- Bongo Doit Partir - http://www.bdpgabon.org -

Gabon : Les hommages aux militaires français morts dans le crash

La cérémonie d’adieux aux huit militaires français qui ont trouvé la mort dans le crash de l’hélicoptère français au large des côtes gabonaises le 18 janvier dernier, s’est déroulée le 21 janvier à Libreville en présence du chef d’Etat major de l’armée de terre française, Elrick Irastorza. Après la cérémonie, les corps des soldats ont été transportés à l’aéroport pour être rapatriés vers la France, où le chef de l’Etat français, Nicolas Sarkozy, leurs a rendu hommages à l’aéroport d’Orly à Paris.

L’ensemble du corps diplomatique et militaire français au Gabon était réuni à Libreville dans la matinée du 21 janvier dernier pour rendre un dernier hommage aux huit soldats français décédés dans le crash d’un hélicoptère français en manœuvre d’exercice au large des côtes gabonaises.

«Vous avez connu la fin du soldat. Tragique, soudaine, violente et surtout infiniment respectable. Je vous dis notre fierté de vous avoir compté dans nos rangs (…). Non, nous ne vous oublions pas», a déclaré le général Claude Réglat, chef des Forces françaises au Gabon.

Le chef d’Etat major de l’armée de terre française, Elrick Irastorza, était arrivé de Paris la veille pour prendre part à la cérémonie et escorter le rapatriement des corps.

«Vous méritez notre reconnaissance indéfectible et notre très profond respect. (…) Il y a un temps pour tout. Un temps maintenant pour la compassion, puis viendra le temps des explications, avec les enquêtes et expertises en cours», a déclaré le chef d’état major de l’armée de terre française.

«Notre préparation opérationnelle et nos missions se poursuivent. Il ne s’agit pas d’oublier mais de se souvenir et de puiser dans l’énergie de nos camarades disparus l’énergie nécessaire pour poursuivre notre route au service de notre pays», a ajouté Elrick Irastorza.

Dans la fin de matinée, les cercueils ont été acheminés jusqu’à l’aéroport international Léon Mba, où ils ont été rapatriés vers la France, à l’aéroport d’Orly à Paris.
Le chef de l’Etat français, Nicolas Sarkozy, a accueilli le cortège à Orly et rendu hommages aux soldats français morts dans cet exercice militaire.
«Je veux vous témoigner de ma solidarité et surtout de la solidarité de l’ensemble de la Nation», a déclaré le chef de l’Etat à la centaine de représentants des familles rassemblées au pavillon d’honneur de l’aéroport.

«Vous étiez prêts à tout donner pour faire votre devoir. Vous avez choisi une vie dans laquelle l’engagement n’est pas un mot vide de sens (…) votre choix de vie était exemplaire et doit inspirer à tous ceux qui restent, à vos camarades de régiment d’abord, une immense fierté», a ajouté le président Sarkozy.
Les trois soldats du détachement de l’aviation légère de l’armée de terre (Alat), basé à Libreville, et leurs cinq camarades du 13e régiment de dragons parachutistes de Dieuze (Moselle), ont été décorés à titre posthume des insignes de chevalier de l’Ordre national du mérite.

L’hélicoptère s’est abîmé en mer le 17 janvier soir au large des côtes gabonaises, alors qu’il venait de décoller d’un navire de la Marine nationale qui participait à un exercice militaire de coopération franco gabonaise. En attendant les résultats de l’enquête sur les causes de l’accident, les 17 autres hélicoptères Cougar de l’armée de terre française ont été interdits de vol.


