- Bongo Doit Partir - http://www.bdpgabon.org -

Gabon: Crash du Cougar: Paris remercie Libreville pour son soutien dans les recherches

Le ministre français de la Défense, Hervé Morin, a remercié ce dimanche à Libreville, le président Bongo Ondimba pour la coopération que les forces militaires gabonaises ont apporté dans le cadre du drame qui a coûté la vie samedi à 7 soldats français lors du crash de l’hélicoptère de l’Armée française au large des côtes gabonaises.

A l’issue de l’entretien avec le chef de l’Etat gabonais, Hervé Morin a expliqué que sa visite « se déroule dans un contexte triste pour nous, triste pour la France, triste pour les armées puisqu’un hélicoptère s’est abîmé hier soir et un certain nombre de nos hommes sont morts dans cet accident ».

Le ministre français de la Défense a indiqué que cinq militaires ont été récupérés de l’épave, mais un soldat est toujours porté disparu. « Le bilan s’alourdit malheureusement au fil des heures. Nous avons perdu sept hommes, deux rescapés et un corps toujours disparu », a-t-il déclaré.

Les causes de ce drame restent inconnues. Selon le ministre français de la Défense, elles peuvent être, « matérielles, humaines ou une conjonction de causes. Aucun indice ne nous permet de comprendre ce qui a provoqué cet accident », a-t-il ajouté.

« Les recherches se poursuivent, il y a des plongeurs qui sont sur place pour inspecter la carlingue de l’hélicoptère qui se situait a 35 mètres de fond et nous allons tout faire pour retrouver le dernier des corps disparus », a-t-il conclu.

Dimanche, l’Élysée a expliqué que le chef de l’État français, Nicolas Sarkozy a tenu «à assurer les familles et les proches des victimes de toute sa compassion et leur a adressé ses condoléances. Il a également souhaité un prompt rétablissement au militaire qui a été blessé ».

Le président français a également demandé « que toute la lumière soit faite sur les circonstances de cet accident et que les conclusions de l’enquête lui soient communiquées dans les meilleurs délais ».

Les Forces françaises au Gabon (FFG) effectuaient samedi avec les forces gabonaises « un exercice de coordination d’opérations de sécurisation maritime ».

600 militaires dont 120 Gabonais, des hélicoptères Cougar et Fennec ainsi qu’un C160 étaient engagés sur l’exercice baptisé « N’Gari ». L’opération qui devait se dérouler du 17 au 21 janvier prévoyait notamment des parachutages d’hommes sur des objectifs déterminés à l’avance, notamment à Nyonié.

Les FFG sont constituées d’environ un millier d’hommes, en l’occurrence ceux du 6ème Bataillon d’infanterie de marine (BIMa). Les FFG assurent la sécurité, s’ils venaient à être menacés, des 12 000 ressortissants français installés au Gabon et mènent des missions d’aide au profit de l’Etat et des forces armées gabonaises.


