Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon : Bongo veut un gouvernement de large ouverture et conquérant

Auteur/Source: · Date: 31 Déc 2008
Catégorie(s): Politique

Dans son traditionnel discours à la Nation l’occasion du nouvel an, le président Bongo Ondimba a annoncé la formation dans les semaines qui viennent d’un gouvernement de large ouverture animé par« des hommes et des femmes de bonne volonté ». Le gouvernement de “mission” que conduit le premier ministre Jean Eyéghé Ndong, que le chef de l’Etat avait souhaité resserré pour traduire dans les faits son projet de société a-t-il échoué ?

Le président gabonais, Omar Bongo Ondimba, a annoncé dans son message de vœux à la Nation, le 31 décembre à 20h, la formation prochaine d’un “gouvernement de large ouverture”.

“Ce gouvernement, je le veux de large ouverture. C’est pourquoi, j’invite tous les chefs des partis politiques de me faire des propositions des personnalités, chefs de partis ou membres susceptibles de faire partie de cette nouvelle équipe “, a déclaré le Chef de l’Etat.

“J’avais dit en 2007 gouvernement de mission. Je dis encore aujourd’hui, gouvernement de mission ouvert et conquérant, collé aux réalités, n’ayant pour seuls objectifs que ceux de ma politique, pour seule ambition, le bonheur du peuple gabonais “, a-t-il ajouté avant souhaiter ses meilleurs vœux à la population gabonaise.

Cette prescription claire du chef de l’Etat suggère-t-elle que l’équipe gouvernementale actuelle n’a pas su traduire dans les faits le projet de société de l’hôte du palais de bord de mer?

Il est vrai que la veille déjà, à l’occasion de la cérémonie de commémoration de son 73e anniversaire, Bongo Ondimba avait exprimé son mécontentement face à la non-application par plusieurs ministres de la feuille de route conçue par le chef du gouvernement. Une attitude qui contrarie l’application de son projet de société, “Mon projet, les actes pour le Gabon”

Ce d’autant que, le 28 décembre marquait les douze mois d’exercice du cabinet de « mission » que le président Bongo Ondimba, dans son discours du 1er décembre 2007 souhaitait « resserré, ouvert à tous les vrais patriotes et mis en place pour des objectifs précis » : améliorer sensiblement les conditions de vie de Gabonais. Son souhait de remanier cette équipe indique clairement que les résultats obtenus sont en deçà de ses espérances.

Déjà au mois d’aout dernier, lors de son discours à la Nation à l’occasion de la célébration de la fête de l’indépendance, la posture du président de la République n’avait guère varié. Il avait promis une amélioration des conditions de vie des Gabonais et a sollicité leur patience pour laisser le temps au gouvernement de travailler. Apparemment ce dernier n’a pas su combler les minima de ces attentes avant le début de la troisième année du septennat déjà marqué par la crispation du front social.

Mais que signifie un gouvernement de large ouverture quand on sait que l’essentiel des partis politiques gabonais participe déjà au gouvernement de mission en place depuis le 28 décembre 2007 ? L’appel du 31 décembre s’adresse probablement à l’UPG de Pierre Mamboundou et à l’UGDD de Zacharie Myboto, les seules formations politiques de poids qui incarnent l’opposition au Gabon.

Si ces deux partis intégraient le gouvernement, Bongo Ondimba aura réussi le tour de force de créer une véritable “union sacrée” autour de lui pour exécuter au pas de course son programme de société en quatre ans. Trouvera-t-il seulement un chef de gouvernement capable de fédérer les énergies de ces différentes personnalités pour faire de ce cabinet une machine conquérante capable de servir aux Gabonais au moins deux repas par jour?


