Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon: un hélicoptère militaire français s’abîme en mer, 10 disparus

Auteur/Source: · Date: 17 Jan 2009
Catégorie(s): Monde

Un hélicoptère militaire français s’est abîmé en mer samedi au large du Gabon, avec 10 militaires français à son bord, alors qu’il participait à un exercice bilatéral, a annoncé la présidence française dans un communiqué.

“Le Président de la République vient d’être informé du crash en mer d’un hélicoptère français avec 10 personnels militaires français à bord, au large du Gabon, alors qu’il participait à un exercice bilatéral”, a indiqué l’Elysée.

Le président Nicolas Sarkozy “a demandé que tous les moyens disponibles sur zone soient immédiatement engagés pour retrouver les militaires qui se trouvaient à bord”, déclare le communiqué.

“L’hélicoptère s’est abimé au large de Nyonié”, une petite localité située entre Libreville et la ville portuaire de Port-Gentil (sud). Nous continuons les recherches. Nous n’avons pas de nouvelles pour le moment, mais les conditions ne sont pas très favorables avec une nuit sombre” a affirmé à l’AFP le lieutenant-colonel Pascal Carpentier.

Des orages s’abattaient en ce moment sur la région, a constaté l’AFP.

“Nous avons mis tout ce que nous avons comme moyens sur l’opération. Il y a notamment des moyens aériens et le navire La Foudre” un transport de chalands de débarquement, a ajouté l’officier supérieur.

“Nous avons également fait appel à la société (pétrolière Total) qui a mis trois navires à disposition”, a précisé le lieutenant-colonel.

L’appareil, un Cougar, s’est abimé vers 20h (19h GMT). “Il y avait bien 10 personnels à bord, tous Français. Pas de Gabonais”, selon la même source.

Les forces françaises au Gabon effectuaient avec les forces gabonaises “un exercice de coordination d’opérations de sécurisation maritime”. 600 militaires, des hélicoptères Cougar et Fennec ainsi qu’un C160 étaient engagés sur l’exercice baptisé N’Gari. L’opération, qui devait se dérouler du 17 au 21 janvier, prévoyait notamment des parachutages d’hommes sur des objectifs déterminés à l’avance, notamment à Nyonié.

