Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon : Les agents municipaux sur le pied de guerre

Auteur/Source: · Date: 9 Fév 2009
Catégorie(s): Société

Les forces de l’ordre ont empêché le Collectif des agents municipaux de Libreville (CAML) d’organiser une marche pacifique, le 6 février dernier, visant la réclamation du versement de leurs droits à la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS). La dette de plus 16 milliards de francs CFA de la mairie de Libreville à la CNSS prive les agents municipaux de leurs prestations médicales, de leurs allocations ou encore de leurs pensions de retraites depuis plusieurs années.
Près d’un an après les mouvements de grève qui avaient paralysé les services municipaux, le bras de fer entre les agents municipaux et les autorités de tutelle pourrait bien reprendre avec l’interdiction le 6 février dernier d’une marche pacifique annoncée par le Collectif des agents municipaux de Libreville (CAML) pour protester contre le non versement de leurs droits à la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS).

Le temps n’a eu aucune incidence sur l’affaire. Et, pour les mêmes motifs que l’an dernier, les agents de la mairie de Libreville, toujours privés de leurs prestations sociales en raison de la colossale dette de la municipalité à la CNSS, ont voulu de nouveau battre le bitume le 6 février dernier.

Les forces de l’ordre ont été déployés devant l’Hôtel de ville pour empêcher cette marche dite «pacifique», qui devait amener les agents de la mairie jusqu’au ministère de l’Intérieur, à l’avenue de Cointet.

«Nous avons été patients», a estimé le porte parole du CAML, Jean Baptiste Owono, expliquant «toutes les autorités qui ont géré cette maison ne nous ont jamais dit la vérité concernant nos problèmes».

«Il faut dire qu’ils ne sont pas à l’origine de nos problèmes, mais c’est l’Etat qui est à l’origine donc il n’ya que l’Etat qui peut résoudre ce problème», a souligné le porte parole du CAML.

«Nous avons adressé une correspondance au président de la République en 2004, sous couvert du maire de l’époque, et je crois que cette lettre est posée sur sa table», a rappelé Jean Baptiste Owono.

«Nous sommes étonnés que depuis cinq ans aujourd’hui, et dix ans pour les autres, nous ne rentrions pas en possession de nos droits. (…) On met des gabonais et des gabonaises responsables à la retraite mais ils ne perçoivent pas leurs droits», s’est encore indigné le porte parole des retraités, Albert Mvé Mba.

«Nous n’avons aucun bénéfice de nos prestations. Nous ne pouvons pas nous soigner, nous n’avons pas d’allocation familiales et nos retraités ne perçoivent aucune pension alors qu’ils ont cotisé pendant toute leur vie», a enfin déploré le président du CAML, Alexandre Nzengui.

«Chaque fin du mois on nous prélève des cotisations sur nos salaires, mais une fois mis à la retraite nous ne percevons rien. Dans les centres de santé de la ville nous sommes chassés. Les femmes enceintes ne peuvent plus jouir des prestations prénatales», s’est insurgée une employée.

Le bureau exécutif du CAML avait été reçu le 5 février par le secrétaire général du ministère de l’Intérieur, Lambert Noël Matha, qui leur avait proposé une rencontre le 9 février prochain au ministère de l’Intérieur pour entamer les négociations.

Le CAML s’était fermement opposé à cette proposition estimant que «le droit à l’obtention des prestations sociales ne se négocie pas, car ce n’est pas une faveur, c’est un droit !». Les leaders syndicaux des agents municipaux avaient proposé que la rencontre se tienne le même à l’Hôtel de ville.

Le souvenir encore vif des grèves à répétition du service public fin 2007 et début 2008 devrait pousser les autorités de tutelle à prendre au sérieux les positions des agents municipaux, surtout au regard des ambitions d’assainissement et de développement de la ville prônées par l’édile de Libreville, pour lesquelles il aura besoin de l’implication optimale de tous les agents.
 


