Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon: Cinq personnes sont incarcérées pour avoir détenu un document anti-Bongo

Auteur/Source: · Date: 8 Jan 2009
Catégorie(s): Politique

Huit jours après leur arrestation à Libreville, trois responsables d’organisations gabonaises militant contre l’utilisation opaque des revenus du pétrole, un journaliste d’une radio catholique ainsi qu’un gendarme ont été finalement informés de la nature de l’infraction qui leur est reprochée, mercredi 7 janvier, et écroués. Les autorités leur reprochent d’avoir détenu “un document en vue de sa diffusion dans un but de propagande” et d’avoir ainsi “incité à la révolte contre les autorités”, délits passibles d’une peine maximum de cinq années de prison.

Gregory Ngbwa, qui s’est associé à la plainte déposée à Paris contre les “biens mal acquis” visant notamment le président gabonais Omar Bongo, Georges Mpaga, président du “Réseau des organisations libres de la société civile pour la bonne gouvernance au Gabon” et Marc Ona Essangui, correspondant du réseau international “Publiez ce que vous payez” ont été incarcérés à Libreville. Tout comme Gaston Asséko, journaliste à Radio Sainte-Marie, média appartenant à l’Eglise catholique associée à ces campagnes, ainsi que l’adjudant de gendarmerie Jean Poaty, dont le rôle reste à préciser. Dieudonné Koungou, journaliste au bimensuel Tendance Gabon qui avait relayé l’enquête sur les “biens mal acquis”, a été inculpé des mêmes chefs mais laissé en liberté, indique Me Ruphin Nkoulou Ondo, avocat des six inculpés.

Le document dont la détention leur est reprochée est une “lettre ouverte” adressée au chef de l’Etat gabonais par un journaliste franco-gabonais vivant en France, Bruno Ben Moubamba, porte-parole de l’association “Acteurs libres de la société civile gabonaise”. Publié sur Internet à la fin décembre 2008, ce texte virulent s’interroge sur l’utilisation faite par le président Omar Bongo Ondimba, des richesses pétrolières et forestières du Gabon. Qualifiant d'”immense gâchis” les “quarante années” de pouvoir de M. Bongo, la diatribe accuse ce dernier d’agir “comme si le Gabon était (sa) propriété” et de vouloir “imposer” aux Gabonais son fils comme successeur. L’affaire intervient à un moment où le Gabon traverse une période de tension sociale et politique marquée par des grèves.

