Socialisez

FacebookTwitterRSS

Le BDP-Gabon Nouveau condamne la répression meurtrière et les inhumanités du régime Bongo au Gabon

Auteur/Source: · Date: 19 Jan 2009
Catégorie(s): Communiqués BDP,Société

Le mouvement « Bongo Doit Partir » (BDP-Gabon Nouveau) exprime sa vive inquiétude face à la répression et aux inhumanités grandissantes du régime Bongo au Gabon.
La mutinerie de prisonniers survenue ce matin à la prison centrale de Gros-Bouquet à Libreville, qui a été réprimée de manière meurtrière par le régime Bongo, entraînant ainsi la mort de deux à trois prisonniers tout en faisant sept blessés, est l’expression la plus flagrante de la banqueroute totale du régime Bongo au Gabon.

Cette mutinerie expose non seulement la nature inhumaine des conditions de détention carcérale au Gabon, pays où les prisonniers sont souvent gardés en prison des années durant sans jamais être jugés, mais également l’entassement des prisonniers dans des prisons délabrées ne répondant plus à des normes d’incarcération acceptables. La prison centrale de Gros-Bouquet, qui avait été construite pour 300 prisonniers, puis 700, abrite aujourd’hui une population de près de 1500 prisonniers.

Cette surpopulation des prisons au Gabon, qui fait écho à celles des écoles, mais aussi des hôpitaux gabonais devenus de véritables mouroirs où les malades s’entassent à même le sol faute de lits (et dans l’attente de soins qui ne viennent jamais), est la preuve la plus intolérable de l’incapacité du régime Bongo à répondre aux attentes les plus minimales des Gabonais.

Et comme récemment lors de l’arrestation arbitraire de leaders d’ONGs incarcérés pour avoir osé demander la gestion responsable des ressources de l’état, les revendications légitimes des prisonniers gabonais ont donné lieu à une répression sanglante de la part du gouvernement.

Nous considérons comme excessive et disproportionnée la décision du Ministre de l’intérieur André Mba Obame, le « Chemical Ali » du régime Bongo, d’utiliser des armes à feu pour mâter une mutinerie de prisonniers qui ne demandaient que l’amélioration de leurs conditions de détention et le désenclavement des prisons frappées par la surpopulation et des conditions sanitaires et de sécurité intolérables.

Le BDP-Gabon Nouveau condamne cette dérive meurtrière du gouvernement gabonais et demande au régime Bongo de démissionner vu qu’il n’a plus aucune idée de ce qu’il fait au pouvoir et navigue désormais à vue.

Le BDP-Gabon Nouveau prend à témoin la communauté nationale et internationale et interpelle les Gabonais sur la nécessité, plus que jamais, d’exiger le départ d’Omar Bongo et de son régime du pouvoir.

Fait à Montclair, le 19 janvier 2009
BDP-Gabon Nouveau
P.O. Box 3216 TCB
West Orange, NJ 07052
(973) 447-9763