M. Sarkozy a demandé au ministre de la Défense Hervé Morin de se rendre immédiatement sur place.  


SUR LE MÊME SUJET
PORT-GENTIL (AGP) - Un bâtiment hydro-océanographique, le ‘’Borda’’, de l’armée française, est stationné au large de Port-Gentil, la capitale économique du Gabon, dans le cadre d’une mission scientifique portant sur la réactualisation de la cartographie des côtes africaines, a appris l’AGP. Samedi dernier, le commandant du bateau, le lieutenant de vaisseau Céline Tucceli a rendu une visite de courtoisie au maire de Port-Gentil, André Jules Ndjambé. Au cours de l’entrevue, les deux personnalités ont discuté de l’agression climatique dont sont l’objet les côtes gabonaises, notamment la baie de Port-Gentil, victime de l’érosion marine et exposée au phénomène des changements climatiques. Selon le ...
Lire l'article
Sous la pression de Dakar, Paris a annoncé une réduction considérable de sa présence militaire au Sénégal. Une décision politique dont les conséquences économiques inquiètent au plus haut point le personnel sénégalais employé par l’administration française. C’est à Libreville que le président français l’a confirmé, le 24 février. La France ne conservera que 300 soldats au Sénégal, contre 1 200 actuellement. Une décision politique dont les modalités ne sont pas encore connues mais qui inquiète les 400 employés du « Personnel de recrutement local » (PRL) répartis sur les trois sites des Forces françaises du Cap-Vert (FFCV) à Dakar (23e Bataillon ...
Lire l'article
Une forte récompense est promise à celui qui aidera à capturer le voleur. Trois armes de guerres auraient été volées au camp d’entraînement militaire de l’armée française, situé dans le département du Cap Estérias, à un trentaine de kilomètres au nord de la capitale gabonaise, Libreville. Le forfait a eu lieu dans la nuit de jeudi à vendredi, a appris Afrik.com de sources concordantes. Des éléments de l’armée française, appuyés par les forces de sécurité gabonaise, patrouillent dans la zone afin de mettre la main sur les voleurs qui leur ont subtilisé des armes, dans la nuit de jeudi à vendredi, dans ...
Lire l'article
Les huit corps des militaires français décédés le 17 janvier dans le crash d’un hélicoptère au large de Nyonié (sud) ont été transférés mercredi vers Paris après une cérémonie à l’honneur des disparus, a-t-on constaté. Enveloppés du drapeau tricolore (français) et placés sur 4 véhicules, les huit militaires français disparus ont reçu tôt mercredi matin des honneurs militaires en présence des nombreuses personnalités gabonaises et françaises. Un crash de l’hélicoptère, survenu le 17 janvier vers 20H 00 locales (19H 00 GMT) au large de Nyonié, une localité sud du pays située entre Libreville et Port-Gentil a coûté la vie de huit soldats ...
Lire l'article
Le Premier ministre gabonais, Jean Eyéghé Ndong, a exprimé ce dimanche à la télévision nationale (RTG1) son « désarroi et sa peine pour le Gabon et la France » face au crash qui a endeuillé la famille des Forces françaises au Gabon (FFG). Le chef du gouvernement espère que de nouveaux survivants seront retrouvés au moment où d’intenses recherches sont menées par le 6 ème Bataillon d’infanterie de marines (BIMa) au large des côtes gabonaises. Au nom du gouvernement de la République, Jean Eyéghé Ndong a adressé des condoléance au gouvernement français. Le crash de l’hélicoptère de l’armée française qui effectuait ...
Lire l'article
Les recherches entamées ce dimanche après le crash d’un hélicoptère de l’armée française sur les côtes gabonaises auraient déjà permis de retrouver trois rescapés. Selon les informations parvenues à GABONEWS, l’hélicoptère militaire français procédaient aux exercices avec à son bord une dizaine de passagers. Les causes de l’accident ne sont pas encore connues et l’on annonce l’arrivée imminente du ministre français de la Défense, Hervé Morin, à Libreville. Cet accident au Gabon intervient après celui d’un avion de la compagnie Air service qui avait effectué une sortie de piste le 18 novembre 2008 à Tsika près d’Omboué, dans la province de ...
Lire l'article
Le ministre français de la défense, Hervé Morin est attendu ce dimanche à Libreville suite au crash d'un hélicoptère de l'armée française au Gabon, a-t-on appris de source sûre. Le cougar, un appareil de transport de l'armée française s'est abîmé au large des côtes gabonaises faisant deux morts et six disparus sur un équipage de 10 militaires français. Les causes de l'accident ne sont pas encore bien déterminées et les recherches se poursuivent sur place. L'Armée française effectuait avec les forces gabonaises ''un exercice de coordination d'opération de sécurisation maritime'', baptisé ''Ngari'', a-t-on précisé à l'AGP.
Lire l'article
Hervé Morin, le ministre français de la Défense est arrivé ce dimanche après-midi à Libreville par vol spécial, en vue de s’enquérir de la situation sur le terrain après l’accident d’un hélicoptère militaire de son pays samedi dans la nuit, au large des côtes gabonaises. A l’heure actuelle le bilan de ce crash est de 2 survivants, 2 morts et 6 disparus selon des sources officielles. Le ministre français devra donc, dans les prochaines heures, avoir des entretiens avec les responsables de l’Armée française au Gabon avant une rencontre avec le chef de l’Etat Omar Bongo Ondimba et un ...
Lire l'article
Le ministre français de la Défense, Hervé Morin, est attendu incessamment à Libreville après le crash, samedi, d’un hélicoptère militaire français au large de la capitale gabonaise. Les premières recherches auraient permis de repêcher trois soldats. L’appareil avait à son bord une dizaine de passagers. Selon les informations parvenues à GABONEWS, l’hélicoptère militaire français procédaient aux exercices dans le cadre des manœuvres conjointes franco-gabonaises qui se déroulent chaque année. Les causes de l’accident ne sont pas encore connues. Le Gabon abrite le 6ème Bataillon d’infanterie de marines (BIMa) de l’Armée française depuis le 1er décembre 1975. Les Troupes française au Gabon ...
Lire l'article
Le ministre gabonais de la Défense, Ali Bongo Ondimba, a récemment été reçu à Paris par le chef de l’Etat français, Nicolas Sarkozy, et le chargé des Affaires africaines, Bruno Joubert, pour faire le point sur la coopération militaire entre les deux pays. Cette séance de travail a notamment permis de faire le point sur le renforcement de la coopération française pour la formation des effectifs gabonais, à travers les différents centres et écoles à vocation sous-régionale mis en place dans le cadre de cette coopération. Le suivi de la coopération militaire entre la France et le Gabon était ...
Lire l'article
Un bateau militaire français ‘’mouille’’ au large de Port-Gentil
Sénégal: Retrait militaire français : combien ça coûte ?
Gabon : vol d’armes de guerre au camp d’entraînement militaire français
Gabon/Crash hélicoptère: les huit corps des soldats français rapatriés vers Paris
Gabon: Jean Eyeghé Ndong exprime sa peine après le crash de l’hélicoptère militaire français
Gabon: Trois rescapés dans le crash d’un hélicoptère militaire français au large des côtes gabonaises
Gabon/France : Morin à Libreville pour s’enquérir du crash d’un hélicoptère de l’armée française aux larges des côtes gabonaises
Gabon: Hervé Morin à Libreville après le crash d’un hélicoptère militaire français
Gabon: Hervé Morin attendu à Libreville après le crash d’un hélicoptère militaire français
Gabon : Ali Bongo fait le point sur la coopération militaire avec le président français


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 17 Jan 2009
Catégorie(s): Monde
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*