Socialisez

FacebookTwitterRSS

Les principales accusations de Pierre Péan

Auteur/Source: · Date: 3 Fév 2009
Catégorie(s): Monde

Alors que le ministre des affaires étrangères est en pleine polémique avec la publication mercredi 4 février du livre à charge “Le monde selon K.” (Editions Fayard) de Pierre Péan, en voici quelques extraits :

La principale accusation concerne de lucratives activités de consultant menées dans le secteur de la santé en Afrique, entre 2002 et 2007, après la défaite électorale du PS auquel il appartenait et avant sa nomination au gouvernement de Nicolas Sarkozy. Selon Pierre Péan, Bernard Kouchner a mené ces activités pour deux sociétés privées, Africa Steps et Iméda, dirigées par deux de ses proches, alors qu’il présidait en même temps un groupement d’intérêt public, Esther, consacré à la coopération internationale hospitalière.

Mélange des genres

“Le ministre Kouchner n’est pas directement actionnaire de la société Imeda qui a facturé ses prestation aux Etats gabonais et congolais (et sans doute à d’autres Etats). Il a cepedant lui-même favorisé ces contrats et exécuté certaines des prestations; surtout il a recruté au ministère dont il a la charge les deux fondateurs de la société en question.

Activités lucratives

“Au Gabon, le montant des contrats passés par Imeda et Africa Steps est de 1.735.916.870 francs CFA, soit 2.646.388 euros. Le premier versement, de 500 millions de francs CFA, soit 762.245 euros, à Imeda a été effectué le 19 janvier 2004; le second à Africa Steps, de 700 millions de francs CFA, soit 1.067.143 euros. Fin 2006, le gouvernement gabonais devait encore 817.000 euros aux deux sociétés pour honorer complètement les contrats signés.

Double casquette

“Bernard Kouchner, responsable d’un organisme public, nommé par le premier ministre, peut-il opportunément rendre visite à un ministre d’un pays étranger à la fois sous sa casquette officielle et sous celle de consultant privé ? Peut-il effectuer des prestations privées pour des pays avec lesquels son gouvernement entretient des relations de grand proximité ?”

Le goût du pouvoir

“Kouchner n’a pas renoncé à revenir au pouvoir, alors même que les sondages donnent Nicolas Sarkozy gagnant à la prochaine élection présidentielle. Dès le mois de décembre 2006, alors qu’il soutient Ségolène Royal, il annonce qu’il n’hésiterait pas à participer à un gouvernement d’union nationale si Sarkozy était élu président ! Bernard Kouchner, début avril 2007, espérait donc être ministre, quel que soit le vainqueur de l’élection…”

Télescopage entre activités privées et diplomatie française

Le secrétaire d’Etat français à la Coopération Jean-Marie Bockel, placé l’autorité de Bernard Kouchner, disait le 15 janvier 2008 vouloir signer l’acte de décès de la “Françafrique” :
“A eux d’eux, le Gabon et le Congo ont commandé pour près de 4,6 millions d’euros de rapports à Imeda et Africa Steps ! Ils en veulent beaucoup à Kouchner d’avoir laissé son secrétaire d’Etat tenir des propos qu’ils considèrent comme désobligeants. […] Bockel est débarqué le 19 mars 2008 et se retrouve au secrétariat d’Etat des anciens combattants”. 


