Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon: Difficile réinsertion familiale pour les anciens lépreux de Nkembo

Auteur/Source: · Date: 28 Jan 2009
Catégorie(s): Société

Les personnes souffrant de la maladie de la lèpre qui étaient internées et avaient bénéficié des soins appropriés dans les locaux du Programme national de lutte contre la lèpre souffrent actuellement de la stigmatisation dans leur famille respective après leur sortie de l’hôpital des grandes endémies de Nkembo (2ème arrondissement). Selon Norbert B, « l’intégration est plus que compliquée pour nous, au sein de nos familles. Nos parents se méfient toujours de nous bien que nous soyons déjà guéris de cette maladie. Pour ceux qui ont été acceptés, le traitement est à la limite du supportable, vous vous retrouvez isolés dans un coin de la concession, parce qu’ils redoutent une hypothétique contamination ».

« Plusieurs d’entre nous sont obligés de mener une vie instable. Notre seule source de revenue reste la commercialisation des objets de vannerie que nous confectionnons aux abords de la barrière de l’hôpital de Nkembo qui nous a hébergé pendant plusieurs années » a-t-il ajouté.

Les malades de la lèpre de Nkembo avaient été mis à la disposition de leurs familles à la fin de l’année 2007 sous la décision du responsable du Programme national de lutte et la prévention contre la lèpre.

Les personnels soignants estimant qu’ils étaient complètement guéris de cette maladie et que par conséquent, ils devaient libérer les locaux qui viennent de subir une cure de jouvence.

Ils souhaitent de ce fait, que des campagnes d’informations soient menées à travers le pays pour éviter certains comportements stigmatisant ces personnes diminuées par les séquelles de cette maladie.

Depuis le début des années 80, un traitement efficace à base d’une poly chimiothérapie associant trois antibiotiques permet de tuer le bacille et de stopper la contagion. Mais plusieurs millions de malades, diagnostiqués trop tard, gardent des séquelles à vie. 


