Socialisez

FacebookTwitterRSS

Avocat français empêché d’aller au Gabon: dossier incomplet selon Libreville

Auteur/Source: · Date: 9 Jan 2009
Catégorie(s): Monde,Politique,Société

Le ministre gabonais de l’Intérieur, André Mba Obame, a affirmé vendredi qu’on faisait un “faux procès” à son pays quant à l’annulation du visa de l’avocat français Thierry Lévy qui voulait se rendre à Libreville, assurant que son dossier était “incomplet”.

Me Lévy devait se rendre à Libreville pour défendre cinq Gabonais incarcérés pour “propagande” après avoir réclamé des comptes sur la gestion financière de leur pays. Mais la police aux frontières à l’aéroport parisien de Roissy l’a “empêché” jeudi matin d’embarquer après l’annulation de son visa par l’ambassade du Gabon.

“Une demande de visa ne peut pas seulement comporter un certificat de vaccination contre la fièvre jaune. Pas d’ordre de mission, pas d’invitation, pas de réservation d’hôtel… De vous à moi, le Gabon est peut-être une République bananière mais…”, a ironisé le ministre, indiquant que le dossier était “incomplet”.

Il a prévenu que les services consulaires pourraient à nouveau étudier la demande de Me Lévy mais à la condition qu’il “reconnaisse que son dossier n’était pas complet”.

“Il nous a fait un faux procès. Il a diffamé la République du Gabon”,a-t-il souligné.

M. Mba Obame a expliqué sur un ton jovial la version officielle du refus gabonais.

“Le Quai d’Orsay (…) nous a saisi pour un visa express. D’habitude, c’est pour des personnalités françaises, des ministres (…), je suis sûr que c’est la première fois qu’un avocat, Me Thierry Lévy, est recommandé par le Quai d’Orsay”, a-t-il encore plaisanté.

“Il a été demandé à Me Thierry Lévy de se présenter à l’ambassade, M. Lévy a envoyé sa secrétaire. Celle-ci a rempli le formulaire. Comme seul élément, il y a juste le certificat de vaccination. Devant l’insistance du Quai, l’agent a délivré un visa”, a raconté M. Mba Obame.

Plus tard, “le consul a constaté plusieurs irrégularités et a rejeté le visa”, a expliqué le ministre, précisant que les services consulaires avaient alors averti les autorités françaises.

Me Lévy “n’a jamais dit qu’il venait défendre les personnes mises en examen. Il a fallu qu’il le dise à la radio, pour qu’on le sache. Donc, il ne peut pas dire qu’on lui a refusé (le visa) parce qu’il s’agissait de ça. Regardez: +Motif du voyage: Voyage professionnel+”, a encore ajouté le ministre en exhibant la demande de visa aux journalistes. 


