Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon : Deux journalistes européens dans les mailles de Gondjout

Auteur/Source: · Date: 12 Fév 2009
Catégorie(s): Médias,Monde

Le journaliste français Pierre Johan Morel et le caméraman suisse Olivier Pronthus, travaillant pour l’agence audiovisuelle française Capa, ont été interpellés le 10 février dernier à Libreville par la Police de l’air et des frontières (PAF) alors qu’ils tentaient de quitter le territoire gabonais où ils sont arrivés le 5 février dernier. La ministre gabonaise de la Communication, Laure Olga Gondjout a accusé ces deux journalistes d’avoir contourné la procédure en entrant au Gabon avec le statut de touriste suite au refus de leur première demande de visa pour enquêter sur l’«affaire Kouchner».

La ministre gabonaise de la Communication, Laure Olga Gondjout, a invoqué l’application du principe de réciprocité à l’encontre des deux journalistes de l’agence audiovisuelle française Capa, entrés irrégulièrement sur le territoire gabonais le 5 février dernier avec le statut de touristes.

Le journaliste français Pierre Johan Morel et le caméraman suisse Olivier Pronthus ont été interceptés par la Police de l’air et des frontières (PAF) le 10 février dernier, 5 jours après leur entrée au Gabon où ils ont réalisé des reportages.

Laure Olga Gondjout a expliqué que ces deux journalistes «sont arrivés le 5 février comme touristes. (…) Il faudrait qu’ils répondent de ce contournement de procédure».

Les journalistes de la Capa avaient dans un premier temps demandé un visa en indiquant être des journalistes souhaitant «faire une enquête pour l’affaire Bernard Kouchner. Nous ne leur avons pas donné parce que nous estimons que c’est une affaire franco-française», a expliqué la ministre de la Communication.

Madame Gondjout a expliqué qu’après le refus du visa, ces journalistes ont «contourné la procédure, plutôt que de la respecter» en se présentant comme touristes pour redemander, et finalement obtenir, un autre visa.

«Ces personnes, dans leurs dossiers, n’avaient que la photocopie de leur carnet de vaccination, comme l’affaire Lévy», a affirmé la ministre Gondjout, en référence à l’avocat français Thierry Lévy dont le visa avait été annulé en décembre dernier alors qu’il s’apprêtait à prendre l’avion pour défendre à Libreville des leaders d’ONG incarcérés.

«Leurs dossiers n’étaient pas complets. Si nous ne l’avons pas accepté pour Lévy, nous ne devons pas l’accepter pour eux. (…) Nous agissons en toute souveraineté», a ajouté Laure Olga Gondjout.

Conformément à l’accord sur la gestion concertée des flux migratoires qui lie les deux pays, madame Gondjout a ajouté qu’elle «n’imagine pas que mes compatriotes fassent la même chose» en France sans être inquiétés.

Selon l’agence Capa, les deux journalistes effectuaient un reportage consacré aux parcs nationaux et à l’écotourisme au Gabon pour le compte de l’émission «l’Effet Papillon», précisant que ces reporters travaillaient avec l’autorisation écrite de la Direction Nationale des Parcs Nationaux, qui aurait été «parfaitement informée de la nature de ce voyage».

L’agence audiovisuelle française ajoute que Pierre Morel et Olivier Ponthus s’étaient présentés au Ministère de la Communication dès leur arrivée dans la capitale gabonaise et avaient expliqué aux autorités compétentes la nature de leur reportage.

Les deux journalistes ont été relâchés par la PAF vers 23 heures mais la caméra et les cassettes de tournage leur ont été confisquées et devaient leur être rendues dans la matinée du 11 février.

Interrogés par la PAF «sur la fausseté de leur identité ou de leur qualité», les journalistes de la Capa auraient indiqué être venus au Gabon «dans le cadre d’une enquête sur l’affaire Kouchner», l’actuel ministre français des Affaires étrangères, récemment mis en cause pour ses activités de consultant dans le domaine de la Santé au Gabon.

