Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon : 300 parachutistes français attendus à Libreville

Auteur/Source: · Date: 10 jan 2009
Catégorie(s): Monde

Une force spéciale de l’armée française qui est déjà intervenue au Tchad et en Côte d’Ivoire et compte actuellement un commando de dix hommes en Afghanistan, le premier Régiment de chasseurs parachutistes (1er RCP), fait débarquer actuellement à Libreville 300 hommes pour une mission qui devra durer quatre mois.

Le Premier régiment français de chasseurs parachutistes (1er RCP) envoie au Gabon 300 militaires supplémentaires dont l’arrivée, par voie aérienne, a été programmée entre le 8 et le 25 janvier.

Composés d’officiers, de sous-officiers et de militaires du rang, les 300 hommes ont auparavant multiplié les exercices afin d’être prêts à accomplir leur mission, le cas échéant.

Le sixième Bataillon d’infanterie marine aéroporté (6è BIMA) compte en moyenne 1000 hommes au Gabon depuis 1960, année de la signature des accords de défense entre ce pays et la France. La mission principale de ce détachement sera d’assurer la sécurité, en cas de menace, des 12.000 ressortissants français qui vivent au Gabon. Ces troupes françaises prépositionnées au Gabon sont également un dispositif stratégique pour d’éventuelles opérations menées dans d’autres pays d’Afrique comme le Tchad ou la Côte d’Ivoire. Le 6è BIMA pratique des entraînements sur le terrain particulier du Gabon et régulièrement des manœuvres en coopération avec l’armée gabonaise.

Certains officiers encadrant les 300 hommes qui arrivent au Gabon ont déjà participé à de nombreuses missions hors de la France, à l’instar du capitaine Mitnik qui a déjà servi en Côte d’Ivoire, en Bosnie, au Gabon et au Tchad et du capitaine Cognon qui a connu à deux reprises le théâtre de la Côte d’Ivoire et celui du Gabon où il a participé à l’accueil de ressortissants évacués du Tchad.

Corps militaire d’élite et plus ancienne des formations parachutistes français, le 1er RCP jouit d’une réputation d’efficacité et il fait l’admiration de tous les légionnaires. Il est composé de quatre compagnies de combat, une compagnie d’éclairage et d’appui, d’une compagnie de commandement et de logistique, une compagnie de base et d’instruction. Le 1er RPC déploie actuellement 300 parachutistes au Tchad et un commando d’une dizaine d’hommes en Afghanistan.


