Socialisez

FacebookTwitterRSS

Déclaration de Bruno Ben Moubamba au Trocadéro à Paris le 19 janvier 2009

Auteur/Source: · Date: 19 Jan 2009
Catégorie(s): Communiqués,Monde

Acteurs libres de la Société Civile Gabonaise
IRIMEP – BP 1421 – 51065 Reims Cedex

DECLARATION DE BRUNO BEN-MOUBAMBA,

AUTEUR DE LA LETTRE OUVERTE
AU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE GABONAISE

LE 19 JANVIER AU TROCADERO – PARIS

Un accident tragique a coûté la vie à de nombreux militaires français au Gabon et les Acteurs Libres de la Société Civile Gabonaise présentent leurs très sincères condoléances aux familles des victimes.

Malheureusement, cette tragédie intervient alors même que le Gabon est dans un état de délabrement économique, social et politique qui a discrédité depuis longtemps tous les protagonistes du jeu politique.

En effet, ce pays béni par la nature et aux revenus colossaux, compte moins d’un million et demi d’habitants pour un territoire grand comme la moitié de la France. Pourtant, en raison de la corruption inimaginable organisée par un seul clan familial et les personnes qui en dépendent, voici le visage actuel du Gabon : Misère, grande pauvreté, insalubrité, corruption, gabegie généralisée, pillages de tous ordres, dilapidation et bradage des biens publics, inflation des crimes crapuleux et économiques, faillite du système judiciaire et de la justice sociale, terreurs, crise morale, retour à la pensée unique, infrastructures inexistantes, destruction de la cellule familiale et confiscation totale de l’appareil d’Etat au profit de ce seul clan et de ses complices politiques de la majorité comme de l’opposition.

Les 2/3 de la population vivent au-dessous du seuil de pauvreté alors que le PIB moyen par habitant approche 14 000 Dollars…

Le Gabon est depuis plusieurs mois aux prises avec des mouvements sociaux exacerbés par plus de quarante années de ce régime sans alternance et par le risque qu’il ne se renouvelle pour encore plusieurs décennies si l’un des fils du Président, Ali Bongo Ondimba, actuellement ministre de la défense, parvient à s’emparer du pouvoir alors qu’il est particulièrement honni par une population accablée et traumatisée.

Nous sommes au regret de le dire en ces circonstances douloureuses, mais l’opinion française doit savoir que tous les peuples d’Afrique francophone, et notamment ceux du Gabon, considèrent que la France, et donc son Armée, est responsable du maintien au pouvoir des régimes politiques dictatoriaux qu’elle aurait mis en place dans son ancien empire colonial au milieu du XXe siècle.

Au moment où le monde célèbre l’investiture de Monsieur Barack Obama, premier Président Noir des Etats Unis d’Amérique et où un immense vent d’espoir souffle sur l’Afrique, il est insupportable que les africains puissent penser que l’Armée Française est basée chez eux pour soutenir des régimes dictatoriaux corrompus, responsables du sous-développement qui détruit leur vie et celle de leurs enfants.

L’Armée Française en Afrique doit retrouver dans le cœur des africains sont rôle sécurisant de maintien de la paix et de stabilisation des nombreuses crises en Afrique Subsaharienne.

La France ne peut plus se permettre de paraître insensible au cri des africains qui ne demandent qu’à vivre eux aussi de la Liberté, de l’Egalité et de la Fraternité. Elle ne peut plus se permettre de donner l’impression qu’elle est du côté de pouvoirs autoritaires et répressifs.

Le Gabon, pour se développer, n’a besoin ni de co-développement, ni d’Aide Publique au Développement, ni d’effacements de la Dette sans contrôle. Il ne lui manque que la liberté politique qui permettra la fin de la corruption. Il a seulement besoin que les recettes budgétaires servent à son peuple et ne finisse plus dans les dépenses somptueuses d’une oligarchie insatiable.