SUR LE MÊME SUJET
Six cents(600) agents municipaux ont été récompensés ce vendredi de la médaille du travail à la faveur d’une cérémonie solennelle organisée à leur intention par le premier magistrat de la commune de Libreville, le maire Jean François Ntoutoume Emane. Les récipiendaires ont respectivement été décorés par le Ministre du Travail, Angélique Ngoma, le Maire de la commune de Libreville, Jean François Ntoutoume Emane, ainsi que par les maires adjoints et les responsables du ministère du Travail. Sur les 600 agents, 106 ont été décorés de la médaille d’or pour avoir totalisé plus de 30 ans de carrières contre 254 pour la médaille ...
Lire l'article
Le Maire de la commune de Libreville, Jean François Ntoutoume Emane, a procédé ce jeudi dans les locaux de l’hôtel de ville à l’ouverture d’un séminaire de formation sur le prélèvement des taxes à l’intention des agents municipaux. Ce séminaire de 48 heures est organisé avec la collaboration de la direction générale des finances et des recettes et celle de la direction générale des ressources humaines de la Mairie de Libreville. La formation est une réponse destinée aux partenaires sociaux pour leur permettre d’assainir l’environnement municipal. Au nom des partenaires sociaux, Léon Mébiame Evoung a conseillé les agents municipaux en charge du prélèvement ...
Lire l'article
Le maire de la commune de Port-Gentil, par ailleurs capitale économique du Gabon, André Jules Ndjambé, a annoncé, mardi, à Port-Gentil, le début du recensement des agents municipaux, rapporte mercredi le correspondant de l’AGP. Le recensement, qui se déroulera en un lieu unique, consistera à l’enregistrement individuel de chaque agent sur une fiche comportant, en plus des informations administratives (nom, prénom, date d’embauche, affectation, etc.), une photo de l’intéressé qui sera filmé au cours de son enregistrement. Il s’agira de recenser physiquement tous les agents émargeant dans les différents services de l’institution municipale afin d’en maîtriser les effectifs réels. M. Ndjambé, qui avait ...
Lire l'article
Suite aux résultats stériles de leur récente rencontre avec le chef du gouvernement, les représentants des agents du ministère des Affaires sociales ont déposé ce 4 mai un préavis de grève pour la satisfaction de leurs revendications pour lesquelles les autres départements ministériels ont déjà obtenu gain de cause. Alors que le secteur de la Santé a de nouveau suspendu son service minimum en début de semaine dernière, l'entrée en grève des agents de ce secteur viendrait encore aggravé la situation sanitaire du pays avec la paralysie des centres d'accueil spécialisés sur l'ensemble du territoire national. Le Syndicat des personnels ...
Lire l'article
Le maire de la commune de Bitam, Emmanuel Edou Eyene, a annoncé lundi aux 48 agents municipaux dont les salaires n'atteignent pas le SMIG (80 000 FCFA) que leurs salaires connaîtront une hausse dès la fin du mois de mars. Au cours d'une réunion, à laquelle ont pris part les forces de sécurité, Emmanuel Edou Eyene entendait ainsi donner une réponse à la plateforme des revendications que ces derniers lui avaient adressées la veille, assorties d'une menace de grève. ''J'ai soumis vos préoccupations aux conseillers municipaux hier et l'assemblée a décidé de l'ajout de 4.320.000 francs CFA à votre ligne budgétaire pour ...
Lire l'article
Le collectif des agents municipaux réuni au 3ème arrondissement de Libreville a lancé mardi à Libreville un appel à l'ensemble des agents pour la tenue d'une Assemblée générale vendredi prochain, a constaté une journaliste de l'AGP. Selon le président dudit collectif, Nziengui, cette assemblée générale leur permettra de décider de la conduite à tenir, suite à leur entrevue avec le ministre gabonais de l'Intérieur, des Collectivités locales, de l'Immigration (...), André Mba Obame. M. Nziengui a expliqué à l'AGP, qu'au cours de leur rencontre lundi dernier avec le ministre Mba Obame, qu'il y avait un flou conceptuel qui planait quant à la ...
Lire l'article
Les syndicats des agents de l'Etat fédérés au sein de l'Union des syndicats de l'administration publique, privée et parapublique (USAP) ont tenu une conférence de presse le 22 novembre à Libreville, pour faire le point sur les situations administratives et professionnelles dans les différentes administrations du pays. A l'issue de cette conférence, l'USAP a lancé un ultimatum au gouvernement pour l'ouverture des négociations avant le 29 novembre, sinon un préavis de grève générale serait déposé le 1er décembre prochain à la Primature. La crise sociale qui couve au sein de l'administration publique est sur le point d'éclater, avec l'ultimatum lancé ...
Lire l'article
Les agents de Gabon Télécom et de sa filiale Libertis, fédérés au sein du Syndicat des professionnels des Postes et Télécommunications (SYPROPOSTEL) ont réclamé le 10 juillet dernier le versement d’une prime transitionnelle aux agents déflatés dans le cadre du plan social de privatisation. Le gouvernement gabonais et l’acquéreur, Maroc Télécom, avaient signé le 7 novembre 2007 un protocole d'accord dit de "partenaire stratégique", qui impliquait notamment la mise en œuvre par l’Etat gabonais d’un nouveau plan social en concertation avec les partenaires sociaux. Le président du Syndicat des professionnels des Postes et Télécommunications (SYPROPOSTEL), Guy Jonas Lingombe, a exhorté ...
Lire l'article
Les agents de la Gabonaise de surveillance et de sécurité (G2S), société de gardiennage et de transport de fonds, sont entrés en grève depuis le 4 juin dernier pour réclamer le versement de leurs salaires qu’ils ne perçoivent plus depuis deux mois. Réunis au siège de la société dont ils ont interdit l’accès, les employés de G2S dénoncent le retard dans le paiement des salaires alors que la direction aurait récemment perçu un règlement de plus de 34 millions de francs CFA. Les gardiens et convoyeurs de la Gabonaise de surveillance et de sécurité (G2S) réclament leurs arriérés de salaire. ...
Lire l'article
Le vieillissement des infrastructures publiques dans le 4e arrondissement de Libreville et la passivité des autorités ont poussé les agents municipaux affectés dans cette circonscription a faire visiter les locaux de la mairie à la presse le 14 mai dernier dans l'espoir de susciter la réaction de la tutelle. Se référant au Code du travail gabonais qui stipule que chaque employeur doit garantir la sécurité de ses salariés sur leur lieu de travail, les agents municipaux affectés à la mairie du 4e arrondissement de Libreville, sise au quartier Plaine Niger, ont initié une visite des locaux pour la presse ...
Lire l'article
600 agents municipaux décorés de la médaille du travail
Société / Les agents municipaux formés aux méthodes de prélèvement des taxes
Le maire de Port-Gentil annonce le début du recensement des agents municipaux
Gabon : Les agents des Affaires sociales sur le pied de guerre
Gabon: 48 agents municipaux bénéficient d’une augmentation des salaires à Bitam
Gabon: Le Collectif des agents municipaux de Libreville appelle à une Assemblée générale
Gabon : Les agents de l’Etat sur le pied de guerre
Les agents de Gabon Télécom sur le pied de guerre
Gabon : Les gardiens de G2S sur le pied de guerre
Gabon : Les agents municipaux dénoncent le délabrement de la mairie du 4e arrondissement


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 9 Fév 2009
Catégorie(s): Société
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*