Socialisez

FacebookTwitterRSS

GABON : ARRESTATION DE LEADERS CIVILS DE LA LUTTE CONTRE LA CORRUPTION. Après des heures d’interrogatoire et six jours de détention, incertitudes sur leur sort.

Auteur/Source: · Date: 6 Jan 2009
Catégorie(s): Société

le 6 janvier 2009 – Les 30 et 31 décembre 2008, cinq acteurs de la société civile gabonaise ont été arrêtés à Libreville par des agents des services de renseignement et conduits dans les locaux de la police judiciaire de la ville. L’arrestation, sans fondement légal faute de mandat, de citoyens dont le dénominateur commun est l’engagement sur le thème de la bonne gouvernance et de la transparence financière est contraire à tous les engagements internationaux pris par le Gabon.

* Gregory Ngbwa Mintsa, plaignant dans l’affaire des Biens Mal Acquis initiée en France1 ;
* Marc Ona Essangui, Coordinateur pour le Gabon de la campagne « Publiez Ce Que Vous Payez » (PCQVP) qui milite pour une gestion transparente des revenus des industries extractives ;
* Georges Mpaga, Président du Réseau des Organisations Libres de la Bonne Gouvernance au Gabon (ROLBG) ;
* Dieudonné Koungou, journaliste au bimensuel privé Tendance Gabon ;
* Gaston Asseko, Directeur technique de la radio Sainte-Marie appartenant à l’Eglise catholique. Cela fait donc six jours qu’ils sont détenus sans avoir eu la possibilité de s’entretenir avec un avocat et alors même que l’on ne connaît toujours pas la nature des charges retenues à leur encontre. Selon les informations que nous avons reçues de proches des détenus, ils sont incarcérés dans des conditions très préoccupantes.2

Le droit à la sûreté personnelle, la liberté d’expression et la liberté d’association constituent des droits fondamentaux de l’individu au sein de toute collectivité organisée. Ces droits sont proclamés par le Pacte international relatif aux droits civils et politiques, adopté en 1966 par l’Assemblée générale des Nations Unies et ratifié par le Gabon. La Constitution gabonaise garantit par ailleurs que nul ne peut être détenu arbitrairement. En outre, la Déclaration sur les défenseurs des droits de l’Homme, adoptée par l’Assemblée générale des Nations Unies le 9 décembre 1998, et plus particulièrement son article 8.2 prévoit notamment « le droit, individuellement ou en association avec d’autres, de soumettre aux organes et institutions de l’État, ainsi qu’aux organismes s’occupant des affaires publiques, des critiques et propositions touchant l’amélioration de leur fonctionnement, et de signaler tout aspect de leur travail qui risque d’entraver ou empêcher la promotion, la protection et la réalisation des droits de l’Homme et des libertés fondamentales ».

Les organisations signataires réitèrent leur demande de libération immédiate et inconditionnelle de Messieurs Gregory Ngbwa Mintsa, Marc Ona Essangui, Georges Mpaga, Dieudonné Koungou et Gaston Asseko. Elles en appellent à tous les acteurs de la communauté internationale pour que soit mis un terme aux persécutions exercées sur ces personnes. Le seul tort de ces hommes est de réclamer l’application au Gabon des règles de bonne gouvernance édictées par les institutions internationales auxquelles le pays adhère, c’est-à-dire la transparence et la probité dans la gestion des deniers publics.

CONTACTS PRESSE : Association Sherpa | Maître Bourdon (avocat de M. Gregory Ngbwa Mintsa) | 06 08 45 55 46 | Yann Queinnec | 06 13 30 36 57 | Maud Perdriel-Vaissière | 06 83 87 97 34 Transparence-International (France) | Myriam Savy | Daniel Lebègue | 06 87 88 53 07 | Julien Coll | 06 72 07 28 65 Publiez Ce Que Vous Payez (France) | Michel Roy| 06 07 99 34 60 Fédération internationale des ligues des droits de l’Homme (FIDH) | Gaël Grilhot / Karine Appy | + 33 1 43 55 25 18 Organisation mondiale contre la torture (OMCT) | Delphine Reculeau | + 41 22 809 49 39 Amnesty International France | Aurélie Chatelard | Laure Delattre | 01 53 38 65 77 | 06 76 94 37 05

Notes [1] [2]

Gaël Grilhot Responsable du service de presse Press Office Director FIDH 17 passage de la main d’or 75011 Paris France tel : 00 33 1 43 55 90 19 fax : 00 33 1 43 55 18 80 Mob : 00 33 6 72 28 42 94 ggrilhot@fidh.org http://www.fidh.org

Notes :

[1] 1 Plainte déposée devant les juridictions françaises le 2 décembre 2008 contre trois chefs d’Etat, dont Monsieur Omar Bongo Ondimba, Président du Gabon, ainsi que les membres de leur entourage pour recel de détournement de fonds publics.