SUR LE MÊME SUJET
L’écrivain et ancien conseiller personnel de Jacques Chirac, Denis Tilliniac, est attendu à Libreville pour l’inauguration jeudi prochain de l’institut français du Gabon, ancien centre culturel français (CCF). Denis Tilliniac va lancer les activités du deuxième institut français en Afrique et le cinquième dans le monde après Paris, Pékin, Johannesburg et Londres. Le romancier va par ailleurs animer une conférence intitulée “racines spirituelles, héritage culturel“ qui traite de ses travaux récents sur le catholicisme. Dans ces recherches , il démontre le lien qui subsiste entre la culture et la religion, et la place de cette dernière. L’auteur du “Dictionnaire amoureux du catholicisme“ ...
Lire l'article
Un détachement des parachutistes des Forces françaises au Gabon (FFG) a honoré ce mercredi le défilé militaire commémorant le cinquante et unième anniversaire de l’accession du Gabon à la souveraineté internationale en présence du président de la République Gabonaise, Ali Bongo Ondimba, chef suprême des Armées. Cette année, ce détachement des FFG est la seule troupe venue d’un pays ami du Gabon. Le déploiement de ces FFG est l’illustration parfaite d’un partenariat qui lie les deux pays d’autant que des officiers gabonais sont formés en France. La France déploie des forces armées au Gabon depuis l'indépendance de ce pays en 1960 et ...
Lire l'article
Le ministre de la Défense doit présenter cet après-midi les évolutions du dispositif militaire français en Afrique aux députés de la commission des affaires étrangères. Au terme des évolutions en cours, liées à la rénégociation des accords de défense, on devrait compter moins de 5000 militaires sur le continent, contre 30.000 au moment des indépendances, dont on fête cette année le cinquantenaire. Concernant les forces de présence, trois pays sont concernés : Djibouti, Gabon et Sénégal. Au Sénégal, les forces françaises, en très forte diminution (de 1200 à 300) pourraient voir leur statut évoluer, avec la disparition programmée du 23ème ...
Lire l'article
Hervé Morin, le ministre français de la Défense est arrivé ce dimanche après-midi à Libreville par vol spécial, en vue de s’enquérir de la situation sur le terrain après l’accident d’un hélicoptère militaire de son pays samedi dans la nuit, au large des côtes gabonaises. A l’heure actuelle le bilan de ce crash est de 2 survivants, 2 morts et 6 disparus selon des sources officielles. Le ministre français devra donc, dans les prochaines heures, avoir des entretiens avec les responsables de l’Armée française au Gabon avant une rencontre avec le chef de l’Etat Omar Bongo Ondimba et un ...
Lire l'article
Le ministre français de la Défense, Hervé Morin, est attendu incessamment à Libreville après le crash, samedi, d’un hélicoptère militaire français au large de la capitale gabonaise. Les premières recherches auraient permis de repêcher trois soldats. L’appareil avait à son bord une dizaine de passagers. Selon les informations parvenues à GABONEWS, l’hélicoptère militaire français procédaient aux exercices dans le cadre des manœuvres conjointes franco-gabonaises qui se déroulent chaque année. Les causes de l’accident ne sont pas encore connues. Le Gabon abrite le 6ème Bataillon d’infanterie de marines (BIMa) de l’Armée française depuis le 1er décembre 1975. Les Troupes française au Gabon ...
Lire l'article
Alors qu'un détachement de 300 parachutistes du régiment de l'Ariège dont le colonel Frédéric Blachon, chef de corps du 1er régiment de chasseurs parachutistes, est encore pour deux mois au Tchad, qu'un groupe de commandos parachutistes d'une dizaine d'hommes est quant à lui toujours en Afghanistan, le 1er RCP envoie, par voie aérienne entre le 8 et le 25 janvier, 300 autres militaires au Gabon pour une mission de quatre mois. Depuis la signature en 1960 des accords de défense entre le Gabon et la France, cette dernière déploie un dispositif d'environ 1000 militaires dans ce pays d'Afrique. La mission principale de ...
Lire l'article
Le ministre gabonais de l'Intérieur, André Mba Obame, a affirmé vendredi qu'on faisait un "faux procès" à son pays quant à l'annulation du visa de l'avocat français Thierry Lévy qui voulait se rendre à Libreville, assurant que son dossier était "incomplet". Me Lévy devait se rendre à Libreville pour défendre cinq Gabonais incarcérés pour "propagande" après avoir réclamé des comptes sur la gestion financière de leur pays. Mais la police aux frontières à l'aéroport parisien de Roissy l'a "empêché" jeudi matin d'embarquer après l'annulation de son visa par l'ambassade du Gabon. "Une demande de visa ne peut pas seulement comporter un certificat ...
Lire l'article
Les militaires du Camp de Gaulle de Libreville, sous le commandement du général Réglat, ont célébré, lundi, la fête nationale française, dans l’enceinte de ce Camp, où l’événement a été marqué par un défilé militaire et une remise de médailles aux officiers, soldats gabonais et français, en présence des autorités gabonaises en tête desquelles le ministre de la Défense nationale, Ali Bongo Ondimba, le maire de Libreville, Jean-François Ntoutoume Emane, ainsi que de nombreuses hautes personnalités de la République et des membres du corps diplomatique accrédité à Libreville. Les français du Gabon, comme un seul homme, se sont mobilisés autour de ...
Lire l'article
Les élèves de terminales des différents établissements secondaires et techniques de la capitale gabonaise ne tiennent plus en place, tellement l’attente des délibérations est longue et stressante ; ils ont en effet pris d’assaut l’esplanade du lycée Nelson Mandela depuis 14 heures, site sur lequel les enseignants délibèrent encore. Pour l’heure, du lycée Nelson Mandela, de l’Ambassade du Nigeria jusqu’au portail de l’université Omar Bongo, des attroupements des futures bacheliers obstruent la circulation sur le boulevard Léon Mba. Aussi, certains parmi eux, sont sur le site depuis 11heures du matin bravant faim et soif, pour un seul et unique but, connaître ...
Lire l'article
Un premier contingent de 70 soldats camerounais de la force multinationale de la communauté économique et monétaire de l'Afrique centrale, a quitté mardi la capitale gabonaise à destination de Bangui, après deux semaines de formation sur les missions de l'infanterie au niveau compagnie et section en vue de satisfaire à la mission qui leur est impartie, celle de maintien de la paix, organisée par les forces françaises au Gabon, a constaté GABONEWS. Une deuxième troupe de 60 soldats devra aussi rejoindre jeudi en avion militaire de transport, pour s'imprégner totalement de leur mission. La FOMUC qui compte 500 hommes a ...
Lire l'article
L’écrivain Denis Tilliniac à Libreville pour l’inauguration de l’Institut français du Gabon
Un détachement des parachutistes de l’Armée Française invité d’honneur de la fête nationale gabonaise
Secret Défense: Il y aura bientôt moins de 5000 militaires français en Afrique
Gabon: Hervé Morin à Libreville après le crash d’un hélicoptère militaire français
Gabon: Hervé Morin attendu à Libreville après le crash d’un hélicoptère militaire français
Pamiers: 300 parachutistes du 1er RCP partent au Gabon
Avocat français empêché d’aller au Gabon: dossier incomplet selon Libreville
Gabon: Les Français du Gabon mobilisés pour la commémoration du 14 juillet
Gabon: Bac 2008: les résultats de Libreville attendus depuis 14 heures
Gabon: Un contingent camerounais de la FOMUC quitte Libreville pour Bangui en République Centrafricaine

Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...Loading...

Auteur/Source: · Date: 10 jan 2009
Catégorie(s): Monde
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>