Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon / Le gouvernement et la CONASYSED font adouber leur protocole d’accord par le Chef de l’Etat

Auteur/Source: · Date: 14 Jan 2009
Catégorie(s): Société

Le collectif des responsables de la Convention nationale des syndicats du secteur de l’éducation (CONASYSED) et les membres du gouvernement concernés, conduits par le Premier ministre, sont allés à la présidence de la République donner force et crédibilité à leur engagement de sortie de crise autour du président Bongo Ondimba ce mardi 13 janvier, à l’issue de la séance de travail décisive du lundi soir qui a abouti à l’adoption d’un protocole d’accord.

Les belligérants, de la crise ayant considérablement paralysé le déroulement normal de l’année scolaire 2008-2009 au Gabon, ont paraphé hier en présence du Chef de l’Etat, chacun selon sa responsabilité, le document des résolutions finales adoptées lundi pour une sortie définitive de crise, après plus de 3 mois de perturbations du programme national d’enseignement, via les grèves d’enseignants et des élèves. Pourtant l’année académique à laquelle est soumis ledit programme devrait s’étendre en principe au mois de juin ; soit 9 mois, congés compris.

Saisissant l’opportunité de cette rencontre tripartite, les membres de la CONASYSED par le biais de leur modérateur, Alain Mouagouadi, ont présenté publiquement leurs excuses au président Omar Bongo Ondimba et à la nation gabonaise entière, pour les désagréments causés par ce mouvement de revendications qui aura atteint une intransigeance considérable, parfois dans l’indifférence des interventions des plus hautes autorités de l’Etat et prenant en otage les élèves privés de cours.

Ainsi, en termes de résolutions inhérentes à l’amélioration des conditions de vie et de travail des enseignants, le Gouvernement et la CONASYSED se sont accordés, entre autres, pour que l’allocation de rentrée scolaire passe, dès septembre 2009, de 25000 à 62000FCFA par enfant scolarisé de 6 à 16 ans ; la prime de transport, dès la fin du mois de janvier en cours, passera de 17000 à 35000FCFA. Par ailleurs, concernant l’octroi des parcelles à tous les enseignants, une commission conjointe, CONASYSED/Ministère de l’Habitat, a été mise sur pied au même titre qu’une mutuelle à créer.

Dans la même optique, le chapitre de la situation administrative et financière des enseignants s’est soldé par la décision d’accélérer la régularisation des situations administratives des uns et des autres par la mise en place d’un guichet spécial, dès le 14 de ce mois de janvier, qui sera constitué des agents publics et des membres de la Convention national des syndicats du secteur de l’éducation. L’objectif de ce guichet est d’aboutir à la codification, la validation et la ventilation de tous les textes des enseignants au guichet unique pour la fin du mois de février prochain.

Le remplacement de 29 auxiliaires considérés comme démissionnaires, la mise en place des centres de gestion des ressources humaines dans les ministères du secteur de l’Education, font également partie des grandes lignes desdites résolutions, ajoutés à la question du paiement en cours des rappels, dont la majoration de l’enveloppe la hisse à 40 milliards de francs.

Ces nombreuses résolutions jugées satisfaisantes par les revendicateurs ont ainsi constitué la matérialisation d’un dénouement efficient de la crise de ce secteur. Mais le premier ministre Jean Eyeghe Ndong est revenu sur la considération du temps perdu et de nombreux sacrifices consentis par le gouvernement de la République pour tenir les enseignants en éveil face à leur responsabilité de conduire l’année académique normalement à son terme, compte tenu de tous les paramètres y afférents.

Plus que jamais convaincu de l’efficacité des vertus du dialogue en vue des sorties de crises, le président Omar Bongo Ondimba, faisant parler une fois de plus son « arme redoutable » qu’est le pardon, a recommandé à toutes les parties impliquées dans la gestion de ce mouvement d’humeur, de tout mettre en œuvre pour parvenir à l’application effective du protocole qui a été adopté et signé de commun accord.

