Socialisez

FacebookTwitterRSS

Bernard Kouchner rejette les accusations portées contre lui

Auteur/Source: · Date: 4 Fév 2009
Catégorie(s): Monde

Mis en cause par Pierre Péan dans son livre Le Monde selon K, Bernard Kouchner se défend sur tous les fronts. A l’Assemblée nationale, à la télévision, dans la presse, le ministre des affaires étrangères réfute tout mélange des genres entre activités publiques et privées en Afrique. “Je suis l’objet de la publication d’un livre calomnieux, d’une entreprise de déstabilisation qui est évidemment politique mais aussi éditoriale. L’auteur du livre est coutumier du fait”, assure-t-il dans un entretien au Figaro. Sur le plateau de France 2, le ministre déclare qu’il portera “probablement” plainte contre contre l’auteur du Monde selon K.

Le livre du journaliste-écrivain Pierre Péan accuse M. Kouchner d’avoir mené de lucratives activités de consultant dans le secteur de la santé en Afrique, entre 2002 et 2007. Selon le journaliste, deux sociétés privées, Africa Steps et Imeda, gérées par deux proches de M. Kouchner, ont vendu pour près de 4,6 millions d’euros de contrats de conseil sur la réforme des systèmes de santé au Gabon du président Omar Bongo Odimba et au Congo de Denis Sassou Nguesso.

Dans Le Figaro, Bernard Kouchner dément “formellement” : “Je n’ai jamais touché les sommes dont parle Pierre Péan”, assure-t-il, évoquant des “mensonges qui vont disparaître”. Selon son entourage, Bernard Kouchner “n’a pas mis d’argent dans sa poche” et les accusations sur les contrats africains “ne s’appuient sur rien”.

“J’AI TOUJOURS PAYÉ MES IMPÔTS”

Sur le site du Nouvel Observateur, le ministre déclare n’avoir “jamais signé un seul contrat avec un Etat africain. Jamais. J’ai été un des consultants d’une entreprise française – Imeda – dans un domaine que je connais : celui de la médecine et de la santé publique.” “Y a-t-il quelque chose de choquant qu’un ancien ministre de la santé, qui a fait pendant des dizaines d’années des missions humanitaires pour Médecins sans frontières – prix Nobel de la paix je le rappelle –, Médecins du monde et bien d’autres sans toucher un centime, rédige des rapports permettant à des pays africains d’améliorer leur système de santé ?”, demande Bernard Kouchner, qui ajoute avoir “toujours agi dans la légalité et la transparence, déclaré mes revenus, payé mes impôts”.

A l’Assemblée nationale, sommé de s’expliquer par le député socialiste Jean Glavany, le chef de la diplomatie déclare : “A aucun moment, ni au Gabon ni ailleurs, je ne me suis servi de mes fonctions ministérielles.” Dénonçant des “amalgames”, Bernard Kouchner dit “souffrir” de ces accusations et dément également être à l’origine de la mutation-sanction, en 2008, de l’ancien secrétaire d’Etat à la francophonie, le socialiste Jean-Marie Bockel, qui avait critiqué la rémanence de la “Françafrique”.

Sur France 2, le ministre explique aussi avoir brièvement évoqué le sujet avec Nicolas Sarkozy. “Nous en avons parlé un petit peu”, à l’occasion du conseil des ministres, avance-t-il, sans donner plus de détails sur cette conversation avec le chef de l’Etat. 