SUR LE MÊME SUJET
Fini le temps où la France était le moteur de l'Afrique. Aujourd’hui, les Etats-Unis, Israël et la Chine se disputent sur le continent de nouvelles zones d’influence. C’est la thèse du journaliste d’investigation Pierre Péan dans son dernier livre, "Carnages". Pierre Péan, journaliste d'investigation, a écrit deux livres sur les événements du Rwanda. L'un en 2005, Noires fureurs, blancs menteurs, et l'autre, Carnages, qui vient de paraître chez Fayard. Son idée-force : les choses ne se sont pas passées comme on l'a dit et, dans cette affaire, la France a été victime de grandes manoeuvres pilotées par les Etats-Unis, visant à ...
Lire l'article
2,6 millions d'euros pour... 15 pages de rapport ? Le site d'info Bakchich a mis la main sur une partie des travaux effectués par Bernard Kouchner au Gabon, pour le compte de la société de conseil Imeda. Une prestation facturée 2,6 millions d'euros en 2004. Or le site d'info n'a déniché que de très brefs documents, envoyés au président gabonais Omar Bongo en février et juin 2004, de six pages pour l'un, et de neuf pages pour l'autre. Ils sont téléchargeables sur le site. "Est-ce cet «épais» dossier qui a été facturé 2,6 millions d'euros au Gabon, soit près de 173 ...
Lire l'article
La polémique déclenchée par le livre de Pierre Péan est loin d'être éteinte. L'Express révèle que, avant d'entrer au gouvernement, l'ex-figure de la médecine humanitaire n'exerçait pas ses talents de consultant uniquement en Afrique. La scène se passe dans le décor féerique de Venise, le 29 avril 2006. Le millier d'invités de marque conviés par François Pinault à inaugurer son musée du palazzo Grassi quittent le dîner pour embarquer sur les vaporettos loués par le milliardaire français afin de les conduire à leurs hôtels. La voix de Bernard Kouchner s'élève alors: "Je ne prends jamais les transports en commun. C'est ...
Lire l'article
Le ministre français des Affaires étrangères, ancien ministre de la Santé Bernard Kouchner, a entrepris de porter plainte en diffamation pour le livre du journaliste Pierre Péan remettant en cause ses activités de consultant menée dans le secteur de la santé en Afrique, notamment au Gabon. Le célèbre docteur français a fourni un ensemble de pièces justificatives à son avocat, qui tend à démontrer que les chiffres faramineux avancés par l’auteur du livre sur ses rémunérations au Gabon seraient démesurés. Face aux accusations contenues dans le livre «Le monde selon K.» de Pierre Péan, parut le 4 février dernier, le ...
Lire l'article
Dans le dispositif des deux sociétés dirigées par ses amis, actives en Afrique, Bernard Kouchner apportait bien plus que des connaissances en matière d'assurance-maladie et de santé publique. Il apportait une image. Celle d'une célébrité, d'un homme aux multiples combats, le sceau de la générosité humanitaire, un certain entregent en France, l'apport politique et médiatique d'une popularité élevée. Pour Omar Bongo, l'inamovible président à poigne du Gabon, devenu en quarante ans l'incarnation des réseaux opaques de la fameuse "Françafrique", "c'était un investissement ! Kouchner : une star !", raconte une des personnes impliquées de près dans le dispositif. Tout commence début 2003. ...
Lire l'article
Mis en cause par Pierre Péan dans son livre Le Monde selon K, Bernard Kouchner se défend sur tous les fronts. A l'Assemblée nationale, à la télévision, dans la presse, le ministre des affaires étrangères réfute tout mélange des genres entre activités publiques et privées en Afrique. "Je suis l'objet de la publication d'un livre calomnieux, d'une entreprise de déstabilisation qui est évidemment politique mais aussi éditoriale. L'auteur du livre est coutumier du fait", assure-t-il dans un entretien au Figaro. Sur le plateau de France 2, le ministre déclare qu'il portera "probablement" plainte contre contre l'auteur du Monde selon K. Le ...
Lire l'article
Le ministre français des affaires étrangères, Bernard Kouchner, a qualifié, lundi 12 janvier, d'"allégations inexactes" des informations diffusées le même jour par le site Internet du magazine Marianne, qui cite des extraits d'un livre à paraître du journaliste Pierre Péan, mettant en cause M. Kouchner pour des activités de conseil qu'il a eues auprès des autorités du Gabon, dans le cadre de la réforme du secteur de la santé dans ce pays. Selon ces extraits de l'ouvrage de M. Péan, M. Kouchner est intervenu auprès du président gabonais Omar Bongo, le 25 mai 2007, alors qu'il était déjà nommé à ...
Lire l'article
France – Afrique: Kouchner complaisant avec le Gabon ?
Le site Marianne2.fr publie en avant-première des extraits du livre du journaliste Pierre Péan consacré à Bernard Kouchner. Le journaliste y accuse le ministre des Affaires étrangères d'avoir, avant son entrée en fonctions, effectué au nom d'une société dirigée par un de ses proches, IMEDA, plusieurs prestations de conseil et de communication, pour des montants parfois supérieurs à 1 million d'euros, auprès de pays africains, dont le Gabon d'Omar Bongo. Interrogé par Jean-Pierre Elkabbach sur cette affaire au micro d'Europe 1, Bernard Kouchner a répondu qu'il s'agissait d'une "vraie calomnie" et insisté sur le fait que ses sociétés de conseil (BK ...
Lire l'article
Accusé d'avoir facturé des rapports à des pays africains, au nom d'une société dirigée par un de ses proches, il dénonce une "vraie calomnie". Marianne2.fr publie ce lundi des extraits du livre du journaliste d'investigation Pierre Péan -auteur de plusieurs ouvrages sur des scandales politiques- consacré à Bernard Kouchner. Un conflit d'intérêt pour Bernard Kouchner? Dans cet ouvrage, Pierre Péan accuse le ministre des Affaires étrangères d'un présumé conflit d'intérêts. D'après le journaliste, avant son entrée en fonctions, Bernard Kouchner aurait facturé plusieurs rapports à certains africains, dont le Gabon d'Omar Bongo, au nom de la société IMEDA dirigée par un de ...
Lire l'article
Exclusif: l’étrange diplomatie africaine de Bernard Kouchner
Pierre Péan se prépare à publier dans les semaines qui viennent un livre-portrait sans complaisance sur Bernard Kouchner. L’enquête, dont Marianne2 a pu avoir accès à certains extraits en avant-première, met en cause le désintéressement du «French doctor»: peu avant de devenir ministre des Affaires étrangères, Bernard Kouchner aurait facturé, via une société créée par deux proches collaborateurs, plusieurs rapports à certains États, dont le Gabon. Le paradoxe est énorme : l’homme qui incarne, auprès de millions de Français, la générosité, l’altruisme, la paix et le partage, l’homme qui truste tous les prix de popularité dans les machines à sondages, l’homme ...
Lire l'article
Pour Pierre Péan, la Françafrique n’existe plus
Gabon / Kouchner : 2,6 millions d’euros pour 15 pages ?
Gabon: Les bons rapports du Docteur Kouchner
France : Kouchner joue la transparence sur ses travaux pour le Gabon
En Afrique, l’image du “French doctor” a favorisé les activités de la société Imeda dans plusieurs pays
Bernard Kouchner rejette les accusations portées contre lui
Accusations contre Bernard Kouchner à propos d’activités de conseil pour le Gabon
France – Afrique: Kouchner complaisant avec le Gabon ?
Franec – Afrique: Kouchner en plein conflit d’intérêts?
Exclusif: l’étrange diplomatie africaine de Bernard Kouchner


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, moyenne 5,00 sur 5)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 3 Fév 2009
Catégorie(s): Monde
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*