SOURCE : Gabon – Presse Présidentielle
 


SUR LE MÊME SUJET
Réunie ce jeudi en Assemblée générale extraordinaire pour examiner la situation de la grève d’avertissement entamée depuis le 11 avril dernier suite à l’arrêt des négociations avec le Ministre de l’Education nationale, la Convention Nationale des Syndicats du Secteur Education (CONASYSED), qui demande désormais l’intervention du Chef de l’Etat a décidé de durcir le ton à l’approche des examens de fin d’année. Interrogé par GABONEWS, Fridolin Mvé Messa, membre du collège des pairs de la CONASYSED a indiqué que cette décision découle du mutisme et du mépris affichés par le gouvernement. « Comment comprendre qu’en dépit de l’effectivité du ...
Lire l'article
Au Gabon la Convention nationale des syndicats du secteur de l’éducation (Conasysed) s’est inquiété le 9 janvier 2010 suite au non respect par le gouvernement gabonais des engagements pris lors de la signature de l’acte additionnel du protocole d’accord du 14 décembre 2009. Parmi ces engagements la non mise en place du comité de suivi des négociations dont elle attend la composition cette semaine afin de ne rentrer à nouveau en grève. Va-t-on replonger dans une nouvelle crise au sein du secteur de l’éducation ? La question brûle depuis le 9 janvier les lèvres de milliers de parents d’élèves à la ...
Lire l'article
Les Enseignants réunis au sein de la Convention nationale des syndicats du secteur de l’éducation (CONASYSED) et le gouvernement gabonais ont procédé ce mardi à la présidence de la République, à la signature d’un protocole d’accords de sortie crise, dans ce secteur qui connaît des soubresauts depuis plus de trois mois. Cette signature, qui fait suite à la rencontre qui a eu lieu lundi entre le premier ministre Jean Eyeghé Ndong, son gouvernement et la CONASYSED, a eu lieu en présence du président de la République Omar Bongo Ondimba, garant des institutions. Ces accords permettent ainsi à terme, entre autres, l’amélioration ...
Lire l'article
Les Enseignants réunis au sein de la Convention nationale des syndicats du secteur de l’éducation (CONASYSED) et le gouvernement gabonais ont procédé ce mardi à la présidence de la République, à la signature d’un protocole d’accords de sortie crise, dans ce secteur qui connaît des soubresauts depuis plus de trois mois. Cette signature, qui fait suite à la rencontre qui a eu lieu lundi entre le premier ministre Jean Eyeghé Ndong, son gouvernement et la CONASYSED, a eu lieu en présence du président de la République Omar Bongo Ondimba, garant des institutions. Ces accords permettent ainsi à terme, entre autres, l’amélioration ...
Lire l'article
Une nouvelle grève des enseignants pour lundi est la principale résolution de l’Assemblée générale des enseignants regroupés au sein Convention nationale des syndicats du secteur éducation (CONASYSED ) organisée samedi à Libreville. « Nous rentrons à nouveau en grève générale illimitée parce qu’il n’y a pas d'avancées significatives dans les négociations entamées depuis trois semaines avec le Gouvernement. La majorité des points ont été rejetés », a justifié Dominique Bertin Boussamba ajoutant que : « le service minimum sera assuré par le personnel administratif ». Pressentant cette nouvelle situation le gouvernement par son porte-parole, René Ndemezo'Obiang est monté au créneau vendredi, ...
Lire l'article
Le porte parole du gouvernement, René Ndemezo Obiang, a annoncé mercredi à Libreville, à l’occasion d’un point de presse, la volonté manifeste du gouvernement à renégocier avec les enseignants membres de la Convention nationale de syndicat du secteur de l'éducation (CONASYSED), afin de résoudre les problèmes qui ont entraîné la grève qui perdure depuis près d'un mois et paralyse l’éducation nationale. " Je vous ai dit que si nous avions adopté cette décision, c'est parce que nous regrettions de ne pas constater du côté de la CONASYSED, la volonté de suspendre le mouvement de grève, malgré la détermination du gouvernement ...