La ministre gabonaise de la Communication a affirmé agir en toute conscience de la polémique qui pourrait naître de cette affaire en France. Elle oppose au risque de l’incident diplomatique la souveraineté nationale et le principe de réciprocité quant au traitement des ressortissants d’un pays dans l’autre. La France avait en effet fait peu de cas de la polémique lors des expulsions répétées d’étudiants gabonais en France au début de l’année 2008.  


SUR LE MÊME SUJET
Le Conseil National de la Communication (CNC) organise du 28 au 29 du mois en cours, dans la perspective des élections législatives du 17 décembre prochain, un séminaire de formation sous le thème « responsabilités éthiques, déontologiques, et maîtrise des outils juridiques pour un meilleur traitement de l’actualité électorale par les journalistes ». L’objectif de ce séminaire étant de perfectionner les journalistes devant couvrir cet évènement politique important. Il est organisé en collaboration avec le ministère de la Communication. Nous y reviendrons.
Lire l'article
Plusieurs écoles primaires du Gabon pourraient se voir doter, dès l’année scolaire académique 2010 -2011, de tous les éléments inhérents aux technologies de l’information et de la communication, a annoncé ce vendredi au cours d’une conférence de presse, le Ministre de la Communication, de la Poste et de l’Economie Numérique, Laure Olga Gondjout. Pour le ministre de la Communication, cet arrimage devrait, à la longue se substituer à la craie et aux cahiers. En conséquence, les enseignants devraient être au préalablement formés, a indiqué le ministre Gondjout.
Lire l'article
Une équipe de journalistes de FRANCE 24 est retenue, depuis lundi, par les autorités gabonaises à l'aéroport de Libreville. L'équipe, composée des correspondants de la chaîne à Kinshasa, en République démocratique du Congo (RDC), Arnaud Zajtman et Marlène Rabaud, tous deux de nationalité française, sont arrivés dans la nuit de lundi à mardi à l'aéroport de la capitale gabonaise, Libreville. Les journalistes possédaient des visas réglementaires mais n'ont pas été autorisés à passer les douanes. Actuellement retenus dans la zone internationale de l'aéroport, les reporters n'ont pas le droit d'entrer dans le pays. Cette détention fait suite aux critiques formulées par le ...
Lire l'article
Face au préavis de grève de huit jours déposé le 2 mars par le Syndicat des personnels de la chaîne 1 (SPC) à la tutelle, le ministre de la Communication, Laure Olga Gondjout, a annoncé dans un communiqué publié le 4 mars pour annoncer l’ouverture des négociations sur le cahier des charges des agents à compter du 5 mars. A peine six mois après la réception de la nouvelle maison de la Radiodiffusion télévision gabonaise (RTG), les agents des deux premières chaînes publiques ont menacé le 2 mars dernier les autorités de tutelle d’un mouvement de grève pour réclamer l’amélioration ...
Lire l'article
Les deux journalistes de l'agence Capa, un Français et un Suisse, interpellés quelques heures mardi à Libreville, devraient rentrer sur Paris mercredi soir après avoir récupéré leur matériel, a indiqué Hervé Chabalier, Pdg de Capa. "Ils vont rentrer ce soir en France, comme prévu. Ils attendent qu'on leur rende, comme les autorités l'ont promis, les caméras et les rushes", a déclaré M. Chabalier. Les deux journalistes, le Français Pierre Morel et le Suisse Olivier Ponthus, avaient été interpellés mardi par la Police de l'air et des frontières car ils n'avaient pas de visa de journalistes. Ils avaient été libérés dans la soirée. MM. ...
Lire l'article
La ministre gabonaise de la Communication, Laure Olga Gondjout, a accusé de "contournement de procédure" deux journalistes de l'agence audiovisuelle Capa, interpellés mardi à Libreville pour être entrés comme "touristes" au Gabon et y avoir fait des reportages. Les journalistes, identifiés par la télévision publique comme Pierre Johan Morel et Olivier Pronthus, ont été interpellés par la Police de l'air et des frontières en tentant de quitter le Gabon où "ils sont arrivés le 5 février comme touristes. (...) Il faudrait qu'ils répondent de ce contournement de procédure", a déclaré à l'AFP Mme Gondjout. Ils avaient dans un premier temps demandé un ...
