Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon: La Guinée suspendue par le Conseil permanent de la Francophonie

Auteur/Source: · Date: 16 Jan 2009
Catégorie(s): Afrique

Le Conseil permanent de la Francophonie en Session extraordinaire ce vendredi à Paris, sous la présidence du Secrétaire général de l’Organisation, Abdou Diouf, en vue de l’examen de la situation en Guinée à la suite de la prise du pouvoir par les militaires, a décidé de suspendre « la participation des représentants de la Guinée aux réunions des instances ainsi que la coopération multilatérale francophone ». Selon cette note, « Le Conseil permanent de la Francophonie (CPF) s’est réuni en Session extraordinaire pour examiner la situation en Guinée au regard de la Déclaration de Bamako à la suite du coup de force du 23 décembre 2008 ».

Ainsi, rapporte le communiqué, « une importante délégation guinéenne, conduite par le Ministre Boubacar Barry et comprenant le Président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) ainsi que des représentants du CNDD, des syndicats et de la société civile, avait fait le déplacement depuis Conakry pour s’adresser aux membres du CPF réunis en session extraordinaire ».

« Ayant pris connaissance du rapport circonstancié de la mission d’information et de contacts dépêchée par le Secrétaire général du 8 au 11 janvier 2009 à Conakry, le CPF a confirmé les prises de position déjà exprimées par le Secrétaire général de la Francophonie dans les communiqués en date des 23 et 25 décembre 2008. Il rappelle en outre les dispositions de la Déclaration de Bamako qui stipulent que « pour préserver la démocratie, la Francophonie condamne les coups d’État et toute autre prise de pouvoir par la violence, les armes ou quelque autre moyen illégal ».

Le CPF demande au Secrétaire général de la Francophonie de maintenir un dialogue avec les membres du CNDD et les acteurs politiques et sociaux guinéens ainsi que les partenaires internationaux en vue de contribuer activement au bon déroulement de la transition, notamment par l’adoption de nouveaux textes fondamentaux, la tenue d’élections libres, fiables et transparentes et l’instauration d’un Etat de droit et le bon fonctionnement des institutions.

Soulignant l’importance qui s’attache au caractère consensuel de la gestion de cette transition, à toutes ses étapes, impliquant notamment l’aménagement d’un ordre constitutionnel consensuel et respectueux des principes de l’Etat de droit et la mise en place de mécanismes ou d’espaces de concertation permanente et sans exclusive, entre le CNDD, le gouvernement et l’ensemble des forces vives de la Guinée, les membres du Conseil permanent réunis en session extraordinaire demandent aux nouvelles autorités de confirmer formellement leurs engagements et de préciser, dans les meilleurs délais, le calendrier et les modalités de retour à une vie constitutionnelle véritablement démocratique et d’en permettre la vérification sans entraves par des observateurs internationaux.

Enfin, le CPF insiste sur la nécessité de prendre rapidement les mesures adéquates, propres à autoriser et garantir l’exercice des activités politiques et le fonctionnement des institutions de la République et de veiller au plein respect des droits et libertés ainsi qu’à la sécurité des personnes et des biens.

Dans ce contexte, le CPF décide, à titre provisoire et conformément au chapitre V de la Déclaration de Bamako, de suspendre « la participation des représentants de la Guinée aux réunions des instances ainsi que la coopération multilatérale francophone, à l’exception des programmes qui bénéficient directement aux populations civiles et de ceux qui peuvent concourir au rétablissement de la démocratie ».

Le CPF reste saisi de la question qui fera l’objet d’un examen approfondi lors de sa prochaine session ordinaire, en avril prochain.

L’OIF compte 56 Etats et gouvernements membres, et 14 pays observateurs.

On rappelle que l’Union africaine (UA) avait suspendu l’appartenance de la Guinée à l’organisation continentale l’UA, en réitérant « sa ferme condamnation du coup d’Etat » à la suite du coup d’État militaire qui a suivi la mort du président Lansana Conté.

De même la présidence de l’Union Européenne (UE) avait appelé tous les responsables politiques et militaires “à respecter (…) les dispositions constitutionnelles afin d’assurer une transition pacifique en vue de l’organisation rapide d’élections libres et transparentes”. 