SUR LE MÊME SUJET
Quand ils ont appris que la France fermerait ses bases militaires à Dakar, certains Sénégalais ont dit: "il était temps", 50 ans après l'indépendance du pays. Mais l'anxiété a aussitôt gagné des milliers de familles dont les revenus dépendent de la présence des militaires français. "S'ils partent, comment ferons-nous pour vivre?" La question tourmente Coumba Ndiaye, mère de famille d'une cinquantaine d'années, depuis que Dakar a annoncé le 19 février que les bases françaises fermeraient, "en vertu d'un accord qui sera signé avant le 4 avril". La France n'a prévu de garder que 300 soldats au Sénégal, soit 900 de moins ...
Lire l'article [1]
Sur cette page, vous pouvez accéder aux articles contenant les tous derniers commentaires laissés par les visiteurs sur ce site. Les articles sont classés du plus récent article commenté (en haut) au plus vieux (en bas). Notre site dispose aussi de divers types de forums interactifs: Nos forums “Palabres” vous permettent de vous exprimer en toute liberté et de “palabrer” avec d’autres compatriotes sur des sujets d’intérêt national, régional, international ou multinational. Vous avez quatre choix de discussions: - Forum "Palabres" par email: Ce forum "liste de discussion" permet les débats directement par email. Les membres répondent aux messages des autres membres ...
Lire l'article [2]
Les huit corps des militaires français décédés le 17 janvier dans le crash d’un hélicoptère au large de Nyonié (sud) ont été transférés mercredi vers Paris après une cérémonie à l’honneur des disparus, a-t-on constaté. Enveloppés du drapeau tricolore (français) et placés sur 4 véhicules, les huit militaires français disparus ont reçu tôt mercredi matin des honneurs militaires en présence des nombreuses personnalités gabonaises et françaises. Un crash de l’hélicoptère, survenu le 17 janvier vers 20H 00 locales (19H 00 GMT) au large de Nyonié, une localité sud du pays située entre Libreville et Port-Gentil a coûté la vie de huit soldats ...
Lire l'article [3]
La défense entend rapatrier en France mercredi les corps des huit soldats tués dans le crash d'un hélicoptère militaire français, samedi au large des côtes gabonaises, a indiqué lundi à l'AFP l'état-major des armées à Paris. "La défense prend des dispositions pour ramener les corps des huit militaires décédés mercredi", a déclaré le capitaine de vaisseau Christophe Prazuck, de l'état-major, indiquant ne disposer "d'aucun détail sur les cérémonies militaires prévues". Le bilan du crash de l'hélicoptère Cougar est devenu définitif lundi avec la découverte du corps du dernier soldat porté disparu. Sur les dix militaires qui se trouvaient à bord de l'appareil, quatre ...
Lire l'article [4]
Le bilan de l'accident d'un hélicoptère français qui s'est abîmé en mer samedi au large du Gabon avec dix militaires à son bord a été porté lundi à huit morts, apprend-on au ministère de la Défense. Il y a deux rescapés, dont l'un est légèrement blessé. Dans l'attente des résultats de l'enquête sur l'origine de l'accident, l'Aviation légère de l'armée de terre (Alat) a décidé de clouer au sol les 17 autres appareils Cougar dont elle dispose, a-t-on précisé, confirmant une information du Point.fr. Chaque fois qu'il y a un accident de ce type, "on limite l'emploi des appareils tant que les circonstances ...
Lire l'article [5]
Le chef de l'Etat gabonais, Omar Bongo Ondimba, a présenté lundi ses condoléances à son homologue français Nicolas Sarkozy, après l’accident d’un hélicoptère de l‘Armée française qui a coûté la vie à 8 soldats au large des côtes gabonaises, samedi dernier. « C'est avec consternation que j'ai appris le dramatique accident d'hélicoptère qui s'est déroulé au large des côtes gabonaises. Ainsi, pour la première fois, les Troupes françaises basées à Libreville dans le cadre des accords de défense se trouvent gravement affectées », a écrit Bongo Ondimba. « En cette douloureuse circonstance à laquelle nous prenons naturellement une très large ...
Lire l'article [6]
Le chef de l'Etat gabonais, Omar Bongo Ondimba, a présenté lundi ses condoléances à son homologue français Nicolas Sarkozy, après l’accident d’un hélicoptère de l‘Armée française qui a coûté la vie à 8 soldats au large des côtes gabonaises, samedi dernier. « C'est avec consternation que j'ai appris le dramatique accident d'hélicoptère qui s'est déroulé au large des côtes gabonaises. Ainsi, pour la première fois, les Troupes françaises basées à Libreville dans le cadre des accords de défense se trouvent gravement affectées », a écrit Bongo Ondimba. « En cette douloureuse circonstance à laquelle nous prenons naturellement une très large part, ...
Lire l'article [7]
Le Premier ministre gabonais, Jean Eyéghé Ndong, a exprimé ce dimanche à la télévision nationale (RTG1) son « désarroi et sa peine pour le Gabon et la France » face au crash qui a endeuillé la famille des Forces françaises au Gabon (FFG). Le chef du gouvernement espère que de nouveaux survivants seront retrouvés au moment où d’intenses recherches sont menées par le 6 ème Bataillon d’infanterie de marines (BIMa) au large des côtes gabonaises. Au nom du gouvernement de la République, Jean Eyéghé Ndong a adressé des condoléance au gouvernement français. Le crash de l’hélicoptère de l’armée française qui effectuait ...
Lire l'article [8]
Les recherches entamées ce dimanche après le crash d’un hélicoptère de l’armée française sur les côtes gabonaises auraient déjà permis de retrouver trois rescapés. Selon les informations parvenues à GABONEWS, l’hélicoptère militaire français procédaient aux exercices avec à son bord une dizaine de passagers. Les causes de l’accident ne sont pas encore connues et l’on annonce l’arrivée imminente du ministre français de la Défense, Hervé Morin, à Libreville. Cet accident au Gabon intervient après celui d’un avion de la compagnie Air service qui avait effectué une sortie de piste le 18 novembre 2008 à Tsika près d’Omboué, dans la province de ...
Lire l'article [9]
Hervé Morin, le ministre français de la Défense est arrivé ce dimanche après-midi à Libreville par vol spécial, en vue de s’enquérir de la situation sur le terrain après l’accident d’un hélicoptère militaire de son pays samedi dans la nuit, au large des côtes gabonaises. A l’heure actuelle le bilan de ce crash est de 2 survivants, 2 morts et 6 disparus selon des sources officielles. Le ministre français devra donc, dans les prochaines heures, avoir des entretiens avec les responsables de l’Armée française au Gabon avant une rencontre avec le chef de l’Etat Omar Bongo Ondimba et un ...
Lire l'article [10]
Sénégal: départ annoncé de 900 militaires français, rude coup pour l’économie
Commentaires
Gabon/Crash hélicoptère: les huit corps des soldats français rapatriés vers Paris
Crash au Gabon: les corps des huit soldats rapatriés sans doute mercredi
Huit militaires français morts au large du Gabon
Gabon: Bongo Ondimba adresse ses condoléances à Sarkozy après le crash de l’hélicoptère de l’armée française
Gabon: Bongo Ondimba adresse ses condoléances à Sarkozy après le crash de l’hélicoptère de l’armée française
Gabon: Jean Eyeghé Ndong exprime sa peine après le crash de l’hélicoptère militaire français
Gabon: Trois rescapés dans le crash d’un hélicoptère militaire français au large des côtes gabonaises
Gabon: Hervé Morin à Libreville après le crash d’un hélicoptère militaire français