SUR LE MÊME SUJET
Les accusations relatives à des détournements de fonds de la Banque des Etats d'Afrique central (BEAC) par le défunt président gabonais Omar Bongo "sont sans fondement", a affirmé jeudi l'avocat parisien de l'actuel président du Gabon, Ali Bongo. Selon des notes diplomatiques américaines divulguées par le site internet Wikileaks, près de 30 millions d'euros auraient été détournés au profit de personnalités gabonaises, dont Omar Bongo lui-même et son fils Ali, ainsi que de partis politiques français. "Un audit a révélé des détournements au préjudice de la BEAC, notamment au niveau de son bureau parisien, ce qui fait que le 19 novembre 2009, ...
Lire l'article
Le ministre iranien des Affaires étrangères, Manouchehr Mottaki, était en visite non officielle le 2 avril à Libreville, où il a été reçu par le chef de l’Etat pour faire le point sur la crise diplomatique avec la communauté internationale depuis le lancement par l’Iran de son programme de développement nucléaire. Sur la question, le président Ali Bongo a fermement réaffirmé que le nucléaire ne doit être exploité qu’à des fins énergétiques civiles. «Oui pour le nucléaire mais à des fins civiles et pacifiques», a répondu le chef de l’Etat, Ali Bongo, au chef de la diplomatie ...
Lire l'article
Le président Ali Bongo, en séjour à New-York pour le passage de témoin au Gabon de la présidence tournante du Conseil de sécurité de l’Organisation des Nations-Unies (ONU), a annoncé que les Etats-Unis et le Gabon travailleront en étroite collaboration sur l’épineux dossier du nucléaire iranien. A peine installé à la tête du Conseil de sécurité de l’Organisation des Nations Unies (ONU) pour son mandat de 31 jours, le Gabon doit déjà s’atteler aux grands dossiers de la «sécurité internationale», en tête desquels semble figurer celui des activités nucléaires de l’Iran. A l’issue de ses rencontres avec le secrétaire ...
Lire l'article
PARIS, France, 14 janvier 2009/African Press Organization (APO)/ — Actualités diplomatiques du ministère français des Affaires étrangères / Point de presse du 14 janvier 2009 (…) (Il y a eu hier la remise en liberté de cinq militants d’organisations non gouvernementales qui avaient été inculpés et écroués là-bas. Comment accueillez-vous cette nouvelle ? Où en êtes-vous des efforts pour permettre à leur avocat, maître Levy, de se rendre sur place ?) Si elle est confirmée, et je crois qu’elle l’est, on ne peut que se réjouir pour les personnes qui ont été remises en liberté. (Est-ce que vous êtes intervenus ?) Nous ne sommes ...
Lire l'article
L’Observatoire pour la protection des défenseurs des droits de l’Homme, programme conjoint de la Fédération internationale des ligues des droits de l’Homme (FIDH) et de l’Organisation mondiale contre la torture (OMCT), dénonce vivement les graves entraves à la liberté de mouvement d’un avocat français, qui devait représenter, en coopération avec un avocat gabonais, cinq défenseurs des droits de l’Homme dont quatre restent arbitrairement détenus depuis fin décembre 2008. Le 8 janvier 2009, les autorités gabonaises ont procédé à l’annulation du visa de Me Thierry Lévy, avocat au Barreau de Paris, alors qu’il s’apprêtait à embarquer pour Libreville afin de représenter - ...
Lire l'article
Deux ONG, Sherpa et Transparence International, ont dénoncé vendredi à Paris un "coup de force" de Libreville qui a interdit à un avocat français de se rendre au Gabon, et demandé au gouvernement français de "faire respecter" la convention d'entraide judiciaire entre les deux pays. Me Thierry Lévy devait se rendre à Libreville pour défendre cinq Gabonais incarcérés pour "propagande" après avoir réclamé des comptes sur la gestion financière de leur pays. Mais la police aux frontières à l'aéroport parisien de Roissy l'a "empêché" jeudi matin d'embarquer après l'annulation de son visa par l'ambassade du Gabon. "Nous sommes en présence d'un ...
Lire l'article
Un avocat français, Me Thierry Lévy, empêché jeudi par la police française à la demande de l'ambassade du Gabon à Paris de s'envoler à destination de Libreville pour y défendre des militants des droits de Homme arrêtés fin décembre, a dénoncé mercredi un "coup de force" intolérable et s'apprête à saisir le ministre des Affaires étrangères Bernard Kouchner, a-t-il indiqué lors d'une conférence de presse vendredi à Paris. L'avocat a expliqué que la Police aux frontières (PAF) était venue le chercher en salle d'embarquement alors qu'il s'apprêtait à monter dans l'avion. Les fonctionnaires lui ont indiqué que son visa, délivré par ...
Lire l'article
Libreville "n'a pas à se justifier" après l'annulation par son ambassade à Paris du visa de Thierry Lévy, avocat français de membres d'ONG et d'un journaliste écroués au Gabon, a affirmé jeudi à l'AFP une porte-parole du ministère gabonais des Affaires étrangères. "La France ne s'est pas levée pour donner des explications alors qu'il y a des visas qui sont refusés à des Gabonais tous les jours par le consulat de France à Libreville. Un Etat est fondé à refuser un visa sans avoir à se justifier", a expliqué Brigitte Anguile Diop. "Quand il y a des motifs de sécurité, c'est tout ...
Lire l'article
L'avocat français Thierry Lévy, un des défenseurs des Gabonais écroués mercredi pour "propagande", était "empêché" jeudi en milieu de matinée par la police aux frontières (PAF) à l'aéroport parisien de Roissy de prendre l'avion pour Libreville, rapporte l'AFP qui cite l'intéressé. Selon Me Lévy, la PAF l'a prévenu que son visa d'une durée de quatre jours, qui lui avait été délivré mardi par l'ambassade du Gabon à Paris, venait d'être annulé par l'ambassade. Me Lévy, qui assure n'avoir reçu aucune notification par l'ambassade de l'annulation, a affirmé que la PAF lui avait formellement interdit de monter dans l'avion pour la capitale gabonaise. Trois ...
Lire l'article
L'avocat Thierry Lévy, défenseur des Gabonais écroués mercredi pour "propagande", a été "empêché" jeudi en fin de matinée par la police aux frontières (PAF) à Roissy de prendre l'avion pour Libreville qui est parti sans lui, a-t-il affirmé à l'AFP. Selon Me Lévy, la PAF l'a prévenu que son visa d'une durée de quatre jours, qui lui avait été délivré mardi par l'ambassade du Gabon à Paris, venait d'être annulé par l'ambassade. Me Lévy, qui assure n'avoir reçu aucune notification par l'ambassade de l'annulation, a affirmé que la PAF lui avait formellement interdit de monter dans l'avion pour la capitale gabonaise. ...
Lire l'article
Fonds détournés: accusations “sans fondement”, selon un avocat d’Ali Bongo
Gabon : Libreville veut tempérer Téhéran sur le dossier du nucléaire
Gabon : Libreville et Washington coopèrent sur le dossier du nucléaire iranien
Gabon – France: Point de presse du ministère français des Affaires étrangères
Un avocat français empêché d’assurer la défense de cinq défenseurs des droits de l’Homme poursuivis au Gabon
Avocat français empêché d’aller au Gabon: “coup de force”, selon deux ONG
“Biens mal acquis”: un avocat français empêché de se rendre au Gabon
Gabon: Visa annulé d’un avocat: “Le Gabon n’a pas à se justifier”
Gabon/France : Un avocat de détenus gabonais ”empêché” de prendre l’avion pour Libreville
Me Lévy, avocat de détenus gabonais, “empêché” de prendre l’avion pour Libreville


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 9 Jan 2009
Catégorie(s): Monde,Politique,Société
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*