SUR LE MÊME SUJET
Œuvrer pour l’élimination de la discrimination des lépreux
L’appel a été lancé par le ministre de la Santé, Flavien Nzengui Nzoundou, le week-end écoulé à l’occasion de la journée mondiale de la lèpre. Le ministre de la Santé, Flavien Nzengui Nzoundou, a invité le week-end écoulé au cours d’une allocution télévisée à l’occasion de la journée mondiale de la lèpre, l’ensemble des populations, les agents de santé et les travailleurs sociaux à oeuvrer pour l’élimination de la discrimination à l’encontre des personnes handicapées, et particulièrement des lépreux. Pour le ministre de la Santé, la lèpre est une maladie comme les autres, et les personnes handicapées du fait de ...
Lire l'article
La Première dame du Gabon, Sylvia Bongo Ondimba, empêchée, s’est fait représentée par les épouses des membres du gouvernement, mardi, pour la visite des différents services de l’hôpital des grandes endémies de Nkembo (2ème arrondissement de Libreville) afin de voir comment apporter une amélioration progressive des services offerts au bénéfice des populations. A l’hôpital de Nkembo, elles se sont rendues dans différents services, notamment au Programme de Lutte contre la Tuberculose, au Programme de lutte contre la Lèpre et la Trypanosomiase (maladie du sommeil) ainsi qu’au Programme de lutte contre le Paludisme logés dans cette ...
Lire l'article
Le Gabon veut réduire de moitié, d’ici à 2015, le nombre de lépreux qui est passé dans ce pays de 24.000 à 10.000, a appris l’AGP, à l’issue d’un atelier ayant regroupé, du 12 au 13 avril à Libreville, le personnel de santé engagés dans la lutte contre cette maladie. Cet ‘’ambitieux’’ objectif ne peut être atteint qu’avec l’implication du Secrétariat général du ministère gabonais de la santé, ont estimé les participants dans une recommandation proposée pour validation au Plan de développement sanitaire (PNDS 2011-2015) et à certains pays africains. Les lépreux sont traités dans trois centres principaux ...
Lire l'article
A l’occasion de la 56e Journée mondiale des lépreux, placée cette année sous la bannière du slogan : «la lèpre ne tue pas», le ministre de la Santé, le général Idriss Ngari, a annoncé le lancement d’un programme de sensibilisation pour le traitement non discriminatoire des malades de la lèpre et pour mettre un terme à la psychose qui touche la population à propos de cette maladie et fait souffrir davantage ceux qui en sont atteints. «La lèpre ne tue pas», c’est sous ce thème que le Gabon a célébré le 25 janvier dernier la 56e Journée mondiale des lépreux, ...
Lire l'article
La 56ème Journée mondiale de la Lèpre a été célébrée ce samedi au centre médical de Nzeng Ayong à Libreville, sous le thème « la lèpre ne tue pas, elle exclut », en présence du ministre de la Santé publique et de l’Hygiène publique Idriss NGARI, du représentant de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) au Gabon, Dr André Ndikuyeze. Pour la Directrice nationale du programme de lutte contre la lèpre, Dr Annick Mondjo, « la lèpre favorise la pauvreté, d’où le thème mondiale « la lèpre ne tue pas, elle exclut ». Mais sachez que la chimiothérapie permet ...
Lire l'article
Les populations analphabètes ont été invitées lundi, via un communiqué du secrétariat général du ministère de la Culture et des Arts, de l’Education populaire, parvenu ce vendredi, à aller s’inscrire au centre d’alphabétisation de Nkembo. En effet, le centre de Nkembo est le seul habilité à Libreville à procéder aux inscriptions des candidats puis à les orienter en fonction de leurs lieux d’habitation dans les autres centres. Libreville compte au total 5 centres d’alphabétisation à savoir: Nkembo, Derrière la Prison, Carrefour Hassan, Ozangué et la Sni Owendo. Les personnes analphabètes de l’intérieur du pays désireuses d’apprendre à lire, écrire et compter en français, ...
Lire l'article
L’Organisation des Personnes Handicapées (OPH) dans le cadre de ses activités de l’année 2008, a organisé jeudi, une campagne de prévention contre la Poliomyélite au centre de vaccination de l’hôpital spécialisé de Nkembo à Libreville, sous le thème « Evitons le handicap aux enfants par les vaccinations ». « Mamans et futures mamans, c’est une inquiétude atroce pour nous, victimes de la polio de savoir que cette terrible maladie rode autour de nos enfants, parce que nous n’avons pas respecté les vaccins et leurs rappels », a déclaré le président de l’OPH avant d’ajouter: « Ce manque d’attention de notre par ...
Lire l'article
A la demande des responsables de cette structure sanitaire, qui reçoit des personnes atteintes de pathologies contagieuses et compliquées telles que la tuberculose, la lèpre, et autres; le gouvernement de la République, vient de permettre la construction d’un centre de traitement ambulatoire dans l’enceinte de l’hôpital de Nkembo pour faciliter le suivi médical de certains malades tuberculeux déclarés séropositifs. C’est un bâtiment totalement achevé, comprenant un laboratoire en voie d’équipement, des chambres et une pharmacie contenant à la fois des anti-rétroviraux et des produits adaptés au traitement antituberculeux qui permettra de pouvoir suivre convenablement et à temps, tous les malades de ...
Lire l'article
Le Centre d’Alphabétisation pour adultes de Nkembo, dans le 2ème arrondissement de Libreville s’organise pour aller en vacance comme dans tous les établissements de la capitale, a cet effet, les enseignants du Centre procèdent au calcul des moyennes des 150 élèves inscrits pour cette année 2007-2008 et dont l’âge varie de 16 à 60ans repartie en 4 niveaux de formation, a constaté GABONEWS. Comme dans les établissements scolaires ordinaires de la capitale, la fin d’année académique de chaque niveau est couronnée par la remise des bulletins scolaires dans lesquels sont inscrits les résultats des efforts fournis pendant toute l’année. Aussi, ...
Lire l'article
Les trente deux (32) piliers de la paroisse catholique saint Michel située au quartier Nkembo à Libreville, dont la construction aura duré treize ans, s’abîment au jour le jour à cause des intempéries et des conditions atmosphériques qui détruisent peu à peu ces colonnes sculptées des mains de maître. Selon les paroissiens, ces piliers illustrant les scènes de la Bible se détériorent par les effets du vent, de la pluie, de l’humidité, du soleil accablant qui, tous réunis occasionnent sur ces chefs d’œuvres des dommages considérables. Ainsi, pour les protéger des intempéries naturelles, les fidèles entendent rallonger la toiture de la ...
Lire l'article
Œuvrer pour l’élimination de la discrimination des lépreux
Société / Visite de l’hôpital de Nkembo par les épouses des membres du gouvernement
Le Gabon veut réduire de moitié le nombre de Lépreux d’ici à 2015
Gabon : Ngari veut mettre un terme à la psychose sur les lépreux
Gabon: Célébration samedi à Libreville de la 56ème Journée mondiale de la Lèpre
Gabon: Les personnes analphabètes invitées à s’inscrire à Nkembo
Gabon: Les Personnes Handicapées en campagne contre la poliomyélite à l’hôpital de Nkembo
Gabon: L’hôpital des grandes endémies de Nkembo se dote d’un centre de traitement ambulatoire
Gabon: Le Centre d’Alphabétisation pour adultes de Nkembo s’apprête pour les vacances
Gabon: Les 32 piliers de la paroisse saint Michel de Nkembo abandonnés aux intempéries s’abîment


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, moyenne 1,00 sur 5)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 28 Jan 2009
Catégorie(s): Société
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*