Philippe Bernard


SUR LE MÊME SUJET
Au moins 74 personnes sont tuées dans une escalade de la violence en Syrie
DAMAS, Syrie - Deux jours de violences sanglantes en Syrie ont causé la mort d'au moins 74 personnes, incluant des enfants, alors que les forces fidèles au président Bachar el-Assad ont mené des raids de maison en maison et tiré sur des foules dans une escalade de la crise, ont soutenu vendredi des militants. Des vidéos publiées en ligne montrent les corps ensanglantés de cinq enfants, cinq femmes et un homme, dans ce qui semble être un appartement après qu'un édifice eut été touché dans la ville de Homs. La plupart des violences ont eu lieu à Homs, où des tirs à ...
Lire l'article
d'ou vient Ali Bongo
Le Directeur de publication du journal gabonais « Echos du Nord » est retenu dans les locaux de la Police judiciaire à Libreville depuis le 02/06/11, après plusieurs heures d’interrogatoire. L’interpellation du journaliste a eu lieu aux environs de 19h30 : un individu se faisant passer pour un informateur lui a donné rendez-vous. Une fois sur place, Désiré ENAME est appréhendé par des policiers en civil qui vont le conduire dans les geôles de la PJ où il passera la nuit, après plusieurs heures d’interrogatoire. Lequel portera essentiellement sur un article relatif au « vrai-faux acte de naissance du président Ali ...
Lire l'article
Trois personnes ont été inculpées et écrouées à Libreville pour exercice illégal de la médecine lors d'une opération d'inspection des autorités sanitaires ayant abouti à la fermeture d'une trentaine de cliniques, a appris l'AFP jeudi de source officielle. Trois hommes, responsables de trois cliniques différentes, "ont été écroués parce qu'ils exerçaient illégalement la fonction de médecin alors qu'ils n'avaient pas de qualifications", a déclaré Stéphane Iloko, inspecteur général de la Santé. Ils ont été inculpés d'"usurpation de titre et exercice illégal de la fonction de médecin", et conduits mercredi soir à la prison centrale de Gros-Bouquet (ouest de Libreville), a expliqué M. ...
Lire l'article
Libreville, 27 aout (GABONEWS) - Le candidat du Parti Démocratique Gabonais (PDG, au pouvoir) à l’élection présidentielle de dimanche, Ali Bongo Ondimba, a déclaré que les « projets retenus sont prêts, les financements bouclés » et que « la CAN se fera en 2012 ». Actualité du :27/08/2009 Monsieur Ali Bongo Ondimba, lors d’un meeting au quartier Nzeng-Ayong, dans le 6ème arrondissement de Libreville, ce jeudi en fin de matinée, a ainsi pris l’engagement d’organiser, en tant que président de la République, la Coupe d’Afrique des Nations de football en « dépit ...
Lire l'article
Port-Gentil, 21 août (GABONEWS) – En tournée de campagne provinciale pour la présidentielle anticipée du 30 août prochain, le candidat du Parti Démocratique Gabonais ( PDG, au pouvoir), a déclaré jeudi, lors du meeting qu’il a animé à Port-Gentil, que tous les anciens collaborateurs de son défunt père, Omar Bongo Ondimba, qui avilissent la mémoire de ce dernier pour assouvir leurs ambitions politiques, après avoir dilapidé les biens de l’Etat, sont des traîtres et des ingrats, ont constaté les envoyés spéciaux de GABONEWS. C’est un Ali Bongo Ondimba, extraordinairement défoulé, consécutivement à la grande mobilisation des Port-gentillais pour l’accueillir, ...
Lire l'article
Un pasteur protestant gabonais a été brièvement mis en garde à vue dans le sud-est du Gabon pour avoir "souillé la mémoire" du défunt président Omar Bongo lors d'une "prière oecuménique", avant d'être relâché, a rapporté lundi l'Agence gabonaise de presse (AGP). Selon l'agence, le pasteur Dieudonné Nzamba de l'église de l'Alliance chrétienne et missionnaire de la ville de Koulamoutou "a été arrêté vendredi matin puis relâché deux heures plus tard" par la police. Le pasteur, cité par l'AGP, explique avoir, au cours de cette prière prononcée jeudi en hommage au défunt, "fait quelques rapprochements avec les riches, les autorités ont dit ...
Lire l'article
Les forces de l’ordre interdisent une manifestation anti-Bongo à Libreville
LIBREVILLE (AGP) – Les forces de police et de la gendarmerie ont interdit samedi une manifestation d’un mouvement d’opposition ’’Bongo doit partir’’ (BDP), qui allait tenir un meeting à Rio, pour réclamer la démission du président Omar Bongo Ondimba, hospitalisé en Espagne, a constaté un journaliste de l’AGP sur place. Les membres de ce mouvement, qui n’existe que sur internet, n’ont pas pu tenir leur meeting, les forces de l’ordre ayant quadrillé ce quartier chaud, lieu très réputé des manifestations de l’opposition. La gendarmerie et de police ont investi samedi les lieux du meetings et installé des camions militaires sur les terres-plein, ...
Lire l'article
Les sénateurs gabonais observent depuis mardi à Libreville, un mouvement d'humeur dû à la non perception de leurs primes de session, a constaté sur place un journaliste de l'AGP. Ce mouvement d'humeur à la haute chambre du Parlement est consécutif au non payement par les services compétents du Sénat, des primes de session des sénateurs depuis la rentrée parlementaire de février 2009. Hormis les sénateurs qui observent ce débrayage, les employés émargeant sur le budget de l’institution n’auraient pas également perçu leurs salaires du mois de mars dernier. Ce débrayage intervient alors que la présidente du Sénat, Rose Francine Rogombé est hors du ...
Lire l'article
Le bilan du violent orage qui s’est abattu samedi dernier en fin d’après midi sur le chef-lieu de la province de la Ngounié (sud du Gabon) révèle qu’environ cinq cents personnes sont sans abri, selon un premier recensement du service provincial des Affaires sociales diligenté par le maire de la commune de Mouila, Christian Kombila. Toitures emportées à des dizaines de mètres, plafonds effondrés, arbres cassés et même déracinés, lignes électriques et téléphoniques endommagées. Tels sont les dommages constatés par les autorités de la commune, qui ont reçu pour la circonstance le soutien du Gouverneur de la province, Michel Mouguiama, ...
Lire l'article
Reporters sans frontières dénonce la suspension pour trois mois du bimensuel privé Tendance Gabon ordonnée le 11 mars 2008, après que le journal a publié un article du quotidien français Le Monde sur le luxueux patrimoine immobilier du président Omar Bongo en France, ainsi qu'un éditorial critiquant des décisions inéquitables du Conseil national de la Communication (CNC, organe de régulation de la presse gabonaise). "Cette sanction cache mal une décision très politique et très complaisante envers le chef de l'Etat gabonais, Omar Bongo. Tendance Gabon est injustement puni, en s'appuyant sur un argumentaire maladroit, pour un crime de lèse-majesté envers le ...
Lire l'article
Au moins 74 personnes sont tuées dans une escalade de la violence en Syrie
Gabon : Urgent : Désiré ENAME, Directeur du journal « Echos du Nord », détenu à la PJ
Gabon: trois personnes incarcérées pour exercice illégal de la médecine
Gabon: « Les projets sont prêts, les financements sont bouclés, la CAN se fera », Ali Bongo Ondimba
Gabon: Présidentielle 2009 / « Ceux qui, après avoir pillé les ressources publiques, jettent à présent l’anathème sur feu Omar Bongo Ondimba sont traîtres et
Gabon: un pasteur interpellé pour avoir “souillé la mémoire” de Bongo
Les forces de l’ordre interdisent une manifestation anti-Bongo à Libreville
Gabon: Les sénateurs en colère pour ne pas avoir perçu leurs primes de session
Gabon: Près de cinq cents personnes sans abri après un violent orage à Mouila
Gabon: Un journal suspendu pour avoir reproduit un article du Monde sur le patrimoine immobilier du président Omar Bongo en France

Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, moyenne 1,00 sur 5)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 8 Jan 2009
Catégorie(s): Politique
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*