Socialisez

FacebookTwitterRSS

Huit militaires français morts au large du Gabon

Auteur/Source: · Date: 19 Jan 2009
Catégorie(s): Monde

Le bilan de l’accident d’un hélicoptère français qui s’est abîmé en mer samedi au large du Gabon avec dix militaires à son bord a été porté lundi à huit morts, apprend-on au ministère de la Défense.

Il y a deux rescapés, dont l’un est légèrement blessé.

Dans l’attente des résultats de l’enquête sur l’origine de l’accident, l’Aviation légère de l’armée de terre (Alat) a décidé de clouer au sol les 17 autres appareils Cougar dont elle dispose, a-t-on précisé, confirmant une information du Point.fr.

Chaque fois qu’il y a un accident de ce type, “on limite l’emploi des appareils tant que les circonstances ne sont pas éclaircies”, a dit à Reuters le capitaine de vaisseau Christophe Prazuck, porte-parole de l’état-major des armées.

L’armée française espère pouvoir bientôt relever l’épave, qui gît par 35 mètres de fond, afin de disposer d’éléments techniques.

Aucune cause n’est privilégiée dans l’immédiat pour expliquer le drame.

Selon Le Point.fr, ni l’âge de l’appareil – les Cougar de l’armée de terre ont actuellement 16 ans de moyenne d’âge – ni la compétence des pilotes ne semblent pour le moment en cause.

Le Cougar AS 532 de l’Alat, qui participait à un exercice avec l’armée gabonaise, venait de décoller du transport de chalands de débarquement (TCD) Foudre lorsqu’il s’est abîmé en mer samedi peu après 20h00, à une cinquantaine de kilomètres des côtes.

A bord se trouvaient quatre membres d’équipage et six commandos des forces spéciales, appartenant au 13e régiment de dragons parachutistes de Dieuze (Moselle).

Dans la demi-heure qui a suivi l’accident, quatre personnes ont été récupérées, dont trois vivantes. L’un des blessés a succombé quelques heures plus tard.

Le corps du dernier militaire français disparu a été retrouvé lundi.