Les peuples du Gabon appellent la France et l’Europe à les soutenir dans leur effort pour accéder enfin à la liberté politique et à la bonne gouvernance. Ils auront alors par eux-même les moyens de créer écoles, hôpitaux, routes, infrastructures et entreprises performantes.

Les africains ne doivent plus être les victimes d’un racisme géopolitique qui les considère comme des sous-hommes qu’il serait normal de voir souffrir et émigrer massivement.

C’est pourquoi, ici même, au cœur de Paris, sur le Parvis des Droits de l’Homme, nous appelons le Président français, Monsieur Nicolas Sarkozy, et ses homologues européens, à avoir le courage d’inaugurer un nouveau cycle de relations entre l’Europe et l’Afrique, entre la France et le Gabon, basé sur une nouvelle gouvernance moderne et efficace.

Si un nouvelle gouvernance crédible se met en place, le Gabon, comme toute l’Afrique Centrale, deviendra en quelques années une zone économique performante, partenaire privilégiée de l’Europe et de la France.

Sans violence ni haine, sans rancune ni esprit de revanche, nous affirmons, dans cette capitale, symbole de Liberté, d’Egalité et de Fraternité, que les peuples d’Afrique francophones adhèrent aux valeurs universelles de la France et l’appellent à les accompagner dans le sens de l’Histoire.

Bruno Ben-Moubamba
Président des Acteurs Libres la Société Civile Gabonaise en Europe
Journaliste, philosophe et doctorant à l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales (EHESS)
acteurslibres@gmail.com – www.acteurslibres.org + 33 (0) 6 46 22 35 18


