Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon: La mairie de Libreville en guerre contre les bars qui dérangent

Auteur/Source: · Date: 13 Jan 2009
Catégorie(s): Société

Les autorités de l’Hôtel de ville de Libreville ont lancé lundi, une opération visant à fermer tous les bars qui dérangent la quiétude publique. Cette opération qui vise à rétablir l’autorité de la municipalité est très contestée par les personnes qui s’estiment lésées.

Elle intervient après de nombreuses plaintes déposées par les populations vivant proche des débits de boissons et qui s’insurgent contre les nuisances sonores occasionnées par ces structures.

L’opération qui a commencé au quartier Ancienne Sobraga où plusieurs bars ont été fermés, parmi lesquels le célèbre ”Club Samuel Eto Fils”, s’effectue en présence des chefs de quartier.

« Les nouvelles autorités municipales sont soucieuses de préserver le domaine public, de veiller à ce que les citoyens gabonais vivent dans la tranquillité », a déclaré le 4ème maire adjoint de Libreville, Léandre Nzué.

La mairie de Libreville a entrepris depuis la fin du mois de septembre une vaste opération de destruction des marchés spontanés qui bordent les principaux axes de la capitale, gênent le trafic routier et la circulation des personnes.

La précédente équipe municipale avait déjà entrepris une opération semblable. Un succès qui fut de courte durée puisque les commerçants n’avaient mis que quelques mois pour réinvestir les lieux en dépit de l’interdiction. 