SUR LE MÊME SUJET
A l’occasion de l’Année Internationale de la Biodiversité, l’Union Internationale de la Conservation de la Nature (UICN) et l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF) publient, en français et anglais, une analyse synthétique de l’état de la biodiversité terrestre et marine des 70 états et gouvernements de la Francophonie, a-t-on appris. Cet Atlas montre la biodiversité exceptionnelle abritée par la Francophonie avec des espèces emblématiques comme les gorilles, l’ours blanc, les lémuriens, l’okapi, les grandes tortues terrestres et marines, etc. Il propose aussi une série de pistes d’action pour le futur, adressées à la communauté internationale, à la Francophonie et aux Etats et ...
Lire l'article
Les dirigeants africains ont demandé le 24 septembre à l’ONU de leur accorder un siège au Conseil de sécurité. Ils ont notamment souligné que le nombre de membres de l’ONU est passé de 51 pays en 1945 à 192 aujourd’hui, alors que les membres permanents sont toujours restés cinq. L’ONU va-t-elle exaucer le souhait des dirigeants africains ? A l’occasion de la 65e assemblée générale des Nations Unies sur les Objectifs du millénaires pour le développement (OMD), les Chefs d’Etat africains ont demandé un siège permanent au Conseil de sécurité, qui 65 ans après la création de l'organisation, reste figé ...
Lire l'article
Le chef de l’Etat gabonais, Ali Bongo Ondimba, a réaffirmé vendredi « l'aspiration de l'Afrique à occuper pleinement sa place dans le concert des nations » et « de siéger de façon permanente au Conseil de Sécurité », dans un discours lors du débat annuel de l'Assemblée générale de l'ONU à New York. « DEMOCRATISATION DE LA GOUVERNANCE MONDIALE » « Au moment où la démocratisation de la gouvernance mondiale se pose comme une exigence, je voudrais réaffirmer, du haut de cette tribune, l'aspiration de l'Afrique à occuper pleinement sa place dans le concert des nations », a déclaré Ali Bongo ...
Lire l'article
« Je vous demande de mobiliser vos gouvernements pour répondre aux attentes de nos frères nigériens. Nous ne pouvons pas accepter d'être les témoins inactifs de cette catastrophe annoncée, qui doit pourtant pouvoir être évitée » : c'est par cet appel à la solidarité francophone pour lutter contre la famine qui sévit au Sahel, et notamment au Niger, qu'Abdou Diouf, Secrétaire général de l'Organisation Internationale de la Francophonie(OIF) , a débuté les travaux de la 77e session du Conseil permanent de la Francophonie (CPF), ce vendredi, à Paris, selon un communiqué reçu par GABONEWS. M. Abdou Diouf a commencé par évoquer ...
Lire l'article
La session ordinaire du conseil municipal convoqué mercredi à Port-Gentil a été suspendue pour absence du compte de gestion exercice 2008, a constaté l’AGP. Convoqués régulièrement conformément aux dispositions de la loi organique 15/96 du 6 juin 1996, relative à la Décentralisation, pour examiner et adopter le compte administratif de l’année 2008, les conseillers municipaux ont posé deux préalables qui ont conduit à la suspension de la session. La première préoccupation a porté sur le non examen par eux, en commission préparatoire du conseil, en même temps que le compte administratif produit par les services financiers de la mairie, du document relatif ...
Lire l'article
Le secrétaire général de l'organisation Internationale de la Francophonie (OIF), Abdou Diouf, suite au putsh survenu le 18 février dernier à Niamey au Niger, convoquera, le 1er mars prochain à Paris (France) les représentants personnels des Etats et gouvernements membres de l'Organisation dans le cadre d'une session extraordinaire du Conseil Permanent de la Francophonie, a-t-on appris ce vendredi par communiqué parvenu à la rédaction de GABONEWS.
Lire l'article
Les rideaux se sont ouverts le 15 octobre dernier sur le premier acte du XIIe sommet des pays ayant le français en partage, avec l’ouverture par le secrétaire général de l'Organisation internationale de la francophonie (OIF), Abdou Diouf, de la 24e Conférence ministériel de la Francophonie. Les ministres des Affaires étrangères des 55 Etats membres de la Francophonie participent à ces assises préliminaires qui devraient permettre l’examen des rapports de sessions des organes sous tutelle et de dresser un bilan de la coopération multilatérale francophone. Réunis les 15 et 16 octobre dernier au Palais des Congrès de Québec, au Canada, ...
Lire l'article
Le chef de l’Etat gabonais a été invité à prendre part à la XIIe Conférence des chefs d’Etat et de gouvernement des pays francophones qui se tiendra à Québec, au Canada du 17 au 19 octobre 2008. A cette occasion, le président de l’Assemblée nationale du Gabon, Guy Nzouba Ndama, en sa qualité de président de l’Assemblée parlementaire de la Francophonie, présentera aux chefs d’Etat le 18 octobre les résolutions votées dans l’espace francophone sur les thèmes majeurs du Sommet que sont la gouvernance et la solidarité économique, la démocratie et l’Etat de droit, l’environnement et la langue française. Le ...
Lire l'article
La délégation gabonaise quittera Libreville ce dimanche en direction de Québec pour prendre part au XXè Sommet de la Francophonie qui se déroulera du 17 au 19 octobre prochain dans cette ville, a rapporté vendredi à GABONEWS, l'Ambassadeur, directeur de la Francophonie à Libreville, Benoît Mouity Nzamba. Selon le directeur de la Francophonie, Mouity Nzamba, « le Gabon prendra une part active à la XIIè Conférence des chefs d'État et de gouvernement ayant le français en partage, plus connue sous le nom de « Sommet de la Francophonie », qui se réunira du 17 au 19 octobre 2008 à Québec. Le Sommet ...
Lire l'article
Le Gabonais, président de l’Assemblée parlementaire de la Francophonie (APF), Guy Nzouba Ndama participera au XIIè sommet de la Francophonie qui tiendra ses assisses à Québéc au Canada, du 17 au 19 octobre prochains, a annoncé la presse de l’Assemblée nationale gabonaise. Lors de ce sommet, Guy Nzouba Ndama présentera devant les Chef d’Etats, les principes d’action pour la promotion de la langue française, la résolution des problèmes environnementaux et le développement des sociétés et les résolutions prises en vue de la lutte contre la crise alimentaire et la cherté de la vie. Le gabonais Guy Nzouba Ndama qui occupe le poste ...
Lire l'article
Politique / Une première mondiale : Publication d’un état de la biodiversité de la Francophonie
ONU : L’Afrique veut son siège permanent au Conseil de sécurité
Le Gabon pour un siège permanent de l’Afrique au Conseil de sécurité
77ème session du Conseil permanent de la Francophonie (CPF) , à Paris
La session ordinaire du conseil municipal de Port-Gentil suspendue
Le Secrétaire général de l’OIF convoque une session extraordinaire du Conseil permanent sur le Niger
Francophonie : Les ministres laissent la scène aux chefs d’Etat
Gabon : Bongo Ondimba attendu à Québec pour le XIIe Sommet de la Francophonie
Gabon: Le Gabon invité au XXè Sommet de la Francophonie à Québec
Gabon: Guy Nzouba Ndama au XII sommet de la Francophonie


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 16 Jan 2009
Catégorie(s): Afrique
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*