SUR LE MÊME SUJET
Je viens d’être informé indirectement par la Police Judiciaire française, d’être l’objet d’une commission rogatoire et que je devrais bientôt être entendu par un magistrat. Sans doute, comme pour la Lettre Ouverte cherche t-on à verrouiller mon site internet pour restreindre ma liberté d’expression. Une commission rogatoire est un acte par lequel un magistrat de toutes juridictions délègue ses pouvoirs à un autre magistrat de son tribunal ou autre juge d’instruction en France ou à un officier de police judiciaire, pour qu’il exécute à sa place un acte d’instruction. Personne ne me fera taire ! le temps des Ben Barka ...
Lire l'article
Ainsi donc, Monsieur Nicolas Sarkozy, Président de la République Française, vous qui aviez promis en 2007 d’en finir avec la ‘Françafrique’, vous avez choisi de recevoir aujourd’hui Monsieur Ali Bongo Ondimba à l’Elysée. Nous sommes fondés à penser qu’il s’agit d’une erreur politique fondamentale à l’égard de l’Afrique Francophone, tout comme l’a été le fameux discours de Dakar. Cette erreur jette d’autant plus le trouble dans l’opinion gabonaise qu’en juillet dernier, alors que vous étiez justement à Libreville pour les obsèques d’Omar Bongo, vous avez condamné la répression menée par le pouvoir Iranien et avez apporté votre soutien aux manifestants ...
Lire l'article
Libreville, 28 août (GABONEWS) – Le candidat indépendant à la présidentielle du 30 août, Bruno Ben Moubamba, premier invité pour ce mercredi soir de l’émission « Le Débat », diffusée en direct par les chaîne publiques de télévision, s’est dit satisfait de la portée « nationale et internationale de sa grève de la faim ». A l’entame de cet entretien télévisé, M. Moubamba est revenu sur les circonstances qui l’ont amené à initier depuis le 19 août dernier, une grève de la faim. Ainsi, l’acteur libre de la Société civile a indiqué ne pas avoir été convaincu du choix de ...
Lire l'article
Libreville, 19 août (GABONEWS) – Le candidat indépendant à la présidentielle de fin du mois d’août, Bruno Ben Moubamba, en grève de la faim, campe sur sa position devant l’entrée du palais Léon Mba de Libreville en vue de contester le processus électoral actuel au Gabon, a constaté un reporter de GABONEWS. Couché sur un petit lit devant l’entrée de l’Assemblée nationale, Ben Moubamba rappelle à ceux qui viennent de temps à autres l’écouter que « nous n’avons d’autres choix que celui de nous battre pour notre liberté, notre honneur et pour l’amour de notre pays ». Bruno Ben Moubamaba qui revendique ...
Lire l'article
Bruno Ben Moubamba , porte- parole des Acteurs Libres de la Société Civile Gabonaise, candidat au prochain scrutin présidentiel, a regagné plutout "discrètement" Libreville, samedi soir. Venant de France où il est installé, Bruno Ben Moubamba a été salué à son arrivée par des membres de la Société civile conduits par Marc Ona Essangui, responsable de Publiez ce que vous payez et de l'Ong Brainforest, mais la "ferveur populaire" n'était pas au rendez-vous. Dès l’annonce , le 8 juin dernier du décès du Président Omar Bongo Ondimba, rappelle-t-on, Bruno Ben Moubamba "inondait" la toile et les rédactions des médias français d'appels ...
Lire l'article
juillet - Bruno Ben Moubamba qui se présente comme le porte parole des Acteurs libres de la société civile gabonaise, candidat au prochain scrutin présidentiel, est arrivé ce samedi soir à Libreville. Venant de France, Bruno Ben Moubamba a été accueilli par plusieurs membres de la société civile conduits par Marc Ona Essangui, responsable de Publiez ce que vous payez et l'Ong Brainforest . La semaine dernière, au cours d’une conférence de presse à la Chambre de commerce de Libreville, Marc Ona avait indiqué que son regroupement ne présentait pas de candidat sans toutefois empêcher les individus à briguer les suffrages ...
Lire l'article
La Conférence de Presse de déclaration de candidature du Dr. Daniel Mengara à la Présidence de la République du Gabon a également vu l'intervention du Dr. Bruno Ella Nguéma, porte parole du BDP-Gabon Nouveau. Il est ressorti de cet événement un certain nombre d’idées marquantes, y compris ce qui sera sans doute le thème de campagne du candidat BDP, qui a appelé les Gabonais à lutter pour leurs droits, leur demandant de désormais faire barrage à tout ce qui priverait les Gabonais de leurs droits citoyens. Les Gabonais ne l’accepteront plus, a-t-il scandé, “Plus jamais. Plus maintenant. Pas cette fois”, ...
Lire l'article
Programme Meeting de Paris
PROGRAMME PROVISOIRE SOMMAIRE A partir de cette page, vous pouvez accéder à toutes les informations relatives aux activités de la Coalition du Refus, y compris le programme du meeting de Paris. Voir Communqué de presse de lancement. Voir Le Programme Meeting de Paris Principes et Préambule Charte du Refus Devenir membre signataire de la Charte Activités et News de la Coalition PROGRAMME PROVISOIRE SOMMAIRE PDF du Programme: Cliquez ici pour obtenir le programme provisoire en format PDF. COALITION GABONAISE DU REFUS ET DE SALUT NATIONAL Réunion du 20, 21 et 22 février 2009 HOTEL IBIS (Situation de l'établissement ) PARIS ALESIA MONTPARNASSE 49 ...
Lire l'article
Dans le contexte de l'investiture du nouveau Président américain et de l'accident dramatique qui vient de toucher l'Armée française au Gabon, Les Acteurs Libres de la Société Civile Gabonaise feront une déclaration solennelle sur la France, l'Europe, l'Afrique et en particulier le Gabon, sur le Parvis des Droits de l'Homme au TROCADERO (Paris), le lundi 19 Janvier 2009 à 13 h. Cette Déclaration appellera le Président Nicolas Sarkozy et tous les dirigeants européens : - à avoir le courage historique d'inaugurer un Nouveau Cycle des Relations entre l'Europe (singulièrement la France) et l'Afrique Noire. - à tourner la page du passé et à ...
Lire l'article
Les Acteurs Libres de la Société Civile Gabonaise feront une déclaration solennelle sur la France, l'Europe, l'Afrique et le Gabon, au TROCADERO (Paris) le lundi 19 Janvier 2009 à 13 h. Cette Déclaration sera prononcée sur le Parvis des Droits de l'Homme et appellera les dirigeants européens à inaugurer un Nouveau Cycle des Relations entre l'Europe (singulièrement la France du Président Sarkozy) et l'Afrique Noire. A la faveur de l'installation de Barack Obama à la Maison Blanche, nous appellerons les grands leaders européens à tourner la page du passé et à oser un nouveau regard sur notre Afrique qui est dans ...
Lire l'article
France : Bruno Ben MOUBAMBA devant la police judiciaire française ?
France : Déclaration de l’Elysée Par Bruno Ben Moubamba 20 novembre 2009
Gabon: Présidentielle 2009 / Bruno Ben Moubamba satisfait de la portée de sa grève de la faim
Gabon: Présidentielle 2009: Le candidat indépendant Bruno Ben Moubamba en grève de faim, campe sur sa position
Gabon: Retour discret de Bruno Ben Moubamba à Libreville
Gabon: Bruno Ben Moubamba à Libreville dans la perspective de la présidentielle
Déclaration (Vidéo) du Dr. Bruno Ella, Conférence de Presse BDP du 20 juin 2009
Programme Meeting de Paris
Déclaration des Acteurs Libres de la Société Gabonaise à Paris ce lundi à 13 heures
Les Acteurs Libres de la Société Civile Gabonaise feront une déclaration solennelle sur la France, l’Europe, l’Afrique et le Gabon, au TROCADERO (Paris) le lundi

Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (10 votes, moyenne 3,70 sur 5)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 19 Jan 2009
Catégorie(s): Communiqués,Monde
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

11 Réponses à Déclaration de Bruno Ben Moubamba au Trocadéro à Paris le 19 janvier 2009

  1. Essingonet

    6 Juin 2009 a 04:48

    Heureux de savoir que certains Gabonais peuvent afin sortir quelque chose de leur ventre .
    Savoir que les Gabonais regardent tout de même autour d’eux et constatent le retard et l’anarchie causée par les gens qui dirigent ce si beau et petit pays.
    Heureux de savoir afin que quelque chose se déssine dans l’horizon de sorte à liberer ce peuple prisonier des dictateurs et détourneurs de biens du peuple.
    Continuer le combat chers frères jusqu’à la victoire car il n’ya pas de victoire sans combat aussi l’histoire s’ecrira tot ou tard.
    Nous sommes ensemble mes frères
    Emmanuel

  2. Jean-félix N.

    30 Mai 2009 a 06:32

    Ben MOUBAMBA est impressionnant par la qualité de ses discours; je l’ai vu sur télé France fo. Il a utilisé des mots qui ne peuvent laisser le monde insensible au sort des Gabonais. Je l’encourage dans ce combat politique que le BDP nouveau mène seul depuis bientôt une decennie. Il est chrétien et c’est aussi très important, parceque il aura le devoir devant Dieu de considerer tous les Gabonais comme des êtres humains quoiqu’il en soit. La sagesse chrétienne dépasse la sagesse du monde; la bible demande d’aimer même ses pires enemis. Parceque en réalité les hommes n’ont qu’un seul enemi, satan, qui se sert de certaines personnes pour accomplir sa mission de destruction totale des âmes. Satan s’est servi de Bongo pendant 42 ans pour nuire les Gabonais, et ce n’est pas fini, il sait que Bongo va mourir, et il veut continuer son oeuvre avec le fils Ali Ben qui est encore plus sanguinaire. La bible dit qu’il n’y a pas d’autorité qui ne vienne de Dieu. Si l’on analyse cela on peut dit simplement que les peuples ont les dirigeants qu’ils méritent. Dieu n’est pas mauvais. Mais c’est à cause de la mentalité des peuples que Dieu permets que les pires dictateurs s’installent durablement au pouvoir. Il permet, mais il en le veut pas . Le monde entier est sous la domination du malin ,dit la bible. Les Gabonais sont égocentriques , chacun ne pense qu’à son ventre, et personne ne se soucie de l’intérêt général. on a vu le père MBA abessolé, ou MAMBOUNDOU, des opposants farouches pendant de nombreuses années, mais qui se sont éffondrés devant les malettes d’argent de BONGO.
    Que ce soit Ben MOUBAMBA ou Daniel MENGARA, les Gabonais doivent apporter leurs soutien à cette nouvelle génération d’opposants qui de toute évidence se soucie de l’avenir du Gabon. Pour le Chrétien MOUBAMBA, ça va être un peu difficile parceque le Gabon ne pourra pas changer si il n’y a pas un mouvement dur contre le pouvoir, hors en tant que chrétien, la violence nous est presque interdite. C’est un choix délicat. Mais moi je la ferai si je sens qu’elle peut liberer notre pays. je me sacrifierai pour notre peuple opprimé. J’aimerais donc savoir si MR Ben MOUBAMBA est prêt lui aussi à se mettre en désaccord avec ce coté de notre cher bible, et se battre par tous les moyens pour la disparition totale du Bongoïsme.