SUR LE MÊME SUJET
Après le Corps diplomatique en matinée, le mardi 3 janvier dernier à Libreville, le tour est revenu dans l’après-midi au Gouvernement et autres institutions constitutionnelles de présenter les vœux de nouvel an au Chef de l’Etat Gabonais, Ali Bongo Ondimba et son épouse Sylvia. A-t-on constaté. En deux ans seulement de magistère, le Premier Ministre Gabonais, Paul Biyoghé Mba estime que le Président de la République n’a cessé de donner le meilleur de lui-même eu égard aux nombreux chantiers engagés, qui « suscitent l’admiration, la fierté et l’espoir de tout un peuple ». Pour sa part, le président du Sénat, Rose ...
Lire l'article
Le premier ministre Gabonais, Paul Biyoghe Mba, a exprimé mercredi, après midi, lors d’une réunion avec certains membres du gouvernement et des responsables du Bâtiment et des travaux publics (BTP), au Gabon, la volonté de son gouvernement de parvenir à la construction de 2000km de route bitumée en 6 ans, a constaté GABONEWS. L’objectif actuel du gouvernement de l’émergence, pour relever le défi de la route, est celui de parvenir à réaliser 2000 km de route bitumée, praticables en toutes saisons, dans les six prochaines années, sur les 9000 km que compte le réseau routier national, avec une moyenne ...
Lire l'article
Libreville, 31 août (GABONEWS) – Le candidat du Parti Démocratique Gabonais (PDG, au pouvoir), Ali Bongo Ondimba, a déclaré ce lundi en matinée, qu’il est le vainqueur de l’élection présidentielle anticipée du 30 août, au regard, a-t-il soutenu, des résultats qui lui ont été communiqués en provenance de ses représentants dans les différents bureaux de vote du pays, a constaté GABONEWS. Actualité du :31/08/2009 C’est devant une pléiade de journalistes nationaux et internationaux, augmentés d’une foule nombreuse, que le porte-flambeau du Parti Démocratique Gabonais, Ali Bongo Ondimba, a proclamé ce lundi, au ...
Lire l'article
Le premier ministre Jean Eyeghé Ndong a rendu public le 14 janvier la composition du nouveau gouvernement composé de 48 membres. On note l’entrée de l’opposition avec l’Union gabonaise pour la démocratie et le développement (UGDD, de la société civile et quelques vieux chevaux de retour. L’essentiel du Cabinet Eyeghé Ndong II est en place. Attendu par toute la nation depuis le 31 décembre 2008, le nouveau gouvernement a été rendu public le 14 janvier à 21 h par le premier ministre Jean Eyéghé Ndong. Pensé par le Chef de l’Etat, déçu par le Cabinet Eyéghé Ndong II, comme un ...
Lire l'article
Le président de l’Union du peuple gabonais (UPG), Pierre Mamboundou, a tenu le 10 janvier dernier à Libreville une conférence de presse sur les positions du parti face à l’appel lancé par le chef de l’Etat pour l’ouverture du gouvernement aux partis de l’opposition. Le leader de l’opposition a notamment conditionné son entrée au gouvernement à la mise en place d’une plateforme politique réunissant la majorité, l’opposition et la société civile avec un programme consensuel capable de faire front à la nouvelle donne économique et financière mondiale. L’Union du peuple gabonais (UPG) a posé ses conditions à l’entrée de ses ...
Lire l'article
La première chaîne de télévision nationale (RTG1) a annoncé vendredi soir au cours du journal télévisé de 20 heures, un remaniement imminent du gouvernement. Ce cabinet devrait être, à nouveau, conduit par l’actuel premier ministre, Jean Eyéghé Ndong, comme l’avait indiqué le président Omar Bongo, lors de son message à la nation, le 31 décembre 2008, à l’occasion du nouvel an. Le chef de l’Etat s’était prononcé en faveur d’un « gouvernement de large ouverture » en « invitant tous les chefs des partis politiques à faire des propositions de personnalités, chefs de partis ou membres susceptibles de faire partie ...
Lire l'article
Le Mouvement de redressement national (MORENA unioniste, majorité présidentielle), pourrait entrer dans le futur gouvernement de « large ouverture », en cas de proposition du chef de l'Etat gabonais, Omar Bongo Ondimba, selon les responsables du parti qui ont animé une conférence de presse ce mercredi dans la capitale gabonaise. « Nous entendons l'appel du Chef de l'Etat. Mais cela sera précédé des propositions concrètes de relance du pays », a déclaré à la presse le secrétaire général du parti Bienvenu Mauro Nguema. « Pour l'instant, nous faisons des réserves », a indiqué le secrétaire général du parti. « Nous n’allons ...
Lire l'article
Le président gabonais, Omar Bongo Ondimba, a annoncé mercredi à Libreville la formation d'un gouvernement de large ouverture, dans un message à la nation à l'occasion de la fin de l'année 2008. ''Je demande au Premier ministre de me faire des propositions dans un esprit d'ouverture pour une nation soudée et solidaire'', déclare M. Bongo Ondimba, soulignant que ''ce gouvernement, je le veux de large ouverture''. ''J'invite tous les chefs de partis politiques à me proposer des personnalités susceptibles de faire partie de cette nouvelle équipe'', ajoute le chef de l'Etat, précisant que cette volonté d'ouverture n'est pas une façon de méconnaître ...
Lire l'article
Le président fondateur du Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir) Omar Bongo Ondimba, ouvrant officiellement le 9ème congrès ordinaire de cette formation politique, a exprimé, vendredi à l’esplanade du gymnase Omar Bongo, sa volonté de moderniser le parti. Pour le président fondateur, il faut insuffler une nouvelle dynamique au parti afin de le moderniser et rénover en prélude aux échéances à venir. Il s’agit pour Bongo Ondimba de relever ainsi les défis de l’heure et à faire face, avec les moyens adéquats, à l’avenir.
Lire l'article
Gabon : Ali Bongo Ondimba invite le Gouvernement à redoubler d’ardeur
Le gouvernement veut réaliser 2000 km de route bitumée sur 6 ans
Bongo Doit Partir
Gabon: Présidentielle 2009/ Ali Bongo Ondimba brise le silence et annonce sa « large victoire »
Gabon : Le gouvernement de « large ouverture » est en place
Gabon : L’UPG veut impliquer la société civile dans le nouveau gouvernement
Gabon: Politique: les gabonais dans l’attente du gouvernement de « large ouverture »
Gabon: Le MORENA Unioniste pourrait entrer dans le futur gouvernement de « large ouverture »
Gabon: Politique : Omar Bongo Ondimba annonce la formation d’un gouvernement de large ouverture
Gabon: Ouverture du 9ème congrès du PDG: Bongo Ondimba veut la modernisation du Parti

Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 31 Déc 2008
Catégorie(s): Politique
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Une Réponse à Gabon : Bongo veut un gouvernement de large ouverture et conquérant

  1. sagoutangou

    10 Jan 2009 a 15:46

    il est des fois Où je crois que le peuple gabonais restera idiot à jamais.le discours du président de la république n’a pas sa place à une période où le peuple gabonais vit un calvaire depuis 4o ans.pour quel but,parle t-il de gouvernement de largement ouverture? En reponse à cette question , dison simplement que notre président-ROI n’a plus le contrôle des fauves de détournement des fonds de l’ Etat qu’il a formé.Quelle opposition pour quel Gabon,quel “gouvernement de large ouverture”? QU ‘entend- il par là? commençons par la 1ere interrrogation, on ne peut plus parler d’ oppostion dans notre pays dès lors que tous les leaders de cette dernière mange à la même que lui(bref).Concernant la deuxième quetion,le GABON n’ est plus une République ,mais un royaume pour BONGO.Quant à la dernière , disons simplement que ce ne sont pas des compétences qui manquent au gouvernement qui sera destitué d’ici quelques temps,le président est un fein politicien et il sait lui même que notre peuple est un béni oui-oui à l’ instar de tous les peuples africains.SENGHOR n’ avait il pas dit que le nègre est émotif? et bien , le peuple gabonais l’ est encore plus, se rejouit et dort sur son lorier en gobant depuis 40 ans les mêmes discours.Enfin,tant qu’il ya pas l’impunité au GABON,le peuple souffrira toujours car ce ne sont ni MYBOTO ni MAMBOUNDOU qui viendront éradiquer la souffrance en moins de 4ans ce que tout le régime BONGO n’ a pu faire en 40 ans.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*