Lire l'article
Les deux journalistes de l'agence audiovisuelle Capa, un Français et un Suisse, interpellés quelques heures mardi à Libreville, devraient rentrer sur Paris mercredi soir, a indiqué le PDG de Capa, Hervé Chabalier, confirmant qu'ils n'avaient pas de visa de journalistes, rapporte l’AFP. "Ils vont rentrer ce soir en France, comme prévu. Ils attendent qu'on leur rende, comme les autorités l'ont promis, les caméras et les rushes", a déclaré M. Chabalier. Les deux journalistes, le Français Pierre Morel et le Suisse Olivier Ponthus, avaient été interpellés mardi à Libreville par la Police de l'air et des frontières car ils n'avaient pas de visa ...
Lire l'article
Pierre Johan Morel et Olivier Pronthus, deux journalistes de l'agence audiovisuelle française Capa ont été interpellés mardi à Libreville, au Gabon. Ils sont accusés d'être entrés dans le pays avec un visa de tourisme, et d'y avoir tourné des reportages, liés à "l'affaire Kouchner". Ils sont accusés de "contournement de procédure" : deux journalistes de l'agence audiovisuelle française Capa ont été arrêtés mardi à Libreville, alors qu'ils s'apprêtaient à regagner la France. Arrivés le 5 février au Gabon, selon les autorités locales, Pierre Johan Morel et Olivier Pronthus sont accusés d'y être entrés "comme touristes", alors qu'ils ont travaillé sur place, ...
Lire l'article
Deux journalistes français et suisse, de l'agence audiovisuelle Capa, ont été interpellés mardi à Libreville pour s'être présentés comme touristes pour mener "des activités journalistiques" au Gabon, a rapporté la télévision publique gabonaise. "Il s'agit de Pierre Johan Morel, de nationalité française, journaliste, et de Olivier Pronthus, de nationalité suisse, caméraman", a précisé la première chaîne de la télévision publique gabonaise, la RTG1. Jointe par l'AFP, une source officielle gabonaise a confirmé l'interpellation de deux journalistes de l'agence française Capa, se bornant à indiquer que les informations de la RTG1 "seraient vraies". Les deux journalistes "ont été interpellés aujourd'hui (mardi) par la Police ...
Lire l'article
Activités et News de la Coalition
A partir de cette page, vous pouvez accéder à toutes les informations relatives aux activités de la Coalition du Refus. Info Coalition Résolutions et Meetings News et Activités Principes et Préambule Charte du Refus Devenir membre signataire de la Charte Voir Communqué de presse de lancement de la Coalition. Résolutions du Meeting de Bruxelles des 30 et 31 mai 2009 Programme Meeting de Bruxelles Résolutions de la Réunion de Paris des 20, 21 et 22 février 2009 Programme Meeting de Paris des 20, 21 et 22 février 2009 Articles, Vidéos, Audios et Communiqués Pour voir le programme des réunions du 20, 21 et 22 février 2009 à Paris, Cliquez ici Pour voir ...
Lire l'article
Le CNC organise un séminaire de deux jours à l’endroit des journalistes dans la perspective des législatives
« Les TIC dans les écoles primaires à partir de la nouvelle année scolaire académique», Laure Olga Gondjout, Ministre de la Communication
Deux journalistes de France 24 retenus à l’aéroport de Libreville
Gabon : Laure Gondjout défend ses deux «redresseurs» des médias publics
Gabon: les deux journalistes de Capa devraient rentrer à Paris ce soir
Gabon: les 2 journalistes de Capa accusés
Gabon : Les deux journalistes devraient rentrer sur Paris mercredi soir
Deux journalistes de Capa arrêtés au Gabon
Gabon: 2 journalistes européens interpellés pour être entrés comme touristes
Activités et News de la Coalition


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 12 Fév 2009
Catégorie(s): Médias,Monde
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*