Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon: La CEMAC en ordre de bataille face à la crise financière internationale

Auteur/Source: · Date: 29 Jan 2009
Catégorie(s): Afrique

Les Chefs d’Etat et les représentants des six pays membres de la Communauté Economique et Monétaire d’Afrique Centrale (CEMAC) tiennent ce vendredi à Libreville un sommet extraordinaire pour évoquer notamment la crise financière internationale et les moyens pour y faire. La capitale gabonaise devra servir de rampe de lancement pour une réponse concertée de la sous-région d’Afrique Centrale à la crise financière, née aux Etats-Unis.

Un phénomène qui n’épargne aucun continent et dont les effets pervers se font déjà ressentir à travers à travers le monde, dans les secteurs industriel, agricole ou encore commercial.

Dans une analyse globale des pays membres de la CEMAC par rapport à la nouvelle donne internationale, la communauté a examiné, récemment, en profondeur le PER, à savoir le Programme Economique Régional, fondé sur les domaines d’activité phares, susceptibles d’impulser le développement tels que l’agriculture, l’énergie, les mines ou encore les forêts. Cette analyse devrait être soumise aux dirigeants de la sous région.

Autre enjeu de la rencontre, la réforme de l’institution sous-régionale, à travers, notamment, les 10 propositions présentées, en son temps, par le chef de l’Etat centrafricain, François Bozizé, alors président en exercice de la CEMAC, parmi lesquels l’instauration d’une commission de paix, de sécurité et de défense communautaire et la création d’un Etat- major forces CEMAC en vue de consolider la paix dans la région.

Institué à Ndjamena (Tchad) le 16 mars 1994 en lieu et place de l’Union Douanière et Economique d’Afrique Centrale (UDEAC),la CEMAC représente la volonté des gouvernements du Cameroun, du Tchad, du Congo-Brazzaville, de la République Centrafricaine, de la Guinée-Equatoriale et du Gabon d’œuvrer de concert pour le développement harmonieux de leurs ressources humaines et naturelles ;donner une impulsion dynamique et décisive au processus d’intégration en Afrique Centrale grâce à une harmonisation des politiques et des législations de leurs Etats.

Les institutions de la CEMAC sont : l’Union Economique de l’Afrique Centrale ( UEAC, renforcement de la compétitivité dans l’espace CEMAC ), l’Union Monétaire de l’Afrique Centrale ( UMAC, surveille la politique monétaire dans la zone), le Parlement Communautaire chargé du contrôle démocratique des institutions et la Cour de Justice, instance en charge du contrôle juridictionnel des activités et de l’exécution budgétaire des institutions de la CEMAC ainsi que la Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC, banque d’émission du francs CFA arrimé à l’Euro). 


