- Bongo Doit Partir - http://www.bdpgabon.org -

Gabon: Crise à l’Education: la base de la CONASYSED rejette la décision du collège des paires de dénouer la grève

Les enseignants affilés à la Convention nationale des syndicats du secteur de l’éducation (CONASYSED), réunie en Assemblée générale ce samedi à Libreville ont refusé de reprendre les cours lundi prochain tant qu’il « n’y aura pas de preuves tangibles de la part du gouvernement ».

« La décision revient à la base. Elle seule peut décider de la reprise des cours et non pas le modérateur ou un représentant de la coalition », a déclaré Fridolin Mve Messa, membre du collège des pairs.

« Pas des cours si le gouvernement n’arrête pas avec sa politique de diversion et de corruption », a-t-il ajouté.

Le modérateur, Mbeang Essono, dans une déclaration lue à la RTG, a annoncé la reprise des cours fixée au lundi 12 janvier 2009. Cette déclaration a provoqué son départ de la coalition, de même qu’il failli être molesté par les enseignants en colère.

Selon la base, M. Mbeang Essono a fait la déclaration seul sans consulter la base à qui revient le dernier mot.

La CONASYSED exige l’intervention personnelle du chef de l’Etat Omar Bongo Ondimba, afin de dénouer une foi pour toute cette crise au sein de l’éducation nationale.

La CONASSYSED est en grève depuis le 6 octobre 2008, jour de la rentrée. Ils réclament la régularisation des situations administratives et l’harmonisation des salaires des enseignants recrutés avant et après 1991.
 