    Que Dieu te bénisse, frère MOUBAMBA, et qu’il bénisse aussi notre pays.

  3. papoun

    30 Mai 2009 a 05:42

    c’est la richesse du gabon qui en est sa perte que foutent les bidasses francais si ce n’est que pour proteger elf et autre pilleurs à Oloumi on ce croirais en france dans une zone quelque-conque cela aussi ils devrais ce calme Bongo ou pas c’est eux qui dirigent! Croyer-vous pas?

  4. le messi

    29 Mai 2009 a 04:41

    je dis,vous autres mengara,moubamba,pensez vous que si OBO le boss s’en va,c’est vous qui allez diriger le Gabon?ne rever pas les gars!

  5. Gabonmonamour

    20 Avr 2009 a 16:06

    Mes enfants,
    Vraiment, du haut de ma longue vie de gabonais je dois vraiment vous dire que l’Histoire est en marche avec ce Ben Moubamba… Voilà enfin un leader (et je prie pour qu’il ne décoive pas les immenses espoirs du peuple gabonais à son endroit) qui ne dépend pas du système. Son Forum en est la preuve : il n’a pas besoin de vider les caisses du pays pour nourrir les siens et s’occuper de son pays.
    Mes amis, cet homme est la chance de notre pays !

    Vous qui êtes jeunes, prenez en conscience ! Voilà le choix qui est devant vous :
    – si le système actuel perdure (et s’empire lors de la succession), devenir quelqu’un dans votre pays uniquement par relations et surtout en vous compromettant dans le système que, certes vous n’avez pas le courage de dénoncer, mais que vous connaissez parfaitement dans vos consciences.
    ou
    – si un homme providentiel comme ce Ben Moubamba, apparemment réellement incorruptible, indépendant et de surcroit chrétien, c’est à dire, tout en étant laïc, porté par de réelles valeurs morales et humaines qui manquent tant à notre pays, devenir des hommes et des femmes debout, capables de créer, de s’épanouir, de devenir des intellectuels, des chefs d’entreprise, de réels politiques, ceci dans la liberté et la sécurité.

    Moi ma vie est faite et mon choix n’est qu’une espérance que je n’aurai peut-être pas la chance de voir.
    Mais pour vous qui êtes jeunes et avez force et intelligence pour construire et je dirai même sauver votre pays et votre peuple, faites le bon choix !!!

    Ce Ben Moubamba est un miracle. Vous avez tout à gagner avec lui.

  6. Y.S.

    21 Fév 2009 a 17:34

    Pouvez-vous m’expliquer comment au Gabon, alors que nous avons, soit disant, des députés, des sénateurs, peut-on se permettre de mettre en place un système de surveillance urbain ? Ce n’est pas anodin ! Système basé sur l’implantation de caméras de surveillance aux principaux axes de la ville de Libreville et Port-gentil. Comment une telle initiative peut-elle passer inaperçue ? On parle quand même de surveillance ? A quoi est destinée cette surveillance et pour qui ? Où est le respect des individus ?

