en octobre dernier. En attendant l’arrivée de ce bus, la mairie procède déjà à la construction des abris sur les trajets qu’empruntera ce moyen de locomotion. ‘’ Nous avons pris l’engagement pour honorer l’une des attentes de nos concitoyens ‘’, a affirmé le maire, le Pr. Jérôme Kwenzi Mikala, vers qui les populations ont dirigé les plaintes, du fait du ...
Lire l'article
Mouila, 4 septembre (GABONEWS) – Après deux jours de tension orchestrée par les partisans de l’opposant Pierre Mamboundou, liée aux résultats de la présidentielle du 30 août dernier, la vie a repris certes, timidement ce vendredi à Mouila, son cours normal avec les commerces et les administrations qui ont repris leurs activités, tandis que l’on observe une carence en transport urbain, rapporte le correspondant de GABONEWS. Actualité du :04/09/2009 Les agents de l’administration publique ont repris la route du travail, mais le problème de transport urbain, notamment es taxis a fait que ...
Lire l'article
Le transport urbain se complique à Libreville à l’approche de la rentrée, ceci au regard de la carence en taxi et autres moyens de transport constatée dans la capitale gabonaise. Selon les populations, se déplacer d’un point à autre devient de plus en plus difficile et les transporteurs, notamment les taximen et les « clandomen » ne prennent les clients qu’au prix fort des propositions qui font déjà doubler ou tripler les tarifs sur les mêmes distances. Ainsi, se déplacer plus facilement dans la capitale gabonaise revient à payer le prix fort, au lieu du tarif normal qui est de 100 francs ...
Lire l'article
Face aux pénuries fréquentes de ciment sur le marché local, le gouvernement gabonais, au sortir d’un Conseil de ministres, avait rappelé aux éventuels opérateurs et entrepreneurs la libéralisation de la vente du ciment depuis la privatisation de la société « Ciments du Gabon », autorisant ainsi l’importation de ce matériau de construction; quelque mois après, la mesure a été suivie, plusieurs tonnes, en provenance de l’étranger, particulièrement de Chine, sont vendues par différents grossistes et détaillants de la capitale, surtout en cette période de saison sèche favorable aux travaux de construction. Selon Ibrahim Sidibé, tenancier d’une maison de vente de matériaux ...
Lire l'article
Avec l’arrivée de la période de grandes vacances pour les élèves, la Société d’exploitation du Transgabonais (SETRAG), enregistre une demande très forte ces derniers temps, s’agissant du flux des voyageurs vers l’intérieur du pays. Avec une fréquence de quatre rotations par semaine, en partance de Libreville, idem pour celles de l’intérieur pour Libreville, la Société d’exploitation du Transgabonais met à la disposition des voyageurs, des voitures de 70 à 80 places assises, selon l’importance de la demande, tout en mettant un accent sur la sécurité des personnes et des biens. Les coûts, acceptables, selon la plus part des passagers, soit: 22.500 francs ...
Lire l'article
Une décision émanant de la direction générale des Transport terrestre du ministère gabonais des Transports, en collaboration avec la mairie de Libreville indique d’ores et déjà que les taxis périurbains, encore appelé « clandos », exerçants jusqu’à ce jour sans souci et sans couleurs spécifiques, sur les voies secondaires et aidant à tout le moins, les populations des quartiers sous intégrés où les voies d’accès restent souvent des chemins de croix, a appris GABONEWS. Ces transporteurs devront dorénavant s’arrimer aux nouvelles mesures règlementant cette activité. De ce fait, deux couleurs, assorties d’un autocollant portant un numéro ont été choisies, ...
Lire l'article
Le surcharge, les portières ouvertes, les vieux pneus, et même l’état calamiteux des routes de la capitales gabonaise et celles de ses environs, ainsi que les nombreux accidents de circulation qui ont eu lieu ces derniers temps, additionnés au non respect du code de la route et à la vétusté des véhicules servant de transport en commun, inquiètent désormais les usagers de ces transports urbains qui craignent pour leur vie, au regard du dangers constant qu’ils bravent à longueur de journée, a constaté GABONEWS. S’il y a des phénomènes qui sont à décrier, l’un d’eux est précisément celui ...
Lire l'article
Les populations vivant à Libreville et ses environs éprouvent de plus en plus, particulièrement aux heures de pointe, de nombreuses difficultés à se déplacer suite aux nombreux embouteillages d’une part, et aux itinéraires déviés ou « saucissonnés » par les taximen ou « clandos », d’autre part, qui en profitent pour doubler voire tripler le prix normal du transport urbain ou périurbain, a constaté GABONEWS. « Entre 11h45 et 14h30 et de 17h30 à 19h30, il devient très difficile de monter dans un taxi ou dans un clando. Et lorsqu’on y arrive, il faut affronter les bouchons qui, a ...
Lire l'article
Transport urbain / Bientôt une carte professionnelle pour conducteur de taxi
Transport urbain: SOGATRA lance sa déserte de l’intérieur du pays
Nyanga-transport : La mairie de Tchibanga compte acquérir un bus pour assurer le transport urbain
Gabon: La vie reprend timidement à Mouila avec un transport urbain difficile
Gabon: Le transport urbain se complique à Libreville à l’approche de la rentrée
Gabon: Du ciment importé pour répondre à la forte demande en cette période de grands travaux
Gabon: Le train: moyen de transport très sollicité en période de vacances
Gabon: Gabon / Transport urbain: les taxi-clandos identifiés en « vert » et « marron » à la périphérie de la ville
Gabon: Transport urbain: le non respect du code et les accidents graves de ces derniers temps inquiètent les usagers à Libreville
Gabon: Les Librevillois de plus en plus confrontés aux difficultés de transport


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 29 Déc 2008
Catégorie(s): Société
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*