SUR LE MÊME SUJET
Bernard Kouchner redevient consultant sans frontières
Bernard Kouchner reprend ses activités de conseil aux entreprises et aux gouvernements étrangers, qui avaient suscité beaucoup de polémiques. L'ex-ministre des Affaires étrangères vient de créer une société au nom explicite, No Borders Consultants. Mais s'il est déjà très actif en Guinée, c'est selon lui à titre bénévole : le Président est un ami. Pour son retour dans le privé, Bernard Kouchner a choisi une référence à son passé chez Médecins sans Frontières. Le 10 juin, il a enregistré au tribunal de commerce de Paris les statuts de No Borders Consultants, une société domiciliée à son adresse personnelle. « Développement ...
Lire l'article
Bernard Kouchner a-t-il compromis la figure du "French Doctor", en rédigeant des rapports généreusement financés par des potentats africains ? La question posée par le livre du journaliste Pierre Péan, Le Monde selon K (Fayard, 324 p., 19 euros), est éclairée par les deux études sur le système de santé du Gabon dont Le Monde a pris connaissance. Conduits par M. Kouchner, à une époque où il n'exerçait pas de responsabilités politiques, ces travaux ont été commandés en 2003 par le président Omar Bongo à la société Imeda. Les deux rapports de 107 et 24 pages ne relèvent ni d'une ...
Lire l'article
Le ministre français des Affaires étrangères, ancien ministre de la Santé Bernard Kouchner, a entrepris de porter plainte en diffamation pour le livre du journaliste Pierre Péan remettant en cause ses activités de consultant menée dans le secteur de la santé en Afrique, notamment au Gabon. Le célèbre docteur français a fourni un ensemble de pièces justificatives à son avocat, qui tend à démontrer que les chiffres faramineux avancés par l’auteur du livre sur ses rémunérations au Gabon seraient démesurés. Face aux accusations contenues dans le livre «Le monde selon K.» de Pierre Péan, parut le 4 février dernier, le ...
Lire l'article
Le livre de Pierre Péan sur Bernard Kouchner n'est pas encore dans les rayons de librairie qu'il déclenche déjà de vives réactions parmi les députés. Dans Le Monde selon K. (Fayard), qui doit paraître mercredi 4 février, l'écrivain et enquêteur critique lourdement le ministre des affaires étrangères pour avoir bénéficié de contrats avec le Gabon et le Congo, en tant que consultant pour deux sociétés privées entre 2002 et 2007. Selon Pierre Péan, ces sociétés auraient continué à toucher des sommes issues de ces deux pays après l'entrée en fonction au Quai d'Orsay de Bernard Kouchner, au risque d'un conflit ...
Lire l'article
Dans son livre, Pierre Péan explique comment Bernard Kouchner a effectué plusieurs missions rémunérées pour le compte de la société Imeda, en s'appuyant sur son site internet. "L'AFFAIRE Kouchner" n'en finit plus d'étendre ses ramifications. Dans son livre, Pierre Péan explique comment Bernard Kouchner a effectué plusieurs missions rémunérées pour le compte de la société Imeda. Il s'agissait de réaliser des audits concernant le système de santé de plusieurs pays africains, parmi lesquels le Gabon. Péan raconte: "le site internet d'Imada que j'ai consulté quand j'ai entamé cette enquête indiquait que cette société de conseil [Imeda, ndlr] avait bien effectué ...
Lire l'article
Le ministre français des affaires étrangères, Bernard Kouchner, a qualifié, lundi 12 janvier, d'"allégations inexactes" des informations diffusées le même jour par le site Internet du magazine Marianne, qui cite des extraits d'un livre à paraître du journaliste Pierre Péan, mettant en cause M. Kouchner pour des activités de conseil qu'il a eues auprès des autorités du Gabon, dans le cadre de la réforme du secteur de la santé dans ce pays. Selon ces extraits de l'ouvrage de M. Péan, M. Kouchner est intervenu auprès du président gabonais Omar Bongo, le 25 mai 2007, alors qu'il était déjà nommé à ...
Lire l'article
France – Afrique: Kouchner complaisant avec le Gabon ?
