Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon : Le gouvernement de « large ouverture » est en place

Auteur/Source: · Date: 15 Jan 2009
Catégorie(s): Politique

Le premier ministre Jean Eyeghé Ndong a rendu public le 14 janvier la composition du nouveau gouvernement composé de 48 membres. On note l’entrée de l’opposition avec l’Union gabonaise pour la démocratie et le développement (UGDD, de la société civile et quelques vieux chevaux de retour. L’essentiel du Cabinet Eyeghé Ndong II est en place.
Attendu par toute la nation depuis le 31 décembre 2008, le nouveau gouvernement a été rendu public le 14 janvier à 21 h par le premier ministre Jean Eyéghé Ndong. Pensé par le Chef de l’Etat, déçu par le Cabinet Eyéghé Ndong II, comme un gouvernement de combat pour soustraire les Gabonais de la précarité grâce à l’exécution de son projet de société, sa composition est à l’opposée de ce schéma puisque l’ancien gouvernement est toujours en place.

Ce gouvernement dit de large ouverture, de mission et dont l’objectif est d’être plus conquérant que les précédents gouvernements de Jean Eyéghé Ndong n’a enregistré qu’un minima d’ouverture avec six nouvelles personnalités. Dépourvus d’envergure politique, les nouveaux ministres ne sauront rediriger l’action gouvernementale dans bonne direction pour vaincre l’inertie décriée par le chef de l’Etat le 31 décembre et admise par le premier ministre. A quoi aura servi ce remaniement ?

En maintenant une équipe gouvernementale qu’il a critiqué ouvertement dans son discours du 31 décembre, le Président a sans doute douché les attentes des gabonais, donnant le sentiment qu’il ne pouvait pas donner un coup de pied à la fourmilière pour nettoyer la maison Gabon et remettre les choses à l’endroit.

Composé de 49 ministres, Premier ministre compris, on y dénombre 3 vice-Premiers ministres, 3 ministres d’Etat, 28 ministres et 14 ministres délégués, le nouveau gouvernement est sans réelle surprise pour l’opinion nationale et ne comporte aucune innovation spectaculaire.

Si oui, l’entrée au gouvernement de l’UGDD avec la nomination de son secrétaire général Sylvestre Ratanga au ministère des Transports, celle d Anaclet Bissielo et de Maitre Meré, pour le compte de la société civile, respectivement comme ministre du Développement, de la Performance publique, de la Prospective et de la Statistique et ministre délégué aux Eaux et Forêts. Enfin la nomination de l’ancien président du Conseil national de la communication(CNC), François Enghonga Owono au rang de ministre d’Etat en charge du Travail, de l’Emploi, de la Prévoyance sociale et des Relations sociales, François.

Neuf personnalités font leur entrée dans ce gouvernement : Francois Eghonga Owono (Travail et Prévoyance sociale), Sylvestre Ratanga(Transpots), Anaclet Bissielo (Développement et Performance publique), Piertte Djouassa(Justice), Yolande Biket(Tourisme), Franck Emmanuel Isauzé Ngondet(Energie), Maitre Meré (ministre délégué aux Eaux et Forêts), Théophile Mba Ndem (ministre délégué à l’Enseignement Supérieur), Paul Bondoukou Latha
(ministre délégué à l’environnement)

Par contre les personnalités suivantes quittent le gouvernement : Dieudonné Pambo (Enseignement Supérieur), Albert Ondo Ossa (Recherche Scientifique), Jean Boniface Assélé (Transports), Gisèle Laure Eyang Ntoutoum (ministre délégué chargé des relations avec le parlement).

Premier ministre chef de gouvernement Jean Eyeghé Ndong

Vice-premiers ministres

Vice- premier ministre, ministre de l’environnement, de la protection de la nature et du développement durable, Georgette Koko.

Vice- premier ministre, ministre de la culture des arts et de l’Education populaire, Paul Mba Abessole.

Vice- premier ministre, ministre du contrôle d’Etat, des inspections de la lutte la corruption et de l’enrichissement illicite, Honorine Dossou Naki.

Ministres d’Etat

Ministre d’Etat, ministre des Mines et du Pétrole, des Hydrocarbures, de l’Energie, des Ressources hydrauliques, Casimir Oyé Mba.

Ministre d’Etat, ministre des Affaires Etrangères, de la Coopération, de la Francophonie et de l’Intégration régionale, Paul Toungui.

Ministre d’Etat, ministre du Travail, de l’Emploi, de la Prévoyance sociale et des Relations sociales, François Enghonga Ewono.

Ministres

Ministre de la Santé et de l’Hygiène publique Idriss Ngari.

Ministre de la Marine marchande, de la Navigation intérieure et des Equipements Portuaire, Jacques Adiahenot.