Lire l'article
La Convention nationale des syndicats du secteur de l’éducation (CONASYSED) a sollicité mardi à Libreville, l'intervention personnelle du chef de l'Etat gabonais, Omar Bongo Ondimba, qui pourra permettre d’arbitrer et trouver une issue à cette crise qui paralyse l’éducation nationale. Les enseignants ont sollicité l'intervention du président, Omar Bongo Ondimba, afin de les aider à accéder aux revendications. « La CONASYSED réclame l'harmonisation des salaires des agents recrutés avant et après 1991, ainsi que la régularisation de la situation administrative des agents du secteur de l'Education, nous sollicitons l'arbitrage du chef de l'Etat », a déclaré Fridolin Mvé Mitsa dans ...
Lire l'article
Les négociations qui ont repris lundi entre le gouvernement et la Convention nationale des syndicats du secteur de l’éducation (CONASYSED) à Libreville ont à nouveau abouti sur du surplace au point que la grève reste d’actualité, a-t-on appris mardi. Le premier ministre, Jean Eyeghe Ndong, a demandé à la CONASYSED de lever le mouvement de grève en attendant que les solutions soient trouvées. Proposition qui a été rejetée par les membres de la CONASYSED qui réclament au gouvernement l'harmonisation des salaires des enseignants recrutés avant et après 1991 et la régulation des situations administratives. M. Jean Eyeghé Ndong a déploré ...
Lire l'article
Les négociations de sorties de crise à l’Education menées entre le gouvernement et la Convention nationale des syndicats du secteur de l’éducation (CONASYSED), vendredi dans l’après midi se sont achevées sans de véritables avancées. Interrompues par le gouvernement à la suite de l’annonce des enseignants de durcir le ton, les négociations ont repris vendredi sous la demande des enseignants, lesquels refusent toujours de reprendre les cours au sortir de cette énième rencontre avec les autorités du pays. Pour le premier ministre, Jean Eyeghe Ndong, la suspension de la grève permettrait de poursuivre les pourparlers dans la sérénité. Les ...
Lire l'article
La Convention nationale des syndicats du secteur de l’éducation réunie en Assemblée générale mercredi à Libreville, a décidé de maintenir son mouvement de grève malgré l'ultimatum prononcé par le gouvernement gabonais lundi dernier. « Nous ne pouvons pas reprendre le travail tant que le gouvernement ne revient pas sur la décision de suspendre les négociations avec la CONASYSED », a déclaré Fridolin Mve Mintsa, secrétaire générale du Syndicat de l’Education nationale (SENA). « Nous pensons que le gouvernement ne fait qu'une fuite en avant. La CONASYSED a accepté d’entrer en négociation après la création de la commission générale. Nous sommes surpris ...
Lire l'article
Grève de la CONASYSED: les enseignants durcissent le ton et sollicitent l’Intervention du Chef de l’Etat
Le gouvernement gabonais dos au mur, la Conasysed s’inquiète
Gabon: Le Gouvernement Gabonais et la CONASYSED signent un protocole d’accords de sortie de crise à l’éducation nationale
Gabon: Le Gouvernement Gabonais et la CONASYSED signent un protocole d’accords de sortie de crise à l’éducation nationale
Gabon: CONASYSED / Gouvernement : rebelote pour une grève
Gabon: Le gouvernement réinvite la CONASYSED à suspendre la grève
Gabon: La CONASYSED veut désoamais l’intervention du chef de l’Etat Omar Bongo Ondimba
Gabon: 5ème round des rencontres Gouvernement-CONASYSED: pas toujours de solutions de sortie de crise
Gabon: Grève à l’Education: pas d’avancée au sortir des négociations entre la CONASYSED et le gouvernement
Gabon: La CONASYSED maintient son mouvement de grève malgré l’ultimatum du gouvernement


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 14 Jan 2009
Catégorie(s): Société
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*