[2] 2 Selon leurs proches, Gregory Ngbwa Mintsa souffre d’œdèmes sur les membres inférieurs. Les autres sont détenus torses nus dans un sous-sol humide. Nous n’avons aucune garantie que Gaston Asseko prend correctement son traitement postopératoire. Les familles peuvent leur apporter à manger sans moyen de savoir si la nourriture arrive à destination.

source: fidh


SUR LE MÊME SUJET
Qu’il soit question du séminaire sur le rôle du journalisme d’investigation dans la lutte contre la corruption et l’enrichissement illicite organisé du 6 au 8 décembre dernier à Libreville ou de la célébration de la 2ème Journée Nationale de lutte contre le même phénomène, célébrée le vendredi 9 décembre dernier, ces deux événements ont été mis à profit par la Commission Nationale de Lutte contre la Corruption et l’Enrichissement illicite (CNLCEI) pour faire prendre conscience aux médias et à la société qu’ils sont une partie de la réponse à apporter à cette gangrène, a indiqué le président de la CNLCEI, ...
Lire l'article
Ancien fonctionnaire de l’ONU devenu consultant de cette institution internationale, Albert Yama Nkounga est arrivé à Libreville le 28 septembre. Il doit travailler, deux jours durant, avec les autorités gabonaises de Commission nationale de lutte contre l’enrichissement Illicite (CNCLEI), à la mise en place d’un réseau des institutions nationales anticorruption (INAC) pour lequel il sollicite l’appui du Gabon. En vue d’examiner avec la Commission nationale de lutte contre l’enrichissement Illicite (CNCLEI) les progrès enregistrés dans ce domaine et recueillir les recommandations de la partie gabonaise à propos de la création d’un réseau des Institutions Anticorruption de l’Afrique centrale, un consultant de ...
Lire l'article
Le Conseil National de la Lutte Contre l’Enrichissement Illicite (CNLCEI) et les Forces de Police Nationales ont convenu d’œuvrer ensemble dans le renforcement de la bonne gouvernance en luttant contre la corruption et les crimes économiques. La convention a été paraphée hier entre le Président de la CNLCEI, Vincent Lebondo Le-Mali et le Commandant en Chef des Forces de Police Nationale, le Général Antoine Embinga. Cette convention est un soutien de taille pour la CNLCEI dans ses missions premières de lutte contre l’enrichissement illicite. La présence de la Police auprès de la CNLCEI vise à renforcer davantage l’efficacité en termes d’investigations, ...
Lire l'article
Deux leaders des syndicats de la mairie de Libreville, Alexandre Nzengui et Olui Nzué Memine, qui ont purgé six mois de prison réclament le paiement de leur salaire et la régularisation de leur situation professionnelle, ayant été blanchis par la justice, a appris l’AGP. ‘’Le rendu de la justice nous a blanchis, ce qui prouve que nous n’avons jamais fait ce qui nous est reproché’’, a expliqué l’un d’eux. ‘’Cela fait plus de neuf mois que nous sommes sans salaire et nous ne comprenons pas, alors que le contentieux que nous avions avec le maire a été vidé ...
Lire l'article
Après avoir purger une peine de prison pour destruction de biens et subtilisation de corps humain (après la mort d’un agent municipal il y a quelques mois) alors qu’ils défendaient de meilleures conditions de travail et un meilleur traitement des agents municipaux, les leaders syndicaux, Alexandre Nzengui, président du Syndicat des agents de la mairie de Libreville (SYAML) et Olui Nzué Memine, secrétaire général de l’Action pour le renouveau municipal (ARM) seraient jusqu’à ce jour, privés de leur salaire et ce, depuis la date de leur arrestation. « Cela fait plus de 9 mois que nous sommes sans ...
Lire l'article
Quelques jours après l’annonce par le gouvernement, réuni en Conseil des ministres, le 14 janvier dernier, d’un projet de décret portant institution d’une Journée Nationale de lutte contre la corruption et l’enrichissement illicite, les Librevillois, à la faveur d’un micro-trottoir réalisé ce mardi par GABONEWS, ont exprimé leur opinion sur la question. « INITIATIVE POSITIVE » Exprimant son adhésion à l’initiative, Pamphile, jeune fonctionnaire confie : « Tout le monde n’a pas les mêmes moyens. Certains arrivent avec des portefeuilles garnis de façon malhonnête, et tout est tellement facile pour eux. Par contre, d’autres plus honnêtes, n’ont pas grand chose. Il ...