SUR LE MÊME SUJET
Manifestations massives en Syrie : huit morts
Des milliers de Syriens manifestaient vendredi dans l'ensemble du pays, y compris à Damas, pour marquer le 30e anniversaire du massacre de Hama (centre), où les forces du régime de Bachar al-Assad ont tiré comme ailleurs pour disperser les manifestants. «Hafez (al-Assad) est mort, Hama n'est pas morte, Bachar va mourir et la Syrie ne mourra pas», proclamaient des pancartes brandies par des manifestants dans le quartier al-Kidam à Damas, en référence à l'ex-président syrien, père de l'actuel chef de l'Etat, selon une vidéo publiée par des militants. «La politique de la punition collective ne portera pas ses fruits cette fois-ici», assurait ...
Lire l'article
Côte d’Ivoire : aucune charge retenue contre les trois anciens militaires français arrêtés à Abidjan
Par Baudelaire Mieu, à Abidjan Dénouement heureux dans l’affaire des trois anciens militaires français interpellés le 20 août dernier à Abidjan pour "atteinte à la sûreté de l’État". L'enquête qui les visait n'a rien donné. Et les regards se tournent désormais vers le controversé commandant ivoirien Issiaka Wattao, à l'origine de l'arrestation des trois hommes. Les colonels de gendarmerie Jean-Marie Fontaine, Jean Grégoire Charaux et l’ex-adjudant de la légion étrangère Laurent Alvarès ont été arrêtés le 20 août dernier à Abidjan par des éléments du commandant Issiaka Wattao, numéro deux de la Garde républicaine ...
Lire l'article
PORT-GENTIL (AGP) - Un bâtiment hydro-océanographique, le ‘’Borda’’, de l’armée française, est stationné au large de Port-Gentil, la capitale économique du Gabon, dans le cadre d’une mission scientifique portant sur la réactualisation de la cartographie des côtes africaines, a appris l’AGP. Samedi dernier, le commandant du bateau, le lieutenant de vaisseau Céline Tucceli a rendu une visite de courtoisie au maire de Port-Gentil, André Jules Ndjambé. Au cours de l’entrevue, les deux personnalités ont discuté de l’agression climatique dont sont l’objet les côtes gabonaises, notamment la baie de Port-Gentil, victime de l’érosion marine et exposée au phénomène des changements climatiques. Selon le ...
Lire l'article
Le ministre de la Défense doit présenter cet après-midi les évolutions du dispositif militaire français en Afrique aux députés de la commission des affaires étrangères. Au terme des évolutions en cours, liées à la rénégociation des accords de défense, on devrait compter moins de 5000 militaires sur le continent, contre 30.000 au moment des indépendances, dont on fête cette année le cinquantenaire. Concernant les forces de présence, trois pays sont concernés : Djibouti, Gabon et Sénégal. Au Sénégal, les forces françaises, en très forte diminution (de 1200 à 300) pourraient voir leur statut évoluer, avec la disparition programmée du 23ème ...
Lire l'article
Quand ils ont appris que la France fermerait ses bases militaires à Dakar, certains Sénégalais ont dit: "il était temps", 50 ans après l'indépendance du pays. Mais l'anxiété a aussitôt gagné des milliers de familles dont les revenus dépendent de la présence des militaires français. "S'ils partent, comment ferons-nous pour vivre?" La question tourmente Coumba Ndiaye, mère de famille d'une cinquantaine d'années, depuis que Dakar a annoncé le 19 février que les bases françaises fermeraient, "en vertu d'un accord qui sera signé avant le 4 avril". La France n'a prévu de garder que 300 soldats au Sénégal, soit 900 de moins ...
Lire l'article
La cérémonie d’adieux aux huit militaires français qui ont trouvé la mort dans le crash de l’hélicoptère français au large des côtes gabonaises le 18 janvier dernier, s’est déroulée le 21 janvier à Libreville en présence du chef d’Etat major de l’armée de terre française, Elrick Irastorza. Après la cérémonie, les corps des soldats ont été transportés à l’aéroport pour être rapatriés vers la France, où le chef de l’Etat français, Nicolas Sarkozy, leurs a rendu hommages à l’aéroport d’Orly à Paris. L’ensemble du corps diplomatique et militaire français au Gabon était réuni à Libreville dans la matinée du ...
Lire l'article
Les huit corps des militaires français décédés le 17 janvier dans le crash d’un hélicoptère au large de Nyonié (sud) ont été transférés mercredi vers Paris après une cérémonie à l’honneur des disparus, a-t-on constaté. Enveloppés du drapeau tricolore (français) et placés sur 4 véhicules, les huit militaires français disparus ont reçu tôt mercredi matin des honneurs militaires en présence des nombreuses personnalités gabonaises et françaises. Un crash de l’hélicoptère, survenu le 17 janvier vers 20H 00 locales (19H 00 GMT) au large de Nyonié, une localité sud du pays située entre Libreville et Port-Gentil a coûté la vie de huit soldats ...
Lire l'article
La défense entend rapatrier en France mercredi les corps des huit soldats tués dans le crash d'un hélicoptère militaire français, samedi au large des côtes gabonaises, a indiqué lundi à l'AFP l'état-major des armées à Paris. "La défense prend des dispositions pour ramener les corps des huit militaires décédés mercredi", a déclaré le capitaine de vaisseau Christophe Prazuck, de l'état-major, indiquant ne disposer "d'aucun détail sur les cérémonies militaires prévues". Le bilan du crash de l'hélicoptère Cougar est devenu définitif lundi avec la découverte du corps du dernier soldat porté disparu. Sur les dix militaires qui se trouvaient à bord de l'appareil, quatre ...
Lire l'article
Les recherches entamées ce dimanche après le crash d’un hélicoptère de l’armée française sur les côtes gabonaises auraient déjà permis de retrouver trois rescapés. Selon les informations parvenues à GABONEWS, l’hélicoptère militaire français procédaient aux exercices avec à son bord une dizaine de passagers. Les causes de l’accident ne sont pas encore connues et l’on annonce l’arrivée imminente du ministre français de la Défense, Hervé Morin, à Libreville. Cet accident au Gabon intervient après celui d’un avion de la compagnie Air service qui avait effectué une sortie de piste le 18 novembre 2008 à Tsika près d’Omboué, dans la province de ...
Lire l'article
Un hélicoptère militaire français s'est abîmé en mer samedi au large du Gabon, avec 10 militaires français à son bord, alors qu'il participait à un exercice bilatéral, a annoncé la présidence française dans un communiqué. "Le Président de la République vient d'être informé du crash en mer d'un hélicoptère français avec 10 personnels militaires français à bord, au large du Gabon, alors qu'il participait à un exercice bilatéral", a indiqué l'Elysée. Le président Nicolas Sarkozy "a demandé que tous les moyens disponibles sur zone soient immédiatement engagés pour retrouver les militaires qui se trouvaient à bord", déclare le communiqué. "L'hélicoptère s'est abimé au ...
Lire l'article
Manifestations massives en Syrie : huit morts
Côte d’Ivoire : aucune charge retenue contre les trois anciens militaires français arrêtés à Abidjan
Un bateau militaire français ‘’mouille’’ au large de Port-Gentil
Secret Défense: Il y aura bientôt moins de 5000 militaires français en Afrique
Sénégal: départ annoncé de 900 militaires français, rude coup pour l’économie
Gabon : Les hommages aux militaires français morts dans le crash
Gabon/Crash hélicoptère: les huit corps des soldats français rapatriés vers Paris
Crash au Gabon: les corps des huit soldats rapatriés sans doute mercredi
Gabon: Trois rescapés dans le crash d’un hélicoptère militaire français au large des côtes gabonaises
Gabon: un hélicoptère militaire français s’abîme en mer, 10 disparus

Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, moyenne 4,00 sur 5)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 19 Jan 2009
Catégorie(s): Monde
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*