Ministre de l’Aménagement du territoire et de l’Evaluation des politiques
publiques, Pierre Claver Maganga Moussavou.

Miinistre de la Défense, Ali Bongo Ondimba

Ministre des Transports et de l’Aviation civile, Sylvestre Ratanga

Ministre de l’Intérieur, des Collectivités Locales, de l’Immigration et de la Sécurité chargé de la protection civile, André Mba Obame.

Ministre de l’Enseignement Technique, de la Formation Professionnelle et de l’Insertion professionnelle des jeunes, Professeur Pierre André Kombila.

Ministre de la Justice Garde des Sceaux, Pierrette Ndjouassa

Ministre de la Décentralisation et de la Politique de la ville, Richard Auguste Onouviet

Ministre de l’Economie forestière, des Eaux et de la pêche, Emile Doumba

Ministre de la Jeunesse, des Sports et des Loisirs chargé de la vie associative, porte parole du gouvernement René Ndemezo’o;

Ministre de l’Agriculture de l’Elevage et de la Sécurité alimentaire et du développement rural, Paul Biyoghé Mba

Ministre de l’Energie et des Ressources Hydrauliques et des Energies Nouvelles, Franck Emmanuel Isauzé Ngondet

Ministre des Relations avec le parlement et les Institutions constitutionnelles, Martin Mabala

Ministre auprès du premier ministre chargé de la coordination et du suivi de l’Action gouvernementale, Jean François Ndongou.

Ministre de la Famille, de la Promotion de la femme et de la protection de la Veuve et de l’orphelin, Angélique Ngoma

Ministre de l’Economie des Finances du Budget et de la Programmation des investissements chargé de la privatisation, Blaise Louembe.

Ministre de l’Education nationale et de l’instruction Civique, Michel Menga M’essone

Ministre des Affaires sociales de la solidarité et de la lutte contre le sida, Denise Mekam’ne,

Ministre de la Communication, de la Poste, des Télécommunication et des nouvelles Technologies, de l’Information, Laure Olga Gondjout

Ministre des Travaux publics des Infrastructures et de la Construction Flavien Nzengui Nzoundou

Ministre des Petites et moyennes entreprises et de la Lutte contre la Pauvreté, Vincent Essono Mengué

Ministre du Développement, de la Performance publique, de la Prospective et de la Statistique Anaclet Bissiélo

Ministre du Logement de l’Habitat et de l’Urbanisme, Josué Mbadinga

Ministre du Commerce et de la Promotion de l’Industrie chargé du NEPAD, Patrice Tonda

Ministre du Tourisme et des Parcs Nationaux, Yolande Biket

Ministre de la Fonction Publique, Alain Mensah Zoguelet

Ministre de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique et du développement Technologique Fabien Ovono Ngoua

Ministres délègues

Ministre délégué auprès du Vice-premier ministre, ministre de l’environnement, de la protection de la nature et du développement durable et de la protection de la nature, Paul Bondoukou Latha

Ministre délégué auprès du ministre d’Etat, ministre des Mines et du Pétrole, des hydrocarbures, de l’Energie et des ressources hydrauliques, Sylvain Momoadjambo

Ministre délégué auprès du ministre d’Etat, ministre des affaires étrangères, de la Coopération, de la Francophonie et de l’Intégration régionale, Noel Nelson Messone

Ministre délégué auprès du ministre d’Etat, ministre de travail de l’Emploi de la prévoyance sociale et des relations sociales, Norbert Diramba

Ministre délégué auprès ministre de la Marine marchande de la Navigation intérieure et des Equipements Portuaire, Christ Nguembi

Ministres délégués auprès ministre de l’Economie des finances du Budget et de la Programmation des investissements chargé de la privatisation, Charles Mba et Solange Mabignath

Ministre délégué auprès du ministre de la Performance Publique, de la Prospective et de la statistique, Hugues Alexandre Barro Chambrier

Ministre délégué auprès du ministre de la Santé et de l’Hygiène publique, Philipe Nzengué Mayila

Ministre délégué auprès du ministre de l’Intérieure, des Collectivitéslocales, de l’Immigration et de la Sécurité chargé de la protection Civile, Jean Marie Koumba Souvi

Ministre délégué auprès du ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche scientifique et du Développement Technologique, Théophile Mba Edeme

Ministre délégué auprès du ministre de l’Economie Forestière des Eaux, de la Pêche, Célestin Bayogha et maitre Fabien Méré

Ministre délégué auprès du ministre de la Décentralisation et de la Ville, Alexie Boutamba