SUR LE MÊME SUJET
Le BDP-Gabon Nouveau condamne la violente « émergence » du régime Bongo
Ayant pris acte des énièmes attaques policières que le régime dynastique des Bongo a perpétrées contre le peuple gabonais le 11 février courant, notamment contre des étudiants en grève pour réclamer des bourses impayées, le mouvement « Bongo Doit Partir » (BDP-Gabon Nouveau) condamne cet acte de violence inqualifiable qui a fait 18 blessés innocents parmi les étudiants. Le BDP-Gabon Nouveau déplore que la fameuse « émergence » d’Ali Bongo ne reflète, en ses méthodes comme en ses manières, rien d’autre que la continuité des attitudes bongoïstes qui ont gangréné le développement économique, politique et culturel du pays, et compromis le devenir de toute une ...
Lire l'article
Pour imprimer le PDF de la pétition et nous envoyer la pétition par Courrier postal ou par fax, cliquez ici. (et prière de faire circuler partout dans le monde): Lisez la pétition, ensuite pour signer la pétition directement sur ce site, remplissez les informations dans le formulaire ci-dessous. PETITION INTERNATIONALE POUR L'HONNEUR DU GABON ET LA DIGNITE DE L'AFRIQUE La Coalition Gabonaise du Refus et de Salut National vous invite à signer la pétition ci-après. La raison principale de la présente pétition est la suivante : Le régime Bongo, au pouvoir depuis 41 ans, a perverti l'imaginaire et compromis le devenir de générations ...
Lire l'article
Le ministre gabonais de l’Intérieur André Mba Obame a annoncé vendredi à Libreville au cours d’une conférence de presse, la construction d’une prison à ‘’Ayemé’’ à 35 km au sud de Libreville, au lendemain de la mutinerie de qui a coûté la vie deux prisonniers à la prison centrale. L’éloignement de ce nouveau pénitencier, a expliqué le ministre Mba Obame obéit à des raison de sécurité, contrairement à la prison centrale qui se trouve en plein centre ville. Selon lui, cette nouvelle prison dont il n’a indiqué la capacité d’accueil, répondra aux normes d’un pénitencier moderne disposant notamment de moyens conséquent aussi ...
Lire l'article
Le ministre de l'Intérieur, André Mba Obame, dans un point de presse tenu ce vendredi à Libreville, a indiqué qu'une quarantaine de prisonniers est à l'origine de la mutinerie qui s’est déclarée lundi dernier à la prison centrale de Libreville. « Cet événement regrettable est survenu suite à une tentative d'évasion d'une quarantaine de prisonniers. Ce qui a entrainé comme conséquence deux morts et neuf blessés », a déclaré André Mba Obame. Selon lui, une enquête est en cours pour s’assurer de l’effectivité de la culpabilité des meneurs de cette mutinerie avant de les trainer dans les tribunaux. Pour le ...
Lire l'article
Environ 2.000 personnes sur les 2.800 détenus de la prison centrale de Libreville sont en détention provisoire, rapporte jeudi le quotidien national l’Union, qui cite la ministre de la Justice, Garde des Sceaux, Pierrette Djouassa. ’’ (…) la situation de la prison centrale de Libreville qui accueille aujourd’hui jusqu’à 2.800 détenus dont 1.800 en détention provisoire, interpelle plus d’un Gabonais, au premier chef desquels le ministre de la Justice, Gardes ses Sceaux’’, a indiqué le journal. Selon Mme Djouassa, ’’ceux qui sont en instance d’être jugés le soient et que certains d’entre eux dont les dossiers n’existent plus et dont les faits ...
Lire l'article
La gendarmerie a donné l’assaut ce lundi après-midi à la prison centrale de Libreville où une mutinerie avait éclaté aux premières heures de la matinée. Aux dernières nouvelles, les meneurs de la mutinerie auraient été arrêtés.
Lire l'article
Une mutinerie a éclaté ce lundi matin aux environs de 5 heures à la Prison centrale de Libreville; le bilan actuel serait de trois morts du côté des prisonniers et un blessé grave dans les rangs de la garde pénitentiaire, rapportent des sources proches de la Prison centrale. Le soulèvement a eu lieu à 5 heures ce lundi matin avec des incendies et autres dans la prison. De même, les prisonniers retiendraient quelques gardes pénitentiaires. Les négociations ont été ouvertes et l’ancien gouverneur, Mamadou Tsoumou, lui-même détenu, serait le négociateur en vue de sortie de cette crise.
Lire l'article
Communiqués de Presse
A partir de cette page, vous pouvez accéder à toutes les informations relatives aux activités de la Coalition du Refus, y compris le programme du meeting de Paris. Voir Communqué de presse de lancement. Voir Le Programme Meeting de Paris Principes et Préambule Charte du Refus Devenir membre signataire de la Charte Activités et News de la Coalition Ci-dessous, lisez le Communiqué de presse ayant marqué le lancement de la Coalition du Refus le 18 janvier 2009 Communiqué de Presse COALITION GABONAISE DU REFUS ET DE SALUT NATIONAL Suite aux arrestations arbitraires dont de dignes membres de la société civile gabonaise ont fait ...
Lire l'article
Arrestation de Marc Ona Essangui: Le BDP-Gabon Nouveau condamne cet énième acte de forfaiture du régime Bongo
Il est parvenu au BDP-Gabon Nouveau ce jour même, à 15h25 heure côte Est des Etats-Unis (20h25 heure du Gabon), la nouvelle de l’arrestation de Marc Ona Essangui par le régime Bongo. Marc Ona et toute son équipe de la Coalition Publiez Ce Que Vous Payez auraient été pris par les services de la DGR et emportés vers une destination inconnue. Marc Ona a, selon nos informations, eu à peine le temps d’appeler l’étranger pour informer ses contacts de son arrestation imminente que nous confirmons comme effective à l’heure où nous publions cet article. Cette arrestation est sans aucun doute faite ...
Lire l'article
Le BDP-Gabon Nouveau condamne la violente « émergence » du régime Bongo
Bongo Doit Partir
Pétition Honneur et Dignité
Gabon: Société : André Mba Obame annonce la construction d’une nouvelle prison à “Ayemé”
Gabon: Une quarantaine de prisonniers à l’origine de la mutinerie de lundi à la prison centrale (ministre de l’intérieur)
Gabon: Justice : Environ 2.000 personnes en détention provisoire à la prison centrale de Libreville (ministre)
Gabon: URGENT/ La gendarmerie rétablit l’ordre à la prison centrale (fin de la mutinerie)
Gabon: Mutinerie à la prison Centrale: trois morts et un blessé grave
Communiqués de Presse
Arrestation de Marc Ona Essangui: Le BDP-Gabon Nouveau condamne cet énième acte de forfaiture du régime Bongo

Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, moyenne 5,00 sur 5)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 19 Jan 2009
Catégorie(s): Communiqués BDP,Société
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

5 Réponses à Le BDP-Gabon Nouveau condamne la répression meurtrière et les inhumanités du régime Bongo au Gabon

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*