Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon: Politique : “Deux dissidents” de l’UGDD effectuent leur entrée au sein du gouvernement d’ouverture

Auteur/Source: · Date: 15 jan 2009
Catégorie(s): Politique

Deux hauts cadres de l’Union gabonaise pour la démocratie et le développement (UGDD) de l’opposant Zacharie Myboto ont été nommés au sein du gouvernement d’ouverture, rendu public mercredi soir par le Premier ministre, Jean Eyeghe Ndong.

Il s’agit de Sylvestre Ratanga, secrétaire général de l’UGDD, nommé ministre des Transports et de l’aviation civile et Paul Boundoukou Lata en qualité de ministre délégué.

Interrogé sur ces entrées, le leader de l’UGDD a indiqué que ces deux personnalités sont entrées de leurs propres chefs et, a annoncé séance tenante leur exclusion du parti.

En revanche, l’on note la sortie du gouvernement du général Jean Boniface Assélé, président du Cercle des libéraux réformateurs (CLR, majorité présidentielle), de Dieudonné Pambo numéro deux de l’Alliance démocratique et républicaine (ADERE) du vice-président de la République, Didjob Divungi Di Dinge et du professeur Albert Ondo Ossa.

Ce réaménagement a par ailleurs enregistrés l’entrée de deux anciens ministres, Yolande Biké et François Engonga Owono, récemment à la tête du président du Conseil national de la communication (CNC) et d’une néophyte, Pierrette Djouassa au ministère de la justice.

Le reste de l’équipe n’a pas connu de grands changements à l’exception de quelques permutations.

Ce gouvernement compte 49 ministres y compris le premier ministre.

La formation de ce gouvernement d’ouverture avait été annoncée le 31 décembre dernier par le chef de l’Etat, Omar Bongo Ondimba à l’occasion de son discours à la nation.
 


