Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon: fin d’une mutinerie, 2 morts

Auteur/Source: · Date: 19 Jan 2009
Catégorie(s): Société

Deux personnes ont été tuées et plusieurs blessées lors d’une mutinerie avec prise d’otages qui a duré une dizaine d’heures lundi à la prison centrale de Libreville et s’est terminée en milieu d’après-midi.
“Le bilan est de deux morts et de plusieurs blessés qui ont été transportés dans des hôpitaux”, a affirmé dans la soirée le ministre de l’Intérieur, André Mba Obame.
“La situation est sous contrôle. La prison est sécurisée. On a frôlé la catastrophe. Il y aurait pu avoir beaucoup plus de morts si tout le monde n’avait pas agi avec sang-froid”, a-t-il ajouté.
Le ministre, qui n’a pas voulu entrer dans les détails, a indiqué qu’il y aurait une conférence de presse sur le sujet mardi. Des sources proches de l’établissement avaient en début d’après-midi fait état d’au moins “trois morts et plusieurs blessés”.


SUR LE MÊME SUJET
Un accident de la circulation survenu dans le département de la Djouori-Agnili dont Bongoville en est le chef lieu (province du Haut-Ogooué, sud-est), a fait trois morts et de nombreux blessés graves, a-t-on appris ce vendredi de sources concordantes. Le drame s’est produit dans le département de la Djouori-Agnili, sens Bongoville-Akiéni. Selon notre source, le véhicule, un Toyota pick-up double cabine de couleur verte immatriculé 0109G1Y qui venait de quitter Bongoville pour Kabaga, sens Bongoville-Akiéni dans les plateaux Batékés, a fait une sortie de route. Bilan : trois morts et de nombreux blessés dont dix grièvement. Parmi les trois morts ...
Lire l'article
Au moins douze personnes sont mortes dimanche et lundi dans des combats à Bria, dans le centre de la Centrafrique, entre la rébellion centrafricaine de la CPJP et l'ex-rébellion centrafricaine de l'UFDR, selon un nouveau bilan d'une source militaire à Bria mardi. Les combats opposent la rébellion de la Convention des patriotes pour la justice et la paix (CPJP) et l'ex-rébellion de l'Union des forces démocratiques pour le rassemblement (UFDR). Ils on fait au moins douze morts (...) recensés mardi en début d'après midi dans le quartier Bornou où les affrontements ont été particulièrement violents dimanche et qui est resté difficile d'accès ...
Lire l'article
Le ministre de l’Intérieur, André Mba Obame, a tenu une conférence de presse le 23 janvier dernier pour lever le voile sur la mutinerie survenue le 19 janvier à la prison centrale de Libreville, qui avait entraîné la mort de deux détenus et de nombreux blessés. Le ministre a expliqué qu’au regard des éléments de l’enquête menée auprès des instigateurs du mouvement, la mutinerie serait née d’une tentative d’évasion menée par l’ancien gouverneur incarcéré, Mamadou Tsoumou, qui aurait dégénéré suite à l’échec de cette tentative. Les revendications des prisonniers mutins de la prison centrale de Libreville auraient servi à masquer ...
Lire l'article
Le ministre gabonais de l'Intérieur André Mba Obame, a promis faire tomber des têtes après les résultats de l'enquête ouverte à la suite de la mutinerie du 19 janvier dernier à la prison centrale de Libreville. ''Je vous confirme que des têtes tomberont après les résultats de l'enquête, dans la mesure où les personnes reconnues comme impliquées auront eu une part de responsabilité dans cette mutinerie'', a menacé M. Mba Obame, s'exprimant au cours d'une conférence de presse. ''Comment des détenus sont-ils entrés en possession des téléphones portables jusque dans leurs cellules'', s'est interrogé le ministre de l'Intérieur, admettant toutefois que c'est ...
Lire l'article
Le ministre de l'Intérieur, André Mba Obame, dans un point de presse tenu ce vendredi à Libreville, a indiqué qu'une quarantaine de prisonniers est à l'origine de la mutinerie qui s’est déclarée lundi dernier à la prison centrale de Libreville. « Cet événement regrettable est survenu suite à une tentative d'évasion d'une quarantaine de prisonniers. Ce qui a entrainé comme conséquence deux morts et neuf blessés », a déclaré André Mba Obame. Selon lui, une enquête est en cours pour s’assurer de l’effectivité de la culpabilité des meneurs de cette mutinerie avant de les trainer dans les tribunaux. Pour le ...