SUR LE MÊME SUJET
La mairie centrale de Libreville procède actuellement à l’arraisonnement des véhicules à usages de taxi dépourvus de numéros de portière valides et qui donnent le droit d’exercer dans le secteur du transport périurbain. Ce sont plus de cent cinquante (150) véhicules à usage de taxi qui ont été arraisonnés et stationnés dans les jardins de la mairie de de Libreville; une procédure qui oblige les propriétaires à s’acquitter des taxes en vigueur afin de mener à bien leur activité de transport. Selon les agents municipaux commis à cette opération, cette démarche vise à mettre hors de la circulation, tout taxi n’ayant pas ...
Lire l'article
Les services de la recette municipale de la mairie de Libreville sont sur le terrain depuis quelques jours pour faire la chasse aux transporteurs urbains qui ne se sont pas encore procurés leur vignette de portière, gage d’une liberté de circulation sur le territoire municipal. Cette opération intervient trois semaines après le lancement officiel de la mise en vente des numéros de portière (vignettes) pour taxi. Ainsi, les contrevenants doivent s’acquitter d’une amende de 50.000 francs CFA. Une somme à laquelle va s’ajouter respectivement 80.000 francs CFA et 150.000 francs CFA pour les taxis et les TM, pour acquérir la vignette. Il ressort ...
Lire l'article
Suspendue depuis quelques mois pour des raisons techniques, l’opération d’abattage des chiens errants a repris le 13 juillet à Libreville dans le 2e arrondissement. Fini le temps de répit pour les chiens errants de la capitale gabonaise. La municipalité de Libreville a repris le 13 juillet dans le 2e arrondissement l’opération d’abattage de ces animaux, vecteurs de maladies contagieuses et dangereux pour la population, qui avait été suspendue depuis plusieurs mois. «Cette opération avait été suspendue pour des raisons techniques, et je pense cette fois-ci, que cela ne va plus se reproduire, car toutes les dispositions sont prises ...
Lire l'article
La mairie de Port-Gentil a lancé jeudi, la chasse aux taxis, taxis-bus et autres véhicules à usage de transports en commun non détenteur des numéros de portière pour le compte de l’année 2010, rapporte vendredi le correspondant de l’AGP. Lancé déjà depuis plus de deux mois, la délivrance des numéros de portières aurait dû être terminée depuis longtemps, explique-t-on à l’hôtel de ville. Cette dernière a d’ailleurs lancé un appel la semaine écoulée pour inciter les retardataires à venu retirer leur vignette. Le délai imparti étant terminé, l’institution municipale est passée à la phase de répression. Les contrevenants voient leurs véhicules être placés en ...
Lire l'article
Amener les propriétaires de véhicules (taxis et particuliers) à assurer leurs moyens de déplacement est l’objectif de l’opération coup de poing amorcée depuis le 1er février 2010 par la Mairie de Libreville. Il s’agit pour les éléments de police municipale de réquisitionner systématiquement tous véhicules dépourvus d’assurance en bon et dû forme en circulation dans la capitale gabonaise. Après avoir constaté l’absence d’assurance sur plusieurs véhicules lors des contrôles de routine dans la capitale gabonaise les autorités municipales de la ville de Libreville ont décidé d’entamé depuis le 1er février 2010 une vaste opération coup de poing contre les propriétaires ...
Lire l'article
Après la diffusion d'un communiqué officiel il y a 7 mois, les services municipaux de Libreville sont descendus sur le terrain depuis la semaine dernière pour vérifier l'effectivité des exigences sanitaires dans les débits de boissons de la capitale. Chaque établissements qui ne se sera pas doté de toilettes et de lavabos modernes devra payer une amende allant de 50 000 à 150 000 francs CFA pour bénéficier d'un sursis d'un mois pour se conformer aux nouvelles règles sanitaires. Après l'opération de déguerpissement des commerçants ambulants et d'enlèvement des épaves de véhicules, la mairie de Libreville s'est attelée aux normes d'hygiènes ...
Lire l'article
Le sous-préfet de Mounana, Didier Six Ekogha Nguéma, a décidé d’interdire aux élèves la fréquentation des bars et débits de boisson, avant, pendant et après les cours, a constaté le correspondant local de l’AGP. Cette décision est assortie d’une menace d’exclusion temporaire ou définitive de l’établissement pour tout élève pris en flagrant délit. Mounana compte trois écoles primaires et deux collèges dont un privé. Au total, un peu plus de trois cents adolescents et de 13 à 20 ans y fréquentent. Les populations de la localité interprètent diversement cet arrêté sous préfectoral. Si les parents s’en félicitent,parce que leurs enfants rentrent désormais tôt et se ...
Lire l'article
Réunis au sein du Syndicat national des commerçants (SYNACOM), des commerçants ont marché ce lundi à Libreville, de l'ancienne gare routière au palais de la Présidence de la République, en signe de protestation contre la destruction jugée « abusive » des marchés spontanés. « Nous ne sommes pas contre la destruction des marchés, mais nous voulons des sites pour vendre », a scandé Mme Jeanne Lemandou, la présidente du SYNACOM, qui a déploré la soudaineté de l’action. « Nous n'avons pas été avertis », a-t-elle affirmé. Les commerçants ont demandé l'ouverture de négociations avec le Maire de Libreville qui, selon une ...
Lire l'article
Les commerçantes du quartier Nzeng-Ayong, dans le 6e arrondissement de Libreville ont brûlé mardi, des objets de toutes natures sur la voie express, au niveau du feu tricolore de ce quartier pour protester contre le déguerpissement brutal effectué par les agents municipaux.Ces commerçants déguerpis occupaient anarchiquement certains trottoirs, causant l'embouteillage et l'insalubrité au feu tricolore et au rond point de Nzeng-Ayong. D'après les autorités compétentes, les occupants de cette zone avaient été avertis et il est question désormais de détruire les petits marchés qui encombrent les abords des routes et de les obliger à occuper les marchés construits par la mairie ...
Lire l'article
Lancée le 12 avril dernier pour les deux semaines précédant le scrutin du 27 avril prochain, la campagne électorale fait place à Libreville à une véritable course aux électeurs. Les différents candidats de la majorité, de l’opposition comme les indépendants sillonnent leurs circonscriptions respectives pour rallier les électeurs à leur candidatures à coups d’arguments et de contre arguments. Les projets de société en lice au quatrième arrondissement de Libreville pour le compte du Rassemblement pour le Gabon (RPG), présenté par la tête de liste de ce parti, Alain Aléwina, a axé ses arguments les projets réalisés par son parti ...
Lire l'article
La mairie de Libreville ‘’en guerre’’ contre les taxis hors-la loi
La mairie en guerre contre les transporteurs urbains non immatriculés
Gabon : Libreville en guerre contre les chiens errants
La mairie de Port-Gentil va en guerre contre les taxis n’ayant pas de nouveaux numéros de portières
La Mairie de Libreville déclare la guerre aux véhicules non assurés
Gabon : Bars sans toilettes, le nouveau trésor de la mairie de Libreville
Gabon: Haut-Ogooué/Mounana:la fréquentation des bars et débits de boisson interdite aux élèves(sous-préfet)
Gabon: Les commerçants marchent pour protester contre les actions de la Mairie de Libreville
Gabon: Les commerçantes de Nzeng-Ayong protestent contre le déguerpissement brutal de la mairie
Gabon : Guerre ouverte pour les candidats à la mairie de Libreville


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 13 Jan 2009
Catégorie(s): Société
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*