SUR LE MÊME SUJET
Dans le cadre de la tournée qu’il a entamée il y a une semaine dans la commune de Libreville, Pierre Mamboundou, président de l’Union du Peuple Gabonais (UPG, opposition), a déclaré pendant sa troisième sortie au quartier Kinguélé (3ème arrondissement) qu'ils ne peuvent as aller au gouvernement "n’importe comment". L’opération de charme qu’a initié l’UPG à travers les six arrondissements de la commune de Libreville vise à situer les militants et les sympathisants de cette formation politique de l’opposition sur le nouveau positionnement annoncé par Pierre Mamboundou, lors de son retour sur la scène politique locale, après une longue absence ...
Lire l'article
Le nouveau Premier ministre du Gabon, Paul Biyoghé Mba, a annoncé mercredi soir la composition d'un gouvernement dans lequel est reconduit Ali Bongo, candidat à la présidentielle, mais pas les barons dissidents du parti au pouvoir André Mba Obame et Casimir Oyé Mba. Ali Bongo, fils du défunt président Omar Bongo Ondimba, est ministre de la Défense sans discontinuer depuis 1999. Il a été choisi comme candidat du Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir) parmi dix candidats à l'investiture de cette formation, parmi lesquels figurait Casimir Oyé Mba, précédemment ministre des Mines, du Pétrole et des Hydrocarbures, qui, lui, quitte le gouvernement. André ...
Lire l'article
L'Union gabonaise pour la démocratie et le développement (UGDD) a exclu de ses rangs le 15 janvier ses deux membres promus dans le nouveau gouvernement et qui y seraient entrés à titre personnel. Messieurs Sylvestre Ratanga et Paul Boundouku-Latha, ont été nommés respectivement ministre des Transports et de l'Aviation civile et ministre délégué à l'Environnement, au Développement durable et à la Protection de la nature, alors que l'UGDD avait décliné l'invitation du chef de l'Etat à un gouvernement de large ouverture. Dans un communiqué publié le 15 janvier dernier, l'Union gabonaise pour la démocratie et le développement (UGDD), l'un ...
Lire l'article
Le premier ministre Jean Eyeghé Ndong a rendu public le 14 janvier la composition du nouveau gouvernement composé de 48 membres. On note l’entrée de l’opposition avec l’Union gabonaise pour la démocratie et le développement (UGDD, de la société civile et quelques vieux chevaux de retour. L’essentiel du Cabinet Eyeghé Ndong II est en place. Attendu par toute la nation depuis le 31 décembre 2008, le nouveau gouvernement a été rendu public le 14 janvier à 21 h par le premier ministre Jean Eyéghé Ndong. Pensé par le Chef de l’Etat, déçu par le Cabinet Eyéghé Ndong II, comme un ...
Lire l'article
La première chaîne de télévision nationale (RTG1) a annoncé vendredi soir au cours du journal télévisé de 20 heures, un remaniement imminent du gouvernement. Ce cabinet devrait être, à nouveau, conduit par l’actuel premier ministre, Jean Eyéghé Ndong, comme l’avait indiqué le président Omar Bongo, lors de son message à la nation, le 31 décembre 2008, à l’occasion du nouvel an. Le chef de l’Etat s’était prononcé en faveur d’un « gouvernement de large ouverture » en « invitant tous les chefs des partis politiques à faire des propositions de personnalités, chefs de partis ou membres susceptibles de faire partie ...
Lire l'article
L’Union gabonaise pour la démocratie et le développement (UGDD, opposition), conditionne l’invite du Chef de l’Etat à figurer dans le nouveau gouvernement « de large ouverture », par une réflexion concertée préalable, indique un communiqué parvenu jeudi au desk de GABONEWS. Pour l’UGDD, son entrée n’est possible que « Si le président de la République , conscient de la gravité de la situation actuelle du pays, éprouve le besoin d’associer les partis politiques à une réflexion préalable devant permettre une issue heureuse de celle – ci. L’UGDD serait, patriotisme oblige, partie prenante et ferait des propositions conséquentes », souligne ...
Lire l'article
Le Mouvement de redressement national (MORENA unioniste, majorité présidentielle), pourrait entrer dans le futur gouvernement de « large ouverture », en cas de proposition du chef de l'Etat gabonais, Omar Bongo Ondimba, selon les responsables du parti qui ont animé une conférence de presse ce mercredi dans la capitale gabonaise. « Nous entendons l'appel du Chef de l'Etat. Mais cela sera précédé des propositions concrètes de relance du pays », a déclaré à la presse le secrétaire général du parti Bienvenu Mauro Nguema. « Pour l'instant, nous faisons des réserves », a indiqué le secrétaire général du parti. « Nous n’allons ...
Lire l'article
Le président gabonais, Omar Bongo Ondimba, a annoncé mercredi à Libreville la formation d'un gouvernement de large ouverture, dans un message à la nation à l'occasion de la fin de l'année 2008. ''Je demande au Premier ministre de me faire des propositions dans un esprit d'ouverture pour une nation soudée et solidaire'', déclare M. Bongo Ondimba, soulignant que ''ce gouvernement, je le veux de large ouverture''. ''J'invite tous les chefs de partis politiques à me proposer des personnalités susceptibles de faire partie de cette nouvelle équipe'', ajoute le chef de l'Etat, précisant que cette volonté d'ouverture n'est pas une façon de méconnaître ...
Lire l'article
Dans son traditionnel discours à la Nation l’occasion du nouvel an, le président Bongo Ondimba a annoncé la formation dans les semaines qui viennent d’un gouvernement de large ouverture animé par« des hommes et des femmes de bonne volonté ». Le gouvernement de "mission" que conduit le premier ministre Jean Eyéghé Ndong, que le chef de l'Etat avait souhaité resserré pour traduire dans les faits son projet de société a-t-il échoué ? Le président gabonais, Omar Bongo Ondimba, a annoncé dans son message de vœux à la Nation, le 31 décembre à 20h, la formation prochaine d’un "gouvernement de large ouverture". "Ce ...
Lire l'article
Les partisans d’Alexis Boutamba dans la commune de Tchibanga et du département de Mougoutsi dans la Province de la Nyanga (sud), ont accueilli avec faste et grande satisfaction, sa nomination au gouvernement. Boutamba Mbina a été nommé ministre délégué auprès du ministre des Petites et moyennes entreprises, de l’économie sociale et de la lutte contre la pauvreté, lors du remaniement ministériel intervenu mardi dernier. ‘’La nomination d’Alexis Boutamba Mbina au gouvernement, est plus qu’un motif de satisfaction et de réconfort, du fait que Tchibanga et le Département de Mougoutsi n’ont plus eu de ministre après la sortie de Germain Ngoyo Moussavou », ...
Lire l'article
Politique: l’UPG fixe son entrée au gouvernement par des préalables
Nouveau gouvernement au Gabon: Ali Bongo reconduit, pas les barons dissidents du PDG
Gabon : L’UGDD répudie ses deux membres promus au gouvernement
Gabon : Le gouvernement de « large ouverture » est en place
Gabon: Politique: les gabonais dans l’attente du gouvernement de « large ouverture »
Gabon: Politique : l’UGDD conditionne son entrée au gouvernement par une concertation préalable
Gabon: Le MORENA Unioniste pourrait entrer dans le futur gouvernement de « large ouverture »
Gabon: Politique : Omar Bongo Ondimba annonce la formation d’un gouvernement de large ouverture
Gabon : Bongo veut un gouvernement de large ouverture et conquérant
Gabon: Politique : Les partisans d’Alexis Boutamba contents de son entrée au gouvernement


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, moyenne 1, 00 sur 5)
Loading ... Loading ...

Auteur/Source: · Date: 15 jan 2009
Catégorie(s): Politique
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

2 Réponses à Gabon: Politique : “Deux dissidents” de l’UGDD effectuent leur entrée au sein du gouvernement d’ouverture

  1. ntsame

    20 jan 2009 a 10:18

    le pays est pourrit quelle honte aux yeux des autres populations “a tare zame” pour quoi? qu’est ce que le Gabonais à fait à Dieu pour nous qu’il puisse nous donné une malédiction aussi grave, ce Démond qui est au pouvoir ne veut rien faire parce qu’il est la réincarnation de Satan sur terre il a mit tout le pays à terre il veut pas le relever et pour tant il peut mais comme il le dit qu’il a créer le Gabon ce beau pays pay qu’il à transfomé en un pays de pauvre pourtant très riche, mais la prostitution qu’il fait en allant dans d’autres pays prendre de l’argent pour s’enrichir, faire son histoire de la tropicale amissa bongo qui est morte depuis des années, “cette tropicale à fait dépenser ce nabo de Bongo plus d’un milliard de francs cfa pendant que pratiquement toutes les institutions sont en grêve.

  2. emanetole

    16 jan 2009 a 14:19

    le pays va mal on le savait depuis mais la c’est la honte totale. tiken jah fakoly, mon pays va mal

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>