SUR LE MÊME SUJET
Le conseil des ministres de l'Union économique de l'Afrique centrale (UEAC) qui vient de se tenir, a arrêté le budget exercice 2012 de la Communauté économique et monétaire d'Afrique centrale (CEMAC), en recettes et en dépenses, à près de 60 milliards FCFA (environ 115 millions USD). Ce budget, en baisse de 8% par rapport au budget antérieur, porte essentiellement sur la mise en œuvre des projets du plan opérationnel 2011-2012, du programme économique régional (PER) de la CEMAC. Par ailleurs, des mesures de rigueur et de compression des charges ont été demandées à la Commission de la CEMAC pour financer certaines ...
Lire l'article
Les travaux du 14ème sommet des chefs d’Etat et de gouvernement de l’Union africaine (UA) se sont ouverts dimanche à Addis-Abeba (Ethiopie) auxquels prend part le président gabonais, Ali Bongo Ondimba, a constaté l’envoyé spécial de l’AGP. A l’entame des travaux, l’engagement des Africains sur la question de développement des technologie de l’information et de la communication (TIC) a été fortement exprimé lors des différentes allocutions, ainsi que les crises et conflits. Ce 14ème Sommet des chefs d’Etat et de gouvernement de l’UA s’est ouvert à Addis-Abeba, sur la volonté de l’Afrique de relever les défis du développement des technologies de l’information ...
Lire l'article
Les chefs d'Etat des pays de la Communauté économique et monétaire de l'Afrique centrale (CEMAC), réunis vendredi à Libreville, à la faveur d'un sommet extraordinaire, ont statué sur la situation des économies de leurs pays face à la crise financière internationale qui secoue le monde. A cette occasion, le chef de l'Etat centrafricain, président en exercice de l'institution, François Bozizé, a fait observer que la crise financière qui a entraîné la récession au niveau mondial a des répercussions sur les économies africaines. '' Nos prévisions budgétaires et de croissance ne cessent d'être revues à la baisse, les prix de nos matières premières ...
Lire l'article
Une nouvelle rencontre sur la crise financière dans la sous région de la Communauté économique et monétaire de l'Afrique centrale se tiendra en février prochain tel que voulu par les Chefs d'Etats de la région, à l'issue du sommet extraordinaire qui s’est déroulé ce vendredi à Libreville. Pour le moment, le pays qui doit abriter ces assises n'a pas encore été désigné et tout porte à croire que des négociations doivent se poursuivre pour statuer sur le pays qui devra accueillir cette rencontre. Toutefois, selon le Communiqué final du sommet de ce vendredi, elle va regrouper les représentants des secteurs touchés ...
Lire l'article
Coalition du Refus
Coalition Gabonaise du Refus et de Salut National DEVANT L'URGENCE Coalition: Le Temps de l’action: Manif du 11 juillet 2009 13h30, Grande Marche et Meeting de la Diaspora à Paris - Invitation aux compatriotes et amis du Gabon INVITATION Chers compatriotes et amis du Gabon, Pendant les 42 ans de dictature et d’asservissement du peuple gabonais, l’arbitraire a été institutionnalisé en norme de fonctionnement de l’Etat. Cette situation a entraîné le pays à la banqueroute économique, à la dictature, à la personnalisation du pouvoir, à l’immoralité civique, au favoritisme, à la paupérisation croissante. Ceux qui osaient critiquer le système étaient privés de leurs droits fondamentaux. Pour éviter ...
Lire l'article
Les travaux de la Conférence débat sur la « Crise financière internationale et les perspectives de l’économie gabonaise », devant se dérouler sur deux jours, ont été ouverts ce mercredi à l’immeuble Arambo du ministère des Finances par le premier ministre, Jean Eyeghé Ndong. L’initiative gouvernementale vise à diagnostiquer objectivement les fondements de la crise et son impact sur l’économie gabonaise avant d’envisager des issues. Des actions à court, moyen et long termes seront également identifiées à tous les niveaux pour surmonter rapidement la situation actuelle et envisager l’avenir avec beaucoup plus de sérénité. Autrement dit, afin de rendre l’économie locale ...
Lire l'article
La conférence-débat sur la crise financière internationale et les perspectives de l’économie gabonaise, organisée par le gouvernement gabonais s’ouvre mercredi à l’immeuble Arambo de Libreville où de nombreux thèmes seront examinés en vue de sensibiliser et d’informer les populations sur ces questions d’actualité. ces assises de Libreville donneront lieu, pendant deux (2) jours (du 7 au 8 janvier), à l’analyse de nombreux thèmes, entre autres, la « crise financière internationale et son impact sur l’économie mondiale » qui sera présenté par le professeur Daniel Cohen, enseignant à l’Ecole normale supérieur et à l’Université de Paris 1 (Panthéon Sorbonne), tandis que son ...
Lire l'article
La crise financière qui secoue actuellement le monde laisse difficilement insensibles tous ceux dont la mission est de veiller sur les effets prévisibles de l’onde de choc de la situation , Willy Ontsia, le directeur général de la Bourse des Valeurs mobilières de l’Afrique centrale (BVMAC) livre son analyse. Les ministres des Finances et les gouverneurs des Banques centrales d'Afrique se sont réunis le 12 novembre 2008 à Tunis, à l'initiative de la Banque africaine de développement (BAD) et de la Commission de l'Union africaine (UA). Ils ont examiné et évalué les effets de la crise financière internationale ...
Lire l'article
Quatre-vingts (80) ans après le crash boursier de New York aux Etats-Unis, le monde financier tente le tout pour le tout afin d'éviter le pire. Wall Street vaccille, Londres est dans la tourmente, Paris se cherche, Tokyo se trouve dans l'expectative...Aussi riche que la planète terre parait en ce troisième millénaire, elle montre dangereusement des signes d'une douloureuse récession comme en octobre 1929. C'est au forceps que le président George Bush a réussi à faire adopter son fameux plan d'octroi de sept cents (700) milliards de dollars US aux banques et sociétés d'assurances en faillite ou en passe de l'être. Sous ...
Lire l'article
Pendant qu’Européens, Américains, Asiatiques s’affairent dans le monde pour juguler la crise financière qui continue de défrayer la chronique, que se passe-t-il au niveau des places financières africaines ? Est-t-il exact qu’au niveau de ces entités aucune répercussion ne sera perceptible? Des responsables d’institutions financières apportent un éclairage sur les conséquences indirectes de la crise sur l’Afrique. «Je me demande s’il ne faut pas que j’aille retirer tout mon argent qui se trouve sur mon compte, avant qu’il ne soit trop tard », s’inquiète un usager d’une banque de la place à Cotonou, qui a requis l’anonymat, à propos de la ...
Lire l'article
Le budget 2012 de la CEMAC évalué à près de 60 milliards FCFA
Sommet UA : L’Afrique en ordre de bataille pour relever les défis du développement des TIC
Les pays de la CEMAC statuent sur la situation de leurs économies face à la crise internationale
Gabon: Crise financière internationale: la CEMAC convoque une rencontre sous régionale en février prochain
Coalition du Refus
Gabon: Ouverture à Libreville de la Conférence débat sur la « crise financière internationale et les perspectives de l’économie gabonaise »
Gabon: La « crise financière internationale et les perspectives de l’économie gabonaise » examinées dès mercredi à Libreville
Gabon: Crise financière internationale: « Il est temps pour l’Afrique de compter sur ses propres forces, ses valeurs et sa capacité d’innovation », soutient WIlly
Crise financière internationale: l’Afrique doit réfléchir
L’AFRIQUE FACE À LA CRISE FINANCIÈRE: pas encore de chocs mais des risques de psychose


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 29 Jan 2009
Catégorie(s): Afrique
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*