SUR LE MÊME SUJET
La grève illimitée d’une semaine, reconductible lancée par la convention nationale des syndicats du secteur de l’éducation (CONASYSED) ce lundi sur le territoire national pour réclamer « le rétablissement des salaires de neuf leaders syndicaux qui ont été suspendus arbitrairement » par le ministre de l'Education « sans notification et cela depuis trois mois », a été partiellement suivie dans les établissements de la capitale gabonaise. A Libreville la capitale gabonaise, ce lundi, on a pu constater dans certains établissements publics du secondaire comme du primaire que de nombreux enfants étaient en classe en compagnie de leurs enseignants. Cependant, certains ...
Lire l'article [1]
Le nouveau modérateur du collège des pairs de la Convention nationale des syndicats du secteur de l’éducation (CONASYSED), Alain Mouagouadi, au sortir de la séance de travail avec le gouvernement, ce mercredi, à Libreville, a déclaré au reporter de GABONEWS que « les enseignants sont d’accords avec le principe de suspendre la grève d’avertissement de trois jours, déclenché lundi dernier ». Au terme de la réunion de travail – enseignants gouvernement – l’on a noté une réelle volonté de renouer avec le dialogue de part et d’autre. Car, précise le modérateur, « cela fait trois mois que nous n’avons pas eu de réunion du ...
Lire l'article [2]
La Convention nationale des syndicats du secteur de l’éducation (CONASYSED), a déclenché lundi dernier, au terme d’une Assemblée générale, une grève d’avertissement de trois jours, afin d’amener le gouvernement à reconsidérer la plate forme revendicative des enseignants. Selon la base, « avec ou sans prime incitative à la fonction enseignante (PIFE) le mouvement tiendra jusqu’à mercredi ». En effet, pour les leaders de ce syndicat, les raisons d’être de ce mouvement sont d’amener le gouvernement à, entre autres, résoudre les préoccupations relatives au maintien des taux de vacation à 5000 francs, la reprise des réunions du comité de suivi du protocole d’accords gouvernement-enseignants. Les ...
Lire l'article [3]
La Convention nationale des syndicats du secteur de l'Éducation (CONASYSED), a menacé, lors de l’Assemblée générale du 26 mai dernier, d'observer un gèle de cours dans les différents établissements publics à travers une grève d'avertissement de 72 heures qu'elle entend entamer, dès le 31 mai prochain, si le dialogue avec le gouvernement n'a pas repris. Les enseignants fédérés au sein de la Convention Nationale des Syndicats de l'Education (CONASYSED) réunis à leur siège de la peyrie, ont menacé de faire à nouveau grève dans le but d'amener le gouvernement à réagir et à donner satisfaction totale à leurs doléances, afin d’abonder dans ...
Lire l'article [4]
Les enseignants adhérents à la Convention nationale des syndicats du secteur de l'éduction nationale (CONASYSED), réunis en Assemblée générale lundi à Libreville, ont décidé de reprendre leur mouvement de grève suspendue le 15 janvier dernier. Les enseignants accusent le gouvernement qui n’aurait pas respecté le protocole d’accord signé le 13 janvier 2009 et qui avait entraîné la suspension de la grève. « Rien n’a été fait depuis 5 mois. Nous avons laissé le temps au gouvernement pour traiter des situations administratives », a déclaré Ghislain Médard Mba, modérateur. La reprise des cours est conditionnée entre autres par le paiement effectif de la ...
Lire l'article [5]
Les enseignants de la Convention nationale des syndicats du secteur de l'éduction nationale (CONASYSED), réunis ce mercredi en Assemblée générale, ont décidé de suspendre leur long mouvement de grève en indiquant une reprise des cours pour ce jeudi. Selon les grévistes, cette grève sera définitivement levée le 25 mai prochain si le gouvernement honore ses promesses en payant toutes les primes signées dans le protocole d'accords. Cette suspension de grève a été faite à l'unanimité par tous les enseignants syndiqués, nommés la Base, à qui revient la décision finale. Le gouvernement a promis de dégager une enveloppe de 40 ...
Lire l'article [6]
Les syndicats gabonais de l’éducation, regroupés au sein de la convention nationale des syndicats du secteur de l'éducation (CONASYSED) et en grève depuis le 6 octobre, rejettent la menace du gouvernement de « couper » les salaires des enseignants grévistes affiliés cette confédération de syndicats de l'éducation en cas de non reprise des cours à l’échéance du 12 novembre.Exprimant leur satisfaction quant à la réussite de leur action, qui a paralysé le fonctionnement de la quasi-totalité des établissements scolaires (entre 60 et 70%), les grévistes réclament la régularisation de la situation administrative et financière de tous les enseignants, notamment l'harmonisation ...
Lire l'article [7]
Le chef de l’Etat gabonais a instruit le 30 octobre le ministère de l’Education nationale le déblocage immédiat d’une enveloppe de 5 milliards de francs CFA pour le paiement des rappels de solde des enseignants. Cette décision fait suite à la rencontre avec les enseignants fédérés au sein de la Convention nationale des syndicats du secteur de l’éducation, en grève depuis le 6 octobre, qui avait permis d’amorcer le dénouement de la crise. Au sortir de cette réunion, les syndicats des enseignants avaient déclaré qu’ils étaient prêts à lever le mot d’ordre de grève dès le paiement effectif des rappels. ...
Lire l'article [8]
La Convention nationale des syndicats du secteur de l’éducation (CONASYSED), en concertation avec la base ce lundi au siège provisoire de la Peyrie (3ème arrondissement de Libreville), a indiqué qu’elle maintient la grève. Face au durcissement du ton des grévistes et à l'attitude affiché par ces derniers, le premier ministre Jean Eyeghé Ndong, dans un communiqué rendu public dimanche, a appelé à une nouvelle réunion ce lundi à 15h. Les grévistes réclament l'harmonisation des salaires des enseignants recrutés avant et après 1991 et la régularisation des situations administrations et financières de tous les enseignants. Pour Fridolin Mve Mintsa, membre du collège des ...
Lire l'article [9]
La Convention nationale des syndicats du secteur éducation (CONASYSED), regroupant neuf des onze syndicats d'enseignants du public ayant appelé à la grève au Gabon, a qualifié mardi de ''fuite en avant'' la décision du Premier ministre, Jean Eyéghé Ndong qui appelait les enseignants à la reprise des cours jeudi prochain. ''C'est une fuite en avant. Nous ne reprendrons pas les cours jeudi. Nous préférons que nos salaires soient suspendus'', a déclaré à l'AGP Fridolin Mve Messa, membre du collectif joint mardi par téléphone. Dans un communiqué publié lundi, le chef du gouvernement Jean Eyéghé Ndong a annoncé la suspension des négociations avec ...
Lire l'article [10]
Education / La CONASYSED lance une grève d’une semaine, reconductible
Education / Les enseignants sont d’accords pour suspendre la grève d’avertissement, selon le modérateur de la CONASYSED
Education/ La CONASYSED a amorcé une grève d’avertissement de trois jours
Education / La CONASYSED veut entrer en grève le 31 mai prochain
Gabon: Education nationale / La CONASYSED de nouveau en grève
Gabon: La CONASYSED suspend sa grève de plus de 3 mois
Gabon: Crise à l’éducation nationale: la CONASYSED rejette la menace gouvernementale de suspension des salaires
Gabon : 5 milliards de FCFA pour dénouer la crise de l’éducation
Gabon: Crise à l’éducation / La CONASYSED en concertation avec sa base lundi, maintient la grève
Education : La CONASYSED qualifie ”de fuite en avant” la décision du Premier ministre