Lire l'article
Le bilan, après la prise d’otages par un groupe de détenus inconnus de la prison centrale de Libreville, s’établissait lundi à 3 morts et 7 blessés, côté prisonniers, a annoncé un responsable de prison sous couvert d’anonymat. ’’Le bilan provisoire faisait état de 3 détenus tués après les échanges de coups de feu de ce matin (lundi) et 7 autres sont blessés’’, a indiqué la source qui ne donne pas plus de détails. Une gardienne de prison, enceinte de 4 mois, aurait été aussi violée, a ajouté ce haut responsable, expliquant que les détenus ne veulent négocier qu’avec le chef de l’Etat ...
Lire l'article
Quatre gardiens de prisons seraient retenus en otage à la prison de Libreville (la plus grande du Gabon avec plus de deux milles détenus) où une mutinerie s’est déclenchée lundi matin. Selon des témoins, deux femmes figureraient parmi les quatre otages et les causes de ce soulèvement ne sont pas encore connues. Des négociations auraient été entamées tôt le matin après que des tirs sporadiques ont été entendus vers 8h (7h GMT) à l'intérieur de la prison centrale d'où de nombreux prisonniers se seraient également évadés. Une fumée noire est toujours visible de l'extérieur de la prison où un feu se serait déclaré. Pour ...
Lire l'article
La gendarmerie a donné l’assaut ce lundi après-midi à la prison centrale de Libreville où une mutinerie avait éclaté aux premières heures de la matinée. Aux dernières nouvelles, les meneurs de la mutinerie auraient été arrêtés.
Lire l'article
Une mutinerie a éclaté ce lundi matin aux environs de 5 heures à la Prison centrale de Libreville; le bilan actuel serait de trois morts du côté des prisonniers et un blessé grave dans les rangs de la garde pénitentiaire, rapportent des sources proches de la Prison centrale. Le soulèvement a eu lieu à 5 heures ce lundi matin avec des incendies et autres dans la prison. De même, les prisonniers retiendraient quelques gardes pénitentiaires. Les négociations ont été ouvertes et l’ancien gouverneur, Mamadou Tsoumou, lui-même détenu, serait le négociateur en vue de sortie de cette crise.
Lire l'article
Le bilan des attaques coordonnées perpétrées à Bombay par des extrémistes islamistes s'élève à 155 morts et 327 blessés, a annoncé samedi la chaîne de télévision CNN-IBN. La chaîne NDTV a de son côté fait état sur son site internet de 154 morts et 327 blessés, tandis que l'agence d'information Press Trust of India (PTI), citant un ministre non identifié, écrivait que le bilan final pourrait atteindre 200 morts. Des commandos indiens poursuivaient aux premières heures de la journée de samedi leurs opérations pour sécuriser l'hôtel Taj Mahal, à l'intérieur duquel un ou deux islamistes lourdement armés étaient toujours retranchés, ont annoncé ...
Lire l'article
Fait-divers : Trois morts et de nombreux blessés dans un accident de la circulation proche de Bongoville
Centrafrique/rébellion: au moins 12 morts dans des combats dans le centre
Gabon : La lumière de Mba Obame sur la mutinerie de la prison de Libreville
Gabon: Société: Mutinerie à la prison, des têtes tomberont (Ministre)
Gabon: Une quarantaine de prisonniers à l’origine de la mutinerie de lundi à la prison centrale (ministre de l’intérieur)
Gabon: Mutinerie : Prise d’otages à la prison de Libreville : 3 morts et 7 blessés (bilan provisoire)
Gabon: Mutinerie : Quatre gardiens de prison retenus en otage à la maison d’arrêt de Libreville
Gabon: URGENT/ La gendarmerie rétablit l’ordre à la prison centrale (fin de la mutinerie)
Gabon: Mutinerie à la prison Centrale: trois morts et un blessé grave
Bombay: 155 morts, 327 blessés (télévision)

Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 19 Jan 2009
Catégorie(s): Société
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*