SUR LE MÊME SUJET
Les 8 soldats de l’armée française, morts samedi dernier aux larges des côtes gabonaises dans le crash d’un hélicoptère de type Cougar, ont reçu ce mercredi un dernier hommage à Libreville avant leur rapatriement vers la France. La cérémonie présidée par le général d'armée Elrick Irastorza qui a effectué déplacement de Libreville pour la circonstance, s’est déroulée sur la place de France du Camp de Gaulle. Le secrétaire général du ministère de la Défense, le général de corps d’armées, Robert Mangolo Mvoulou, représentant le ministre de la Défense nationale, l’ensemble des généraux gabonais et officiers de l’armées française basée à Libreville ...
Lire l'article [1]
Les huit corps des militaires français décédés le 17 janvier dans le crash d’un hélicoptère au large de Nyonié (sud) ont été transférés mercredi vers Paris après une cérémonie à l’honneur des disparus, a-t-on constaté. Enveloppés du drapeau tricolore (français) et placés sur 4 véhicules, les huit militaires français disparus ont reçu tôt mercredi matin des honneurs militaires en présence des nombreuses personnalités gabonaises et françaises. Un crash de l’hélicoptère, survenu le 17 janvier vers 20H 00 locales (19H 00 GMT) au large de Nyonié, une localité sud du pays située entre Libreville et Port-Gentil a coûté la vie de huit soldats ...
Lire l'article [2]
Un dernier hommage sera rendu le mercredi 21 janvier 2009, au Camp de Gaulle de Libreville, aux 8 soldats morts samedi dernier dans le crash de l’hélicoptère de l’Armée française aux larges des Côtes gabonaises, a-t-on appris d’un communiqué du service de Communication des Forces française au Gabon (FFG). La note indique que « le mercredi 21 janvier 2009 dès 07 h 45, une cérémonie officielle en hommage aux 8 victimes de l’accident du COUGAR se tiendra au sein des Forces Françaises au Gabon, sur la place de France du Camp de Gaulle ». Selon un autre communiqué du même service ...
Lire l'article [3]
L’armée française, épaulée par l’armée gabonaise et la société pétrolière Total Gabon poursuit les recherches afin de retrouver le dernier disparu du crash de l’hélicoptère militaire français le Cougar, abîmé en mer samedi dernier entre Libreville et Port-Gentil Dans la journée de dimanche, 5 corps ont étés retrouvés ce qui porte désormais, le bilan à 7 morts et deux rescapés. A propos de ce drame, le président français Nicolas Sarkozy a dépêché dimanche, le ministre de la défense, Hervé Morin à Libreville pour s’enquérir de la situation. Sitôt arrivé, M. Morin a eu un tête à tête avec le président Omar Bongo ...
Lire l'article [4]
Des recherches se poursuivaient aujourd'hui pour retrouver un militaire français porté disparu dans le crash, samedi soir, d'un hélicoptère français au large du Gabon, qui a fait sept morts, a-t-on appris auprès des Forces françaises au Gabon (FFG). "Les recherches se poursuivent pour tenter de retrouver le dernier disparu" qui était parmi dix militaires français à bord de l'hélicoptère, un Cougar, a déclaré à l'AFP le lieutenant Maxime Pietrozycki, officier-communication des FFG. Sept corps ont été retrouvés à ce jour. Un soldat a été blessé, un est sorti indemne de l'accident et un est porté disparu. Aucune indication n'était disponible pour l'heure sur ...
Lire l'article [5]
Les recherches entamées ce dimanche après le crash d’un hélicoptère de l’armée française sur les côtes gabonaises auraient déjà permis de retrouver trois rescapés. Selon les informations parvenues à GABONEWS, l’hélicoptère militaire français procédaient aux exercices avec à son bord une dizaine de passagers. Les causes de l’accident ne sont pas encore connues et l’on annonce l’arrivée imminente du ministre français de la Défense, Hervé Morin, à Libreville. Cet accident au Gabon intervient après celui d’un avion de la compagnie Air service qui avait effectué une sortie de piste le 18 novembre 2008 à Tsika près d’Omboué, dans la province de ...
Lire l'article [6]
Le ministre français de la défense, Hervé Morin est attendu ce dimanche à Libreville suite au crash d'un hélicoptère de l'armée française au Gabon, a-t-on appris de source sûre. Le cougar, un appareil de transport de l'armée française s'est abîmé au large des côtes gabonaises faisant deux morts et six disparus sur un équipage de 10 militaires français. Les causes de l'accident ne sont pas encore bien déterminées et les recherches se poursuivent sur place. L'Armée française effectuait avec les forces gabonaises ''un exercice de coordination d'opération de sécurisation maritime'', baptisé ''Ngari'', a-t-on précisé à l'AGP.
Lire l'article [7]
Programme Meeting de Paris
PROGRAMME PROVISOIRE SOMMAIRE A partir de cette page, vous pouvez accéder à toutes les informations relatives aux activités de la Coalition du Refus, y compris le programme du meeting de Paris. Voir Communqué de presse de lancement. Voir Le Programme Meeting de Paris Principes et Préambule Charte du Refus Devenir membre signataire de la Charte Activités et News de la Coalition PROGRAMME PROVISOIRE SOMMAIRE PDF du Programme: Cliquez ici pour obtenir le programme provisoire en format PDF. COALITION GABONAISE DU REFUS ET DE SALUT NATIONAL Réunion du 20, 21 et 22 février 2009 HOTEL IBIS (Situation de l'établissement ) PARIS ALESIA MONTPARNASSE 49 ...
Lire l'article [8]
Hervé Morin, le ministre français de la Défense est arrivé ce dimanche après-midi à Libreville par vol spécial, en vue de s’enquérir de la situation sur le terrain après l’accident d’un hélicoptère militaire de son pays samedi dans la nuit, au large des côtes gabonaises. A l’heure actuelle le bilan de ce crash est de 2 survivants, 2 morts et 6 disparus selon des sources officielles. Le ministre français devra donc, dans les prochaines heures, avoir des entretiens avec les responsables de l’Armée française au Gabon avant une rencontre avec le chef de l’Etat Omar Bongo Ondimba et un ...
Lire l'article [9]
Le ministre français de la Défense, Hervé Morin, est attendu incessamment à Libreville après le crash, samedi, d’un hélicoptère militaire français au large de la capitale gabonaise. Les premières recherches auraient permis de repêcher trois soldats. L’appareil avait à son bord une dizaine de passagers. Selon les informations parvenues à GABONEWS, l’hélicoptère militaire français procédaient aux exercices dans le cadre des manœuvres conjointes franco-gabonaises qui se déroulent chaque année. Les causes de l’accident ne sont pas encore connues. Le Gabon abrite le 6ème Bataillon d’infanterie de marines (BIMa) de l’Armée française depuis le 1er décembre 1975. Les Troupes française au Gabon ...
Lire l'article [10]
Gabon: Un dernier hommage rendu aux victimes françaises de l’accident du Cougar à Libreville
Gabon/Crash hélicoptère: les huit corps des soldats français rapatriés vers Paris
Gabon: Un dernier hommage rendu mercredi aux 8 victimes du crash du COUGAR de l’Armée française au Gabon
Gabon: Crash : Les recherches se poursuivent afin de retrouver le dernier disparu
Crash au Gabon: recherches en cours
Gabon: Trois rescapés dans le crash d’un hélicoptère militaire français au large des côtes gabonaises
Gabon/France : Morin à Libreville pour s’enquérir du crash d’un hélicoptère de l’armée française aux larges des côtes gabonaises
Programme Meeting de Paris
Gabon: Hervé Morin à Libreville après le crash d’un hélicoptère militaire français
Gabon: Hervé Morin attendu à Libreville après le crash d’un hélicoptère militaire français