    Ne parlez pas de sécurité routière ou surveillance des biens. Lorsqu’on sait que nous n’avons pas de système d’intervention rapide, pas de pompiers, pas de Samu, pas d’ambulances… mais des caméras.

    Le système de santé, la fonction publique et l’éducation sont hors service. Toute l’actualité internationale parle de crise économique sans précédant où les emplois sont sacrifiés chaque jour qui passe. Ne sommes-nous pas concernés par ce phénomène ? A en voir toutes nos chaines de télévision où ne passent que des clips musicaux à longueur de journée… enfin, rien d’instructif.

    L’affaire Kouchner, avons-nous eu un débat télévisé pour en savoir les tenants et les aboutissants de cette affaire avec les responsables concernés de cette époque ? Le contribuable gabonais a le droit de savoir ! Nous sommes aujourd’hui en pleine crise de santé dans notre pays, bon sang ! En France, des comptes sont exigés afin de vérifier la crédibilité de leur ministre, mais à côté, on parle de centaines de milliers d’Euros issus du Trésor gabonais, qu’en est-il chez nous ? A qui devons-nous demander des comptes ?

    Nous sommes des moutons, ou sommes pris comme tels…

    Y.S.

  7. Essasia

    20 Fév 2009 a 09:14

    Mr Ben Moubamba,
    heureuse de decouvrir cette lettre&interview ! je ne soutien aucune politique , aucun mouvements religieux,l histoire de tous les continents & civilisations est en soi un message clair pour l avenir de l être humain sur notre terre!je suis identifiee comme mi francaise&mi-Gabonnaise,pour ma part je suis citoyenne de la terre..Nous savons clairement que toute personne qui s’aventure en politique dependra des industries multi nat°nales & par dessus ceux là les grosses familles de banquiers !!!Donc je souhaite a un de mes pays d’origine d’être peut etre l innovateur dans sa liberté d’autonomie tous domaines confondus et que aprés une dominance religieuse puis politique il ne restera que en experience le pouvoir unique qui regit l humanité “la puissance de tout un chacun qui forme ce grand tout..la nature est a privilegier/culture biodynamique/permaculture/protection des semences(Mr Monsanto & ses brevets..OGM..),la valeur “temps” a rectifier (calendrier gregorien/Baylone/unidimens°nel/horyzontal…calendrier lunaire/Universel/multidimens°nel/vertical…)le developpement personnel(continuité sur la connaissance de nos biotopes/nourritures,soins,profiter des evolutions technologiques sur les energies renouvelables… & non un esclavage moderne du peuple(rentabilités/credits/surconsommation…)
    Et la liste est bien longue…observer les societes et leurs evolutions au travers de leurs douloureuses experiences devrait nous titiller l ame!!! refaire ce qui a deja etait fait de plus dans le sens attendu par une minorité mondiale & aisée n’est certainement pas une voix vers la liberté exterieure comme interieure….!!
    Diviser pour mieux regner est fort connu et a fait nos diverses histoires…toutes experiences sont bonnes a traverser & a observer!!!certains clivages culturels n ont plus de place a ce jour, il faut evoluer pour une conscience individuelle des peuples, chacuns dans nos continuités géoculturelles et la mére terre elle se chargera du reste . il ne faudrait pas oublier que nous n avons pas été toujours là et que peut etre nous ne le serons pas toujours…quand la nature s exprime, nous sommes comme le moustique sur la patte d’un élephant !!…Profitons des connaissances communes aux differents peuple de la belle bleu et arretons le nombrilisme, meme si c’est encore une fois pour la bonne cause !!!
    Que l amour soit le bouclier de tous les peuples !! Gabonnais/francais/marocains…..La perennité n a qu un chemin c’est celui là…le reste ce ne sont que des cul de sacs & avec 3 enfants je veux un monde qui a un avenir (pas facile de toute façon!!)mais je tiens a investir des energies pour qu ils prennent la suite & non de recommencer encore&encore les memes scenes avec des acteurs&decors differents!!
    Amicalement et beaucoup d’amour a tous
    Essasia.