Lire l'article
Le président gabonais, Ali Bongo Ondimba a décidé d’instaurer une journée nationale de lutte contre la corruption et l’enrichissement illicite, à l’issue du conseil des ministres de jeudi, à Libreville. Cette journée qui sera célébrée chaque 9 décembre, vise entre autres, à sensibiliser, conscientiser, prévenir et susciter chez l’agent public et le citoyen, des comportements tendant à rejeter la corruption et l’enrichissement illicite et à cultiver les valeurs d’éthique et d’intégrité. L’instauration de cette action, a également pour objectif, de vulgariser et de sensibiliser sur les axes stratégiques de lutte contre la corruption et l’enrichissement illicite. Elle a aussi pour but d’impliquer les ...
Lire l'article
Le ministre gabonais de l’Intérieur, André Mba Obame, a déclaré vendredi soir lors d’un point de presse, que "les prétendus responsables d'ONG emprisonnés à Libreville sont des citoyens recrutés en France et au Gabon pour provoquer une insurrection dans le pays". Réagissant pour la première fois devant la presse nationale et internationale au sujet de la détention préventive des leaders d’ONG gabonaises, M. Mba Obame a dénoncé les deux plaintes déposées en France par les organisations "Survie" et "Sherpa" contre les chefs d’Etat du Congo et du Gabon en 2007 et qui ont été classées sans suite par la justice française. "Il ...
Lire l'article
Lancée au mois d’avril dernier à Libreville, la caravane de la lutte contre la corruption a récemment fait escale dans le chef lieu du Moyen Ogooué, Lambaréné, où les responsables du ministère de tutelle ont poursuivi la sensibilisation des populations et des pouvoirs publics locaux sur la portée de cette démarche dans la vie sociale et politique. La campagne se traduit sur le terrain par une tournée effectuée auprès des agents de l’Etat dans les différentes représentations administratives de la ville et la campagne d’affichage pour la sensibilisation des populations. La caravane de rééducation des consciences et ...
Lire l'article
Après 24 heures de débrayage, les enseignants de l’Université Omar Bongo, membres du syndicat des enseignants et chercheurs du Gabon (SNEC), ont décidé de la suspension de leur mouvement de grève suite aux « fermes engagements » pris par les autorités rectorales pour régler, dans les meilleurs délais, les honoraires professionnels et les primes d’incitation à la recherche (PIR), a constaté GABONEWS. Selon le communiqué signé du président de ce syndicat, les activités académiques et de recherche devraient, en principe, reprendre depuis mercredi. En rappel, exigeant le paiement et plus de transparence dans la gestion de ces différentes primes, ces ...
Lire l'article
Gabon : La presse exhortée à ne pas baisser les bras dans la lutte contre la corruption
Gabon : Arrivée à Libreville d’un expert onusien de la lutte contre la corruption
Bonne gouvernance / La CNLCEI soutenu par les FNP dans la lutte contre la corruption
Deux leaders syndicaux de la mairie de Libreville réclament le paiement de leur salaire, après six mois de prison
Société / Après leur incarcération, les leaders syndicaux de la mairie réclament leurs salaires
Journée nationale de Lutte contre la corruption : Les Librevillois s’expriment
Ali Bongo Ondimba instaure une journée nationale de lutte contre la corruption et l’enrichissement illicite
Gabon: Libreville se justifie sur la détention des leaders d’ONG
Gabon : La caravane de lutte contre corruption fait escale à Lambaréné
Gabon: Enseignement supérieur : Après 24 heures, les enseignants de l’UOB suspendent leur mouvement de grève

Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 6 Jan 2009
Catégorie(s): Société
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*