Le site Marianne2.fr publie en avant-première des extraits du livre du journaliste Pierre Péan consacré à Bernard Kouchner. Le journaliste y accuse le ministre des Affaires étrangères d'avoir, avant son entrée en fonctions, effectué au nom d'une société dirigée par un de ses proches, IMEDA, plusieurs prestations de conseil et de communication, pour des montants parfois supérieurs à 1 million d'euros, auprès de pays africains, dont le Gabon d'Omar Bongo. Interrogé par Jean-Pierre Elkabbach sur cette affaire au micro d'Europe 1, Bernard Kouchner a répondu qu'il s'agissait d'une "vraie calomnie" et insisté sur le fait que ses sociétés de conseil (BK ...
Lire l'article
Accusé d'avoir facturé des rapports à des pays africains, au nom d'une société dirigée par un de ses proches, il dénonce une "vraie calomnie". Marianne2.fr publie ce lundi des extraits du livre du journaliste d'investigation Pierre Péan -auteur de plusieurs ouvrages sur des scandales politiques- consacré à Bernard Kouchner. Un conflit d'intérêt pour Bernard Kouchner? Dans cet ouvrage, Pierre Péan accuse le ministre des Affaires étrangères d'un présumé conflit d'intérêts. D'après le journaliste, avant son entrée en fonctions, Bernard Kouchner aurait facturé plusieurs rapports à certains africains, dont le Gabon d'Omar Bongo, au nom de la société IMEDA dirigée par un de ...
Lire l'article
Exclusif: l’étrange diplomatie africaine de Bernard Kouchner
Pierre Péan se prépare à publier dans les semaines qui viennent un livre-portrait sans complaisance sur Bernard Kouchner. L’enquête, dont Marianne2 a pu avoir accès à certains extraits en avant-première, met en cause le désintéressement du «French doctor»: peu avant de devenir ministre des Affaires étrangères, Bernard Kouchner aurait facturé, via une société créée par deux proches collaborateurs, plusieurs rapports à certains États, dont le Gabon. Le paradoxe est énorme : l’homme qui incarne, auprès de millions de Français, la générosité, l’altruisme, la paix et le partage, l’homme qui truste tous les prix de popularité dans les machines à sondages, l’homme ...
Lire l'article
Bernard Kouchner : “La France n’interviendra plus dans le conflit tchadien”
Alors que les rebelles tchadiens ont repris ces derniers jours leur offensive vers la capitale, N'Djamena, Bernard Kouchner a très nettement pris ses distances avec ce conflit, dimanche 16 juin à Abidjan."Il n'y a pas de position de la France à entretenir. C'est un général irlandais qui commande l'Eufor (la force européenne chargée de protéger les réfugiés), avec dix-sept nations", dont la France, a répondu le chef de la diplomatie française à la question d'un journaliste sur la position de Paris dans la crise tchadienne. "La France n'est pas intervenue et n'interviendra plus", a-t-il ajouté lors de cette conférence de ...
Lire l'article
Bernard Kouchner redevient consultant sans frontières
Questions sur les rapports de Bernard Kouchner pour Omar Bongo
France : Kouchner joue la transparence sur ses travaux pour le Gabon
Plusieurs députés demandent à Kouchner de “s’expliquer”
“Affaire Kouchner” : Challenges a retrouvé le site fantôme
Accusations contre Bernard Kouchner à propos d’activités de conseil pour le Gabon
France – Afrique: Kouchner complaisant avec le Gabon ?
Franec – Afrique: Kouchner en plein conflit d’intérêts?
Exclusif: l’étrange diplomatie africaine de Bernard Kouchner
Bernard Kouchner : “La France n’interviendra plus dans le conflit tchadien”


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 4 Fév 2009
Catégorie(s): Monde
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Une Réponse à Bernard Kouchner rejette les accusations portées contre lui

  1. mitsumba georges

    4 Fév 2009 a 18:36

    Nous voulons toute la lumière Mr Kouchner, on ne peut pas accepter des liaisons aussi douteuses entre des dictateurs et un ministre des affaires étrangères. Mr Kouchner qui a muté Mr Bokel aux anciens combattants??, Qui a demandé à un chef d’état africain de payer la note? et comme par hasard après ce règlement, pourquoi a t’on muté Bokel aux anciens combattants? Nous voulons savoir tout sur cette affaire; sinon Mr Kouchner vous êtes tout aussi complices des malheurs perpétrés par des dictateurs qui vous paient, alors démissionnez et dites toute la vérité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*