SUR LE MÊME SUJET
Voici la liste du nouveau gouvernement gabonais rendue publique vendredi soir à la première chaîne de télévision nationale: 1-Premier ministre, chef du gouvernement, M. Paul Biyoghé Mba (confirmé) 2-Ministre de l’Equipement, des infrastructures et de l’aménagement du territoire, Pr. Léon Nzouba (ancien) 3-Ministre de la Justice, Garde des sceaux, Mme Ida Reteno Assonouet (nouveau) 4-Ministre des Affaires étrangères, de la coopération internationale, de la Francophonie, M. Paul Toungui (ancien) 5-Ministre de la Jeunesse, des sports et de loisirs, M. René Ndemezo’Obiang (ancien) 6-Ministre du Travail, de l’emploi et de la prévoyance sociale, porte-parole du gouvernement, Mme Angélique Ngoma (ancien) 7-Ministre de l’Intérieur, de ...
Lire l'article
Le Premier ministre gabonais a rendu public mercredi dans la nuit, la composition du nouveau gouvernement de mission qui compte 48 ministres (sans le PM) contre 42 dans la précédente équipes. Selon M. Eyeghe Ndong, le gouvernement est caractérisé par la présence des hommes neuf, et aura pour principale mission, d’appliquer le programme de société du président de la République sous lequel il avait réélu en novembre 2005. Premier ministre : Jean Eyeghe Ndong, Vice-premier ministre, ministre de l’environnement de la protection de la nature et du développement durable, Georgette Koko (ancienne) Vice-premier ministre, ministre de la Culture, des arts, de l’éducation populaire, ...
Lire l'article
Le premier Ministre Jean Eyeghé Ndong a officiellement installé ce jeudi dans leur fonction, les nouveaux membres du gouvernement dont les nominations ont été rendues publiques mercredi soir à Libreville. Tour à tour le chef du gouvernement à procéder à l’installation des ministres qui faisaient leur entrée pour la première fois au gouvernement et ceux qui faisaient leur retour. Il a donc renvoyé à leur fonction: Le Ministre d’Etat, Ministre du Travail, de l’Emploi, de la Prévoyance sociale et des Relations sociales: François Engongah OWONO Le Ministre des Transports et de l’Aviation civile: Sylvestre RATANGA Le Ministre de la Justice ...
Lire l'article
Le nouveau gouvernement gabonais rendu public ce vendre soir est conduit par le Premier – ministre et Chef du Gouvernement, Jean EYEGHE NDONG. Vice - Premier Ministre, Ministre du Contrôle d’Etat, des Inspections, de la Lutte contre la Corruption et l’Enrichissement illicite: Honorine DOSSOU NAKI (Reconduite) Vice premier Ministre, Ministre de la Culture et des Arts de l’Education populaire, de la Refondation et des Droits de l’Homme: Paul MBA ABESSOLE (Reconduit) Vice premier Ministre, Ministre de l’Environnement, de la Protection de la nature: Georgette KOKO(Reconduite) Ministre d’Etat, Ministre du Travail, de l’Emploi: François Engonga OWONO (Retour) Ministre d’Etat, Ministre du pétrole, des Hydrocarbures: Casimir ...
Lire l'article
La première chaîne de télévision nationale (RTG1) a annoncé vendredi soir au cours du journal télévisé de 20 heures, un remaniement imminent du gouvernement. Ce cabinet devrait être, à nouveau, conduit par l’actuel premier ministre, Jean Eyéghé Ndong, comme l’avait indiqué le président Omar Bongo, lors de son message à la nation, le 31 décembre 2008, à l’occasion du nouvel an. Le chef de l’Etat s’était prononcé en faveur d’un « gouvernement de large ouverture » en « invitant tous les chefs des partis politiques à faire des propositions de personnalités, chefs de partis ou membres susceptibles de faire partie ...
Lire l'article
Le Mouvement de redressement national (MORENA unioniste, majorité présidentielle), pourrait entrer dans le futur gouvernement de « large ouverture », en cas de proposition du chef de l'Etat gabonais, Omar Bongo Ondimba, selon les responsables du parti qui ont animé une conférence de presse ce mercredi dans la capitale gabonaise. « Nous entendons l'appel du Chef de l'Etat. Mais cela sera précédé des propositions concrètes de relance du pays », a déclaré à la presse le secrétaire général du parti Bienvenu Mauro Nguema. « Pour l'instant, nous faisons des réserves », a indiqué le secrétaire général du parti. « Nous n’allons ...
Lire l'article
Le président gabonais, Omar Bongo Ondimba, a annoncé mercredi à Libreville la formation d'un gouvernement de large ouverture, dans un message à la nation à l'occasion de la fin de l'année 2008. ''Je demande au Premier ministre de me faire des propositions dans un esprit d'ouverture pour une nation soudée et solidaire'', déclare M. Bongo Ondimba, soulignant que ''ce gouvernement, je le veux de large ouverture''. ''J'invite tous les chefs de partis politiques à me proposer des personnalités susceptibles de faire partie de cette nouvelle équipe'', ajoute le chef de l'Etat, précisant que cette volonté d'ouverture n'est pas une façon de méconnaître ...
Lire l'article
Dans son traditionnel discours à la Nation l’occasion du nouvel an, le président Bongo Ondimba a annoncé la formation dans les semaines qui viennent d’un gouvernement de large ouverture animé par« des hommes et des femmes de bonne volonté ». Le gouvernement de "mission" que conduit le premier ministre Jean Eyéghé Ndong, que le chef de l'Etat avait souhaité resserré pour traduire dans les faits son projet de société a-t-il échoué ? Le président gabonais, Omar Bongo Ondimba, a annoncé dans son message de vœux à la Nation, le 31 décembre à 20h, la formation prochaine d’un "gouvernement de large ouverture". "Ce ...
Lire l'article
Gabon: Composition du nouveau gouvernement gabonais
Le gouvernement gabonais a été remanié mardi soir à l'issue du traditionnel Conseil des ministres, par décret présidentiel. Selon le communiqué officiel du gouvernement rendu public, mercredi matin, le gouvernement de Jean Eyeghe Ndong remanié est marqué par les départs de Mouiri Boussougou, ministre délégué au Transport et à l'Aviation civile et de Faustin Boukoubi, ancien ministre de l'Agriculture et du Développement rural, élu Secrétaire général du Parti démocratique gabonais (PDG-au pouvoir) le 21 septembre dernier à l'issue du Congrès de ce parti majoritaire qui fêtait les 40 ans de sa création. Voici la composition du nouveau gouvernement gabonais nommé par ...
Lire l'article
RUMEUR récurrente ces derniers mois, le gouvernement Jean Eyéghé Ndong a été remanié hier soir suite à un décret du président de la République. Un changement marqué, primo, par deux départs, ceux de Faustin Boukoubi (Agriculture), désigné à l'issue du dernier congrès secrétaire général du PDG, et de Dieudonné Mouiri Boussougou (Transports). Secundo, par quatre arrivées dont celle à l'Economie, aux Finances, au Budget' et à la Privatisation de Blaise Loembé (remplacé au poste de trésorier payeur général par Fidèle Missi). Tertio, par un jeu de chaises musicales dont Paul Toungui, désormais chef de la diplomatie gabonaise, est la principale ...
Lire l'article
Liste du nouveau gouvernement gabonais
Gabon: Politique : Le gouvernement “de mission” dirigé par Jean Eyeghe Ndong
Gabon: Les nouveaux membres du gouvernement officiellement installés ce jeudi
Gabon: Liste des Membres du nouveau gouvernement Gabonais rendue publique mercredi soir (Officiel)
Gabon: Politique: les gabonais dans l’attente du gouvernement de « large ouverture »
Gabon: Le MORENA Unioniste pourrait entrer dans le futur gouvernement de « large ouverture »
Gabon: Politique : Omar Bongo Ondimba annonce la formation d’un gouvernement de large ouverture
Gabon : Bongo veut un gouvernement de large ouverture et conquérant
Gabon: Composition du nouveau gouvernement gabonais
Gabon: Le gouvernement remanié

Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 15 Jan 2009
Catégorie(s): Politique
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

2 Réponses à Gabon : Le gouvernement de « large ouverture » est en place

  1. Bobo

    16 Jan 2009 a 00:06

    Finalement, Mengara avait raison de dire à Bongo de mettre son ouverture dans le trou qu’il veut. C’est quoi cette rigolade? Ouverture? De Quoi? C’est où? De qui se moque-t-on?

  2. Yvan D.

    15 Jan 2009 a 08:37

    les dirigeants gabonais en faite les soit disant gouvernants y compris leur chef prennent les gabonais pour des personnes sensees ou pour des animaux.Quand on decide de sanctionner ou d’avouer les insuffisances d’une equipe,on la punie et s,amuse a jouer avec les intelligences des individus qui pensent du bien de leur pays n’y vivant pas pour certaines raison bien definies:etudes travail exil etc… Et audela meme pour les gabonais vivant au GABON que notre tres Mr “LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE” veut et s’intruise a detruire.Mais comment voulons nous que les choses avancent mais nous n’agissons pas dans ce sens d’idee?nous remarquions les faiblesse d’une equipe depuis tant nombre d’annees mais ce sont tjrs les memes qui reviennent et rien ne change?Que veut reellement BONGO pour notre GABON?Tant de choses qui incite a un certain repis a l’encontre des dirigeant.Que devons nous faire?
    NB:nous devions omettre de souligner somethings:qu’est-ce que signifie l’entree de l’UGDD au gouvernement?et pourtant nous avions lu un declaration du president de ce parti qui disait n’avoir aucune intention de rentrer dans ce gouvernement et ne devra jamais y participer.Ou encore ca ete un de leur tres grand coup d’achat des consciences ou de duperie???????

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*