  8. ntsame

    11 Fév 2009 a 10:45

    vraiment Bravo! bravo! et encore Bravo! à Bruno Ben Moubamba tu es l’homme qu’il nous faut dans ce Pays Bénit par Dieu le Tout le Puissant qui devient un pays de merde de Mr Bongo et ces Crocodiles mangeurs de Chaire Humaine.

    Bravo! et que Dieu vous Bénisse en tout dans vos activités.

  9. FITZERARLD OBAMA

    6 Fév 2009 a 08:59

    COURAGE Dr MENGARA, COURAGE Mr MOUBAMBA, COURAGE PETIT PEUPLE D’UN MILLION QUI RISQUE DE DISPARAITRE DANS QUELQUES DECENNIES A FORCE D’INVASIONS TOUS AZIMUTS..VOUS DEVRIEZ ETRE CLASSE “PATRIMOINE MONDIAL” ET PROTEGE TANT VOUS ETES SI PEU NOMBREUX.JE PRENDS FAIT ET CAUSE POUR VOUS ET SUIS DE TOUT COEUR AVEC VOUS DANS VOTRE LUTTE POUR LA LIBERATION ET LA PROSPERITE DE TOUS, for Gabon belongs to all of you..

    Remember: “LES PEUPLES N’ONT JAMAIS QUE LE DEGRE DE LIBERTE QUE LEUR AUDACE CONQUIERT SUR LA PEUR” – STENDHAL-

    God Bless !

  10. mitsumba georges

    26 Jan 2009 a 15:42

    Je ne peux que féliciter cet acte de bravoure de la part de Mr Moubamba, oui il est temps pour nous de ne plus accepter que la dictature et le règne de l’impunité soient les maitres mots dans les relations qui régissent l’Afrique à la France. Nous demandons à Mr Sarkozy de ne pas céder aux sirènes de certains nostalgiques du passé qui veulent faire ressusciter la vieille Françafrique, pour nous imposer à nouveau les fils des dictateurs, au pouvoir.

    Ces nostalgiques que l’on connait et qui vivent soit dans les hauts de seine soit à Paris où certains avocats véreux cupides et avides d’argent et qui vont cirer les pompes de Bongo, ne doivent pas inverser pas le cours de l’histoire.

    NOus Africains et principalement Gabonais voulons désormais des hommes politiques démocratiquement élus et non cooptés dans les officines maffieuses. Mr Sarkozy où est passée votre rupture? ne nous poussez pas à nous tourner vers OBAMA, pour déloger ces dictateurs, repus et insouciants .

    Pousser au pouvoir les fils de dictateur , comme vous semblez le faire risque de mener le Gabon vers une guerre civile d’autant plus que ce dernier n’est ni aimé de la population, ni de l’armée, encore moins de sa prétendue région. Attention, vous jouez avec le feu en voulant nous imposer cette solution incongrue . Réfléchissez en le cas de la Côte d’Ivoire ne vous a t’il pas servi de leçon? A bon entendeur Salut.

  11. ABESSOLO

    20 Jan 2009 a 10:00

    Nous avons besoin des compatriotes comme toi BEN MOUBAMBA,tu es le porte parole,la voix des sans voix,l’image du peuple Gabonais revolté,homme refléchi et débat le problème de son pays au lieu indiqué,vous êtes un bon visionnaire,le mal du Gabon doit être exposer auprès des hauts responsables Français,la génération nouvelle du Gabon veut autre chose que ce que la France nous propose aujourd’huit,nous voulons changer l’image de notre chèr Gabon dans tous les domaines. Merci,mes encouragements,félicitation,bravo et bonne continuation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*